Union Européenne, une construction dans la tourmente
7.1K views | +0 today
Follow
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Autriche : le péril Hofer

Autriche : le péril Hofer | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Ce dimanche, les Autrichiens pourraient élire un leader d’extrême droite à la présidence. Cet ingénieur de 45 ans apporterait une nouvelle victoire aux nationalistes européens.


Pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Autriche pourrait se réveiller lundi avec un président d’extrême droite. Norbert Hofer, le candidat de la Liberté d’Autriche (FPÖ), est arrivé largement en tête du premier tour avec plus de 35% des voix, devant Alexander Van der Bellen, ex-patron des écologistes, qu’il devance de près de 14 points. Quel que soit le résultat du second tour ce dimanche, le président fédéral ne sera donc pas issu des rangs conservateurs ou sociaux-démocrates. Une première dans l’histoire de la deuxième République. Pourtant, bien peu d’observateurs pariaient sur la victoire de cet ingénieur en aéronautique de 45 ans, que les sondages ne créditaient encore en janvier que de 8% d’intentions de vote. «Vous allez être surpris de ce que peut accomplir un président.» Ces propos, assénés d’un ton affable au cours d’un débat télévisé à quelques jours du premier tour, résonnent désormais comme une menace. Jusqu’à présent, le président autrichien occupait surtout une fonction honorifique. Le président sortant, Heinz Fischer, est une figure populaire aux airs débonnaires, gentiment moqué mais respecté comme autorité morale...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Autriche, la "grande coalition" sous la pression de l'extrême droite

En Autriche, la "grande coalition" sous la pression de l'extrême droite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Trois partis populistes et europhobes se disputent les électeurs, dimanche, aux législatives.

 

La remontée de l'extrême droite xénophobe, le FPÖ de Heinz-Christian Strache, tout comme le surgissement d'un nouveau parti créé par le milliardaire austro-canadien Frank Stronach, très critique envers les instances bruxelloises, sont deux éléments marquants des élections législatives autrichiennes, dimanche 29 septembre. Si les forces eurosceptiques pourraient représenter plus d'un quart des suffrages, elles ne devraient pas suffire à bouleverser le paysage politique et le Parlement restera majoritairement proeuropéen.

Faute de mieux, les électeurs vont sans doute reconduire la "grande coalition" entre le Parti social-démocrate autrichien (SPÖ) et les chrétiens-démocrates du Parti populaire ÖVP. En Autriche, cet attelage a souvent fait ses preuves après la seconde guerre mondiale, quand il s'agissait d'effacer le traumatisme de la "guerre civile" de 1934, puis de l'austrofascisme et du nazisme.

Au pouvoir depuis cinq ans, la grande coalition a permis aux Autrichiens de traverser sans trop de mal les turbulences de la crise financière et de conserver un taux de chômage – 4,8 % – parmi les plus bas de l'Union européenne. Mais ses bons résultats économiques n'empêchent pas un sentiment d'usure : un récent sondage créditait les partis de la coalition gouvernementale d'à peine 49 % des voix à eux deux, contre 55 % en 2008.

Si le SPÖ du chancelier Werner Faymann reste nettement en tête, avec 27 % des intentions de vote, les chrétiens-démocrates, conduits par le vice-chancelier et ministre des affaires étrangères, Michael Spindelegger, perdent du terrain : ils n'obtiendraient plus que 22 % des suffrages et sont talonnés par le FPÖ, à 21 %.

 

Plus lisse et souriant que le défunt Jörg Haider, Heinz-Christian Strache a travesti la xénophobie en message évangélique : "Aime ton prochain. Pour moi, ce sont nos Autrichiens", proclament ses affiches, qui le montrent discutant avec une sage jeune fille blonde vêtue de rose. Des tracts envoyés à chaque foyer précisent le sens restrictif de cet altruisme : "Eliminer les injustices dans notre propre pays au lieu de gaspiller de l'argent à secourir des Etats en faillite de l'Union européenne."

Au plan international, M. Strache a donné des conférences de presse au côté de la présidente du Front national, Marine Le Pen, tout en évitant de frayer avec l'extrême droite néofasciste la plus virulente comme Aube dorée en Grèce ou le Jobbik en Hongrie.

Mais le FPÖ a surtout profité des bévues de son principal concurrent sur le terrain du populisme de droite, Frank Stronach, eurosceptique non xénophobe. ...

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pourquoi la phobie de l'islam gagne du terrain

Pourquoi la phobie de l'islam gagne du terrain | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les mouvements d'extrême droite européens se retrouvent sur un point : la dénonciation de l'immigration musulmane, alliée au spectre du terrorisme. Enquête sur un fantasme.

 

Nous sommes sur le plateau de France 2, le 22 avril, au soir du premier tour de la présidentielle. Les résultats tombent. Les Français ont crédité Marine Le Pen de 17,9 %. Exalté, le porte-parole du Front national, Gilbert Collard, annonce la couleur : "On est la nouvelle droite ! C'est vrai que Nicolas Sarkozy, ça paraît bien fini." Justifié dans ses prises de position par la surenchère du président sortant sur l'immigration et l'islam, réunissant 6,4 millions de voix, le FN se pose en parti d'alternance. Il se prépare à affronter l'UMPen multipliant les triangulaires aux législatives. Il en a les forces. Marine Le Pen est arrivée première ou deuxième dans 116 circonscriptions sur 577, dépassant les 25 % dans 59 d'entre elles.Ce succès de l'extrême droite, sa conversion en une "droite nationale" rejetant, au moins en paroles, "les formes de xénophobie, de racisme et d'antisémitisme", tout en faisant de la lutte contre l'immigration musulmane son cheval de bataille, fait écho à la percée dans toute l'Europe de formations politiques similaires. Citons le Parti du peuple danois, le Parti pour la liberté néerlandais, le FPÖ et le BZÖ autrichiens, les Vrais Finlandais, le Parti du progrès norvégien, le flamand Vlaams Belang, Droit et Justice en Pologne, Ataka en Bulgarie, la Ligue du Nord en Italie, les Démocrates en Suède, l'Union démocratique du centre (UDC) en Suisse. Tous ces partis dépassent aujourd'hui les 5 % des suffrages, quand ils n'atteignent pas 25 %.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

«Le FN devient une des extrêmes droites les plus puissantes en Europe»

«Le FN devient une des extrêmes droites les plus puissantes en Europe» | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Marc Semo, rédacteur en chef adjoint du service monde à Libération, décrypte le score de Marine Le Pen et le compare aux autres partis d'extrême droite en Europe.

 

Durée: 1mn40

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Autriche, on chasse le racisme dans les assiettes

En Autriche, on chasse le racisme dans les assiettes | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Certains termes gastronomiques perpétuent des préjugés racistes, mais les modifier suscite la polémique.

C'est une initiative pleine de bonnes intentions, mais elle a soulevé une tempête dans une tasse de café viennois. L'association des restaurateurs et cafetiers autrichiens a suggéré, dans un bulletin d'information récemment diffusé parmi ses membres, de renoncer à certains termes gastronomiques traditionnels qui perpétuent des préjugés racistes.

L'un des desserts autrichiens typiques est le Mohr im Hemd, ou "maure (nègre) en chemise", un pudding au chocolat entouré de crème fouettée. Sur la liste des suspects figurent aussi la Zigeunerschnitzel, l'"escalope tzigane" au paprika, le Negerbrot ("pain de nègre"), chocolat enrichi de cacahuètes, ou encore la marque de bière Mohrenbräu, établie depuis 175 ans dans le Land du Vorarlberg, qui affiche sans complexe une tête crépue et négroïde.

"Nous voulions aborder le sujet de manière interne, pour éviter des réactions contre-productives", explique Gernot Liska, responsable de l'association des restaurateurs....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Tollé en Autriche après des propos sur les juifs d'Heinz-Christian Strache | Humanite

Des propos du dirigeant de l'extrême droite en Autriche, comparant les participants au controversé bal des corporations estudiantines aux juifs persécutés, ont suscité un tollé en Autriche, conduisant le président Heinz Fischer à lui refuser une décoration officielle.

 

Le traditionnel bal du Wiener Korporationsring (WKR), organisé par les étudiants des "Burschenschaften" proches de l'extrême droite, auquel participait notamment Heinz-Christian Strache, le leader populiste du FPÖ (Parti autrichien de la liberté, droite populiste) et la candidate d'extrême droite à l'élection présidentielle en France, Marine Le Pen, avait provoqué une importante contre-manifestation à Vienne vendredi soir, à l'appel d'organisations de gauche, des Verts et de mouvements de la société civile. Or, selon le quotidien autrichien Der Standard, Strache aurait comparé l'évènement à "la Nuit de cristal", un pogrome déclenché par les nazis contre les juifs en novembre 1938, proclamant, par allusion à la contre-manifestation: "Nous sommes les nouveaux juifs"....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks : Autriche, Allemagne: le front anti-Facebook s'élargit

Les Inrocks : Autriche, Allemagne: le front anti-Facebook s'élargit | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Après l’Autriche, Facebook fait face à une fronde allemande. Selon deux administrations régionales, le réseau social ne respecte ni le droit national ni les directives européennes, que la Commission veut d’ailleurs réviser....

 

Le front anti-Facebook s'élargit en Europe. La commission irlandaise de protection des données (le siège européen de Facebook se trouve à Dublin) examine depuis fin octobre vingt-deux plaintes déposées par un étudiant autrichien. Elles concernent notamment la conservation d'une foule d'informations pourtant prétendument supprimées. Au même moment, le réseau social fait face à une levée de boucliers en Allemagne, où il compte vingt millions d'utilisateurs.

L'administration régionale chargée de la protection des données de Hambourg a allumé la mèche en août au sujet de la reconnaissance faciale, introduite en juin dans le pays. En cause : la base de données biométriques créée sans l'accord des membres déjà inscrits. "L'utilisateur qui le désire doit pouvoir se supprimer de la banque de données", souligne Johannes Caspar, initiateur de l'action.

Pour le Thilo Weichert, commissaire à la protection des données du Schleswig-Holstein, ce sont les pages de fans et le bouton "J'aime" qui posent problème.

 

"Grâce à ces fonctions, Facebook constitue des profils d'internautes, explique Thilo Weichert. Or, cela n'est autorisé que si une information suffisante est donnée à l'utilisateur et qu'il a la possibilité de refuser."

Autre abus : le réseau de Mark Zuckerberg recueille aussi des informations de nonmembres par le biais de fichiers cookies...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Législatives en Autriche: victoire de la coalition gauche-droite et forte poussée de l'extrême droite

Législatives en Autriche: victoire de la coalition gauche-droite et forte poussée de l'extrême droite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
AUTRICHE -

En Autriche, le gouvernement de grande coalition gauche-droite a remporté de justesse ce dimanche 29 septembre les élections législatives. Une victoire en dépit de la nette progression de l'extrême droite, selon les premières estimations des instituts de sondage. Le parti social démocrate, SPÖ, obtiendrait 27% des suffrages.

La grande coalition gauche-droite va continuer à peser sur la vie politique du pays, selon des estimations de plusieurs instituts de sondage mais les résultats, s'ils se confirment, seront décevants pour les deux grands partis politiques.

 

Le parti social démocrate, SPÖ, du chancelier sortant Werner Faymann est en tête du scrutin. Il obtient près de 27% des suffrages. Suivent en deuxième position les conservateurs, avec un peu plus de 23% des voix. D'après des analystes autrichiens, ce résultat témoigne de la continuelle désaffection des électeurs à leur égard.

Le parti d'extrême droite FPÖ de Heinz Christian Strache progresse avec près de 22%, contre 18% des suffrages en 2008. Il arrive derrière les sociaux-démocrates et les conservateurs. ...

...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Extrême-droite en Europe : danger ? / le mouv'

Extrême-droite en Europe : danger ? / le mouv' | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
C’est une vague qui semble secouer l’Europe aujourd’hui. Non pas celle de la crise, quoi que les deux peuvent peut-être être liées, mais celle de l’extrême-droite. Un courant, glacial, qui monte en Europe…

 

Montée d’un sentiment identitaire en Europe, dénonciation d’une immigration jugée massive, les mouvements contestataires et protestataires à l’extrême de la droite fleurissent en Europe. Autriche, Hongrie, Grèce et d’autres pays européens doivent faire face à la (re) naissance des ces mouvements.

 

En France, le dernier score de Marine Le Pen à l’élection présidentielle témoigne d’une montée en puissance de son mouvement.

 

En février dernier, un appel à suspendre les dotations aux députés européens d’extrême-droite a été lancé… Premier pas pour faire barrage aux extrêmes ?

 

Quelle place pour l’extrême-droite en France ? Quel poids et quel avenir ?

 

Réécoutez l'émission du 27 mars 2013 avec Gaël Brustier, chercheur en sciences politiques, auteur de « La guerre culturelle aura bien lieu » publié aux éditions Mille et Une Nuits.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

FN, Jobbik, PVV... L'extrême droite gangrène presque toute l'Europe | Slate

FN, Jobbik, PVV... L'extrême droite gangrène presque toute l'Europe | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le résultat de Marine Le Pen au premier tour de la Présidentielle ne doit pas cacher une réalité généralement européenne.

 

Si les premières estimations lui ont fait toucher les 20%, la réalité est cependant moindre: Marine Le Pen a obtenu au premier tour de l'élection présidentielle 17,9% des suffrages, ce qui représente tout de même un record pour le Front national (16,86% en 2002).

Coïncidence, ce record a pointé son nez la veille de la chute du gouvernement néerlandais. C'est Geert Wilders, le leader du Partij voor de Vrijheid (Parti pour la liberté, PVV), l'extrême droite néerlandaise, qui a mis fin à la coalition entre les libéraux (Volkspartij voor Vrijheid en Democratie, VVD) et les chrétiens démocrates (Christen Democratisch Appèl, CDA) en retirant son soutien à la seconde chambre. En cause: l'Europe.

Mis en demeure par l'Union européenne de réduire le déficit public de son pays, le Premier ministre Mark Rutte n'a pas réussi à convaincre son allier d'extrême droite. Ce dernier, estimant que les 16 milliards d'économies demandés ne devaient pas se faire sur le dos des citoyens, a décidé de quitter la table des négociations...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les menaces qui pèsent encore sur la zone euro

Les menaces qui pèsent encore sur la zone euro | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Tour d'Europe des risques qui continuent à peser sur l'avenir de l'Union économique et monétaire.

Le nouveau coup de chaud sur la dette souveraine européenne jeudi dernier a rappelé que le feu couvait toujours sous l'euphorie de ces dernières semaines. Les risques n'ont donc pas disparu. Latribune.fr a réalisé un tour d'Europe de ces menaces qui pourraient déclencher de nouveaux embrasements. Extraits:

*La Grèce

L'inquiétude sur la Grèce a un peu disparu ces dernières semaines après le succès de sa restructuration. Elle pourrait cependant rapidement revenir au premier plan...

*L'Espagne

« Les défis auxquels doit faire face l'Espagne sont sévère ». Le FMI n'a pas caché jeudi dernier son inquiétude envers le royaume ibérique qui, apparaît, dans l'immédiat, comme le maillon faible de la zone euro...

*L'Irlande

- L'ex « Tigre celtique » est sans doute le seul pays en crise à avoir mené une vraie politique de déflation compétitive. Sauf que l'affaissement de la demande mondiale met ses efforts en péril....

*Le Portugal

- Officiellement, tout va bien à Lisbonne. Mais dès la fin de la restructuration de la dette grecque, les regards inquiets des marchés se sont tournés vers le Portugal....

*L'Italie

Voici peu, l'Italie était sur le point de devenir une sorte d'Irlande dans l'esprit des investisseurs, un modèle à suivre. Mais Mario Monti doit aussi faire face à une résistance de la population...

*La France

Les lendemains de l'élection présidentielle seront cruciaux. L'heureux élu du 6 mai devra rapidement montrer sa « bonne volonté » vis-à-vis des marchés et affichant sa solidarité avec l'Allemagne et sa volonté de réduire les déficits....

*L'Allemagne et l'Autriche

- La patience allemande a déjà été mise à rude épreuve. A priori, Berlin a obtenu beaucoup avec le nouveau traité budgétaire. Mais en cas de nouvelle crise aiguë, il ne sera pas simple de convaincre à nouveau le gouvernement Merkel de mettre la main à la poche....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Royaume-Uni sous pression après la sanction de Moody’s

Le Royaume-Uni sous pression après la sanction de Moody’s | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Après la très influente agence Standard and Poor's en janvier dernier, c’est au tour de l’agence de notation américaine Moody’s d’envisager de priver de leur triple A plusieurs pays européens dans les mois qui viennent.

La France, l’Autriche et la Grande-Bretagne pourraient être sanctionnés. Jusque-là à l'abri d'une possible dégradation, les Britanniques se trouvent eux aussi dans le viseur.

L'agence de notation américaine a abaissé la perspective du triple A de la France de stable à négative, conséquence, selon elle, des incertitudes pesant sur « la conjoncture de la zone euro » et sur « les objectifs de Paris en matière de réduction de déficits »...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Vienne-Budapest, aller-retour dans le passé

Vienne-Budapest, aller-retour dans le passé | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Héritières de l’empire des Habsbourg, l’Autriche et la Hongrie partagent la même expérience : un rapport ambigu à l’histoire et une tendance à tolérer les dérives politiques. Dix ans après les sanctions européennes contre la première, pourquoi la seconde semble-t-elle bloquée dans les années 1930 ?

Par Joëlle Stolz, du Monde.

 

ll existe, depuis quelques années, une liaison ferroviaire rapide et confortable entre Vienne et Budapest. Bien plus rapide en tout cas qu'à l'époque, il y a bientôt un quart de siècle, où j'ai pour la première fois fait ce voyage, quand il fallait encore franchir le rideau de fer.

Aujourd'hui, l'Autriche et la Hongrie sont membres de l'Union européenne. Leurs capitales semblent des cousines réconciliées après une longue dispute : le souffle du Danube qui les traverse, les larges avenues, les palais néo-Renaissance construits par les "barons" de l'âge industriel, le culte de Sissi, l'impératrice d'Autriche qui aima passionnément les Hongrois rebelles – tout parle d'un commun héritage, celui de l'Europe centrale.

D'où vient alors l'impression persistante, en allant de Vienne à Budapest, de prendre le train vers les années 1930 ? De la violence de l'antisémitisme et des haines politiques qui s'expriment en Hongrie...

more...
No comment yet.