Union Européenne,...
Follow
Find tag "Angleterre"
6.5K views | +0 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Europe, la vague Mélenchon intrigue et séduit - Rue89

En Europe, la vague Mélenchon intrigue et séduit - Rue89 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
De la Grèce à la Belgique, l'engouement pour le candidat du Front de Gauche surprend les observateurs et revigore syndicalistes et militants de gauche.

 

La manifestation place de la Bastille a fait office de déclencheur médiatique, la percée dans les sondages l’a confirmée : la vogue Mélenchon intrigue et inspire les observateurs étrangers.

Les correspondants de la presse étrangère n’ont pas tous vu venir cette percée. Depuis, ils se rattrapent, et multiplient les papiers sur le troisième homme de la campagne, surnommé « le pitbull qui aimait la poésie » ou encore « l’homme à la cravatte rouge ».

 

Suisse. Jean-Noël Cuénod, correspondant du journal La Tribune de Genève à Paris, qui l’a décrit comme l’héritier du révolutionnaire Gracchus Babeuf, ne cache pas son plaisir : « Ça nous change de l’épicerie Le Pen à la troisième place ! », tonitrue-t-il. Et c’est avec une certaine fierté qu’il déclare avoir repéré Jean-Luc Mélenchon « il y a deux ans déjà » :

« A mes yeux, c’est une sorte de retour à la normale, à une certaine France traditionnelle, autoritaire, partageuse et égalitaire ! Il faut dire qu’elle est vraiment nulle cette campagne, ça fait du bien de voir un garçon talentueux.

 

Et lui au moins, il sait parler français ! »

 

A voir avec ce lien le point de vue en Suède, Belgique, Grande Bretagne, Italie et Grèce...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Irlandais repartent pour Liverpool

Les Irlandais repartent pour Liverpool | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

En raison du chômage qui sévit dans une Irlande en crise, l’émigration connaît son plus haut niveau depuis vingt ans. Beaucoup d’émigrés posent leurs valises à Liverpool, la cité portuaire britannique, dont plus des trois-quarts des habitants ont une ascendance irlandaise.

Par Helen Carter, de The Guardian.

 

Comme Boston et Glasgow, Liverpool est depuis longtemps synonyme de terre d’émigration pour les Irlandais. Pendant un temps, le tigre celtique a rugi et c’est dans le sens inverse que l’on traversait la mer d’Irlande. Puis la croissance a changé de bord et le Merseyside [comté de Liverpool] est désormais la destination d’une nouvelle génération de migrants.

On estime que 75 000 citoyens irlandais pourraient émigrer en 2012 – soit plus qu’à la fin des années 1980. Dans un pays qui compte 4,5 millions d’habitants, un tel phénomène suscite énormément d’intérêt, à tel point que l’Irish Times a lancé un blog baptisé Generation Emigration, dont le titre est présenté sous la forme d’un tableau d’affichage d’aéroport...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Sarkozy sur l'Europe : ce que nos voisins en pensent

Sarkozy sur l'Europe : ce que nos voisins en pensent | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
A Villepinte, dimanche, Nicolas Sarkozy a lancé un double ultimatum à l’Union européenne. Il a exigé que les entreprises du continent soient privilégiées — comme aux Etats-Unis — pour les contrats publics et il a menacé de sortir la France de l’espace sans frontières Schengen s’il n’était pas possible de sanctionner un pays défaillant dans le contrôle de l’immigration clandestine....

 Deux exigences qui ont fait beaucoup réagir nos voisins.

 

Accueil glacial en Allemagne...Georg Streiter a même répété que les accords de Schengen étaient un « bien précieux » avant de botter en touche : « Angela Merkel ne s’exprime pas sur la campagne électorale française. »...

 

En phase avec les positions de la Grande-Bretagne....« The Independent » (centre gauche) parle ainsi de « discours de la dernière chance » : « Il a jeté ses dernières forces dans la bataille en dévoilant des intentions fermes contre l’Europe qu’il défendait encore pourtant corps et âme il y a peu. » La BBC rappelle que « Sarkozy a simplement répété » les demandes anglaises de voir les accords de Schengen renforcés pour lutter contre l’immigration illégale......

 

En Italie, condamnation des parlementaires.La possible sortie de la France de l’espace Schengen a fait beaucoup réagir en Italie, qui s’est sans doute sentie désignée par les propos de Nicolas Sarkozy : beaucoup d’immigrés tunisiens, après la révolution de Jasmin, avaient débarqué l’an dernier en Europe via la Péninsule.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Comment Bruxelles détruit la Grèce

Comment Bruxelles détruit la Grèce | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Plongée dans une dépression catastrophique, la Grèce est saignée à blanc par une UE “incompétente” et son commissaire aux Affaires économiques et monétaires “insensible”, Olli Rehn, accuse Peter Oborne dans un réquisitoire enflammé.

Par Peter Oborne.

 

Toute ma vie d’adulte, j’ai vu l’establishment britannique considérer généralement l’UE comme une force positive dans un monde agité, peut-être un peu incompétente et corrompue, mais inoffensive.

Une idée qu’il devient de plus en plus difficile de défendre, car cette association de nations dévoile soudain un côté tout à fait déplaisant : elle se mue en un oppresseur implacable qui n’a que mépris pour la démocratie, l’identité nationale et la subsistance des gens de la rue.

Cette semaine, peut-être avons-nous vécu un tournant, avec la dernière intervention de Bruxelles en date : les bureaucrates menacent de pousser un pays entier à la faillite si les partis de l’opposition ne s’engagent pas à soutenir le plan d’austérité promu par l’Union. Replaçons le problème grec dans le contexte qui convient....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Perte du AAA : «Le Royaume-Uni suivra la France»

La dégradation de la France entérine ce que les marchés savaient déjà, selon Étienne Gorgeon, directeur de la gestion taux et crédit de Edmond de Rothschild Investment Managers.

 ...

    La décision de S&P survient alors même que sa consoeur Fitch affirme ne pas vouloir dégrader la France cette année... Laquelle des agences a raison?

    Peu importe ce que pensent les agences. L'Europe et les États-Unis sont, selon nous, deux zones AA. Ces deux régions font face au même problème principal: faire baisser les déficits, ce qui ne manquera pas d'affaiblir la croissance. Ce processus prendra du temps. Du coup, S&P entérine ce que le marché a déjà digéré: la dette d'État sans risque n'existe plus.

La France est la première en zone euro à perdre sa note prestigieuse, mais une grande partie des autres pays notés actuellement AAA suivront à terme. Le Royaume-Uni, notamment, dans le cadre d'un rééchelonnement global du risque. Cela ne veut pas dire d'ailleurs que les taux vont forcément augmenter.

 

    Quelle est la différence entre le AAA et la catégorie AA?

    Passer de l'un à l'autre n'entraînera pas forcément une hausse des taux pour les États concernés. Enterrer le AAA revient à dire que le concept de dette sans probabilité de défaut n'existe plus. Voici la définition du AA selon S&P: la capacité des emprunteurs à rembourser ses dettes sont «très élevées». Pour le AAA, la capacité est «extrêmement élevée». L'agence précise que le AA se caractérise par le très faible écart qui le sépare du AAA.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'absence de menace sur le triple A anglais tend les relations Paris-Londres - LeMonde.fr

L'absence de menace sur le triple A anglais tend les relations Paris-Londres - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Les dirigeants français estiment que les fondamentaux économiques britanniques sont mauvais.

 

"Inacceptables". Même après l'appel téléphonique, vendredi 16 décembre, depuis le Brésil, du premier ministre français, François Fillon, visant à calmer le jeu, Nick Clegg, le vice-premier ministre britannique, ne décolérait pas vraiment. "Des mesures doivent être prises pour baisser le ton", a déclaré M. Clegg, visant les commentaires sur l'économie britannique, jugés peu obligeants, faits, ces derniers jours, par les responsables français - à commencer par M. Fillon lui-même.

Quelle mouche a donc piqué les dirigeants français ? En deux jours, trois hauts responsables ont nommément attaqué le Royaume-Uni, estimant que son économie était vacillante et que sa note de crédit pouvait être en danger...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Royaume-Uni du «splendide isolement» au pauvre isolement? | Slate

Le Royaume-Uni du «splendide isolement» au pauvre isolement? | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Si l'Europe surmonte la crise, la position prise par David Cameron lors du sommet de Bruxelles débouchera sur une défaite stratégique.

...

C’est au fond la mise en cohérence de l’attitude de la City qui, avec Wall Street, cherche depuis l’été dernier et le début de la crise des dettes souveraines l’explosion de la zone euro. Mais c’est une position qui, si l’Europe surmonte cette crise, ressemblera, pour le Royaume-Uni, à une défaite stratégique. Bien sûr si, au contraire, la crise devait mal tourner pour les Européens, Londres pourrait triompher sur le mode: on vous l’avait bien dit!

On le sait depuis le début: ni la City, ni le gouvernement britannique n’ont accepté l’idée qu’une construction politique –la zone euro– puisse s’imposer aux marchés. Mais, dans le même temps, David Cameron ferait mieux d’y regarder à deux fois. Son pays est dans un triste état: dettes énormes, chômage record (même s’il est moins élevé qu’en France), baisse du pouvoir d’achat, extension des zones de pauvreté et menace de récession. Jouer contre la zone euro, et hors de celle-ci, peut donc signifier que l’on cherche à l’affaiblir.

Or, si la zone euro plongeait vraiment dans la récession et si elle devait éclater, cela coûterait au Royaume-Uni, compte tenu des données de son commerce extérieur qui reste accroché de façon significative à l’Europe continentale, quelques points de croissance en moins. Cette seule perspective va probablement conduire les travaillistes, comme le font déjà les libéraux-démocrates, qui pourtant participent au gouvernement, à revenir vers un discours pro-européen....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Européens, admettez que nous avons raison !

Européens, admettez que nous avons raison ! | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Si Londres se retrouve marginalisée au lendemain du Conseil européen, c'est parce que ses partenaires continentaux sont furieux qu'elle n'ait jamais souscrit à l’euro, qui montre aujourd’hui ses limites, assure le maire de Londres Boris Johnson.

Par Boris Johnson, publié par the Daily Telegraph.

 

 

Je sais que certaines personnes sont perturbées à l’idée que tous ces puissants Européens soient très, très fâchés. Angela Merkel a déclaré que nous n’avions même pas négocié comme il faut. C’est tout juste si Nicolas Sarkozy peut encore prononcer le nom de notre pays, et il aurait été filmé en train de refuser de serrer la main de David Cameron. Partout sur le continent, les journaux débordent de gros titres courroucés sur l’arrogance et la bêtise générale des Englanders/Anglais/Inglesi. J’ai vu de malheureux députés européens Lib-Dem sur le point d’exploser d’écœurement à cause du comportement de Londres lors du dernier sommet en date....

...

La réalité, c’est qu’il n’est pas le premier de nos dirigeants à avoir bloqué quelque chose qui n’était pas dans l’intérêt de notre pays – de Thatcher sur le budget de l’UE à Tony Blair sur le prélèvement à la source. Et beaucoup d’autres premiers ministres se sont montrés nettement plus rétifs que les Britanniques – on pense à l’Espagnol Felipe González, qui avait coutume de paralyser les sommets de l’UE jusqu’à ce qu’il ait le sentiment d’avoir mis la main sur assez de cabillauds et de haddocks irlandais.

Non, ils ne sont pas vraiment en colère parce que nous nous sommes opposés au nouveau traité sur la mise en place d’une union fiscale. Si nos frères et sœurs européens sont si chroniquement furieux contre les Britanniques, c’est parce que le temps a montré que nous avions absolument raison au sujet de l’euro....

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from Europe matters
Scoop.it!

Cameron "seul avec trois couillons"

Cameron "seul avec trois couillons" | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Londres s'isole sur la scène européenne. Les revendications unilatérales de David Cameron ont mis le Royaume-Uni hors circuit. Un accord politique a été scellé par les pays de la zone euro, mais il reste ouvert aux autres Etats.

 

Les exigences individuelles britanniques, au moment où l’Europe tente de transformer collectivement ses institutions pour surmonter la crise, a fini d’irriter les esprits. Elles ont surtout abouti à un accord intergouvernemental à 17 qui pourrait couper l’UE en deux alors qu’elle cherche à se consolider. Il reste malgré tout ouvert aux autres Etats qui en feraient la demande. Outre la Grande-Bretagne, la Hongrie n’y tient pas. Les Tchèques et les Suédois doivent par ailleurs « consulter leurs parlements », a fait savoir M. Sarkozy...


Via Vincent Lieser
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Nouveau traité européen : David Cameron persiste et signe - LeMonde.fr

Nouveau traité européen : David Cameron persiste et signe - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Dans une tribune au "Times", le premier ministre britannique indique que Londres n'acceptera un nouveau traité que s'il ne nuit pas aux intérêts de Londres.

 

Si les Etats membres de la zone euro veulent utiliser les "institutions européennes" pour protéger la monnaie unique, ils vont devoir répondre au préalable à un certain nombre d'exigences britanniques, explique-t-il. "L'objectif le plus important de la Grande-Bretagne est pour le moment de régler le problème de l'Eurogroupe, qui a des effets négatifs sur (son) économie. (…) Cela suppose évidemment que les Etat membres de la zone euro en fassent davantage de leur côté et s'ils choisissent la voie du traité européen, j'insisterai évidemment sur les préoccupations et les intérêts britanniques", poursuit le chef du gouvernement....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Royaume-Uni : vers la plus grande grève depuis 30 ans dans la fonction publique - LeMonde.fr

Royaume-Uni : vers la plus grande grève depuis 30 ans dans la fonction publique - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Deux millions de personnes devraient manifester, mercredi 30 novembre, contre les réformes et l'austérité du gouvernement de David Cameron.

 

Londres Correspondance - Pour la première fois de sa vie, Margaret Palmer va faire grève, mercredi 30 novembre. Mais c'est la mort dans l'âme : à 44 ans, cette spécialiste des soins psychologiques pour les enfants, qui travaille dans une clinique de Londres, n'a rien d'une militante. Elle estime cependant que l'heure est grave : "L'ensemble du secteur public subit une attaque majeure. Le gouvernement tente de faire retomber sur nous les conséquences de la crise financière, qui est pourtant la faute des banquiers."

Le 30 novembre, elle ne sera pas la seule à descendre dans la rue pour la première fois. Trente syndicats, essentiellement de la fonction publique, ont voté la grève. Environ deux millions de personnes sont attendues, ce qui en fera le plus grand mouvement social depuis janvier 1979, quand "l'hiver du mécontentement" avait immobilisé le Royaume-Uni. Pour certains syndicats, la décision est historique : celui des directeurs d'école appelle à la grève pour la première fois de son histoire de 114 ans. Une grande partie des écoles seront fermées. Les douanes appelant également à arrêter le travail, le chaos est attendu dans les aéroports...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Londres veut revoir ses liens avec l'Union européenne

Londres veut revoir ses liens avec l'Union européenne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le gouvernement britannique réfléchit à un relâchement de son implication dans l'Europe.

 

David Cameron a annoncé vendredi être prêt à soutenir une hausse des financements du FMI, tout en précisant qu'il n'était pas question pour les contribuables britanniques de participer au sauvetage de la zone euro. La crise grecque et les menaces qu'elle fait peser sur la cohésion européenne sont une occasion en or pour les eurosceptiques de peser pour une remise en cause des engagements de la Grande-Bretagne en Europe.

Après avoir essuyé la semaine dernière une très virulente fronde de 81 députés de son parti réclamant la tenue d'un référendum sur la question, le premier ministre doit donner du grain à moudre à son aile eurosceptique, plus remontée que jamais. La contestation latente est d'autant plus importante qu'environ la moitié des députés tory, soit environ 150, seraient prêts à jeter l'Europe aux oubliettes, certains ayant rechigné à voter avec leurs collègues pour respecter les consignes du gouvernement. David Cameron a donc annoncé le lancement d'une réflexion interministérielle sur tous les domaines qui pourraient faire l'objet d'un rapatriement de pouvoirs de Bruxelles vers Londres...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

«L'Europe actuelle ressemble à celle que souhaitaient les Britanniques»

«L'Europe actuelle ressemble à celle que souhaitaient les Britanniques» | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Professeure de civilisation britannique à la Sorbonne-Nouvelle et à IUF, Pauline Schnapper revient sur les ambiguïtés de l'engagement européen de Londres.

 Extraits de l'entretien

 

Finalement, Cameron l'eurosceptique veut-il ou non être du projet européen?

 

Il est dans une situation totalement contradictoire : d'une part, il subit cette très forte pression pour rester le plus loin possible de ce qui se passe. D'autre part, il sait très bien qu'il ne peut pas tourner le dos à l'Europe, que celle-ci représente 40% du commerce britannique : il est donc dans l'intérêt de la Grande-Bretagne que la zone euro résolve ses problèmes le plus vite possible. De plus, ne pas être impliqué dans la recherche des solutions, c'est prendre le risque qu'elles se fassent sur votre dos, comme avec l'instauration d'une taxe financière qui ferait beaucoup de mal à la City de Londres.

...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Grande-Bretagne, un troisième budget d'austérité et une baisse des impôts pour les plus riches

En Grande-Bretagne, un troisième budget d'austérité et une baisse des impôts pour les plus riches | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Le gouvernement britannique maintient son objectif de réduction des déficits publics dans un contexte morose pour l'économie britannique.

Le ministre de l'Economie, George Osborne, a présenté ce mercredi 21 mars un troisième budget d'austérité d'affilée. Il sera néanmoins marqué par une baisse d'impôts pour les revenus les plus élevés.

La mesure risque de faire couler beaucoup d'encre au Royaume-Uni : malgré un objectif de réduction drastique des déficits publics, le gouvernement de David Cameron confirme son intention de baisser le taux d'imposition des revenus les plus élevés. De 50% depuis 2009, ce taux passera dès l'année prochaine à 45%...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Fitch confirme le "AAA" du Royaume-Uni mais abaisse la perspective à "négative" - LeMonde.fr

Fitch confirme le "AAA" du Royaume-Uni mais abaisse la perspective à "négative" - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Ce diagnostic avait déjà été formulé peu ou prou par l'agence fin novembre.

 

L'agence d'évaluation financière Fitch a confirmé la note "AAA" du Royaume-Uni, la meilleure possible, mais a abaissé sa perspective de "stable" à "négative", évaluant à un peu plus de 50 % la probabilité d'une dégradation dans les deux ans. Cette décision traduit "la marge budgétaire très limitée pour absorber de nouveaux chocs économiques défavorables", compte tenu du niveau d'endettement du pays et d'un rétablissement économique "potentiellement" moins soutenu qu'attendu, selon un communiqué publié mercredi 14 mars...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

David Cameron menace la Cour européenne des droits de l'homme - LeMonde.fr

David Cameron menace la Cour européenne des droits de l'homme - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - La France ne doit pas laisser faire.

 

La Cour européenne des droits de l'homme est un patrimoine commun qu'il faut sauvegarder dans ses fondements et ses principes les plus fondamentaux : son autorité contraignante sur les Etats signataires, et la possibilité d'introduire un recours libre et individuel auprès d'elle après avoir épuisé l'ensemble des recours de justice au niveau national.

Faut-il rappeler que la Cour européenne des droits de l'homme a permis de mettre en lumière de nombreuses failles dans la garantie que les grands pays européens ont le devoir d'accorder aux droits de l'homme érigés comme socle de valeurs commune ? Et nous pouvons citer en exemples : la lutte contre l'homophobie d'Etat, les droits de la femme, les droits de l'enfant et l'interdiction des punitions corporelles à l'école, le droit des personnes handicapés, le droit des personnes incarcérées, la définition d'un cadre pour des procédures policières comme les écoutes ou les perquisitions, etc. Il y a un grand honneur à défendre inconditionnellement les pouvoirs et compétences de cette Cour...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Royaume-Uni sous pression après la sanction de Moody’s

Le Royaume-Uni sous pression après la sanction de Moody’s | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Après la très influente agence Standard and Poor's en janvier dernier, c’est au tour de l’agence de notation américaine Moody’s d’envisager de priver de leur triple A plusieurs pays européens dans les mois qui viennent.

La France, l’Autriche et la Grande-Bretagne pourraient être sanctionnés. Jusque-là à l'abri d'une possible dégradation, les Britanniques se trouvent eux aussi dans le viseur.

L'agence de notation américaine a abaissé la perspective du triple A de la France de stable à négative, conséquence, selon elle, des incertitudes pesant sur « la conjoncture de la zone euro » et sur « les objectifs de Paris en matière de réduction de déficits »...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Référendum: le piège tendu par Cameron aux indépendantistes écossais | Slate

Référendum: le piège tendu par Cameron aux indépendantistes écossais | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
«Le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse devrait avoir lieu le plus tôt possible», a fait savoir le cabinet de David Cameron, rapporte le Telegraph. Le lendemain, l’hôte du 10 Downing Street a déclaré sur Sky News qu’il souhaitait que le vote ait lieu dans les 18 prochains mois. Le Premier ministre britannique serait-il devenu un fervent défenseur de l’identité celte? Bien au contraire, il s’agirait en fait d’une manœuvre politique destinée à faire échouer le projet. Explications: le Parti national écossais (SNP) est majoritaire au Parlement d’Edimbourg depuis 2007. Au cœur de son programme: la promesse d’organiser un référendum sur l’indépendance. En mai 2011, le SNP avait largement remporté les élections avec 45% des voix. Une légitimité sur laquelle Alex Salmond, le Premier ministre local, compte bien s’appuyer....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

A la France ses fermiers, au Royaume-Uni ses banques

A la France ses fermiers, au Royaume-Uni ses banques | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Accusé d'isolationnisme pour avoir rejeté l'idée d'un nouveau Pacte de stabilité et de croissance à 26 présenté le 9 décembre dernier, David Cameron ne fait pourtant que protéger les intérêts vitaux de son pays, comme les autres dirigeants européens, écrit une chroniqueuse du Times.

Par Camilla Cavendish, de The Times.

 

Les accusations d'"isolement" lancées contre David Cameron depuis son geste de désobéissance au sommet européen de vendredi dernier, étaient peut-être prématurées.

Les Tchèques se demandent déjà tout haut pourquoi un nouveau traité devrait également avoir une valeur contraignante pour les pays qui n'ont pas encore rejoint la zone euro. Le Premier ministre finlandais a indiqué qu'il ne pouvait pas accepter un transfert de souveraineté.

L'Irlande devra probablement organiser un référendum et les gouvernements hollandais et suédois auront besoin du soutien de partis d'opposition qui se révoltent.

 

Des fissures apparaissent sur la façade d'un accord qui, de toute manière, ne pourra pas sauver l'Europe. La dégringolade de l'euro ces trois derniers jours montre que les marchés savent que le programme d'austérité sans croissance défendu par l'Allemagne n'est pas la bonne solution.

Prendre la défense des banques était un geste qui ne pouvait pas plaire à l'opinion publique, mais les Britanniques ont montré sans ambiguïté que leur détestation de l'Union européenne était encore plus grande que celle des banques. Pour quelles raisons David Cameron a-t-il donc décidé de se faire le champion de la City?...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Royaume-Uni - UE : histoire d'un couple économiquement mal assorti - LeMonde.fr

Royaume-Uni - UE : histoire d'un couple économiquement mal assorti - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Depuis bientôt quarante ans, Londres justifie  ses désaccords avec Bruxelles par les spécificités de son économie.

 En refusant de s'engager aux côtés des 26 autres membres de l'Union européenne (UE) pour un nouveau traité européen, le premier ministre conservateur David Cameron s'est inscrit dans une longue tradition d'opposition britannique à l'intégration européenne....

 

Historiquement, c'est pourtant le Royaume-Uni, très intéressé par les perspectives commerciales qu'offre un marché commun européen, qui courtise l'Europe dès les années 1960. Les britanniques posent leur candidature, mais se heurtent à deux reprises au veto du général De Gaulle en 1963 et en 1967. Le président français se méfie du Royaume-Uni, qu'il considère comme un cheval de Troie des Américains en Europe. Il faudra attendre son retrait pour voir l'entrée du Royaume-Uni dans la communauté européenne en 1973. Comme vexés d'avoir tant attendu, les britanniques ne vont plus jamais faire preuve de cet enthousiasme initial à l'égard de l'Europe, mais au contraire se signaler périodiquement par leur réticence à approfondir l'intégration....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le veto de David Cameron à Bruxelles sème le trouble au Royaume-Uni - LeMonde.fr

Le veto de David Cameron à Bruxelles sème le trouble au Royaume-Uni - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - David Cameron doit s'adresser aux élus de son pays pour leur exposer le veto mis au traité européen élaboré la semaine dernière.

 

Le premier ministre britannique, David Cameron, devrait être accueilli en héros lundi 12 décembre par les parlementaires conservateurs à la Chambre des communes, mais devra s'expliquer auprès des libéraux-démocrates mécontents du veto au traité européen élaboré la semaine passée à Bruxelles. Le chef du gouvernement doit s'adresser aux élus de son pays à 16 h 30 pour leur faire un compte-rendu du sommet au cours duquel il a résisté aux pressions de la France et de l'Allemagne.

"Sur le fond, il va répéter ce qu'il a déjà dit au cours des deux derniers jours et expliquer pourquoi il a fait ce qu'il a fait et pourquoi il estime que c'était la chose à faire", a déclaré un porte-parole du 10 Downing Street. "La Grande-Bretagne n'est pas membre de la zone euro. Ce dont ils ont débattu était de savoir comment faire pour s'assurer que l'euro fonctionne, a ajouté ce porte-parole...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pourquoi les Anglais font capoter la réforme des traités européens à 27...

Pourquoi les Anglais font capoter la réforme des traités européens à 27... | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Premier ministre britannique David Cameron a posé son veto à un projet de changement des traités européens.

Loin de saboter les projets d'intégration de l'UE, ce dernier cherchait à préserver les intérêts économiques de la Grande-Bretagne et avant tout à contenir l’euroscepticisme non dissimulé du Parti conservateur.

Entretien avec Sophie Pedder, chef du bureau de the Economist à Paris.

 

Atlantico : La réforme des traités portée par le couple franco-allemand débouche sur plus d’intégration européenne. L’Angleterre a usé de son veto pour bloquer un accord à 27. Pour quelle raison ?

Sophie Pedder : Bien que les Allemands aient insisté pour que ce soit un traité à 27 et non à 17, il y a eu un problème. Le Premier ministre britannique, David Cameron, a clairement précisé qu'il ne tolérait pas que la réforme des traités européens puisse porter atteinte aux intérêts de la City de Londres. Il a donc posé son veto.

Il s’inquiétait notamment de la perte des protections dont bénéficie la City de Londres. Les 26 s’efforçant par exemple d’imposer une taxe sur les transactions financières, à laquelle la Grande-Bretagne est évidemment farouchement opposée.

Ce qui semblait le plus probable s'est donc réalisé, et les 17 ont procédé à un nouveau traité au sein de la seule zone euro, pour contourner le veto britannique....

 

En définitive, ce que souhaite la Grande-Bretagne, c'est jouir des avantages européens mais pas des inconvénients.

Ce n’est pas nouveau, la Grande-Bretagne a toujours souhaité cela. L’élément qu’elle valorise le plus dans l’Union européenne, c’est le marché unique et le libre-échange, mais pas l’intégration. L'usage régulier de leur droit de veto est là pour en témoigner....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

ROYAUME-UNI • Pourquoi les fonctionnaires ont bien raison de faire grève

ROYAUME-UNI • Pourquoi les fonctionnaires ont bien raison de faire grève | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Deux millions de Britanniques, salariés du secteur public, participent ce 30 novembre à un mouvement de grève d'une ampleur inédite depuis  trente ans. The Guardian défend le combat de ces fonctionnaires contre la réforme des retraites.

...

es oligarques des médias, pour lesquels personne n'a voté et qui refusent de reconnaître les syndicats eux-mêmes, ainsi que des ministres mis au pouvoir par moins d'un quart de l'électorat, ont le toupet de remettre en question le droit des salariés du service public à faire la grève sous prétexte qu'un vague vote à la poste aurait donné moins de 50 % de voix favorable à l'action. Dans sa grande majorité, l'opinion publique, à en croire le tout dernier sondage Comres pour la BBC - en particulier les femmes -, ne serait pas de cet avis et approuverait les grèves. Mais ne soyons pas surpris si quelques fonctionnaires, avec leurs "retraites dorées" qui se montent en moyenne à 6 500 livres (7 500 euros) par an et 4 000 livres (environ 4 600 euros) pour les femmes, se sentent intimidés par la virulence de l'hostilité des autorités alors qu'ils souhaitent exercer leur droit démocratique fondamental à se mettre en grève.

Il y a donc cinq raisons pour lesquels les salariés de la fonction publique ont raison de débrayer cette semaine :

* 1. Il ne reste qu'un moyen de défendre les retraites, l'action sociale;

* 2. Les grèves servent à défendre le service public, pas seulement les fonctionnaires;

* 3. La protection des retraites du secteur public est un atout, non un handicap, pour l'économie...

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Britanniques au chômageet immigrés au travail : la tension monte au Royaume-Uni

Britanniques au chômageet immigrés au travail : la tension monte au Royaume-Uni | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La crise n'a pas réduit l'afflux de travailleurs étrangers outre-Manche, notamment non Européens. Ni leur capacité à trouver du travail : plus flexibles sur les horaires et les salaires, ils sont toujours plus nombreux à exercer une activité, alors que de plus en plus de Britanniques se retrouvent eux au chômage.

 

L’immigration au Royaume-Uni n’a guère faibli pendant les années de crise avec, cependant, moins d’entrées au motif du travail mais un accroissement très important des entrées d’étudiants.

David Cameron avait promis de traiter la question migratoire dans son ensemble pour qu’il n’y ait pas de report et éviter l’abus du statut d’étudiant. Il n’a manifestement pas réussi. Entre juin 2009 et juin 2010, le nombre d’étudiants ayant reçu un visa est passé de 268 000 à 362 000, soit une augmentation de 35 %...

ffice national de la statistique vient de publier une statistique qui fait scandale. En un an, l’emploi des personnes nées à l’étranger s’est accru de 181 000 alors que celui des Britanniques nés au Royaume-Uni s’est effondré (-311 000). La motivation et l’acceptation d’horaires et de conditions de travail pénibles seraient plus grandes chez ceux qui viennent de l’étranger. Les employeurs trouvent les jeunes Britanniques trop feignants et démotivés...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le débat sur l'appartenance à l'UE refait surface en Grande-Bretagne - LeMonde.fr

Le débat sur l'appartenance à l'UE refait surface en Grande-Bretagne - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - La crise qui frappe l'Europe a notamment eu pour conséquence de relancer un débat déjà ancien en Grande-Bretagne, entre europhiles et eurosceptiques.

Au centre de la mêlée, le premier ministre, David Cameron, qui a répété, lundi 24 octobre, que "l'intérêt national" du Royaume-Uni est d'"être dans l'Union européenne" alors que des dizaines de parlementaires veulent organiser un référendum sur le maintien ou non du pays dans l'UE.

"Notre intérêt national est d'être dans l'UE, d'aider à déterminer les règles qui régissent le marché unique, notre plus gros marché pour les exportations puisqu'il absorbe 50 % de nos exportations. Ce n'est pas un argument abstrait, théorique, cela importe pour des millions d'emplois", a insisté le premier ministre devant les députés, avant d'ajouter : "Quand la maison de votre voisin est en feu, votre premier réflexe est d'aider à éteindre l'incendie, au moins pour éviter que les flammes atteignent votre propre maison"...

more...
No comment yet.