Union Européenne,...
Follow
Find
6.7K views | +0 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Moody's avertit que les notes de tous les pays européens sont menacées - LeMonde.fr

Moody's avertit que les notes de tous les pays européens sont menacées - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'agence de notation considère que les notes de tous les pays de l'eurozone sont menacées, "en l'absence de mesures politiques pour stabiliser les marchés".

 

L'aggravation rapide de la crise de la dette dans la zone euro menace les notes de solvabilité de tous les pays européens, a averti dimanche l'agence d'évaluation financière américaine, Moody's. Dans un "commentaire spécial" sur les pays européens, l'agence indique qu'elle considère toujours que la zone euro maintiendra son unité sans autre défaillance que celle de la Grèce, mais note que même ce "scénario 'positif' est porteur de conséquences très négatives pour les notes" des Etats européens.

L'agence, qui a récemment averti que la France pourrait perdre son "triple A", lui permettant d'emprunter à des taux avantageux sur les marchés, indique ainsi clairement qu'aucun pays, même parmi ceux jugés les plus solides, comme les Pays-Bas, l'Autriche, la Finlande, voire l'Allemagne, n'est à l'abri d'un abaissement de note.

 

"L'aggravation ininterrompue de la crise de la dette publique et des banques de la zone euro menace la qualité de crédit de tous les pays européens, écrit l'agence. Alors que la zone euro dans son ensemble possède une force économique et financière énorme, la faiblesse de ses institutions continue d'entraver la résolution de la crise et de peser sur les notes. En l'absence de mesures politiques qui stabiliseraient la situation des marchés à court terme, ou de stabilisation de ces marchés pour toute autre raison, le risque de crédit [associé aux pays européens] va continuer de monter."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Zone Euro : le début de la fin ?

Zone Euro : le début de la fin ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L’Oncle Sam a eu son 11 septembre. En Europe, il pourrait bien s’appeler 23 novembre. Une date, qui, toutes proportions tragiques gardées, pourrait bien être considérée demain par les historiens comme le dernier acte avant la chute de la Zone Euro.

C’est cette date –peut être maudite – qu’a choisi l’Allemagne de Frau Merkel pour tenter de placer 6 milliards d’Euros d’obligations d’état. L’affaire, qui ne devait être qu’une formalité, s’avère désastreuse à plus d’un titre.

Pour l’Allemagne d’abord qui n’est parvenue à placer que 3,644 milliards d’euros au taux de 1,98%, le solde ayant sans doute été acheté discrètement par la Bundesbank pour éviter que l’opération ne tourne à la déroute. Bref, sans doute la pire opération de placement allemande depuis la création de l’Euro…

 

L’accident car s’en est un, inciterait presque les spécialistes autoproclamées à s’en réjouir : avec un tel bide au compteur, Madame Merkel va être contrainte, pensent-ils, à lever enfin son veto à l’impression massive de fausse monnaie par la Banque Centrale Européenne pour racheter toutes les obligations souveraines pourries qui se présenteront sur le marché. Le tout, afin d’éviter que les taux d’intérêt offerts par les emprunteurs les plus mal en point n’explosent en plein vol. Rien n’est moins sûr...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L’Europe, notre affaire de famille | Presseurop

L’Europe, notre affaire de famille | Presseurop | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Des parents sévères, des moutons noirs et de l’amour vache : telle est la famille Europe. Et pour le journaliste de Die Zeit qui en brosse le portrait, elle doit défendre son modèle historique de solidarité. Extraits.

Par Jan Ross, Die Zeit.

 

Tous les scénarios semblent possibles dans l’Europe d’aujourd’hui : effondrement, rupture, décadence ou renaissance. Quand les uns parlent de disparition de l’euro, les autres évoquent un renforcement de l’intégration. Alors, assistons-nous aujourd’hui à la fin de la solidarité ou au contraire à un approfondissement sans égal des liens européens par le biais de l’emprunt commun ou de l’intervention de la BCE ?Jamais nous n’avons été aussi près d’une politique intérieure européenne. Les nouveaux dirigeants en Espagne, en Italie et en Grèce joueront un rôle beaucoup plus important pour l’Allemagne que la nouvelle Grande coalition à Berlin.

Cette soudaine proximité n’est pas sans danger ainsi qu’en témoignent le maladroit baratin cocardier de Volker Kauder sur la prédominance de l’Allemagne ou l’agressivité des réactions de Londres. Tout le monde sent que l’Europe arrive à un tournant décisif. C’est le moment de s’interroger sur le sens de la chose.

Pour cela, il convient de prendre de la distance, disons quelques milliers de kilomètres. La scène se passe dans un café de Lahore, au Pakistan. Après avoir écouté les questions de son visiteur allemand, le Pakistanais commence à interroger son hôte sur son pays....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pas de mark pour Merkel: Le miracle allemand doit beaucoup à la Grèce ou l’Espagne ! | Causeur

Pas de mark pour Merkel: Le miracle allemand doit beaucoup à la Grèce ou l’Espagne ! | Causeur | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Pourquoi diable l’Allemagne rigoureuse et exemplaire devrait-elle consentir à davantage d’efforts financiers pour sauver l’euro ?1 A y regarder de plus près, la situation n’est pas si simple et il est une vérité que les fourmis travailleuses allemandes peinent à admettre : c’est que les déboires européens leur ont jusque-là profité !

L’affaissement de l’euro provoqué par la crise des États périphériques a ainsi dopé les exportations de l’Allemagne, qui représentent le moteur principal de sa prospérité. Si d’aventure l’Allemagne quittait l’Union Européenne, la valeur de sa monnaie nationale retrouvée (le deutschemark) bondirait et ses exportations s’effondreraient, dégradant le niveau de vie de ses citoyens.

C’est dire si l’Allemagne est redevable à l’euro : ce pays de seulement 80 millions d’habitants paie bien ses salariés et se retrouve néanmoins second exportateur mondial ! Depuis l’avènement de l’euro, grâce à cette monnaie unique sous-évaluée (mais aussi à la qualité de leurs produits manufacturés), les Allemands ont plus que doublé leurs exportations- de 469 milliards d’Euros en 1999 à plus de mille milliards d’Euros en 2010- tandis que leur croissance économique tournait deux fois plus vite que la moyenne européenne sur la même période.

De surcroît, l’Allemagne a massivement exporté vers les nations hyper fragilisées de l’Union, qui souffrent d’une déchéance endémique de leur propre compétitivité et se retrouvent avec des importations allemandes moins chères que leurs propres produits nationaux !...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Zone euro : vers un pacte de stabilité limité à certains pays ? - LeMonde.fr

Zone euro : vers un pacte de stabilité limité à certains pays ?  - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Selon des sources médiatiques, Paris et Berlin veulent mettre en oeuvre rapidement un nouveau pacte exclusif entre la France, l'Allemagne et certains pays, sur le modèle de l'accord de Schengen.

 

Selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, à paraître lundi, l'effet levier envisagé pour multiplier les moyens du Fonds de secours de la zone euro (FESF) sera plus faible que prévu, le chef du Fonds Klaus Regling s'attendant au mieux à obtenirle triplement des moyens restants.Selon le journal qui ne cite pas de source, l'effet levier prévoyait à l'origine un quadruplement, voire un quintuplement des fonds pour lever 1 000 milliards d'euros. En cause : le renoncement de certains contributeurs, notamment asiatiques, qui demandent à participer, ceux-ci reprochant au Fonds de manquer de moyens propres, explique le Spiegel. Le Fonds européen de stabilité financière, créé par la zone euro au printemps 2010, est doté de garanties des Etats membres qui lui permettent de prêter jusqu'à 440 milliards d'euros aux pays fragiles.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Hadopi 3 : l’Europe tue le projet de filtrage dans l’œuf ? | Humanite

Hadopi 3 : l’Europe tue le projet de filtrage dans l’œuf ? | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La Cour de Justice de l’UE vient d’affirmer que le droit d’auteur n’est pas supérieur aux autres droits. Ce qui remet clairement en cause le filtrage d’Internet et la surveillance des télécommunications et qui rend impossible une loi Hadopi 3, telle que la voulait Nicolas Sarkozy.

 

C’est un arrêt de la troisième chambre de la Cour de Justice Européenne, daté du 24 novembre 2011 qui le dit : la protection du droit d’auteur n’est pas intangible et s’arrête là où commencent d’autres droits fondamentaux. Et le filtrage d’Internet, dans le but de contrecarrer l’échange d’œuvres protégées, se heurte à pas moins de trois d’entre eux. En premier lieu le droit à la protection des données à caractère personnel des individus, ainsi qu’à leur liberté de recevoir ou de communiquer des informations, ces droits étant protégés par les articles 8 et 11 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Enfin le filtrage imposé aux fournisseurs d’accès à Internet (FAI) irait également à l’encontre du droit de la liberté d’entreprise dont bénéficient les opérateurs.

Et en vertu de cela, le filtrage d’internet, dans le but de bloquer le streaming illégal et les sites de partage tels que Megaupload ou Rapidshare, mais aussi le P2P, est contraire aux droits fondamentaux...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La chancelière de fer est trop rigide | Presseurop (français)

La chancelière de fer est trop rigide | Presseurop (français) | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Seule contre tous, Angela Merkel refuse le renforcement du rôle de la BCE et les euro-obligations. Mais même en Allemagne, certains experts mettent désormais en garde contre son obsession de la discipline. Une obsession qui pourrait semer le chaos dans toute l’Europe.

Par Eric Bonse

 

seule la règle et la discipline comptent aux yeux de Merkel. La chancelière de fer reste sourde aux arguments d’économistes toujours plus nombreux, pour lesquels la résolution de la crise passe par ces deux éléments : les obligations européennes et un soutien de la BCE par l’achat de la dette.Ce faisant, Angela Merkel ne s’expose pas seulement à de nouvelles discussions animées avec Barroso, qui déplore depuis longtemps l’indécision de l’Allemagne face à la crise. L’Allemagne risque également de se retrouver de plus en plus isolée. Merkel ne peut déjà plus compter que sur une poignée de soutiens à Paris, La Haye et Helsinki.

Le président français a déjà pris ses distances sur la question de la BCE, et l’Allemagne prête désormais le flanc aux attaques : son budget pour l’année 2012 est loin de correspondre à la sévère politique prêchée par la chancelière. Pour la première fois ce mercredi, les marchés ont commencé à exprimer des doutes sur la note de l’Allemagne et ne se sont pas précipités sur ses obligations d’habitude si prisés...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Plaçons la Belgique sous tutelle de l’UE ! | Presseurop (français)

Plaçons la Belgique sous tutelle de l’UE ! | Presseurop (français) | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

"L’UE accroît la pression sur la Belgique", titre De Morgen. "Tandis que les négociations sur la formation du gouvernement se sont interrompues, la Commission européenne insiste aujourd’hui dans son Economic Growth Survey 2012 une fois de plus sur la nécessité des réformes structurelles", écrit le quotidien flamand qui précise que le rapport porte sur l’Europe en général et ne vaut pas exclusivement pour la Belgique.

Le rapport stipule notamment que "sans réponse convaincante sur la crise de l’euro, la situation économique de l’UE se dégradera rapidement", ce qui, poursuit De Morgen, montre bien que le temps presse aussi pour la Belgique, sans gouvernement depuis bientôt un an et demi...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Goethe, version technocrate | Presseurop (français)

Goethe, version technocrate | Presseurop (français) | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Nul ne connaît exactement les implications de la prédominance allemande en Europe – et les Allemands moins que quiconque. Un essayiste du Spiegel cherche la réponse dans deux ouvrages, dont l’un dit que le pays a perdu son âme, et l’autre qu’il tient du génie.

Par Georg Diez

 ....

L’Allemand d’aujourd’hui, c’est le bon Allemand. C’est ce que me disent en tout cas les Suisses avec lesquels j’ai pu m’entretenir. Ils veulent savoir ce qu’il ressent, ce qu’il pense, ce qu’il veut, le bon Allemand, celui qui paie pour les défaillances des Etats, le grec, le portugais, peut-être bientôt l’italien. Après viendra la France, selon un titre du Monde. Qui oserait encore, dans ces conditions, parler de tandem Merkel-Sarkozy ?

L’Allemagne est arrivée là où elle n’aurait jamais dû arriver – et les Allemands ne s’en sont même pas encore aperçus. C’est un peu comme la guerre en Afghanistan : tant que l’on n’a pas eu droit de prononcer le mot guerre, personne n’a imaginé que c’en était une. Si tout le monde aujourd’hui discute chiffres, mécanismes de stabilité, etc., c’est tout simplement pour ne pas évoquer ce qui s’est passé : l’Europe est devenue dépendante de l’Allemagne, et seulement de l’Allemagne....

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from L'actualité du webdocumentaire
Scoop.it!

L'Europe achète les gros poissons de l'Afrique

L'Europe achète les gros poissons de l'Afrique | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Après avoir épuisé les ressources halieutiques dans sa zone économique exclusive (eaux territoiriales), la flotte européenne se déplace en Afrique de l'Ouest plutôt que de remettre en question sa politique de gestion des pêcheries. Un web-reportage réalisé par CULTURE ET TIC et l'annexe21.


Via Simon Loubris
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from ARTPOL
Scoop.it!

L’art contre la crise | L'Etudiant Autonome

L’art contre la crise | L'Etudiant Autonome | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

"Un peuple malheureux fait les grands artistes.  Alfred de Musset"

 

 Illustration originale : Bérangère Petrault

...

Voilà trop de mois, déjà, que l’on répète comme impuissants que cette crise d’abord financière s’est étendue à politique et finalement à la société toute entière. Le politicien ne doit se consacrer qu’à son pays et ses habitants : c’est là son rôle. L’artiste ne doit se consacrer qu’à son art, c’est-à-dire qu’aux hommes : c’est là son rôle. Nous ne pouvons pas nous morfondre, nous mêler à l’apparente désillusion générale. Il est temps, à nouveau, de nous engager ; je veux dire de créer...


Via Vangauguin
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pologne: un tribunal autorise des symboles néonazis et homophobes

Pologne: un tribunal autorise des symboles néonazis et homophobes | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Un tribunal polonais a enregistrés des symboles néonazis et homophobes comme emblèmes du mouvement nationaliste d’extrême droite Narodowe Odrodzenie Polski (NOP, Renaissance nationale polonaise).Certains Polonais ont réagi en exprimant leur leur indignation. «Après deux ans de bataille juridique, a indiqué ce mouvement sur son site internet, le tribunal a inscrit dans ses registres les nouveaux symboles du NOP: une croix celtique et une interdiction de pédaler», signe en forme de panneau de signalisation routière évoquant un rapport homosexuel.«Ces symboles se réfèrent directement à la tradition d’intolérance fasciste, néonazie et xénophobe», a réagi Robert Biedron, un député du parti anticlérical Mouvement de Palikot (RP, opposition)....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La cohérence allemande et le silence de la France / France Inter

La cohérence allemande et le silence de la France / France Inter | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Pour ce qui est de l’Allemagne, les choses sont claires. Les Allemands ne veulent pas entendre parler d’un rachat de la dette des pays en difficulté par la Banque centrale européenne.

Il est donc absolument vain d’essayer de leur dire qu’il suffirait que la Banque centrale annonce qu’elle interviendra dès que les taux d’emprunt demandés à un pays européen dépasseront un seuil raisonnable pour que les marchés se calment avant même qu’elle n’ait à passer à l’acte.
La grande majorité des économistes, la France, les Etats-Unis, la Pologne et beaucoup d’autres pays européens ne cessent plus de le leur dire mais les Allemands sont intraitables et leur chancelière l’a confirmé, hier, à Strasbourg, à Nicolas Sarkozy et au Premier ministre italien, Mario Monti, avant de le redire devant la presse.
Ce que veut l’Allemagne, c’est qu’une modification des traités européens empêche à l’avenir un pays de la zone euro de trop s’endetter à l’abri de la monnaie unique et, lorsque cela aura été fait, alors, là, oui, peut-être, sans doute puisque cela se fait déjà et qu’il n’y a pas d’autre solution, les Allemands accepteront-ils que la Banque centrale déroge à ces règles, exceptionnellement, pour la première et la dernière fois, afin de résoudre la crise actuelle...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Crise des dettes: 30 000 fonctionnaires grecs en chômage forcé

Crise des dettes: 30 000 fonctionnaires grecs en chômage forcé | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Mardi 29 novembre, les ministres des Finances de la zone euro vont discuter à nouveau de l’aide financière à la Grèce.

L'Union européenne et le Fonds monétaire international doivent débloquer une tranche d'aide supplémentaire de 8 milliards d'euros sans laquelle Athènes devra se mettre en situation de défaut courant décembre. En échange, la Grèce doit prendre des mesures de rigueur toujours plus draconiennes : elle va ainsi mettre au chômage technique 30 000 salariés du secteur public dès lundi 28 novembre...

 

Cette mesure intitulée « efedria » en grec, ce qui signifie réserve, va pousser à partir de lundi 28 novembre et jusqu’à fin décembre 30 000 personnes à l’inactivité pendant un an. Ces grecs poussés au chômage toucheront alors 60 % de leur salaire et pour l’heure, rien n’est dit sur la suite. Est-ce que ces personnes seront réintégrées à leur poste au bout d’un an ? Est-ce qu’au contraire cette mise en réserve va se prolonger ? Ou est-ce que les employés vont à terme être définitivement licenciés ? C’est bien cette dernière option que tout le monde craint ici. Personne ne se fait d’illusion sur l’objectif final de la mesure qui est de faire de nouvelles coupes dans le budget de l’Etat en diminuant le nombre de ses salariés...

 

Or les fonctionnaires et travailleurs du secteur public ont déjà subi des pertes de revenus de plus de 20 % depuis le début de la cure d’austérité il y a un an et demi. Et ce n’est pas fini car l’harmonisation prévue des grilles de salaires de la fonction publique va entraîner encore de nouvelles baisses. Autant vous dire que le front social n’est pas prêt de s’apaiser. Une grève générale est d’ailleurs programmée pour jeudi à l’appel des syndicats publics et privés.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Grèce, la santé dégraisse

En Grèce, la santé dégraisse | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

A quelques jours de la validation probable d’un nouveau plan de rigueur, les mobilisations se poursuivent en Grèce. Notamment dans le secteur de la santé, le plus touché par les restrictions budgétaires. 45% de coupe depuis le début de la crise…

 ...

Mélangés, déjà pauvres, conservateurs ou issus d’une classe moyenne qui « se voyait déjà… », ces Grecs avancent ensemble, en marche forcée vers la misère, avec la conscience que ce qui vient sera pire. Et un autre point commun : ils ne veulent en aucun cas payer cette crise. Pas plus les péages des autoroutes privatisées, que les nouvelles taxes d’habitation, ou les 5 euros désormais exigés avant d’entrer dans tout hôpital public. Un homme un peu nounours, avec sa tunique moulante, témoigne : « J’étais à la manifestation du 17 novembre. A cause des bombes lacrymogènes, je me suis affalé par terre, à 200 mètres de l’hôpital Evangelismos (le plus grand hôpital public d’Athènes). J’étais à moitié dans les pommes, mais j’ai dû faire la queue et payer, avant de me faire soigner aux urgences ! »

 ...

Les conditions de travail du personnel médical ne sont guère plus reluisantes. Avant le plan de rigueur imposé par le gouvernement et la Troika [1], le salaire du docteur Papanikolaou était de 1800 euros mensuels, malgré ses 21 ans d’ancienneté et sa compétence reconnue. Il n’est plus que de 1450 euros par mois. Et s’apprête à être encore diminué de 150 euros. Mais pour Papanikolaou, le plus tragique, « c’est la situation des jeunes médecins ». Sans avenir professionnel en Grèce, ils commencent à partir vers l’Allemagne, la France ou la Grande-Bretagne...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Belgique meurt-elle un peu plus chaque jour ?

La Belgique meurt-elle un peu plus chaque jour ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Six (bonnes) raisons de désespérer de l'impasse politique dans laquelle se trouve le pays, malgré l'accord politique et budgétaire trouvé samedi entre les six principaux partis.

 

La Belgique sur la voie d'une solution politique après 532 jours sans gouvernement ? Peut-être, mais cela n'arrangera rien à la situation économique et financière du pays.

Si les six principaux partis belges sont parvenus samedi à un accord sur le budget fédéral du Royaume pour 2012, ouvrant par là-même la voie à la formation d'un gouvernement par le socialiste Elio Di Rupo avant Noël, la situation de la Belgique n'est guère réjouissante.

Le pays a en effet vu la note de sa dette dégradée vendredi par Standard & Poor's de AA+ à AA avec perspective négative. L'agence de notation estime que « le secteur [financier] va avoir besoin de plus d’aides des autorités. Ceci aura pour conséquence que la dette passera la barre des 100 % du PIB ».

La veille, alors que les taux d'emprunt continuaient de s'envoler sur les marchés financiers, le gouvernement belge par intérim dirigé par Yves Leterme avait annoncé le lancement d'un emprunt d'Etat ouvert à toute la population. L'effort nécessaire pour boucler le budget est d'une ampleur sans précédent : la Belgique a besoin de trouver 11,3 milliards d'euros pour faire repasser son déficit sous la barre des 3% du PIB en 2012, comme l'exige l'UE.

Acculé, le gouvernement belge intérimaire semble prêt à explorer toutes sortes de solutions. Très utilisé dans les années 1990, ce mécanisme était peu utilisé depuis quelques années, car moins attractif que d'autre produit financiers...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Terreurs allemandes, erreurs françaises: L’Euro fort , rempart contre un nouvel hitlérisme? | Causeur

Terreurs allemandes, erreurs françaises: L’Euro fort , rempart contre un nouvel hitlérisme? | Causeur | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

« L’Allemagne souffre d’une peur historique de l’inflation, qui amena Hitler au pouvoir », nous dit-on depuis longtemps. Ces jours-ci, l’antienne connaît d’ailleurs un surcroît de succès.

C’est en son nom que l’on justifie un alignement mécanique de la politique monétaire française sur les choix allemands. Il ne faudrait point contredire lesdits choix, sous peine d’éveiller chez nos cousins germains le souvenir douloureux de leurs « heures les plus sombres ». Qui furent aussi un peu les nôtres, mais passons. L’Allemagne, lorsqu’elle plaide pour une « monnaie stable », un « euro fort » ou une « Banque centrale indépendante », ne défend pas du tout ses intérêts de puissance – ce qu’on ne saurait, au demeurant, lui reprocher – mais lutte contre une « phobie atavique ».

Voilà qui nous oblige à un silence grave, voire au renoncement pur et simple à la défense de nos intérêts propres. Préservons sans ciller un « euromark » surévalué, quitte à aligner comme des perles les plans de rigueur. D’ailleurs, opposer une résistance, ce serait être « germanophobe », et ça, c’est vraiment très mal....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Retrouvailles amères avec le FMI |

Retrouvailles amères avec le FMI | | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Financièrement affaibli, Budapest a demandé l’aide du Fonds monétaire international. Un accord devrait être trouvé d’ici à janvier 2012. Aveu d’échec du Premier ministre Viktor Orbán ou cabale contre sa politique d’indépendance ? La presse hongroise est partagée.

Par Tamás Nánási

 

N’embellissons pas les choses, ce n’est pas la peine : le fait que nous ayons repris les négociations avec le FMI [le 21 novembre] équivaut à une capitulation. Nous ne pouvons pas décrire autrement ce qui vient de se passer, puisque, l’été dernier, nous avions appelé “guerre d’indépendance” notre séparation d’avec cette organisation [la Hongrie avait rompu les discussions avec le FMI, dont elle refusait les recommandations. En 2008, elle avait reçu 20 milliards d’euros du FMI, de la Banque mondiale et de l’UE]. La capitulation est une mauvaise nouvelle et elle est humiliante pour ceux qui luttent pour leur indépendance.

Toutefois, il est particulièrement exaspérant de voir à quel point les marchés ont agi d’une manière coordonnée et systématique pour pousser le pays sur cette voie. Qui plus est, chose bizarre, cette hystérie des marchés basée sur des rumeurs sans fondement, inventées de toutes pièces et, selon toute probabilité sciemment repandues, s’est amplifiée à l’arrivée de la délégation du FMI.

Après plusieurs mois d’accalmie, nous sommes donc devenus le prochain épicentre de la crise que traverse l’Union, comme en a disserté un blogueur du Wall Street Journal. Dans le même temps, un collaborateur de Bloomberg nous a jetés dans le caniveau en ricanant...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La pire crise depuis 1945 ? Economiquement non, politiquement oui !

La pire crise depuis 1945 ? Economiquement non, politiquement oui ! | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'Europe traverse-t-elle actuellement "sa période la plus difficile de l'après-guerre", comme l'a indiqué Angela Merkel ?

Entretien avec Marc Ferro

Extraits:

 

Marc Ferro : Il n'y a pas de doute que la crise économique qui existe depuis trois ou quatre années ainsi que le déclin de l'Europe comme puissance mondiale sont deux changements dramatiques. Techniquement, on peut s'inquiéter sur l'avenir de nos sociétés européennes. Mais prétendre que la situation est semblable à celle de 1945, c'est allé peut-être trop loin...

Nous avons créé l'Union européenne sur des bases rigoureusement économistes, sans y faire participer la population européenne. L'idée était riche en 1950 car elle a permis à la France et à l'Allemagne d'enterrer la hache de guerre. L'Allemagne a pu intégrer l'Europe même si elle était vaincue et déshonorée. La France a pu jouer un rôle moteur en Europe et retrouver une grandeur, une dignité. Tout ça ne portait cependant que sur des produits industriels : le charbon et l'acier. Adenauer y voyait d'ailleurs un vrai miracle. Tout s'est fait sous la table...

 

Y a-t-il malgré tout des solutions pour s'en sortir ?

Marc Ferro: Il y a des vœux pieux. Il y a une gouvernance partiellement efficace entre les pays européens en matière bancaire et financière. Mais pas en ce qui concerne le secteur industriel. Un vrai gouvernement économique apparaît comme une utopie. Mais le jour où la Chine et l'Inde seront des concurrents encore plus dangereux qu'aujourd'hui, si on ne développe pas notre propre recherche, on fera face à un vrai problème. L'avenir est à la matière grise. Ni la France ni l'Allemagne ne semblent en prendre conscience.

La richesse virtuelle de la France, c'est qu'elle reste l'un des pays où il fait bon vivre. Il y a partout des écoles, des chemins de fer, des pharmacies, des commerces de proximité. On détruit actuellement ce réseau, ce tissu, qui faisait d'ailleurs que des industries asiatiques venaient s'installer en France. C'était un pays où l'on trouvait tranquillité...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Zone euro : les marchés s'attaquent à l'Allemagne - LeMonde.fr

Zone euro : les marchés s'attaquent à l'Allemagne - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Jusqu'ici cantonnée aux économies "périphériques" (Irlande, Grèce...), la frilosité des investisseurs s'est déplacée sur des pays plus importants. Jusqu'a menacer l'Allemagne.

 

Si même l'Allemagne n'est plus épargnée par les marchés, il y a de quoi s'inquiéter pour l'avenir de la zone euro. C'est en tout cas ce qui ressort des commentaires d'économistes après l'adjudication ratée de titres de dette allemands mercredi : pas moins de 40 % des titres mis sur le marché par le gouvernement allemand n'ont en effet pas trouvé preneur...

 

Après avoir fui la périphérie, les investisseurs désertent désormais le cœur de l'Europe, et cette absence est de très mauvais augure pour l'avenir de la zone euro. Si les rendements faibles offerts par l'Allemagne finissent par rebuter même les investisseurs à la recherche d'une valeur refuge inébranlable, c'est surtout la position inflexible du pays sur le rôle de la BCE qui inquiète.

Le gouvernement d'Angela Merkel s'est montré prêt à envisager une modification des traités européens afin de permettre la mise en œuvre de mesures en faveur d'une meilleure surveillance des politiques budgétaires. Mais Berlin n'envisage toujours pas d'élargissement du rôle de la BCE. Et encore moins que celle-ci puisse se doter du statut de prêteur en dernier ressort, qui lui permettrait de garantir qu'aucun pays de la zone euro ne fera défaut...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Standard and Poor's dégrade d'un cran la note de la Belgique à AA - LeMonde.fr

Standard and Poor's dégrade d'un cran la note de la Belgique à AA - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'agence de notation Standard and Poor's a mis en avant le risque que le Royaume, déjà très endetté, doive de nouveau intervenir pour soutenir son secteur financier.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Italie obtient les 10 milliards d'euros mais à des taux records

L'Italie obtient les 10 milliards d'euros mais à des taux records | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'Italie a obtenu ce vendredi 25 novembre, les 10 milliards d'euros qu'elle sollicitait des marchés financiers. La demande était au rendez-vous, mais le Trésor italien a dû consentir des taux d'intérêts très élevés.

 

Alors que les marchés financiers ont boudé la dette allemande, ce mercredi 23 novembre, le Trésor italien pouvait être inquiet en lançant vendredi pour 10 milliards d'euros d'obligations.

Bien au contraire, l'Italie a réussi sans difficulté à obtenir ce montant. Mais à quel prix ! Les obligations à six mois étaient assorties d'un taux d'intérêt record de 6,5% et contre 3,5% il y a un mois. Les obligations à deux ans se sont négociées à 7,8% contre 4,6% lors de la précédente émission....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Qu'est-ce que le PEAD?-Chlorofil: MAAG Stéphane Le Moing - 25 nov. 2011

Qu'est-ce que le PEAD?-Chlorofil: MAAG Stéphane Le Moing - 25 nov. 2011 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD)

L'invité(e) du MAAG : Interview de Stéphane Le Moing, chef du service des relations internationales à la direction générale des politiques agricole, agroalimentaire et des territoires. Il nous parle du programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD).

 

Vidéo de 4'40".

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from Université Paris 8
Scoop.it!

Pour Mariano Rajoy, le plus difficile commence

Pour Mariano Rajoy, le plus difficile commence | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Après huit ans de pouvoir socialiste, la droite espagnole a remporté les élections législatives à la majorité absolue avec 186 sièges sur 350 possibles au Congrès. Le nouveau Premier ministre a déclaré la guerre à la crise mais sa marge de manœuvre reste faible...

Par Thibaud de Fortescu, doctorant à l'Institut Français de Géopolitique (Université Paris 8).

 

C'est donc Mariano Rajoy, galicien de 56 ans, leader du Parti Populaire depuis sept ans, qui sera intronisé Premier ministre. Critiqué pour son manque de charisme, cet homme discret, plusieurs fois ministre pendant les deux mandats de José Maria Aznar, avait échoué en 2004 et 2008 avant de rencontrer, à la faveur de la crise, un contexte propice à la victoire de l'opposition.
Aujourd'hui, la situation est telle que le changement était devenu nécessaire aux yeux de bon nombre d'Espagnols. Pourtant, il est difficile de dire que l'homme (ou son parti) suscite un véritable engouement....


Via Université Paris 8
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le point sur la crise de la zone euro en quelques clics - LeMonde.fr

Le point sur la crise de la zone euro en quelques clics - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Un choix d'articles parus récemment sur Le Monde.fr pour mieux comprendre les dernières évolutions de la crise.

Le feuilleton de la crise de la zone euro a connu son plus récent épisode, jeudi 24 novembre, avec le mini-sommet organisé à Strasbourg autour de la chancelière allemande, Angela Merkel, du chef de l'Etat français, Nicolas Sarkozy et du président du conseil italien, Mario Monti. L'enjeu : faire bloc face aux marchés et tenter d'avancer sur les dossiers qui bloquent.

Voici quelques articles (liens) parus sur Le Monde.fr ces derniers jours, pour mieux comprendre le déroulement des événements:

 

- Sur l'avancée des négociations européennes;

 

- Sur le contexte de crise;

 

- Sur les solutions avancées pour sortir de la crise;

 

- Sur la relation franco-allemande.

more...
No comment yet.