Union Européenne,...
Follow
Find
6.8K views | +0 today
 
Scooped by Vincent DUBOIS
onto Union Européenne, une construction dans la tourmente
Scoop.it!

L'Europe va-t-elle couper les vivres à ses pauvres ?

L'Europe va-t-elle couper les vivres à ses pauvres ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Réunis à Bruxelles, les dirigeants européens vont négocier le budget communautaire pour la période 2014-2020. En jeu, notamment : le montant de l'aide alimentaire aux plus démunis.

 

Les hasards du calendrier ont parfois du bon. Trois jours après l’attribution du prix Nobel de la paix à l’Union européenne (UE), le 12 octobre 2012, les principales associations caritatives françaises avaient trouvé le symbole idéal pour relayer leur mobilisation. Côte à côte lors d’une conférence de presse, le Collectif des banques alimentaires, la Croix-Rouge, les Restos du cœur et le Secours populaire ont appelé à la mobilisation pour «sauver l’aide alimentaire européenne». Dans une Union en plein marasme économique, l’enjeu est de taille : chaque année, 18 millions d’Européens se nourrissent grâce au Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD), né en 1987.

Mais, déjà en sursis depuis l’an passé, le dispositif pourrait être nettement amoindri à partir de 2014, en raison d’une fronde de quelques pays de l’Union. «L’aide alimentaire ne peut pas être cassée au moment où l’Europe en a le plus besoin», alerte Olivier Berthe, président des Restos du Cœur. «Sinon, les gens vont finir par désespérer de l’UE», abonde Alain Seugé, président de la Fédération française des banques alimentaires.

 

Qu'est-ce-que le PEAD ?

Il y a vingt-cinq ans, Jacques Delors, alors président de la Commission européenne, met en place le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD). A l'époque, il s’agit d’utiliser les surplus de la Politique agricole commune (PAC) pour distribuer des repas aux plus démunis. Aujourd’hui, le PEAD profite à 18 millions de personnes dans 20 pays de l’UE. Parmi les principaux bénéficaires, avec la Pologne et l’Italie, on retrouve la France.

Sur les 480 millions d’euros dotant le PEAD en 2011, 72 millions ont été redistribués dans l’Hexagone, soit environ 130 millions de repas...

more...
No comment yet.
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks - Grèce: une page d'histoire

Les Inrocks - Grèce: une page d'histoire | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La victoire de la petite Grèce rouge, ruinée et seule au monde, contre l’Europe tout entière.

 

Personne ne sait ce qui va se passer maintenant, c’est entendu, mais tout le monde sait qu’il s’est passé quelque chose de véritablement historique le 5 juillet 2015 : un très vieux peuple de la très vieille Europe a répondu “non” à l’austérité que des instances fort peu démocratiques et fort peu communautaires prétendaient lui imposer ad vitam æternam, au mépris de sa souveraineté démocratique la plus élémentaire, et au mépris des résultats désastreux de la dite austérité.

Pronostiqué “serré”, voire “suicidaire”, ce référendum restera comme une immense victoire politique de Syriza, un coup de maître d’Aléxis Tsípras, remporté haut la main contre des adversaires puissants et déterminés qui n’ont cessé de tempêter, menacer et promettre les pires représailles. Mais rien n’y a fait. Le “non” est arrivé en tête dans toutes les régions de Grèce, sans exception. Dans le New York Times, le prix Nobel d’économie américain Paul Krugman salue la détermination grecque face à une campagne sans précédent d’intimidation et de chantage, orchestrée par tous les dirigeants européens et relayée par l’immense majorité des médias.

 

Mais rien n’y a fait. En faisant campagne pour le “oui”, avec une absence de vergogne qui ne laisse pas d’étonner, Lagarde, Merkel, Juncker et Schulz ont écrit une page particulièrement honteuse de l’histoire de l’Europe. Ils ont tombé les masques. Comment résister à de telles injonctions quand les banques sont fermées et que vos poches sont vides ?

Pour arracher le “oui” et mettre fin à “l’expérience Syriza”, les créanciers n’ont pas hésité à asphyxier financièrement un pays tout entier. Mais rien n’y a fait. C’est une histoire de fous, quand on y songe, un triomphe politique d’une portée considérable : la victoire de la petite Grèce rouge, ruinée et seule au monde, contre l’Europe tout entière. Il faut se frotter les yeux pour y croire… Angela elle-même, si inflexible, si certaine de son bon droit, doit être un peu sonnée. “J’ai tout à fait conscience que le mandat que vous m’avez confié n’est pas celui d’une rupture avec l’Europe, mais un mandat pour renforcer notre position aux négociations afin de rechercher une solution viable”, s’est empressé de déclarer Tsípras, sitôt connu le triomphe du “non”....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

GRÈCE. Faillite, sortie de l'euro, négociation : 3 scénarios après le "non" au référendum

GRÈCE. Faillite, sortie de l'euro, négociation : 3 scénarios après le "non" au référendum | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
LE PLUS. Alexis Tsipras a réussi son pari. Invités à se prononcer sur les propositions de leurs créanciers européens, les Grecs les ont rejetées, en votant "non" à 61,3% lors du référendum organisé le dimanche 5 juillet. Et maintenant, quels sont les scénarios économiques possibles ? Éclairage de Xavier Timbeau, directeur de l’Obervatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

 

1. La négociation d'un accord plus "souple"

 

Le premier scénario possible est celui qui est souhaité par le gouvernement grec. La victoire du "non" renforce la légitimité d’Alexis Tsipras et donc sa position pour renégocier un meilleur accord avec les créanciers européens. Cette négociation aboutit alors à un nouveau plan d’aides, mais cette fois plus souple et moins lourd à supporter pour l’État et la population....

 

 

2. La sortie progressive de la zone euro

 

Le second scénario qui peut se dessiner, c’est celui d’une sortie progressive de la Grèce de la zone euro.

 

Les banques grecques ferment, la Banque centrale européenne (BCE) décide de couper l’assistance à ce pays, ce qui conduirait à un défaut de l’État grec. Les autres pays européens, eux, chercheront alors à s’isoler du "problème grec". Juridiquement, les pays européens ne peuvent décider de la sortie de la zone euro de la Grèce, cette décision n’appartient qu’au pays concerné....

 

3. Mettre l'État grec en faillite 

 

Reste un dernier scénario, plus atypique, plus original. L'idée est de maintenir la Grèce dans la zone euro mais aussi de conclure un accord entre les deux parties, le gouvernement grec et ses créanciers européens, pour mettre l’État grec en faillite. Il s'agit de maintenir un euro fonctionnel en Grèce tout en le séparant d'un État défaillant....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks - Ils sont fous, ces Grecs !

Les Inrocks - Ils sont fous, ces Grecs ! | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
En choisissant le référendum, Aléxis Tsípras donne une leçon de démocratie à l’Europe du libéralisme mal tempéré.

 

C’est tout de même exaspérant, ces gens qui se permettent de vous donner des leçons de démocratie ! Comme si c’était eux qui l’avaient inventée… En choisissant l’option référendum pour répondre au blocage des négociations avec les “institutions”, Aléxis Tsípras a d’ores et déjà réussi un coup de maître et donné une leçon de politique à ses interlocuteurs de Bruxelles ou Washington.

Ce référendum “ferme la porte à la poursuite des discussions”, s’étrangle le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, patron de l’Eurogroupe, qui ne peut même pas envisager que, muni d’un mandat démocratique, on fasse le choix de retourner devant les électeurs pour leur demander leur avis, quand le mandat en question ne peut plus qu’être renié ou travesti devant une fin de non-recevoir. Pour lui, l’organisation de ce scrutin envoie “un message négatif aux Grecs”.

Devant un tel aveu, aussi benoîtement formulé, Yánis Varoufákis n’a pas tort d’ironiser sur ces technocrates qui paraissent découvrir que l’idéal démocratique est un concept qui relève de l’émancipation des peuples et non de leur soumission à des puissances bien décidées à leur “tordre le bras”, pour reprendre la charmante expression en vogue à Bruxelles à propos de ces fichus Grecs.

Pris au dépourvu par l’initiative politique de Tsípras, qui a l’immense mérite de les révéler pour ce qu’ils sont, des idéologues maîtres chanteurs qui ne supportent pas que quiconque ose contester leurs dogmes néolibéraux, les membres de l’Eurogroupe geignent que l’accord était en vue, à portée de main, et que ces Grecs de Syriza sont des fous furieux qui s’apprêtent à rajouter du malheur à leur peuple....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Réformes ou sortie de l’euro : comprendre le blocage sur la Grèce

Réformes ou sortie de l’euro : comprendre le blocage sur la Grèce | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Athènes et ses créanciers n’ont plus que quelques jours pour trouver un compromis qui éviterait à la Grèce un défaut de paiement et une sortie de l’euro.

 

Les tractations en cours entre les protagonistes de la crise grecque parviendront-elles à sortir enfin de l’impasse ? Après le nouvel échec des négociations avec les « institutions » (ex-Troïka), le 18 juin, Athènes est désormais dangereusement proche du défaut de paiement alors qu’elle est confrontée aux échéances de plusieurs remboursements. Le point sur la situation....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Crise grecque : pourquoi les négociations ont échoué

Crise grecque : pourquoi les négociations ont échoué | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La “réunion de la dernière chance”, jeudi 18 juin au Luxembourg, s’est achevée dans l’impasse. Un sommet européen est convoqué d’urgence le 22 juin. A Athènes, la tension augmente.

 

“La Grèce risque de faire face à une crise bancaire de grande ampleur après l’échec de la réunion des ministres des Finances de la zone euro jeudi 18 juin”, alerte The Guardian. Le quotidien britannique ajoute que la réunion, qui devait trouver une solution pour le paiement de la dette grecque à ses créanciers, s’est terminée “dans les récriminations et l’acrimonie”.

Pendant ce temps, en Grèce, plus de 2 milliards d’euros cette semaine ont été retirés des banques par les particuliers. Les banques grecques n’auront peut-être pas les fonds suffisants pour ouvrir lundi prochain. Pour la seule journée d’hier, “Un milliard d’euros a été retiré des banques”, précise le quotidien grec Ta Nea....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Deux Indignées à la tête de Madrid et Barcelone

Deux Indignées à la tête de Madrid et Barcelone | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les nouvelles maires de Madrid et Barcelone, issues du mouvement des Indignés, seront investies ce samedi. Elles prévoient notamment un plan choc contre les inégalités.

 

Madrid et Barcelone auront samedi de nouvelles maires, des femmes portées par le mouvement des Indignés qui, avec le parti antilibéral Podemos, a réussi à infliger une forte correction à la droite.

L’ancienne juge Manuela Carmena, 71 ans, militante communiste pendant sa jeunesse, devrait être investie en premier, à partir de 11h (09h GMT). Son équipe composée d’élus issus d’une plateforme citoyenne, de militants de la gauche radicale dont Podemos, l’allié du parti grec Syriza, et d’écologistes issus de la liste «Ahora Madrid» prendra la direction d’une ville qui était un bastion de la droite depuis un quart de siècle.

Vendredi, les partisans de Manuela Carmena craignaient encore de ne pas la voir accéder au poste de premier magistrat de la ville, évoquant le «Tamayazo». En 2003, le Parti socialiste a perdu la possibilité de gouverner la région de Madrid suite à la trahison surprise de deux députés régionaux transfuges, Eduardo Tamayo et Maria Teresa Saez, absents au moment de la séance d’investiture....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks - Podemos veut exporter son modèle en Europe

Les Inrocks - Podemos veut exporter son modèle en Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Fort de ses succès aux élections municipales en Espagne, le parti des Indignés veut promouvoir d'autres façons de faire de la politique. Ses leaders publient un manifeste, "Podemos, sûr que nous pouvons !". Un mode d'emploi à appliquer à toute l'Europe.

 

Podemos a le vent en poupe. Grâce à ses performances inattendues lors des élections municipales en Espagne, le parti des Indignés est en passe de remporter les villes de Madrid et Barcelone. Ses leaders rêvent d’un avenir à la Syriza, en remportant les élections générales de novembre prochain. Mais pas seulement.

En publiant Podemos, sûr que nous pouvons ! (traduction de Claro que Podemos, éditions Los libros del lince, 2014) Carolina Bescansa, Íñigo Errejón, Pablo Iglesias et Juan Carlos Monedero, les quatre instigateurs du mouvement, entendent exporter leur modèle. Dans ce livre-manifeste, ils reviennent sur la création du mouvement, entre innovation politique et inspiration post-marxiste. L’ouvrage sera d’abord disponible en France, Belgique, Suisse et Québec. Si les dates ne sont pas fixées, son éditeur français Indigène (également éditeur du best-seller Indignez-vous !  de Stéphane Hessel) s’efforce de le distribuer dans toute l’Europe, voire dans le monde.


Anciens étudiants en sciences politiques de l’université Complutense à Madrid, les quatre futurs leaders de Podemos ont décidé d’appliquer à la réalité ce qu’ils ont appris dans les amphis. Influencés par les théories post-marxiste d’Antonio Gramsci et du couple Ernesto Laclau et Chantal Mouffe, ils plaident pour une démocratie radicale. Autrement dit, faire appliquer dans les faits les idéaux et valeurs de la démocratie.

Mais pour Iglesias et ses complices, le vocabulaire théorique n’est pas suffisamment intelligible pour les citoyens. Les notions “d’antagonisme des classes”, de “prolétariat” et de “bourgeoisie”, sont trop connotées, trop floues, trop conceptuelles, presque ésotériques. Alors les futurs leaders de Podemos décident de garder le contenu, mais de modifier la mise en page. “Ils ont inventé un discours audible, qui n’est pas détourné de son sens”, souligne Sylvie Crossman, directrice des éditions Indigène. Désormais, il est question de “caste”, de pouvoir “financier”, qui s’est “accaparé la démocratie à son profit”. Un discours clarifié et diffusé via l’émission La Tuerka.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Irlandais ont dit «yes» au mariage homosexuel

Les Irlandais ont dit «yes» au mariage homosexuel | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les premiers résultats publiés dans l'après-midi donnent le oui gagnant avec plus de 62% des voix.

 

Les premiers résultats publiés dans l’après-midi donnaient le oui gagnant avec plus de 62% des voix dans plus de la moitié des circonscriptions, selon la chaîne nationale RTE.

«C’est vraiment historique, nous sommes le premier pays au monde à voter pour l’égalité dans le mariage dans le cadre d’un référendum», a déclaré le ministre de la Santé, Leo Varadkar, premier membre d’un gouvernement irlandais a avoir fait son coming out. La campagne pour le oui, a-t-il estimé, a été «une révolution sociale», dans un pays où l’homosexualité n’a été dépénalisée qu’en 1993.

«On va gagner», a tweeté de son côté Aodhan O Riordain, secrétaire d’Etat pour l’Egalité. «C’est le "oui" (qui l’emporte). Et même une victoire écrasante à Dublin. Je suis tellement fier d’être Irlandais aujourd’hui», a-t-il dit, tandis que des Irlandais exultaient à Dublin....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Jour de scrutin indécis au Royaume-Uni

Jour de scrutin indécis au Royaume-Uni | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les conservateurs et les travaillistes sont au coude-à-coude dans les derniers sondages. Suivez ce jeudi électoral avec Libération en direct de Londres.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L’Italie démunie face aux nouvelles arrivées de migrants sur ses côtes

L’Italie démunie face aux nouvelles arrivées de migrants sur ses côtes | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L’opération Triton lancée sous l’égide de l'agence européenne Frontex pour surveiller les routes migratoires vers l’Italie n’empêche pas les naufrages – et les morts – en Méditerranée. Rome se désespère de la situation.

 

Chaque jour apporte son lot de nouvelles macabres. Le 9 avril, BBC Online annonçait qu’au moins 10 migrants s’étaient noyés au large de la Sicile. Le 12 avril, environ 400 migrants auraient disparu dans le naufrage d’un bateau de fortune en Méditerranée, selon des survivants interrogés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

La pression migratoire s’intensifie sur les côtes italiennes. Dans la nuit du 12 au 13 avril, les gardes-côtes italiens ont secouru 42 bateaux, chargés de plus de 6 500 personnes. “Les centres d’accueil sont en train d'exploser”, soulève le quotidien italien La Reppubblica.

Depuis le début du mois d’avril 2015, plus de 10 000 migrants ont été enregistrés en Italie, dont 8 000 en seulement trois jours. Majoritairement originaires d’Afrique subsaharienne, mais aussi du Moyen-Orient, ils devraient être transférés dans les centres d’accueil de diverses régions, explique La Repubblica.
  ......

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Eva Joly en croisade contre l’évasion fiscale en Grèce

Eva Joly en croisade contre l’évasion fiscale en Grèce | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La députée européenne est venue à Athènes pour soutenir le travail des associations qui dénoncent les pratiques fiscales des entreprises grecques

 

« Je crois que M. Tsipras plus que tous ses prédécesseurs peut s’attaquer à la fraude fiscale. Ce n’est donc pas un hasard si nous sommes venus présenter à Athènes notre rapport sur les réseaux de l’évasion fiscale via les Pays-Bas, explique Mme Joly, car il y a une grande hypocrisie de l’Europe. Le ministre des finances hollandais, Jeroen Dijsselbloem, tape sur Tsipras en tant que président de l’Eurogroupe, alors qu’il est le chef d’un paradis fiscal en plein cœur de l’Europe ! ».

 

Vice-présidente de la commission spéciale sur les rescrits fiscaux, créée par le Parlement européen le 12 février 2014 afin d’enquêter sur les politiques fiscales de certains pays, Mme Joly est venue à Athènes soutenir le rapport de l’organisation non gouvernementale (ONG) hollandaise SOMO, qui dénonce les pratiques financières des Pays-Bas.

« Le régime de construction de holding des Pays-Bas est le plus populaire au monde avec un environnement fiscal très avantageux – 0 % de taxes ! – et une très grande flexibilité du droit fiscal », stipule ce rapport. « En Grèce, les plus grosses entreprises ont souvent recours à des montages compliqués pour éviter la taxation », explique Eva Joly.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pour la presse européenne, Nicolas Sarkozy a fait barrage à Marine Le Pen

Pour la presse européenne, Nicolas Sarkozy a fait barrage à Marine Le Pen | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les « une » des principaux quotidiens européens soulignent la défaite du PS et le pari perdu du FN.

 

Les médias européens se penchent, lundi 23 mars, sur les résultats des élections départementales en France, en pointant le retour victorieux de l’ancien président Nicolas Sarkozy, le score moins élevé qu’annoncé pour l’extrême droite et Marine Le Pen et la défaite du Parti socialiste, dans une France où s’installe le tripartisme.

 

En Allemagne

« L’extrême droite est à un niveau plus faible qu’attendu – l’UMP de Sarkozy sort victorieuse du scrutin », titre la Frankfurter Allgemeine Zeitung, ajoutant que « l’ancien président est parvenu à empêcher que le Front national ne devienne le premier parti de France ». Le quotidien allemand (conservateur) note cependant que le parti de Marine Le Pen – bien qu’étant en deçà des 30 % d’intentions de vote que lui prédisaient les sondages d’avant-scrutin – a réussi à faire sauter le verrou du bipartisme...

 

En Italie

La presse italienne, relève notre correspondant Philippe Ridet, consacre de nombreuses pages aux résultats des élections françaises qui se partagent la « une » des plus grands quotidiens avec l’OPA du colosse chinois de la Chimie ChemChina sur le constructeur de pneumatiques Pirelli et la décision du maire de Milan, Giuliano Pisapia, de ne pas se représenter pour un second mandat en 2016. Tous mettent en relief la performance de l’UMP, l’enracinement du Front national et la nouvelle déroute du Parti socialiste....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Aube Dorée et Pegida réunis dans un meeting soutenu par Marine Le Pen

Aube Dorée et Pegida réunis dans un meeting soutenu par Marine Le Pen | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La présidente du FN a envoyé un message vidéo lors de ce rassemblement organisé à Rome par la Ligue du Nord, où se côtoyaient néofascistes et néonazis.

 

La dédiabolisation en prend un coup sur la carafe. Le 28 février dernier, Marine Le Pen a apporté son soutien à un grand meeting qui réunissait notamment néofascistes et néonazis à Rome, révèle Mediapart jeudi (abonnés). «N’ayant pu me joindre à vous, je tenais à vous saluer chaleureusement, et à vous adresser ce message de soutien, alors que vous vous êtes massivement mobilisés dans les rues de Rome aujourd’hui, afin de protester contre les politiques mortifères menées dans toute l’Europe», lance la présidente du Front national dans un message vidéo.

Parmi les participants à ce rassemblement, «les néofascistes italiens de CasaPound, les anti-islam allemands de Pegida, des sympathisants d’Aube dorée, des identitaires français», énumère Mediapart. Sans oublier des croix celtiques et une pancarte à l’effigie de Mussolini.

Evoquant les «combats» qu’elle partage avec la foule, Marine Le Pen fustige, entre autres, «l’Union soviétique européenne» (une «prison des peuples»), les «vents mauvais de la mondialisation sauvage», «l’immigration massive», qui «détériore», dit-elle, «une harmonie chèrement acquise au sein de nos sociétés» et constitue un «terreau où recrutent les terroristes islamistes»....

Vincent DUBOIS's insight:

Une preuve de plus de la peste brune qui nous menace. Nos concitoyens qui votent pour le parti de Marine le Pen ne peuvent pas dire qu'ils ne le font pas en connaissance de cause: elle apporte son soutien aux partis xénophobes, racistes, antisémites, nazis et fascistes de toute l'Europe. Bref à tous ceux qui sont liberticides, anti-démocratiques et intolérants. Voilà l'Europe qui nous est proposée par le FN: le refus de l'Autre! A bon entendeur.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

“Le peuple grec connaîtra le goût de l’Armageddon”

“Le peuple grec connaîtra le goût de l’Armageddon” | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les Grecs ont répondu non au référendum sur le plan d’accord d’aide proposé par la troïka. Un non qui marque une incontestable victoire pour Alexis Tsipras mais rend l’avenir du pays et de l’UE incertain, s’alarme la presse européenne.

 

Chaos, victoire, espoir, crise, tournant. Au-delà des orientations partisanes, les grands titres de la presse européenne estiment dans leur ensemble que le non des Grecs au référendum est un événement historique pour l’Europe. “Les Grecs défient l’Europe”, titre The Guardian résumant bien le ton des quotidiens le lundi 6 juillet.

Quelles que soient les conséquences à venir de ce non, la presse européenne salue la victoire du Premier ministre grec. “Eureka”, titre le quotidien de gauche Il Manifesto. “Le leader [de la petite Grèce] a remporté son pari en donnant une splendide leçon de démocratie à l’Europe entière. (…) A partir d’aujourd’hui, il y a en première ligne un peuple entier, conscient et déterminé à faire entendre sa voix dans tout le Vieux Continent”, s’enthousiasme le quotidien pro-Tsipras.
 
Au-delà du soutien sans faille accordé à Syriza, la coalition de la gauche radicale, le Guardian voit dans cet “oxi” massif, un non à la fâcheuse habitude de la classe politique européenne d’imposer sa volonté : “Désormais, les dirigeants européens sont obligés de montrer un peu d’humilité et d’écouter le peuple grec.”....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Grèce n'a pas payé le FMI

La Grèce n'a pas payé le FMI | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La date butoire pour le paiement de la dette de 1,6 milliards d’euros de la Grèce au Fonds monétaire international a expiré hier soir. C’est le plus important défaut de paiement de l’histoire du FMI.

 

“La Grèce est devenu le premier pays développé à faire un défaut de paiement vis-à-vis du FMI”, note The Wall Street Journal, alors qu’Athènes a laissé passer la date limite du 30 juin sans honorer le remboursement de 1,6 milliards. Les tractations se sont multipliées ces derniers jours pour essayer d’éviter ce défaut de paiement, en vain. De plus, Alexis Tsipras, le Premier ministre grec, va soumettre à un référendum le 5 juillet le plan d’aide en cours de négociation avec ses partenaires européens et ses créanciers. Le quotidien américain précise que la Grèce a déposé une demande de délai au FMI hier 30 juin. Athènes doit rembourser 5,4 milliards d’euros à l’organisation mondiale cette année, sur une dette totale qui atteint les 21 milliards d’euros.

“C’est un échec historique de la zone euro”, estime pour sa part le quotidien britannique The Guardian. “La Grèce s’est retrouvée seule insolvable et presque en faillite après cinq ans et 240 millards d’euros de plan de sauvetage européen. C’est le premier pays européen à faire défaut à ses créanciers. Cela représente un coup historique pour une Europe engagée de manière irréversible dans sa monnaie unique depuis seize ans”, ajoute le journal.

“La Grèce est au bord de l’abîme”, affirme de son côté le quotidien conservateur espagnol ABC. “Le sort en est jeté. Athènes se réveille ce matin en terrain totalement inconnu. Les demandes de dernière minute formulées par le chef du gouvernement grec hier ont été considérées comme ‘impossibles’ par les dirigeants de la zone euro. Sans aucun doute, les ministres des Finances de la zone vont se réunir à nouveau aujourd’hui, un peu comme si de rien n’était, comme si la barrière symbolique qui a été franchi hier à minuit ne changeait pas complètement les choses.”...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les banques grecques fermées jusqu’au 6 juillet

Les banques grecques fermées jusqu’au 6 juillet | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Pour « protéger le système financier grec et l'économie grecque », le gouvernement a annoncé que les retraits aux guichets automatiques seront limités à 60 euros par jour.

 

La décision de fermer les banques et d'instaurer un contrôle des capitaux n’est pas une surprise. Depuis 2010, plus de 80 milliards d’euros ont quitté le pays, et le mouvement s’est encore accéléré après l’annonce d’un référendum vendredi par Alexis Tspiras, appelant les Grecs à se prononcer pour ou contre la poursuite du plan d’aide européen et des réformes....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

VIDEO. Danemark: le parti anti-immigration enregistre un score historique aux législatives

VIDEO. Danemark: le parti anti-immigration enregistre un score historique aux législatives | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Parti populaire danois a recueilli 21,1% des suffrages lors des législatives jeudi. Il se positionne ainsi comme le plus grand parti du bloc de droite et la deuxième force politique du pays, après la gauche.

 

Une conséquence de la polémique des quotas pour répartir les migrants au sein de l'Union européenne? Jeudi, le Parti populaire danois (DF), formation de droite populiste hostile à l'immigration, a enregistré son meilleur score en recueillant 21,1% des suffrages à l'issue des élections législatives au Danemark. 

Arrivé après les sociaux-démocrates (26,3%) et devant le parti de droite Venstre (19,5%), le DF devient pour la première fois le plus grand parti du bloc de droite, vainqueur des élections avec 90 mandats, contre 85 à la gauche. Ceci ne signifie pas pour autant que DF participera au futur gouvernement. 


Outre ses position intransigeantes sur l'immigration, DF est en désaccord avec les autres partis de droite sur les questions européennes et les dépenses publiques en matière de protection sociale. Fondé en 1995, dans l'intention de protéger "l'héritage culturel danois", ce parti n'a cessé de gagner en influence. 
...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Flambées de violences autour des ghettos roms

Flambées de violences autour des ghettos roms | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Plusieurs localités du pays connaissent un regain de tension interethnique. Le quartier mixte d’Orlandovtsi, dans la capitale, vit depuis le week-end dernier en état de siège.

 

Depuis quelques jours, la tension ethnique est montée de plusieurs crans en Bulgarie, pays pourtant connu pour son modèle de cohabitation entre différentes confessions. En cause : une banale altercation ce week-end [13 et 14 juin] entre jeunes dans le quartier mixte d’Orlandovtsi à Sofia, qui a rapidement dégénéré en bataille rangée entre Roms et Bulgares ethniques [chrétiens, majoritaires dans le pays]...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks - En Italie, la mafia se fait plus d'argent avec les migrants qu'avec la drogue

Les Inrocks - En Italie, la mafia se fait plus d'argent avec les migrants qu'avec la drogue | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Depuis jeudi dernier, la police anti-mafia a arrêté une quarantaine d'hommes politiques et d'hommes d'affaires. Un secrétaire d'Etat est même soupçonné. Tous auraient truqué les contrats publics pour la gestion des centres pour les migrants. Un trafic très lucratif.

 

“As-tu au moins idée de l’argent que je me fais grâce aux migrants ? Le trafic de drogue est moins rentable.” Quand il s’emporte sur son nouveau business, le bras droit du parrain de la Ville éternelle n’imagine pas que sa conversation téléphonique est écoutée. Dommage pour lui. Jeudi dernier, la police anti-mafia romaine a arrêté 44 personnes. Toutes sont soupçonnées de profiter de la situation des milliers de migrants arrivés en Italie. Ce week-end, les enquêteurs sont même remontés jusqu’au secrétaire d’Etat à l’Agriculture, Giuseppe Castiglione.

ADVERTISEMENT

L’année dernière plus de 170 000 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes. Depuis janvier, 50 000 autres les ont déjà rejoints. Alors que l’Europe peine à se mettre en ordre de marche sur la question de leur accueil, d’autres, moins scrupuleux, ont vu dans cet afflux une bonne opportunité. Racket, pots-de-vin, et bakchich sont devenus les piliers des centres d’accueil.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La droite espagnole punie dans les urnes, Madrid en suspens

La droite espagnole punie dans les urnes, Madrid en suspens | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Les Espagnols ont sanctionné le Parti populaire au pouvoir lors des élections régionales et municipales de dimanche, selon des résultats portant sur 80% des voix, le chef du gouvernement Mariano Rajoy payant le prix de quatre années de politique d'austérité et de scandales de corruption.

Si le PP arrive en tête du scrutin, juste devant les socialistes du PSOE, selon des résultats encore provisoires, il réalise cependant son pire score depuis 1991 et est en passe de perdre la majorité dans la plupart des régions qu'il contrôlait et peut-être la mairie de Madrid.

Les partis issus de mouvements citoyens, la gauche radicale anti-austérité de Podemos ("Nous pouvons") et les centristes anti-corruption de Ciudadanos ("Citoyens"), réalisent la percée attendue, confirmant la fragmentation de l'électorat après des décennies de contrôle du pouvoir par le PP et le PSOE.

 ....

 

par Julien Toyer et Sonya Dowsett MADRID (Reuters) -

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La victoire de Cameron est mauvaise pour l'Europe

La victoire de Cameron est mauvaise pour l'Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Premier ministre est plutôt favorable à un maintien de la Grande-Bretagne dans l’UE, mais il avait promis que les Britanniques seraient appelés à se prononcer sur la question. Or il devra compter avec les eurosceptiques, UKIP, et avec la force nouvelle des indépendantistes écossais.

Les sondages laissaient craindre cinq années d’incertitude et d’instabilité au Royaume-Uni, avec un Parti conservateur et un Parti travailliste à peu près à égalité. Ils ont été démentis par les électeurs qui ont redonné leur confiance au Premier ministre David Cameron, mais l’incertitude demeure. Non pour le gouvernement qui sera dominé par les conservateurs, avec ou sans une coalition avec un Parti libéral-démocrate bien affaibli, en fonction des résultats définitifs. Mais pour l’avenir du Royaume-Uni dans l’Europe.

David Cameron avait en effet promis que les Britanniques seraient appelés à se prononcer sur leur maintien dans l’Union européenne au plus tard en 2017, s’il gagnait les élections. C’est chose faite et il devra maintenant organiser la consultation, peut-être même avant deux ans s’il ne veut pas prolonger l’incertitude.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Finlande, scène de racisme ordinaire à Lieksa

En Finlande, scène de racisme ordinaire à Lieksa | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les migrants somaliens font l’objet d’un rejet massif, attisé par le parti des Vrais Finlandais.

 

Ishaq Gulled fait la visite comme s’il habitait là depuis toujours. A gauche de la rue principale, la compagnie de taxi qui a osé embaucher le premier chauffeur de taxi noir de l’histoire de la ville, à droite, le supermarché, centre névralgique de cette petite commune finlandaise perdue de l’est du pays. Le premier hôpital est à plus de 100 kilomètres d’une route cahoteuse, Helsinki a plus de 500 kilomètres, la frontière russe à moins de 60. Bienvenue à Lieksa, 12 000 habitants, devenue célèbre dans toute la Finlande pour ses migrants somaliens et leur sort peu enviable.

Depuis qu’Ishaq, 26 ans, et environ 300 autres Somaliens sont venus s’installer à Lieksa – entre 2009 et 2012 –, les actes racistes se multiplient. Voitures endommagées ou incendiées, insultes : au moins 15 actes racistes ont encore été identifiés par la police en 2014. « Il y a même des gens qui nous jettent des pierres. Dans le bus, certains changent de place quand on s’assoit à côté d’eux », assure Mohamed Hersi, le représentant de la communauté somalienne....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Islandais veulent un débat sur l’adhésion à l’Union européenne

Les Islandais veulent un débat sur l’adhésion à l’Union européenne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La plupart des habitants de l’île sont opposés au rattachement du pays à l’UE. Reykjavik regarde plutôt aujourd’hui vers l’Arctique.

 

En 2008, lorsque la couronne islandaise a perdu 50 % de sa valeur à la suite de l’effondrement du système bancaire, l’UE apparaissait pourtant comme la meilleure voie à suivre, offrant une solide protection contre les futures crises. Le processus d’adhésion a donc été lancé en 2009. Mais depuis, le pays a renoué avec une croissance bien plus solide que celle du Vieux Continent. Et la crise grecque joue aujourd’hui comme un repoussoir.

S’ajoute à cela la délicate question des quotas de pêche, sur laquelle le pays ne veut pas perdre la main. « Confier cette compétence à Bruxelles n’est pas dans nos intérêts », confirme Olafur Ragnar Grimsson, président de l’île depuis 1996.

Selon lui, comme pour le gouvernement, l’Islande s’est suffisamment rapprochée de l’UE, son premier partenaire commercial, en intégrant l’espace Schengen et l’Association européenne de libre-échange. Elle ne gagnerait pas grand-chose à aller plus loin. Y compris sur le plan économique.

En la matière, Reykjavik se tourne désormais vers l’Arctique, cette immense région formée par le Groenland, l’Alaska, le nord du Canada, de la Scandinavie et de la Russie. « Le potentiel est énorme », s’enthousiasme M. Grimsson, citant, entre autres, l’ouverture de nouvelles voies commerciales maritimes permises par la fonte des glaces – la Chine suit déjà le sujet de près. « L’Islande, située à mi-chemin entre les continents eurasien et américain, bénéficie d’une position stratégique clé », résume le président. Il ne cache pas son ambition : faire de son pays le fer de lance du développement de l’Arctique....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Antiterrorisme : vers une collecte massive des données personnelles des passagers aériens

Antiterrorisme : vers une collecte massive des données personnelles des passagers aériens | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Bruxelles envisage de mettre en place un nouveau système de lutte contre le terrorisme, qui passe par la collecte des données personnelles de l'ensemble des passagers aériens voyageant dans l'espace européen.

 

Un nouveau plan antiterroriste de la Commission européenne exigera la collecte massive et le stockage – pour une durée pouvant aller jusqu’à cinq ans – des données personnelles de tous les passagers voyageant sur des vols à destination ou en provenance de l'espace européen, révèle The Guardian, qui consacre sa une à ce scoop.

Les organisations de défense des libertés civiles s’inquiètent du fait que ce plan, élaboré à la suite des attentats à Paris, va à l’encontre d’une récente décision de la Cour européenne de justice, qui estime que la collecte massive de données représente une grave incursion dans la vie privée des passagers.

Ce plan, rendu public mercredi 28 janvier par la Commission européenne, prévoit la compilation de quarante-deux informations différentes sur chaque passager, y compris leur numéro de carte bancaire, l’adresse de leur domicile ou leurs préférences alimentaires, comme le fait de manger halal. Ces informations seraient stockées pour une durée pouvant aller jusqu'à cinq ans dans une base de données centrale à laquelle les services de police et de sécurité auraient accès....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L’Islande annonce le retrait de sa candidature à l’UE - Europe - RFI

L’Islande annonce le retrait de sa candidature à l’UE - Europe - RFI | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'Islande a retiré sa candidature à l'adhésion à l'Union européenne. Si la décision pouvait être attendue, elle sera certainement reçue avec une certaine amertume par les dirigeants des institutions européennes.

 

L'Islande avait déposé sa candidature à l'entrée dans l'Union européenne en 2009 après avoir vu son économie laminée par la crise. À l'époque, l'adhésion à l'Union européenne avait de quoi séduire les Islandais les plus désireux de ne plus se retrouver seuls face à une crise. Beaucoup d'entre eux avaient été sensibles à l'argument que l'euro avait servi de bouclier à l'UE qui, sans la monnaie unique, aurait subi encore plus fortement la crise.

Mais cette attirance pour l'Union a commencé à vaciller dès que l'économie islandaise a montré des signes de reprise. Les dirigeants européens avaient pourtant accueilli avec enthousiasme la candidature islandaise et les négociations avaient rapidement commencé avec ce pays aux structures aisément conciliables avec celles de l'UE, même si des questions restaient problématiques, comme celle des quotas de pêche. Mais en fin de compte, les négociations ont été suspendues il y a deux ans et le gouvernement islandais y a donc mis un terme formel ce jeudi.

C'est la première fois qu'un pays se retire à un stade aussi avancé du processus d'adhésion. Mais les Islandais ne sont pas les seuls à claquer la porte au nez des Européens : lors de référendums en 1972 et 1994, les Norvégiens avaient par deux fois rejeté l'adhésion à l'Union européenne.

more...
No comment yet.