Union Européenne, une construction dans la tourmente
7.1K views | +0 today
Follow
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La députée du Labour blessée par balles est décédée

La députée du Labour blessée par balles est décédée | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

L'élue travailliste avait été prise pour cible dans sa circonscription de Birstall, dans le nord de l’Anglerre.



Une députée britannique pro-européenne est décédée ce jeudi après avoir été grièvement blessée par balles à Birstall, dans le nord de l’Anglerre, a annoncé la police. Elle aurait également été poignardée, selon la chaîne Channel 4 News. Le drame a entraîné la suspension de la campagne pour le référendum sur un maintien du Royaume-Uni dans l’UE. Jo Cox, âgée de 41 ans, est morte sur les lieux de l'attaque, selon les autorités. La parlementaire, membre du Labour et mère de deux enfants, avait été élue l'année dernière dans la circonscription de Batley et Spen (West Yorkshire)....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Orbán au ban - Libération

Orbán au ban - Libération | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Cynique et sans scrupules, le Premier ministre hongrois vient d’autoriser son armée à réprimer les migrants. Face à cette radicalisation, la question de la place de la Hongrie au sein de l’Europe commence à se poser.

 

Tout en rêvant d’une Europe des nationalismes, l’homme fort de Budapest profite de sa croisade pour continuer à affaiblir l’Etat de droit chancelant. Mardi soir, la télévision hongroise annonçait que si le ministre de la Défense restait en place, le Premier ministre prenait désormais en main la conduite des opérations. Comme si la Hongrie était en guerre. Le 21 septembre, la droite populiste majoritaire au Parlement a d’ailleurs donné des pouvoirs accrus à la police et à l’armée. Cette dernière pourra tirer sur les migrants en utilisant des armes non-létales : fusils à filet, grenades lacrymogènes, balles de caoutchouc ou engins pyrotechniques. Une mobilisation partielle, sur la base du volontariat, a été décrétée. Les militaires patrouilleront le long d’une double clôture de barbelés qui court sur toute la frontière (175 km) entre la Hongrie et la Serbie, et sur des segments de la frontière avec la Croatie et la Roumanie.

S’ajoute à cela toute une batterie de lois répressives contre les réfugiés. .....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

DANEMARK • Attentat à Copenhague : un mort et plusieurs blessés

DANEMARK • Attentat à Copenhague : un mort et plusieurs blessés | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Une fusillade a éclaté samedi après-midi devant un centre culturel de la capitale danoise qui abritait une convention sur la liberté d'expression. Selon la police locale les assaillants visaient un dessinateur de presse suédois.

 

Samedi 14 février, un attentat terroriste a eu lieu contre les participants d’un débat sur l'islamisme et la liberté d’expression à Copenhague, rapporte le quotidien danois Politiken. Selon des témoins sur place, un homme masqué est arrivé jusqu'à l'entrée du foyer culturel où avait lieu le débat et a commencé à tirer. La police danoise confirme qu’il y a un mort – un homme de 40 ans – et trois policiers blessés. La police a pu empêcher l’homme d’entrer dans la salle où avait lieu le débat. 

Selon des témoins, il y avait deux auteurs derrière l’attentat. Ces derniers ont crié des mots en une langue étrangère. Les deux hommes ont pris la fuite et sont activement recherchés par la police.


Selon les médias danois, l’attentat visait le dessinateur suédois, Lars Vilks, et la police danoise a qualifié la fusillade d'attentat terroriste. Lars Vilks vit sous protection de la police suédoise depuis 2007, lorsque son portrait de Mahomet avec un corps de chien avait été publié dans le journal local Nerikes Allehanda. Le débat était organisé par un comité de soutien au dessinateur suédois. Ce dernier n'avait pas contribué à la publication, en 2005, des caricatures du prophète Mahomet par le quotidien danois Jyllands-Posten.

L’ambassadeur francais au Danemark, Francois Zimeray, participait au débat et est sorti indemne de l'attentat, comme il l'a indiqué sur Twitter. La leader des Femen, Inna Shevchenko, était aussi présente sur les lieux....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

GRÈCE • Un ancien membre d'Aube dorée témoigne

GRÈCE • Un ancien membre d'Aube dorée témoigne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le quotidien grec To Ethnos a rencontré un ancien membre du parti néonazi Aube dorée, deux jours après la mort d'un militant antifascite tué par un membre de la formation d'extrême droite. Extraits.

 

 

Un ancien membre d’Aube dorée (AD) révèle l'existence d'un bataillon d’assaut de l’organisation nazie : leur manière d’organiser des attaques, où est-ce qu’ils "cachent leurs armes", les conditions pour entrer dans l’équipe et le respect de la hiérarchie. Ce dernier a appartenu au noyau dur d’Aube dorée durant un an et demi.

Pendant cette période, il en a vu beaucoup et a côtoyé de près les hommes qui composent la branche locale du parti, "dont le meurtrier de Pavlos Fyssas était sous-chef", affirme-t-il. Dans ce long entretien qu’il accorde à To Ethnos, il fait sortir de l’ombre cette branche locale dangereuse d’Aube dorée de la ville de Nikaia [ou Nicée], au sud-ouest d’Athènes. Il nous a aussi fourni des documents que nous ne pouvons publier, pour des raisons évidentes.

Ce qu’il nous révèle est plus ou moins ce que nous imaginions, mais les preuves sont choquantes. Le bataillon d’assaut de Nikaia, dirigée par Giorgos Patelis et présidé par le député Ioannis Lagos, dispose d’une hiérarchie, d’une structure et d’une organisation que l’on rencontre seulement dans des équipes paramilitaires criminelles.


Leur quartier général est leur bureau. On y donne les ordres pour attaquer les migrants et pour d’autres actions. C’est dans ce bureau que sont gardés les battes, stylets et bâtons télescopiques qu’ils font disparaître quand il y a un contrôle de police. "Quand il fallait les cacher, nous mettions nos armes dans la voiture de Giorgos Pantelis et dans la maison de sa maman", nous dit cet ancien membre du parti. "D’ailleurs, un policier de Nikaia est lui-même membre d’AD et donne des informations quand un contrôle se prépare, ou bien il se charge de nettoyer le casier judiciaire de ceux qui se font prendre en flagrant délit."

En se confiant au journal, l’ex-membre du parti analyse l’organigramme de la branche d’AD de Nikaia et affirme que s’il se passait quoi que ce soit dans le quartier, "tous en auraient informé Giorgos Pantelis. Ce dernier devait, à son tour, informer Ioannis Lagos qui était le fer de lance de toutes les actions de la branche. Si nous avions son accord, nous pouvions sortir dans les rues. Pour taguer nos slogans sur les murs de la ville, ou s’en prendre à des Pakistanais, il fallait que Pantelis et Lagos soient informés."

"Pour intégrer le bataillon d'assaut de Nikaia", explique notre témoin, "il faut appartenir à la 'clique' de Giorgos Pantelis et être capable de prouver sa valeur. Une fois membre, on entre dans le cercle, et puis, une fois qu’on prouve que l’on est digne du parti, on approche du noyau dur. On te dit, dès le départ, 'tu n’es rien, tu es nul'. On te dit de faire des pompes et on te donne des coups de pieds dans les côtes devant tout le monde. Une fois dans le noyau dur, on te donne un livret où sont inscrits tous tes services : dans combien de rassemblements tu t'es rendu, combien de fois tu es allé aider à l’organisation du bureau, etc."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Grèce : dans les griffes d’Aube dorée

Grèce : dans les griffes d’Aube dorée | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Fragilisés par la crise et le chômage de leurs parents, les adolescents sont une cible privilégiée du parti d’extrême droite qui tente de recruter jusque dans les lycées.
Par MARIA MALAGARDIS Envoyée spéciale à Athènes  

Tout s’est passé en quelques secondes : bercé par la musique de son iPod, Phivos n’a pas vu venir ses agresseurs. Le premier lui a coincé les bras dans le dos, pendant qu’un autre, muni d’un couteau, lui tailladait le nez, la joue, puis la gorge. Trois coups, assénés avec violence, au moment où Phivos s’apprêtait à franchir les grilles du lycée public de Palio Faliro, une paisible banlieue balnéaire dans le sud d’Athènes.

 

«Le salut nazi en classe»

Il est 8 h 30 ce matin-là, en janvier, et l’agression du garçon de 17 ans provoque immédiatement un mouvement de panique. Les hurlements des élèves alertent les responsables de l’établissement. «Les agresseurs se sont enfuis, Phivos était couvert de sang, je l’ai emmené à l’hôpital dans ma propre voiture. On a tous eu très peur», se souvient Lena Daminopoulou, la proviseure du lycée. Plusieurs mois après le drame, elle refuse pourtant de spéculer sur les motifs et l’identité des agresseurs : «L’un d’eux a été arrêté car Phivos l’avait reconnu. Pour le reste, l’enquête est en cours et c’est à la police de se prononcer.» Elle ne peut toutefois s’empêcher d’évoquer «un cercle habitué à la violence», «un climat politique un peu particulier» et «le besoin de protéger les enfants». Avant de lâcher : «C’est un incident regrettable, mais nous sommes vigilants. Dans d’autres banlieues voisines, à Kallithea, à Glyfada, les risques de dérapages sont bien plus nombreux. Il y a même des élèves qui font le salut nazi en entrant en classe ! Dans ces écoles, ils sont déjà bien présents.»


Ils ? Dans la Grèce d’aujourd’hui, tout le monde aura compris. Ce n’est pas que le sujet est tabou. Mais une peur diffuse incite souvent au silence, ou au moins à la discrétion, les victimes des néonazis d’Aube dorée, le parti d’extrême droite fondé au début des années 90 et qui a récemment fait son entrée au Parlement. Surtout lorsque les cibles sont des enfants. Il y a bien sûr le souci de les protéger, et aussi celui de ne pas stigmatiser l’école, le quartier… Ou encore un refus d’accorder trop d’importance à ce parti hier encore si marginal qu’il est difficile de l’imaginer s’immiscer dans les cours de récréation avec une audace parfois inquiétante.

 

Pour les parents de Phivos, l’agression de leur fils a été «une révélation et une prise de conscience», expliquent-ils d’une même voix, attablés à la terrasse d’un café, non loin du lycée. Dendis et Maria sont divorcés, mais ils tiennent à être présents tous les deux dès qu’il s’agit d’évoquer le sujet. «Il a d’abord fallu encaisser le choc, soupire Maria, en tirant nerveusement sur sa cigarette, et réaliser que cela nous arrivait à nous, à notre enfant.» Elle n’est pas dupe et sait que «l’agression de Phivos a marqué les esprits et ce, bien au-delà de ce quartier, parce que, pour la première fois, ils ont visé un petit Grec»...

 
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

RACISME • En Grèce, les gens préfèrent "fermer les yeux"

RACISME • En Grèce, les gens préfèrent "fermer les yeux" | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les agressions à l'encontre des immigrés se sont multipliées en Grèce, principalement du fait du parti néo-nazi Aube dorée.

 

Cette semaine, Courrier International publie les photos de Giorgos Moutafis qui, depuis cinq ans, documente la tragique odyssée des clandestins dans son pays.

 

Né en 1977 à Athènes, Giorgos Moutafis, est photographe indépendant. Son travail est publié dans des journaux et magazines aussi prestigieux que le New York Times, Time, Der Spiegel, The Guardian, etc... Depuis quelques années, il se consacre à documenter les malheurs des immigrés clandestins dont nombreux échouent dans une Grèce en pleine crise économique et sociale alors qu'ils rêvaient d'atteindre "l'Eldorado européen". Souvent, leur rêve s'est transformé en cauchemar. Cette semaine, Courrier internationalpublie dans ses pages Europe une sélection des photographies de Giorgos, qui témoignent toutes de la violence dont sont victimes les immigrés de la part des néo-nazis grecs. Voici son témoignage.

 

Cela va faire un petit moment que vous travaillez sur les clandestins. Pourquoi avoir choisi ce sujet ?

Oui, cela va faire cinq ans que je tente de documenter les flux migratoires en Grèce et les conditions inhumaines auxquelles ces clandestins et réfugiés doivent faire face. Je suis intéressé par ces mouvements de population et j'essaie de fixer sur mon objectif la vie de ces immigrés et de raconter leur histoire. Ce sont des histoires pleines de douleur et de violence. 

 

Comment est perçu votre travail en Grèce ?

C'est très difficile de travailler sur des sujets liés à l'immigration dans un pays en crise. Les gens ont tendance à vouloir fermer les yeux... Des médias me publient, parfois, mais ces parutions limitées dans quelques magazines ne sont pas suffisantes à mes yeux pour aborder des questions aussi importantes.

 

Vous avez une explication sur la violence dont font l'objet ces immigrés de la part de Grecs ordinaires ?

Je suis persuadé qu'aucun être humain ne va quitter son foyer sans raison valable. La guerre, la violence, des problèmes économiques et politiques sont souvent la raison pour laquelle tous ces gens partent de leur terre natale. Et ils payent très cher leur "billet pour l'Europe" ; parfois en y laissant leur vie. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le siège du parti au pouvoir en Grèce visé par des coups de feu

Le siège du parti au pouvoir en Grèce visé par des coups de feu | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le pays est en proie à une flambée de violences depuis quelques jours. Plusieurs locaux de partis politiques ont été incendiés.

 

Des coups de feu ont été tirés tôt lundi à Athènes sur le siège du principal parti au pouvoir, Nouvelle-Démocratie (droite), et une balle est tombée dans le bureau du Premier ministre Antonis Samaras, a annoncé la police, après une vague d’incendies criminels contre les locaux de partis politiques.

Deux hommes sur une moto ont tiré sur le bâtiment avec un fusil d’assault aux environs de 2h30, a-t-on appris de source policière. Il n’y a pas eu de blessé. Une fenêtre a été brisée et une balle a été retrouvée dans le bureau d’Antonis Samaras, selon le porte-parole du gouvernement, Simos Kedikoglou. «Une balle symbolique pour le Premier ministre, c’est sans précédent», a-t-il déclaré sur la télévision NET. «Nous ne les laisserons pas nous terroriser. Le gouvernement fera ce qu’il doit pour protéger la démocratie», a-t-il ajouté.

La police scientifique a recueilli sur les lieux neuf douilles de fusil d’assaut Kalashnikov, selon la presse, et enquête sur une voiture volée, retrouvée brûlée dans un faubourg, qui pourrait avoir été utilisée lors de l’attaque.

Samedi matin, deux bureaux appartenant à Nouvelle-Démocratie avaient été incendiés volontairement et un local du parti socialiste Pasok, partenaire de la coalition au pouvoir, avait eu ses fenêtres brisées....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les néofascistes du NPD dans le viseur de Berlin

Les néofascistes du NPD dans le viseur de Berlin | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'Allemagne va lancer une procédure d'interdiction du parti d'extrême droite devant la Cour constitutionnelle.

 

L'Allemagne s'apprête à lancer une procédure d'interdiction du parti néonazi NPD. Les patrons des Länder allemands ont décidé jeudi à l'unanimité de suivre l'avis des ministres régionaux de l'Intérieur et d'engager une procédure devant la Cour constitutionnelle de Karlsruhe. Cependant, l'échec d'une précédente tentative et la peur de donner au parti des crânes rasés un coup de projecteur avant les législatives continuent d'attiser les réticences, notamment au sein du gouvernement fédéral.

Après la décision des ministres-présidents, le Bundesrat (la Chambre haute du Parlement, où siègent les représentants des États régionaux) pourrait lancer la procédure dès le 14 décembre. «Nous pouvons établir avec des preuves très complètes et accessibles au public que le NPD est un parti hostile à la loi fondamentale», affirme le ministre de l'Intérieur du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, Lorenz Caffier (CDU). «Les chances de pouvoir faire interdire ce parti sont très claires, ajoute son collègue de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Ralf Jäger (SPD). Le moment est arrivé pour la démocratie et les organes de protection de la Constitution de se prononcer.»

L'idée d'interdire le NPD a ressurgi après la découverte en 2011 de l' organisation criminelle d'extrême droite Clandestinité national-socialiste (NSU). Ses membres, proches du NPD, sont accusés d'avoir assassiné pour des raisons xénophobes dix personnes, la plupart d'origine turque, entre 2000 et 2006...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Hongrie, la Garde hongroise est de retour | Préférence nationale

En Hongrie, la Garde hongroise est de retour | Préférence nationale | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La petite ville hongroise de Devecser avait fait parler d’elle en 2010, en étant prise dans la catastrophe des boues rouges. Cette fois-ci, c’est pour une toute autre raison que son nom est revenu dans l’actualité. Au cours du mois d’août: une manifestation d’ampleur contre les Gitans a été organisée par l’extrême droite hongroise. Près de 1000 personnes se sont réunies à l’appel du Jobbik (parti qui a réalisé 17% aux dernière législatives, représenté à la manifestation par trois députés) et de milices civiles telles que la « Nouvelle garde hongroise », les « Motards de la Garde » ou de la « Garde civile pour un avenir meilleur ». Ces milices calquées sur les milices fascistes des années 1930, défilent en uniforme et marchent au pas...

Ces mouvements ont pu mettre en application leur théorie d’ «auto-défense des Hongrois« . Ils accusent la police d’abandon et d’inaction face aux populations gitanes. Dernièrement, ils ont pris pour prétexte un différent entre une famille hongroise et une autre gitane pour rendre justice eux-mêmes...

La manifestation a été précédée de de prises de paroles particulièrement explicites et violentes, comme le rapporte le blog The Contrarian Hungarian. Ainsi, à propos des Gitans, l’un des leader a pu dire que « partout où cette ethnie est présente, la destruction et la dévastation apparaît. Les gitans veulent exterminer les Hongrois et s’ils veulent se battre, alors on doit mener la lutte contre eux, il n’y a pas d’autre possibilité« . Plusieurs discours appellant à la haine raciale ont pu suivre.

En janvier, Minute avait consacré un reportage sur le village de Gyöngyöspata (1), et rapportait comment les milices privées avaient réussi à faire fuir une partie de la population Rom. La presse nationaliste française voit d’ailleurs la Hongrie comme un modèle et même comme une espérance. Pendant l’entre-deux tours de la présidentielle française, on pouvait ainsi lire dans le journal Rivarol (2): « Nous nous battons [...] pour un idéal nationaliste, pour le rétablissement, le recouvrement d’une France souveraine, indépendante, blanche et chrétienne. Aujourd’hui cela semble relever du rêve mais ce qui se passe en Hongrie, notamment avec le mouvement Jobbik, prouve que rien n’est irrémédiablement perdu. Même si la Hongrie n’est pas la France et qu’elle est beaucoup moins corrompue et avilie, pourquoi ce qui réussit à Budapest échouerait-il forcément à Paris ?«...

  ...c’est pour fêter le 5e anniversaire de cette milice dissoute, bras armé du Jobikk et connue également à l’époque pour sa violence envers les minorités ethniques, qu’ils ont investi l’un des endroits les plus touristiques de la ville : la Place des Héros. L’endroit a de quoi ravir les nostalgiques du fascisme: gigantesques colonnade néo-classique, place large entourée de somptueux musées du même style avec en son centre une colonne glorifiant le passé hongrois. La manifestation, d’abord interdite, a finalement été autorisée en appel, les organisateurs arguant qu’ils n’étaient pas la Garde hongroise, mais… la Nouvelle garde hongroise...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Londres dans l'engrenage des gangs

Londres dans l'engrenage des gangs | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Un an après les émeutes qui ont embrasé la capitale britannique, la violence ne s'est pas tue dans certains districts. La guerre des gangs fait rage, terrassant une jeunesse sans espoir.

...

Robyn décrit sa vie comme un engrenage infernal, qu'il n'a pas choisi. Jamais il ne s'est "engagé" dans le gang des Holly Street Boys : il n'y a eu ni initiation ni recrutement. Simplement, ses copains et lui ont progressivement basculé des quatre cents coups à la violence, et le groupe d'amis a viré au gang. Son histoire est très dure. Son père disparaît quand il a 4 ans. Le National Front, un groupuscule raciste très agressif, s'en prend régulièrement à sa maison, lui dont la famille est originaire de Jamaïque. "Ils tapaient dans la porte, lançaient des excréments, nous menaçaient... J'étais terrorisé." La famille est obligée de déménager, s'installant à Holly Street. Son frère aîné devient dealer, sa mère est accro au crack. Craignant le pire, les services sociaux le placent pendant plusieurs années dans une famille d'accueil, toujours dans le même quartier.

C'est sur ce terreau fertile que la violence a pris racine. Tout a débuté avec une bagarre à la sortie d'une épicerie, quand des jeunes de London Fields ont pris à partie l'un de ses amis. "Je l'ai défendu, et je me suis battu." Cela serait resté une simple escarmouche entre adolescents, mais un code d'honneur appelle à la vengeance. De mois en mois, chaque gang a répliqué, dans des incidents de plus en plus brutaux. "Nous avions une réputation à tenir en tant que Holly Street Boys. On ne pouvait pas donner l'impression d'être intimidés." Et voilà comment Robyn a été pris dans une embuscade, poignardé au ventre, passant une nuit à l'hôpital dans un état sérieux. Peu après, il abandonne l'école. Un premier job tourne mal, son employeur l'accusant, à tort, dit-il, de s'être servi dans la caisse. "C'est à ce moment-là que je suis vraiment devenu horrible." En quelques années, il se sert de son couteau à trois reprises ; jette au visage d'un inconnu "qui [le] regarde de travers" une sauce pimentée ; voit son meilleur ami mourir d'un coup de fusil dans le ventre... Tout s'arrêtera avec six mois dans une prison jamaïquaine,après avoir tenté de passer de la drogue en Grande-Bretagne....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

ALLEMAGNE • Vingt ans après Rostock, halte au racisme !

ALLEMAGNE • Vingt ans après Rostock, halte au racisme ! | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le président allemand commémorera dimanche 26 à Rostock l'anniversaire des émeutes racistes d'août 1992.

Les autorités sont loin d'avoir fait ce qui fallait, depuis, pour enrayer les violences contre les étrangers, dénonce l'éditorialiste d'un grand quotidien allemand. Par Heribert Pranti du Süddeutsche Zeitung.

 

Il y a neuf mois, on découvrait que dix meurtres avaient été perpétrés par des membres du "réseau clandestin national-socialiste" (NSU). Il est aujourd'hui incroyable de voir avec quelle rapidité les responsables politiques et les services de la sécurité intérieure ont tourné la page. L'agitation est retombée, les appels à tirer les conséquences de cette affaire ne se font plus que mollement entendre. Le ministre de l'Intérieur a procédé à quelques changements de personnel, et maintenant tout est fini.

Des informations inquiétantes nous parviennent parfois du rapport d'enquête sur l'indescriptible échec des services de sécurité - que leurs représentants s'efforcent de minimiser. On se livre de temps à autre à quelques explosions de colère lorsqu'on apprend que certaines pièces du dossier des services secrets ont été détruites. Et parfois, on se souvient de l'émotion qui s'était emparée de la toute la communauté nationale après les assassinats commis par la RAF [Fraction armée rouge, organisation d'extrême-gauche] dans les années 70, et l'on s'étonne de l'indifférence générale d'aujourd'hui.

 

Les violences racistes au quotidien n'agitent plus l'opinion allemande. Les citoyens qui combattent les néonazis sont toujours aussi seuls. Lorsque des militants d'extrême droite essaient d'intimider ceux qui osent encore les braver en démolissant leur voiture, la police n'y voit qu'un acte de déprédation tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Les meurtres de la NSU n'ont rien changé dans la mentalité des autorités. Aucune directive n'a été donnée pour mettre tous les moyens au service de la lutte contre les violences d'extrême droite. Aucune nouvelle priorité n'a été fixée dans le domaine de la politique intérieure.

Il n'existe aucun indice d'une énergie ou d'une volonté nouvelle pour combattre l'extrême droite. Comme si les meurtres de la NSU et les violences quotidiennes contre les étrangers n'avaient rien à voir les uns avec les autres. Les deux terroristes Uwe Mundlos et Uwe Böhnhardt sont morts, suicidés, et la troisième, Beate Zschäpe, devrait passer devant un tribunal. Est-ce que cela ne suffit pas? Non, cela ne suffit pas. On ne peut tout simplement pas laisser les choses continuer comme il y a vingt ans.

Il y a vingt ans, l'Etat s'est rendu coupable d'une indifférence criminelle. Il y a vingt ans commençaient les manœuvres d'intimidation qui expliquent pourquoi aujourd'hui encore l'ex-Allemagne de l'Est n'accueille pratiquement pas d'étrangers....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

VIDEO. Karlsruhe : un forcené tue quatre otages et se suicide

VIDEO. Karlsruhe : un forcené tue quatre otages et se suicide | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Un forcené a tué quatre personnes qu'il avait prises en otages avant de se suicider, mercredi, à Karsruhe, ville de 295.000 habitants, siège deshautes juridictions allemandes. Après avoir senti une odeur de brûlé se dégager de l'appartement où il était retranché, les policiers ont donné l'assaut en milieu de journée et découverts les cinq corps gisants.

Parmi les victimes figure une femme, vraisemblablement la propriétaire de l'appartement, ainsi qu'un huissier de justice et un employé d'une serrurerie. L'identification des autres personnes tuées était en cours en début d'après-midi.

La prise d'otages a commencé vers 9 heures dans cet appartement du 5e et dernier étage d'un immeuble situé dans un quartier résidentiel et boisé, à quelques kilomètres au nord du centre-ville. Le forcené, lourdement armé, s'est opposé à son expulsion qui devait être éxécutée ce mercredi matin en présence d'un huissier de justice. La chaîne d'informations en continu N-TV a affirmé qu'il était en possession de grenades et l'agence allemande DPA qu'il était chasseu...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Grèce : Les néonazis au cœur d'un nouveau scandale

Grèce : Les néonazis au cœur d'un nouveau scandale | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Six activistes d'extrême-droite ont été arrêtés ce mardi. Ils sont soupçonnés d'une attaque au domicile de quatre immigrés égyptiens, dont l'un a été gravement blessé à la tête, dans la banlieue portuaire d'Athènes.

 

Décidément les néonazis grecs aiment faire parler d'eux. Et surtout dans la rubrique faits divers. La semaine dernière un député néonazi avait agressé deux élues de gauche lors d'un débat en direct sur une chaîne de télévision. Un acte d'une violence surprenante qui avait suscité un tollé en Grèce. Ce mardi, les activistes d'extrême droite ont refait parler d"eux. En effet, six d'entre eux ont été arrêtés pour des faits de violence. Ils sont soupçonnés d'une attaque au domicile de quatre immigrés égyptiens, dont l'un a été gravement blessé à la tête, dans la banlieue portuaire d'Athènes, a indiqué une source policière.

Les suspects, dont une femme, ont été reconnus par leurs victimes et seront déférés au parquet notamment pour « dommages corporels graves » et violation de la législation sur les armes, a indiqué un communiqué de la police....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Quatorze ans de violence politique en Europe de l’Ouest

Quatorze ans de violence politique en Europe de l’Ouest | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Les attaques terroristes contre la France le 13 novembre 2015 sont les plus meurtrières jamais perpétrées sur le sol français. D’après le dernier bilan provisoire, au moins 129 personnes ont perdu la vie et 300 ont été blessées.

C’est aussi, rappelle The Economist avec ce graphique basé sur les données du Global Terrorism Database, “l’attaque terroriste la plus meurtrière d’Europe depuis les attentats de Madrid de 2004”. 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Flambées de violences autour des ghettos roms

Flambées de violences autour des ghettos roms | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Plusieurs localités du pays connaissent un regain de tension interethnique. Le quartier mixte d’Orlandovtsi, dans la capitale, vit depuis le week-end dernier en état de siège.

 

Depuis quelques jours, la tension ethnique est montée de plusieurs crans en Bulgarie, pays pourtant connu pour son modèle de cohabitation entre différentes confessions. En cause : une banale altercation ce week-end [13 et 14 juin] entre jeunes dans le quartier mixte d’Orlandovtsi à Sofia, qui a rapidement dégénéré en bataille rangée entre Roms et Bulgares ethniques [chrétiens, majoritaires dans le pays]...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Vaste coup de filet contre les néonazis grecs de l'Aube dorée, leur chef arrêté

Vaste coup de filet contre les néonazis grecs de l'Aube dorée, leur chef arrêté | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La police antiterroriste a arrêté le chef historique, trois autres députés et douze membres du parti d'extrême droite, au centre d'une enquête après le meurtre d'un rappeur antifasciste.

 

Les autorités grecques ont frappé un grand coup, samedi 28 septembre, contre le parti néonazi Aube dorée en arrêtant son chef historique et plusieurs députés, dix jours après le meurtre d'un musicien antifasciste par un membre de ce parti. Un vaste coup de filet qui survient alors que la Grèce en crise poursuit ses négociations avec ses créditeurs et s'apprête à prendre la présidence tournante de l'Union européenne.

La police antiterroriste grecque a arrêté en début de matinée Nikolaos Michaloliakos, dirigeant et député d'Aube dorée,  fondateur du parti en 1980, ainsi que trois autres députés de la formation néonazie (sur un total de 18), dont son porte-parole, Ilias Kasidiaris. Les arrestations, de source judiciaire, sont fondées sur l'appartenance de ces députés à une "organisation criminelle", mais aussi sur des poursuites pour violences physiques et meurtre.


Douze membres du parti ont également été interpellés au cours de ce coup de filet mené dans plusieurs régions du pays et qui devrait conduire à d'autres arrestations dans les prochaines heures, puisque qu'une trentaine de mandats d'arrêt ont été émis par la Cour suprême à l'encontre des militants ou députés.

 

Un appel à protester contre une "décision illégale" s'affichait samedi sur la page d'accueil du site Internet du parti néonazi, également relayé sur Twitter. Quelques centaines de sympathisants du parti étaient rassemblés en fin de matinée devant les locaux de la police grecque, où se trouvaient des suspects. "La démocratie a les moyens de se défendre", a prévenu Simos Kedikoglou, porte-parole du gouvernement, à la télévision Skai, quelques minutes après les arrestations.

 

Le meurtre de Pavlos Fyssas, 34 ans, un rappeur antifasciste poignardé le 18 septembre à la sortie d'un café d'une banlieue d'Athènes par un membre d'Aube dorée, qui a reconnu les faits, a choqué l'opinion publique et brutalement sorti les autorités grecques de leur atonie face aux agissements d'un parti soupçonné de nombreuses violences contre les étrangers et les militants de gauche....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Bulgarie, le siège du Parlement fait 20 blessés | La-Croix.com

En Bulgarie, le siège du Parlement fait 20 blessés | La-Croix.com | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Depuis mardi 23 juillet en fin d’après-midi, 2 000 manifestants assiégeaient le Parlement bulgare, où des députés travaillaient à une révision du budget 2013.

 

 

Environ 2000 personnes, selon un journaliste de l'AFP, entouraient le parlement où siégeaient mardi 23 juillet, en fin d'après-midi, trois commissions travaillant sur une révision du budget 2013. Les protestataires, qui scandaient « Mafia » et « Démission », avaient érigé des barricades improvisées dans les rues proches du parlement.

Ce siège est survenu au 40e jour des manifestations antigouvernementales qui ont lieu quotidiennement à Sofia. Les manifestants protestent contre « l'oligarchie » qui dirige, selon eux, le pays et demandent l’élection d’un nouveau gouvernement. L’actuel gouvernement, conduit par Plament Orecharski, est formé de technocrates. Il a succédé en mai dernier à celui du conservateur Boïko Borissov, démisionnaire en février 2013. Son gouvernement avait été balayé par des manifestations, notamment contre la cherté de l’électricité. Des immolations par le feu avait également fait 6 morts. 

Mardi 23 juillet, une trentaine de députés, trois ministres et des journalistes ont été assiégés pendant plus de huit heures dans le Parlement bulgare par des manifestants. Les accrochages entre protestataires et policiers ont fait 20 blessés : dix-sept personnes dont trois policiers ont été accueillis dans deux hôpitaux de Sofia, et plusieurs manifestants ont été soignés sur place, ont annoncé mercredi 24 juillet ces deux établissements....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

ITALIE • Du footballeur Balotelli à la ministre Kyenge, les racistes attaquent

ITALIE • Du footballeur Balotelli à la ministre Kyenge, les racistes attaquent | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
"Au prochain chant raciste, je quitte le terrain", a récemment annoncé le footballeur Mario Balotelli après une énième humiliation au cours d'un match.

On assiste ces dernières semaines en Italie à une explosion de propos racistes, se désole Giornalettismo.

 

Le thème de l’intégration continue à diviser l’Italie. Derniers épisodes en date : l’exploitation de l’affaire Kabobo [du nom d'un clandestin ghanéen ayant tué plusieurs personnes début mai] par la Ligue du Nord, les insultes racistes contre Mario Balotelli qui ont contraint l’arbitre Rocchi à interrompre le match Milan-Rome pendant deux minutes [le 12 mai], et les sempiternelles attaques visant la ministre Cécile Kyenge, "coupable" d’avoir proposé d’élargir les droits en matière de nationalité.

D’un côté, on a les défenseurs des minorités et des étrangers, de l’autre les instigateurs d’épisodes xénophobes, à commencer par Forza Nuova [Force nouvelle] et les mouvements d’extrême droite, bien souvent en première ligne.

Les polémiques se sont multipliées ces derniers jours autour de l’affaire Kyenge, la nouvelle ministre de l’Intégration, qui a interpellé le gouvernement sur l’abolition du délit d’immigration clandestine et le droit du sol. De nombreuses voix ont invité la ministre et le président du Conseil Enrico Letta à poursuivre leur travail avec courage. Mais la ministre est en même temps devenue la cible des accusations du PDL (Peuple de la liberté, parti de Silvio Berlusconi) et de la Ligue du Nord – opposés à tout assouplissement en terme de nationalité – ainsi que des insultes et des campagnes de haine des mouvements néofachistes.

S'ajoute à cela l’inexplicable coup de folie de Mada Kabobo, ce Ghanéen de 31 ans qui, le samedi 11 mai dans le quartier Niguarda de Milan, a agressé les passants à coups de pioche – tuant Alessandro Carolei, Daniela Carella et blessant trois autres personnes, dont l'une se trouve dans un état grave.

 

Des mouvements comme la Ligue du Nord et Forza Nuova ont aussitôt cherché à exploiter les événements. Le mouvement d’extrême droite a lancé une campagne Internet avec le slogan : "L’immigration tue – la classe politique est fautive". Forza Nuova l’a annoncé elle-même par communiqué : "Les graves événements de Milan clouent les chantres de l’immigrationisme à leurs responsabilités." Mais c’est surtout la Ligue du Nord qui a exploité la violence de Mada Kabobo, notamment par la voix de Matteo Salvini qui a invité à "nettoyer" à la hâte les villes italiennes "en allant contrôler tous les clandestins, rue par rue, maison par maison”...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Grèce : Ne laissons pas revenir la barbarie !

Grèce : Ne laissons pas revenir la barbarie ! | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les attaques perpétrées le 17 avril contre des saisonniers sans-papiers rappellent les luttes paysannes du siècle dernier. Elles ternissent un peu plus l’image d’un pays déjà pointé du doigt pour les violences xénophobes.

Par Nikos Konstandaras, d'I Kathimerini.

 

L'annonce des violences perpétrées par les contremaîtres d'un champ de fraises de Manolada, dans l'ouest du Péloponnèse, qui ont tiré sur des travailleurs immigrés et les images des victimes gisant à terre, ont eu l'effet d'un coup de poignard. On se serait cru à une autre époque, dans un autre lieu. Ces images ont confirmé qu'à bien des égards, la Grèce est entrée dans une phase de régression et renoue avec certains vieux réflexes.

L'exploitation de travailleurs misérables par des propriétaires terriens a toujours fait partie de l'aventure humaine, de même que les sacrifices héroïques consentis par les opprimés pour améliorer leur sort. Les paysans et les ouvriers grecs ont joué un rôle fondamental dans certains combats du siècle passé et il est aujourd'hui tragique de voir les Grecs bafouer les droits de travailleurs étrangers, salir l'image de leur pays et brader les acquis de luttes passées.

 

Ce n'est pas la première fois que ce genre de violence se produit à Manolada, ou en Grèce d'ailleurs. Depuis 2006, nous savons que les travailleurs agricoles de Manolada – pour la plupart des Bangladais – travaillent dans des conditions inhumaines pour un salaire de misère, sans droit et sans protection. On n'ignorait pas non plus que les employeurs n'hésitaient pas à encourager leurs contremaîtres à recourir à la violence. Ces comportements sont monnaie courante dans de nombreuses exploitations et concernent aussi bien les saisonniers sans papiers que ceux qui travaillent là depuis des années. Nous savions que l'injustice et l'exploitation étaient la règle...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Grèce : un député de Syriza tabassé par l’extrême droite | Humanite

Grèce : un député de Syriza tabassé par l’extrême droite | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Dimitris Stratoulis, syndicaliste et député du parti de gauche Syriza, principale formation d'opposition en Grèce, s’est fait rouer de coups de pieds et poing par un groupe de sympathisants du parti néo-nazi Aube dorée.

Dimitris Stratoulis, 54 ans, syndicaliste et cadre du Syriza, a dénoncé à la police avoir été battu devant le stade olympique, où il est allé suivre avec son fils un match de football entre AEK et Atromitos (1ère division). Au sortir du match, il a été frappé à coups de pied au corps et d'un coup de poing à la tête. Blessé, il a reçu les premiers soins par des médecins de l'infirmerie du stade. Ses agresseurs ont déclaré être membres d'Aube dorée, une formation d'extrême-droite qui a démenti être impliquée dans l'affaire. Selon le parlementaire, l'un des assaillants lui a crié: "Maintenant, on va te tuer."
Ce ne serait pas la première fois que le parti d'extrême-droite, accusé surtout d'être impliqué dans des agressions contre des travailleurs immigrés, s’en prend à des élus. Le porte-parole et député de l'Aube dorée, Ilias Kassidiaris, avait frappé au visage la députée communiste Liana Kanelli au cours d'un débat transmis en direct à la télévision, en juin dernier. L'immunité parlementaire de trois députés de ce parti a récemment été levée après qu'ils ont été poursuivis pour des attaques contre des immigrés....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Espagne, un patron de café devient un héros national

Alberto Casillas, patron d'un bar madrilène, a protégé des manifestants dans son établissement, le 25 septembre, contre un assaut des policiers anti-émeutes.

 

Hier inconnu, Alberto Casillas, barman de 49 ans d'un bar madrilène, est devenu une star en Espagne le 25 septembre. Une vidéo, dans laquelle on le voit protéger valeureusement des manifestants effrayés s'étant réfugiés à l'intérieur de son bar pour fuir la police, a fait le tour du Web espagnol. Depuis, l'homme est devenu le protagoniste le plus célèbre des manifestations anti-austérités du 25-S (25 septembre), où les affrontements entre la police et les manifestants ont fait 60 blessés, et lors desquelles 26 personnes ont été interpellées.

Dans la vidéo, on voit des dizaines de manifestants terrorisés se mettre à l'abri dans le bar "Prado", où Alberto travaille. Celui-ci se positionne immédiatement face aux policiers anti-émeute pour les protéger, joignant les mains et hurlant pour implorer les policiers de ne pas entrer dans le bar : "Sur ma vie, vous n'entrerez pas. On va assister à un massacre !"..

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Quarante-sept policiers blessés dans des violences à Belfast

Quarante-sept policiers blessés dans des violences à Belfast | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La capitale d'Irlande du Nord a été secouée dimanche par des violences entre des loyalistes protestants et des républicains catholiques.

 

Quarante-sept policiers ont été blessés dimanche dans des violences intercommunautaires à Belfast, la capitale de l’Irlande du Nord, lors d’une parade organisée par des partisans d’un rattachement à l’Irlande, selon un nouveau bilan de la police annoncé lundi.

Le précédent bilan avait fait état de 10 policiers blessés.

Des membres loyalistes de la communauté protestante, favorables au maintien de l’Irlande du Nord dans le Royaume-Uni, ont tenté dimanche de perturber une marche organisée par des républicains catholiques, partisans d’un rattachement à l’Irlande. Les deux camps s’en sont pris à la police qui tentaient de les tenir à distance.

Les policiers ont été visés par des briques, des pierres et des cocktails Molotov. Quatre ont été hospitalisés et 43 ont été soignés pour des blessures légères.

«Je suis à la fois en colère et triste que mes hommes aient été visés par une attaque aussi importante», a déclaré l’un des responsables de la police nord-irlandaise, George Clarke....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les nazis du XXIe siècle

Les nazis du XXIe siècle | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Alors que Londres accueille les Jeux paralympiques, à Athènes le parti d'extrême-droite Aube Dorée se répand en incitations à la haine contre les personnes handicapées et les homosexuels, après s'en être pris aux immigrés et aux minorités ethniques.

Le gouvernement grec et l'Union européenne ferment les yeux sur ce phénomène qui n'est pas sans rappeler la montée du nazisme en Allemagne.  Par Laurie Penny, de the Independent.

 

"Vous êtes les prochains, après les immigrés". Voilà ce qu'on pouvait lire sur une série de tracts apparus cette semaine dans les clubs du quartier gay d'Athènes. Alors que les violences contre les immigrés et les minorités ethniques ne cessent d'augmenter dans tout le pays, les militants du parti Aube Dorée appellent aujourd'hui à s'en prendre aux homosexuels et aux personnes handicapées.

Ces nouveaux fascistes défilent en chemises noires avec leurs fusées éclairantes dans les rues d'Athènes, ils terrorisent les minorités ethniques et sexuelles, brandissent un emblème qui n'est rien d'autre qu'une swastika déroulée, et n'ont que mépris pour les institutions politiques. Et pourtant, dans toute l'Europe, ils ne sont toujours considérés que comme un symptôme de la crise économique grecque.

Il fut un temps où les voyous d'extrême-droite ne s'en prenaient aux immigrés que pendant la nuit. Aujourd'hui, ils opèrent au grand jour, sans crainte des conséquences tant elles sont rares. Le nombre et la gravité des attaques a augmenté ces dernières semaines et si les migrants déposent plainte auprès de la police, ils risquent de se faire arrêter.

Non seulement la criminalité contre les immigrés n'est pas considérée comme une priorité, mais en plus bon nombre des militants du parti Aube Dorée sont issus des rangs de la police. Des sondages effectués à la sortie des bureaux de vote en mai 2012 ont montré que dans certaines circonscriptions urbaines, près de la moitié des policiers grecs avaient voté pour le parti raciste qui possède désormais 7% des sièges au Parlement....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Faut-il craindre de nouveaux attentats en Europe ? | La-Croix.com

Faut-il craindre de nouveaux attentats en Europe ? | La-Croix.com | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Trois membres présumés d’Al-Qaida ont été arrêtés mercredi en Espagne, soupçonnés de préparer un attentat et disposant de matériel capable de « détruire un autobus », ont annoncé hier les autorités espagnoles.

 

Plusieurs coups de filets dans les milieux djihadistes ont été menés depuis les attentats du 11 mars 2004. Mais c’est la première fois que Madrid fait état, de manière aussi précise, d’un projet d’attentat déjoué.

Décryptage avec Mathieu Guidère, professeur d’islamologie à l’université de Toulouse 2.

 

« Cette affaire est à prendre au sérieux. Ces dernières années, les autorités espagnoles ont déjà procédé à des arrestations dans la mouvance djihadiste. Cette fois-ci, elles ont aussi découvert des éléments matériels, comme des explosifs, et établi des liens avec un groupe islamiste important basé au Pakistan, Lashkar-e-Taïba. L’autre élément important est la date : il ne faut pas oublier que les attentats du 11 septembre 2001 ont été préparés au mois d’août. Depuis, les services secrets sont très vigilants à cette époque de l’année, et restent sur le pont. D’autant qu’il s’agit du onzième anniversaire des attentats contre New York et Washington, et que cette mouvance est attachée au symbole. Enfin, de nombreux militants estiment également que la mort de Ben Laden n’a pas été vengée…...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Grèce : deux grenades découvertes au siège d’un groupe de presse

Grèce : deux grenades découvertes au siège d’un groupe de presse | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Alors que l’avenir de la Grèce au sein de l’Union européenne se joue peut-être aujourd’hui, avec les nouvelles élections législatives, deux grenades ont été découvertes devant le siège athénien de la chaîne de télévision privée Skaï.

La police a annoncé dans l’après-midi avoir découvert une deuxième grenade devant le bâtiment, où elle menait des recherches après la localisation d’un premier engin par un agent de sécurité de la télévision. Selon la même source, les grenades étaient dégoupillées. « La démocratie grecque est forte, elle ne se laisse pas impressionner », a réagi le porte-parole du gouvernement intérimaire sortant, Dimitris Tziodras, jugeant que l’incident visait à « troubler la tenue des élections »....

more...
No comment yet.