Union Européenne,...
Follow
Find tag "Angleterre"
6.6K views | +3 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Un avenir pour les syndicats ?

Un avenir pour les syndicats ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Cherchant des remèdes à la désyndicalisation générale, le Blogueur enquête en Italie, où une nouvelle « unione » prend en charge les travailleurs précaires et les laissés pour compte ; en Allemagne, où la branche régionale d’un « Verband » recrée une entreprise pour sauver les emplois ; et en France, où des non-syndiqués poussent les centrales à faire d’Internet un espace social.

 

Sur le Web, retrouvez :
Que reste-t-il de Solidarnosc ? : Solidarność, solidarité – qu'est devenu le fameux syndicat polonais 20 après l'accession au pouvoir de Lech Walesa. Accompagnez-moi sur ses traces entre réseaux sociaux, photos de manifs et airs de rap.
Les Anglaises voient rouge : En Grande-Bretagne, si les femmes syndiquées se laissent photographier par la presse, c’est qu’elles en ont ras le bol du chômage massif qui les frappe. Et en France, comment ça se passe ?
Looks de syndiqués : Blouson vs. costard, casquette rouge vs. casque dur – nous examinerons de près les styles vestimentaires des forces syndicales en Europe. (...)...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"The Economist" traite la France de "bombe à retardement"

"The Economist" traite la France de "bombe à retardement" | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le pays pourrait devenir "le plus grand danger pour la monnaie unique européenne", selon la une de l'hebdomadaire britannique.

 

"The Economist" fait sa une sur la France. Après avoir dénoncé un supposé "déni" français avant la présidentielle, l'hebdomadaire libéral britannique du monde des affaires estime en couverture de son numéro du samedi 17 novembre que la France est une "bombe à retardement au cœur de l'Europe".

L'image qui illustre ce dossier spécial de 14 pages est éloquente : sept baguettes de pain entourées d'un ruban bleu-blanc-rouge, telles des bâtons de dynamite, reliées à une mèche allumée. Bref, prêtes à exploser. Selon le journal, "la France pourrait devenir le plus grand danger pour la monnaie unique européenne", et "la crise pourrait frapper dès l'an prochain".

 

"The Economist" est particulièrement virulent à l'encontre du nouveau président, François Hollande, et de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault, tous deux socialistes. "Ni M. Hollande ni M. Ayrault ne semblent être le genre de leader suffisamment courageux, capable d'imposer des réformes à l'encontre d'une opposition généralisée", explique-t-il dans un communiqué.

Si "The Economist" reconnaît que "le gouvernement a semblé devenir plus réaliste sur la gravité de la situation et comprendre la nécessité de réforme", notamment en faveur de la compétitivité, il n'en démord pas : "On peut craindre que ces récents changements d'orientation soient trop tardifs et insuffisants"....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Londres et l'UE proches du point de non-retour

Londres et l'UE proches du point de non-retour | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
José Manuel Barroso, Herman Van Rompuy et aujourd'hui, un groupe de onze ministres des Affaires étrangères, tout le monde semble considérer que la solution pour sortir de la crise passe par une plus grande intégration.

La Grande-Bretagne, elle, continue de faire bande à part, et le fossé qui la sépare de l'UE risque bien de devenir infranchissable, écrit le spécialiste des questions européennes du Guardian, Ian Traynor.

 

Il est impossible de savoir quand et comment tout cela va se terminer. Mais au fil des semaines, alors que l’Europe s’enlise dans sa crise la plus grave, il devient de plus en plus évident que la Grande-Bretagne et le reste de l’Union européenne s’orientent dans des directions nettement différentes.

Les esprits y ayant été préparés par près de trois ans de crise de l’euro, Berlin réclame depuis des mois que l’on revienne sur les traités de l’UE afin de favoriser une grande mise en commun – ou un abandon, c’est une question de point de vue – de la souveraineté nationale pour ouvrir la voie à fédéralisation de la zone euro. Cela reviendrait à mettre en place un gouvernement central pour dix-sept pays, et peut-être plus, qui se verrait doté de pouvoirs dans le domaine fiscal et budgétaire. Ce dont Londres ne veut pas entendre parler.

 

La semaine dernière, la Commission européenne a approuvé le projet allemand, tout en dévoilant une législation problématique qui fait de la BCE le gendarme du secteur bancaire de la zone euro. Et la Grande-Bretagne ne veut pas en être non plus.

Le 18 septembre, le ministère allemand des Affaires étrangères a étendu son idée de fédéralisation de l’économie aux domaines des relations internationales et de la défense, dix autres ministères des Affaires étrangères lui emboitant le pas, soigneusement choisis pour incarner l’Europe moyenne hors Royaume-Uni. Des petits pays, des grands, des membres de la zone euro et d’autres, des Etats occidentaux fondateurs et d’autres plus nouveaux, d’Europe de l’Est. Il est probable que ce consensus qui rassemble onze pays va enfler jusqu’à représenter la majorité des 27. Et là encore, la Grande-Bretagne se distinguera. Parmi les onze, citons l’Allemagne et la France, les plus puissants, mais aussi l’Italie, l’Espagne et la Pologne, les plus grands Etats de l’UE après la Grande-Bretagne.

Autrement dit, l’isolement de Londres va en se confirmant, tandis que le gouffre entre les deux rives de la Manche devient de plus en plus insurmontable. Plus à regret que par colère....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Londres dans l'engrenage des gangs

Londres dans l'engrenage des gangs | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Un an après les émeutes qui ont embrasé la capitale britannique, la violence ne s'est pas tue dans certains districts. La guerre des gangs fait rage, terrassant une jeunesse sans espoir.

...

Robyn décrit sa vie comme un engrenage infernal, qu'il n'a pas choisi. Jamais il ne s'est "engagé" dans le gang des Holly Street Boys : il n'y a eu ni initiation ni recrutement. Simplement, ses copains et lui ont progressivement basculé des quatre cents coups à la violence, et le groupe d'amis a viré au gang. Son histoire est très dure. Son père disparaît quand il a 4 ans. Le National Front, un groupuscule raciste très agressif, s'en prend régulièrement à sa maison, lui dont la famille est originaire de Jamaïque. "Ils tapaient dans la porte, lançaient des excréments, nous menaçaient... J'étais terrorisé." La famille est obligée de déménager, s'installant à Holly Street. Son frère aîné devient dealer, sa mère est accro au crack. Craignant le pire, les services sociaux le placent pendant plusieurs années dans une famille d'accueil, toujours dans le même quartier.

C'est sur ce terreau fertile que la violence a pris racine. Tout a débuté avec une bagarre à la sortie d'une épicerie, quand des jeunes de London Fields ont pris à partie l'un de ses amis. "Je l'ai défendu, et je me suis battu." Cela serait resté une simple escarmouche entre adolescents, mais un code d'honneur appelle à la vengeance. De mois en mois, chaque gang a répliqué, dans des incidents de plus en plus brutaux. "Nous avions une réputation à tenir en tant que Holly Street Boys. On ne pouvait pas donner l'impression d'être intimidés." Et voilà comment Robyn a été pris dans une embuscade, poignardé au ventre, passant une nuit à l'hôpital dans un état sérieux. Peu après, il abandonne l'école. Un premier job tourne mal, son employeur l'accusant, à tort, dit-il, de s'être servi dans la caisse. "C'est à ce moment-là que je suis vraiment devenu horrible." En quelques années, il se sert de son couteau à trois reprises ; jette au visage d'un inconnu "qui [le] regarde de travers" une sauce pimentée ; voit son meilleur ami mourir d'un coup de fusil dans le ventre... Tout s'arrêtera avec six mois dans une prison jamaïquaine,après avoir tenté de passer de la drogue en Grande-Bretagne....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Voyage en Europe - France Inter

Voyage en Europe  - France Inter | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Pendant tout l'été à 7h15 la rédaction de France Inter propose des reportages à travers l'Europe. entre le 16 juillet et le 17 août, les reporters traversent l'Espagne, l'Angleterre, l'Allemagne, le Benelux et l'Italie.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

David Cameron a-t-il vraiment dans l’idée de faire sortir le Royaume-Uni de l’Europe ?

David Cameron a-t-il vraiment dans l’idée de faire sortir le Royaume-Uni de l’Europe ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Alors que les Britanniques rejettent en bloc l'intégration politique européenne, le Premier ministre David Cameron a relancé lundi l'idée d'un référendum afin de renégocier les liens entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne.

Une posture politique qui pourrait conduire les Britanniques à se séparer de l'Europe...

 

Entretien avec Jean-Paul Révauger, responsable du Master recherche langues du parcours Europe contemporaine et directeur de l’UFR d’anglais de l’Université de Bordeaux III.

 

Pensez-vous que le Royaume-Uni puisse vraiment quitter l'Europe ?

 

Jean-Paul Révauger : Deux problèmes se posent. D'un côté, ce que David Cameron souhaite pour l'Europe, et de l'autre ce que souhaite le peuple Britannique, d'où le référendum. Ce dernier est en réalité un problème de politique interne. L'organisation d'un référendum en Grande-Bretagne est principalement actée pour résoudre une question politique, et non une question stratégique. Il y a eu un premier référendum sur l'Europe en 1975. A l'époque, il était question du maintien du pays dans le marché commun. Ce référendum a été gagné par ses partisans, avec plus de 60 % d'avis favorable.

A la même époque, les entreprises les plus dynamiques s'étaient mobilisées en faveur du marché commun. Les choses étaient alors plus simples. Le gouvernement des travaillistes porté par Wilson avait plus de faciliter à marginaliser la gauche salutaire au retrait du marché commun. Le référendum était un moyen pour le premier ministre Harold Wilson de résoudre un problème interne au parti travailliste.

Actuellement, les Conservateurs ont deux problèmes. Sur les questions européennes, le parti est principalement divisé. Au sein même du parti, il y a un groupe favorable à un approfondissement de l'intégration européenne. En outre, le quotidien des affaires, the Financial Times, est favorable à une plus grande intégration, voire même l'idée d'un certain fédéralisme. Pour autant, le parti conservateur (et surtout son électorat) pourrait être désigné comme euro-sceptique. Le parti se retrouve ainsi, menacé par son propre électorat d'un côté, et de l'autre, il doit faire face à sa propre coalition avec les leaders démocrates favorables au fédéralisme européen.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Grande-Bretagne célèbre les 60 ans de règne d'Elisabeth II

La Grande-Bretagne célèbre les 60 ans de règne d'Elisabeth II | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Ces festivités seront, si la météo le permet, l'occasion pour les sujets de la reine de lui marquer son affection et son admiration pour sa longévité exceptionnelle.

 

Les Britanniques célèbrent en ce long week-end de juin le "Jubilé de diamant" de la reine Elizabeth II, deuxième souverain britannique à fêter 60 années passées sur le trône après l'impératrice Victoria en 1897.

Au programme des festivités figurent notamment un concert de musique pop au palais de Buckingham, une grande procession dans les rues de Londres et une spectaculaire revue navale le long de la Tamise.Le "Jubilé de diamant" survient un an après les noces, ultramédiatisées, du prince William, fils de feu la princesse Diana et du prince Charles, et de la roturière Kate Middleton, devenue depuis duchesse de Cambridge.

Elizabeth pourrait devenir dans quatre ans le monarque ayant le plus longtemps régné sur le trône des Windsor. Au niveau mondial, le monarque en exercice ayant la plus longue longévité demeure néanmoins le roi Bhumibol Adulyadej de Thaïlande, couronné en 1950. Elizabeth est montée elle sur le trône le 6 février 1952....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les indignés ont déferlé sur l’Europe par centaines de milliers | Humanite

Les indignés ont déferlé sur l’Europe par centaines de milliers | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Des centaines de milliers d’indignés ont manifesté ce weekend en Espagne, au Portugal ou encore en Angleterre, reprenant symboliquement les rues un an après la naissance de leur mouvement. Les mots d’ordres sont toujours d’actualité, ils dénoncent la crise, la corruption et le chômage. Des milliers d’entre eux, bravant l'interdiction, ont passé la nuit sur la place Puerta Del Sol.

"Ils ne nous représentent pas", scandaient des dizaines de milliers de manifestants à Madrid. Les indignés ont envahi la Puerta del Sol, la grande place du centre de la ville qui a vu naître le mouvement, le 15 mai 2011, pour une nuit de fête, défiant l'interdiction officielle de manifester après 22 heures. Au total, des manifestations étaient organisées dans 80 villes d'Espagne, ils étaient plusieurs dizaines de milliers dans les principales villes comme Madrid et Barcelone.

"Votre dette, ne la payons pas", annonçait une grande banderole. D'autres encore proclamaient: "Nous ne sommes pas des marchandises aux mains des politiques ou des banquiers", "La violence, c'est de gagner 600 euros". Partout dans la foule, des bras levés agitaient de petites pancartes avec un seul mot, "Non",...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pour la presse étrangère, la France change de cap, l'Europe aussi

Pour la presse étrangère, la France change de cap, l'Europe aussi | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les médias européens et asiatiques estiment que la victoire de François Hollande marque un tournant dans la gestion de la crise économique.

 

Revue de presse.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

FN, Jobbik, PVV... L'extrême droite gangrène presque toute l'Europe | Slate

FN, Jobbik, PVV... L'extrême droite gangrène presque toute l'Europe | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le résultat de Marine Le Pen au premier tour de la Présidentielle ne doit pas cacher une réalité généralement européenne.

 

Si les premières estimations lui ont fait toucher les 20%, la réalité est cependant moindre: Marine Le Pen a obtenu au premier tour de l'élection présidentielle 17,9% des suffrages, ce qui représente tout de même un record pour le Front national (16,86% en 2002).

Coïncidence, ce record a pointé son nez la veille de la chute du gouvernement néerlandais. C'est Geert Wilders, le leader du Partij voor de Vrijheid (Parti pour la liberté, PVV), l'extrême droite néerlandaise, qui a mis fin à la coalition entre les libéraux (Volkspartij voor Vrijheid en Democratie, VVD) et les chrétiens démocrates (Christen Democratisch Appèl, CDA) en retirant son soutien à la seconde chambre. En cause: l'Europe.

Mis en demeure par l'Union européenne de réduire le déficit public de son pays, le Premier ministre Mark Rutte n'a pas réussi à convaincre son allier d'extrême droite. Ce dernier, estimant que les 16 milliards d'économies demandés ne devaient pas se faire sur le dos des citoyens, a décidé de quitter la table des négociations...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Londres : les métamorphoses d'une capitale

Londres : les métamorphoses d'une capitale | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Alors que l'est de la ville se transforme en profondeur, les Londoniens sont appelés à choisir leur édile.

 

En 2012, Londres est à l'affiche partout, grâce au jubilé de diamant de la reine Elizabeth II (du 3 au 5 juin) et à l'organisation des Jeux olympiques (du 27 juillet au 12 août). Dans ces circonstances, l'élection, le 3 mai, du maire de cette métropole de 7,8 millions d'habitants prend un relief particulier. La course au City Hall oppose les mêmes adversaires qu'en 2008 : le conservateur Boris Johnson, tenant du titre, le travailliste Ken Livingstone et le libéral-démocrate Brian Paddick. Malgré une gestion municipale chaotique, M. Johnson est donné favori. Cette campagne municipale a mis en exergue les profondes transformations d'une capitale où l'ancien décor, si britannique, cohabite avec le nouveau monde, cosmopolite et futuriste, en un cocktail détonnant.

 

Londres est traditionnellement une ville de gauche de par la forte présence d'une population de condition modeste qu'atteste un taux de chômage (9 %) supérieur à la moyenne nationale, surtout parmi les jeunes des quartiers déshérités. Ce bastion du Labour constitue une exception dans le sud-est prospère de l'Angleterre, contrôlé par les conservateurs...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

GET OVER IT – Polémique autour de pubs homophobes sur les bus londoniens

GET OVER IT – Polémique autour de pubs homophobes sur les bus londoniens | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Les bus londoniens ne devraient finalement pas afficher sur leur flanc la campagne publicitaire d'une association chétienne qui prône la "thérapie réparatrice" pour "développer le potentiel hétérosexuel" des homosexuels et les "détourner du péché". Alors que le Guardian révélait dans un article que l'association Core Issues Trust avait loué des emplacements de bus pour afficher sa campagne homophobe pour la semaine prochaine, le maire de Londres, Boris Johnson, a finalement décidé d'interdire ces publicités.

Les affiches conçues par l'association chrétienne affichaient le message "Pas gay mais post-gay, ex-gay et fier de l’être. Et alors ?" Une réponse directe à une campagne lancée par l'association de défense des droits des homosexuels, Stonewall, qui avait diffusé des affiches "Certaines personnes sont homosexuelles. Et alors ?" L'association chrétienne accusait ainsi Stonewall de promouvoir "l'idée fausse qu'il existe une preuve scientifique irréfutable que dit que les gens naissent homosexuels."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Royaume-Uni: la lutte des classes aura-t-elle lieu? | Slate

Royaume-Uni: la lutte des classes aura-t-elle lieu? | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Budget d’austérité sauf pour les super-riches, scandale lié aux donations des entrepreneurs, polémiques sur des produits symboliques comme l’essence et les tourtes à la viande… Les couacs du gouvernement ravivent le clivage entre privilégiés etclasses populaires britanniques. Suffisant pour ranimer la lutte des classes?...

 

Londres, le 20 mars. George Osborne, Chancelier de l'Echiquier (ministre des Finances) britannique, brandit sa petite mallette rouge devant le 11, Downing Street. A l'intérieur, le cru 2012 du budget d'austérité: réduction des allocations familiales, «impôt sur les mamies» en forme de baisse des réductions d'impôts accordées aux retraités... mais aussi un abaissement de l'impôt des super riches de 50% à 45%. Le chef de file de l'opposition travailliste Ed Miliband s'étonne alors: «Sur quelle planète vivent-ils?»

Quatre jour plus tard, le mois de mars des Tories continue de tourner au vinaigre avec des soupçons de financement illégal du parti. Le trésorier Peter Cruddas est contraint d'abandonner son poste: il vient d'être piégé par des reporters du Sunday Times déguisés en entrepreneurs et à qui il avait promis un accès «de première division» à David Cameron et à ses proches conseillers du 10 Downing Street, en échange d'une donation (illégale) de 250.000 livres....

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pour relancer l’économie britannique, David Cameron veut ressusciter «l’esprit du Blitz»

Pour relancer l’économie britannique, David Cameron veut ressusciter «l’esprit du Blitz» | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
ROYAUME-UNI / ECONOMIE - Le Premier ministre britannique veut partir en « guerre économique » contre la crise dans le même esprit que celui qui a prévalu durant la Seconde Guerre mondiale.

Lors d’un discours prononcé à l’ouverture du Congrès de la CBI, le syndicat patronal britannique, David Cameron a promis de supprimer les obstacles bureaucratiques à la croissance.

 

Adoptant un ton résolument martial, David Cameron a mis un point d’honneur à répondre au monde de l’entreprise qui lui reproche sa lenteur à relancer l’économie britannique. Devant un parterre d’industriels, le chef du gouvernement s’est donc dit déterminé à appuyer sur l’accélérateur en réduisant la bureaucratie et en faisant appel au fameux « Blitz Spirit », l’esprit du Blitz :

« Quand ce pays était en guerre dans les années quarante, le gouvernement a entrepris une révolution. Les règles habituelles ont été contournées et les conventions mises au rebus. Comme un historien l'a dit, tout a été subordonné à ‘ l'objectif primordial ’ de battre Hitler. Eh bien, ce pays est aujourd'hui dans l'équivalent économique de la guerre. Et nous avons besoin du même esprit. »

David Cameron veut aussi limiter le nombre de recours en justice, d’audits ou d’études d’impact, bref tout un dispositif juridique de plus en plus utilisé par des groupes d’opposants pour retarder les grands projets d’infrastructure....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pour Londres, le vrai test de l'appartenance à l'UE commence

Pour Londres, le vrai test de l'appartenance à l'UE commence | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le 31 octobre, conservateurs eurosceptiques et travaillistes ont voté un amendement demandant une réduction du budget de l’UE.

Un échec pour le Premier ministre David Cameron, acculé dans une position intransigeante qui sera difficile à tenir lors des négociations à venir. Mais c’est un risque à prendre, assure le Daily Telegraph. Le vote de la Chambre des communes réclamant une réduction du budget de l’UE pourrait bien faire date après quarante années d’appartenance de la Grande-Bretagne à l’Union européenne. Si le gouvernement soutient que la décision prise hier soir n’a aucun caractère contraignant, il est indéniablement politiquement inconcevable que David Cameron accepte aujourd’hui ne serait-ce qu’un gel des dépenses réelles lors des négociations qui se dérouleront à Bruxelles dans le courant du mois.

Avec le soutien d’autres Etats membres, David Cameron estime pouvoir obtenir un accord sur sept ans prévoyant l’ajustement sur l’inflation des revalorisations annuelles du budget de l’Union européenne. Mais cela reviendrait toujours à donner plus d’argent à l’UE ; et les députés sont visiblement las des promesses de réformes à venir. A l’heure où les ministères, les municipalités, les hôpitaux, la police et ainsi de suite sont tous contraints de réduire sérieusement la voilure, il est inacceptable que l’UE ne fasse pas de même. A vrai dire, la question ne devrait même pas faire l’objet d’un débat. La Chambre des communes a parlé au nom d’un pays à qui l’on demande de faire des sacrifices que la bureaucratie hypertrophiée de Bruxelles refuse d’envisager.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

EADS et BAE Systems vont créer un leader mondial dans l'aéronautique et la défense

EADS et BAE Systems vont créer un leader mondial dans l'aéronautique et la défense | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les deux groupes vont créer le leader mondial dans le secteur de l'aéronautique et la défense. Pour autant, l'opération est fragilisée par les fuites dans la presse et pourrait ne pas se faire.

 

C'est un coup de tonnerre dans l'industrie aéronautique et de défense... qui va considérablement bouleverser le paysage mondial de ce secteur, en crise en raison de la contraction des budgets de défense. Le groupe européen EADS et son concurrent et partenaire britannique BAE Systems sont en train de discuter d'une "possible" fusion, qui créerait un géant du secteur comparable au mastodonte américain Boeing, selon un communiqué commun des deux groupes. Les deux réunis pourraient atteindre un chiffre d'affaires de près de 72,3 milliards d'euros (chiffres de 2011) avec 220.000 salariés dans le monde tandis que le groupe américain a réalisé l'an dernier 49 milliards d'euros de ventes. Soit une entité 1,5 plus grosse que Boeing.

 

Un deal à 60 % EADS, 40 % BAE Systems

Selon les discussions en cours entre les deux groupes, le nouvel ensemble serait détenu à 60 % par les actionnaires d'EADS et à 40 % par ceux de BAE. La France, Allemagne et GB auront une "golden share" dans l'ensemble EADS-BAE. Le groupe européen verserait 200 millions de livres de dividende exceptionnel en cas de fusion avec le groupe britannique. Les deux groupes collaborent déjà dans le programme Eurofighter (avec l'italien Finmeccanica) et sont également actionnaires du missilier MBDA (37,5 % chacun, 25 % Finmeccanica). En cas de réussite de l'opération, le nouveau groupe consoliderait ces actifs en devenant majoritaire....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

ROYAUME-UNI • Le cas Assange prouve que la justice européenne fonctionne, hélas

ROYAUME-UNI • Le cas Assange prouve que la justice européenne fonctionne, hélas | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La traque du cofondateur de WikiLeaks, réfugié dans l’ambassade d’Equateur à Londres, aura eu au moins le mérite de montrer que le mandat d’arrêt européen, sur la base duquel les autorités britanniques veulent l’appréhender, fonctionne, semble regretter un chroniqueur du très eurosceptique Daily Telegraph.

 

Le plus agaçant avec Julian Assange (oui, je sais, la liste est longue), c’est qu’il risque de donner une bonne image au mandat d’arrêt européen (ou European Arrest Warrant, EAW).

Ma mémoire me joue peut-être des tours, mais je ne me rappelle pas avoir entendu l’un de ses partisans critiquer les procédures accélérées d’extradition de l’UE lorsqu’elles ont été adoptées, il y a 10 ans. Pas étonnant lorsqu’on sait que la plupart d’entre eux font partie de cette catégorie de gens qui accueillent avec un enthousiasme de pom-pom girls tout ce qui vient de Bruxelles. A leurs yeux, ceux qui s’opposaient à la création d’un espace judiciaire européen étaient sans doute des europhobes exaspérés. Mais peut-être avions-nous raison, après tout.

Les embrouilles autour de l’affaire Assange ont gravement affaibli les arguments contre le mandat d’arrêt européen....

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from rushes infos
Scoop.it!

La récession se poursuit au Royaume-Uni

La récession se poursuit au Royaume-Uni | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

LES PLUS RICHES DEMEURENT A l'ABRI...

Le PIB britannique a enregistré un nouveau recul au deuxième trimestre, de 0,7 %, selon une première estimation de l'Office des statistiques nationales. ...

 

 Le chiffre a surpris les analystes. Le Royaume-Uni s'est en effet enfoncé davantage dans la récession au deuxième trimestre, enregistrant un nouveau recul de son produit intérieur brut (PIB), de -0,7 %, selon une première estimation publiée mercredi par l'Office des statistiques nationales. Les prévisions des analystes compilées par Dow Jonestablaient sur - 0,3 %."Les quatre principaux secteurs de l'économie se sont contractés entre le premier et le deuxième trimestre, celui de la construction étant à l'origine de la plus importante contribution négative à la croissance", a relevé l'ONS.

Il s'agit du troisième trimestre consécutif de recul du PIB britannique : sur un an, le PIB s'est contracté de 0,8 %...


Via Rushes Infos
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Cameron prêt à accueillir les entreprises qui fuient l'impôt en France

Cameron prêt à accueillir les entreprises qui fuient l'impôt en France | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
"Cela paiera nos services publics et nos écoles et tout le reste" a estimé le premier ministre britannique. Le ministre du travail français a préféré ironiser.

 

Le premier ministre britannique, David Cameron, s'est déclaré lundi 18 juin prêt à accueillir les entreprises qui fuiraient l'impôt en France, où le président François Hollande compte alourdir les taxes pour les plus hauts revenus.

"Quand la France instituera un taux de 75 % pour la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu, nous déroulerons le tapis rouge et nous accueillerons plus d'entreprises françaises, qui paieront leurs impôts au Royaume-Uni", a ainsi déclaré David Cameron devant des chefs d'entreprise, en marge du sommet du G20 de Los Cabos, au Mexique. "Cela paiera nos services publics et nos écoles et tout le reste", a-t-il ajouté.

Interrogé à ce sujet, le ministre du travail français, Michel Sapin, a répondu sur le ton de l'ironie. "Je ne sais pas comment on fait pour dérouler un tapis rouge au travers du Channel [la Manche], ça peut prendre l'eau", a-t-il dit à la presse en marge d'une rencontre des partenaires sociaux du G20. "Je pense que c'est un propos qui lui a échappé", a-t-il ajouté....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le rocher de Gibraltar ravive les tensions entre Londres et Madrid

Le rocher de Gibraltar ravive les tensions entre Londres et Madrid | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Royaume-Uni et l'Espagne ont retrouvé des discours aux accents nationalistes vigoureux, alimentés par de multiples sources de conflit.

 

Les disputes territoriales autour du rocher de Gibraltar, occupé par le Royaume-Uni en 1704 et cédé par l'Espagne en 1713, refont surface depuis plusieurs semaines. Londres et Madrid ont tous deux retrouvé des discours aux accents nationalistes vigoureux, encouragés par plusieurs sources de conflits : contentieux commercial sur la pêche, bataille autour des avantages fiscaux du Rocher et affront diplomatique, avec l'annulation de la participation de la reine Sofia d'Espagne au déjeuner organisé vendredi 18 mai pour le jubilé de diamant d'Elisabeth II....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La fonction publique britannique dit «No» à la réforme des retraites

La fonction publique britannique dit «No» à la réforme des retraites | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Plusieurs milliers de personnes se sont mobilisées outre-Manche ce jeudi pour dénoncer ce projet gouvernemental, qui prévoit de repousser à 67 ans l'âge de départ à la retraite.

 

Des dizaines de milliers de salariés de la fonction publique étaient à nouveau en grève jeudi au Royaume-Uni pour protester contre la réforme des retraites projetée par le gouvernement, objet d’une contestation récurrente depuis dix-huit mois.

Les syndicats, qui ne fournissent généralement pas de chiffres de participation, espéraient mobiliser jusqu'à 400.000 personnes, sans atteindre toutefois l’ampleur de la grève de novembre qui avait rassemblé près de deux millions de mécontents, d’après leurs estimations.

Des fonctionnaires, des maîtres de conférence, des policiers, des gardiens de prison, des salariés du secteur de la santé et du ministère de la Défense se sont joints au mouvement, ainsi que ceux de l’Immigration, faisant craindre des files d’attente dans les aéroports.

Du personnel supplémentaire a été déployé en prévision aux postes frontières pour faire face aux pics d’arrivées dans la journée.

Le mouvement a aussi touché des perceptions, des collèges et des musées.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Une bonne raclée pour Cameron et les conservateurs anglais | Humanite

Une bonne raclée pour Cameron et les conservateurs anglais | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

De bon augure pour les élections présidentielles françaises? La gauche britannique a infligé une rouste au Premier ministre David Cameron et à son parti conservateur au pouvoir lors des municipales de jeudi.

L'opposition travailliste a pris le contrôle de 32 conseils municipaux supplémentaires et décroché plus de 800 sièges, notamment dans le sud, traditionnel bastion conservateur, tandis que les tories ont perdu 12 conseils et plus de 400 postes. Le Premier ministre a même eu la désagréable déconvenue de voir son parti perdre des sièges dans la circonscription de Witney (sud) dont il est député.

 

"La coalition humiliée par le sursaut travailliste", assène samedi le Times, proche des conservateurs, notant que David Cameron a subi sa pire nuit électorale depuis qu'il dirige les tories" en 2005. Seule bonne nouvelle côté conservateur: la réélection de l'anticonformiste Boris Johnson dans la capitale qui s'apprête à recevoir les jeux Olympiques.

Mais là encore, cette victoire a un goût amer, les résultats étant en-deça des estimations des sondages: 51,5% pour le blond Boris Johnson, contre 48,5% pour le "rouge" Ken Livingstone, surnommé ainsi à cause de ses anciennes sympathies trotskistes...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Présidentielle : le 1er tour vu par les médias étrangers

Présidentielle : le 1er tour vu par les médias étrangers | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
De l'Allemagne à la Chine, en passant par l'Italie et les États-Unis, la presse revient sur les résultats, enseignements et surprises du premier tour.

*Allemagne: les jeux ne sont pas faits......

 

*Italie: l'ouragan Le Pen....

 

*Royaume-Uni: la peur du «vide politique»....

 

*Pays-Bas: Sarkozy victime de la crise...

 

*Belgique: les vrais choix au second tour...

 

*Luxembourg: le grand écart de Sarkozy...

 

*Pour les Grecs, la France s'impose face à l'Allemagne...

 

*États-Unis: un désir de changement....

 

*Chine: pas de désintégration sociale...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Cour des droits de l’homme en accusation

La Cour des droits de l’homme en accusation | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le dirigeant britannique David Cameron lance une offensive contre cette institution européenne qu’il accuse d’ingérence.

 Par MARC SEMO, SONIA DELESALLE-STOLPER Londres, de notre correspondante.

 

C’est l’ultime recours juridique des citoyens des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe qui ont épuisé toutes les voies judiciaires dans leurs pays. Plus que toute autre instance, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a fait bouger les lignes en Europe, condamnant la garde à vue en France, les châtiments corporels en Grande-Bretagne, les tortures dans les commissariats turcs ou les exactions russes contre des Tchétchènes. Or elle est menacée, du moins dans son fonctionnement actuel.

«Erreur manifeste». Tel est l’enjeu de la réunion qui s’ouvre aujourd’hui à Brighton, parrainée par le Premier ministre conservateur britannique, David Cameron, qui préside pour six mois le Conseil de l’Europe. Les Britanniques avaient été, dès 1951, parmi les premiers à ratifier la convention européenne des droits de l’homme dont la CEDH est l’émanation… La France, elle, ne l’a ratifiée qu’en 1974. Mais désormais, Londres mène l’offensive pour rogner les prérogatives des juges de Strasbourg en limitant la possibilité des recours et la portée de sa jurisprudence. Le Premier ministre tory lui reproche «de contrôler des décisions nationales qui n’ont pas besoin de l’être», estimant «qu’elle devrait se concentrer sur les violations les plus sérieuses des droits de l’homme»....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Royaume-Uni: des hackers bloquent le «Home Office» pour protester contre un projet de loi de surveillance

Royaume-Uni: des hackers bloquent le «Home Office» pour protester contre un projet de loi de surveillance | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Au Royaume-Uni, des hackers ont rendu le site internet du ministère de l'Intérieur indisponible pendant quelques heures. Une enquête a été ouverte.

Les hackers voulaient protester contre un projet de loi pour renforcer la surveillance des communications, notamment sur internet. Officiellement, il s'agit de lutter contre la criminalité et le terrorisme.

Appels téléphoniques, sites web et réseaux sociaux, e-mails, etc. Au Royaume-Uni, bientôt rien n'échappera à Big Brother.....

more...
No comment yet.