Union Européenne,...
Follow
Find tag "sondage"
6.6K views | +0 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Sondages : la Fidesz loin devant

Sondages : la Fidesz loin devant | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Selon les deux instituts de sondage Tarki et Ipsos, le parti Fidesz du 1er ministre Viktor Orban était soutenu au mois de juin par un quart de l'électorat total et par près de la moitié des électeurs décidés à aller voter.

 

Le parti socialiste MSZP est le principal  parti d'opposition. Si des élections avaient eu lieu au mois de juin, le MSZP aurait recueilli environ 25% des suffrages. Dans l'ensemble de l'électorat, seuls 13-15% des électeurs soutiennent le parti socialiste.

Selon les deux instituts de sondage, le parti d'extrême-droite Jobbik continue de baisser dans l'opinion publique et s'installe solidement sous la barre des 15% d'intentions de vote.

L'alliance emmenée par l'ancien 1er ministre Gordon Bajnai - Együtt 2014 - Parbeszéd Magyarorszagért - recueillerait entre 5 et 10% des votes (au-dessus du seuil parlementaire de 5%).

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

CARTOGRAPHIE • La confiance dans l’Union européenne au plus bas

CARTOGRAPHIE • La confiance dans l’Union européenne au plus bas | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Après cinq années de crises financières successives, les citoyens européens – ainsi que ceux qui aspirent à le devenir – n'ont plus confiance en l'Union.

 

"La confiance des citoyens dans l’Europe n’a jamais été aussi basse", assure en une The Guardian dans son édition du 25 avril. Un sondage réalisé fin 2012 montre en effet la flambée de l’euroscepticisme, "avivée par la crise de la dette". Des pays traditionnellement très proeuropéens comme l'Espagne, l'Italie ou l'Allemagne connaissent un "déclin vertigineux" de la confiance de leurs citoyens dans l'Union européenne (UE).

 

La chute de confiance la plus spectaculaire s’est produite en Espagne avec 72 % des habitants qui "tendent à ne plus croire en l’Europe", contre seulement 20 % qui y adhèrent encore. Il y a cinq ans, 65 % des Espagnols avaient confiance en l'UE. En France, ce manque de confiance est passé de 47 % en 2007 à 61 % en 2012.

"Les chiffres fournis par Eurobaromètre soulèvent des questions fondamentales sur la légitimité démocratique de l'UE après la pire crise qu’elle ait connue depuis sa création [1950]", souligne le quotidien britannique.

José Ignacio Torreblanca, directeur du Conseil européen pour les Affaires étrangères, un think tank, affirme que "les citoyens pensent désormais que la façon dont est gérée la crise de l’euro fait obstacle à leur démocratie nationale". "Ces chiffres représentent un cauchemar pour les dirigeants européens", note The Guardian.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Vingt ans après Maastricht, les Français doutent toujours

Vingt ans après Maastricht, les Français doutent toujours | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
INFOGRAPHIE - Selon notre sondage Ifop, les Français voteraient non aujourd'hui au traité instaurant la monnaie unique.

 

Mauvaise nouvelle pour Bruxelles - et pour François Hollande. Vingt ans après Maastricht, le référendum qui avait tant divisé les Français serait perdu s'il avait lieu aujourd'hui. C'est l'un des grands enseignements du sondage Ifop pour Le Figaro. Le 20 septembre 1992, les Français avaient ratifié d'extrême justesse le traité européen, avec 51% des voix contre 49%. Ceux qui ont voté à l'époque - qui sont donc nés avant 1974 - choisiraient le non à 64%. Et ils sont désormais 67% à dire que l'Union européenne va «plutôt dans la mauvaise direction» depuis la ratification de Maastricht. En 1999, ils étaient 53% à estimer qu'elle allait «plutôt dans la bonne direction». La plupart des réponses confirment ce rejet grandissant à l'égard du projet fédéral européen. Au moment où la question d'un pas supplémentaire vers l'interdépendance paraît s'imposer, à la demande d'Angela Merkel mais surtout pour confirmer les engagements pris par la Banque centrale européenne, la France paraît s'installer durablement dans une attitude eurosceptique. Les Français ne semblent plus croire en l'intégration européenne, qu'on leur avait présentée comme le bouclier qui les protégerait des vents du large.

En premier lieu, c'est l'euro, créé par le traité de Maastricht, qui est dans le collimateur des Français. «La monnaie unique est un très mauvais agent recruteur pour l'Europe, surtout dans les classes populaires», constate Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l'Ifop. Quarante-cinq pour cent des sondés pensent que l'euro a été un handicap face à la crise. Ils n'étaient que 34% à le penser en août 2010. Ouvriers et professions intermédiaires sont les plus opposés à l'euro. Mais la France active dans son ensemble porte aussi un jugement très négatif sur la décision la plus audacieuse d'union monétaire de l'histoire économique du XXe siècle. Les femmes sont plus sévères: 50% y voient un handicap, contre 41% pour les hommes. Les plus de 65 ans sont plus cléments: 41% considèrent que c'est un atout, 30% un handicap....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Suicides, mafia, fuite des diplômés : la crise fait flipper l'Italie - Rue89

Suicides, mafia, fuite des diplômés : la crise fait flipper l'Italie - Rue89 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les Italiens ont peur de l'avenir. Le cinquième rapport sur la sécurité, réalisé par Demos & Pi et l'observatoire de Pavie pour la fondation Unipolis vient même de chiffrer ce sentiment :trois Italiens sur quatre voient le futur en noir ;sept sur dix craignent l'insécurité économique, devenue leur première préoccupation....

 

Pas étonnant avec 31% de chômage chez les jeunes, des licenciements dans les entreprises et une précarité enracinée chez les travailleurs indépendants.

Vendredi, une marche commémorative était organisée dans trois grandes villes d'Italie en hommage aux 2 000 petits entrepreneurs qui ont mis fin à leurs jours depuis 2008....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Une majorité de Grecs reste favorable à l'Europe malgré l'austérité - LeMonde.fr

Une majorité de Grecs reste favorable à l'Europe malgré l'austérité - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Plus de sept Grecs sur dix disent ne pas souhaiter "la sortie de l'euro", malgré les mesures d'austérité imposées par les créanciers, UE et FMI, selon un sondage.

Seuls 19,6 % des gens interrogés se sont prononcés pour le retour à la drachme, monnaie nationale du pays avant son adhésion dans la zone euro en 2002, selon ce sondage effectué par l'institut grec Marc entre les 15 et 17 février sur un échantillon de 1 013 ménages à travers le pays....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Une large majorité de Croates pour l'adhésion à l'UE - LeMonde.fr

Une large majorité de Croates pour l'adhésion à l'UE - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Alors que le réferendum sur l'adhésion de leur pays à l'Union européenne doit avoir lieu fin janvier, près de 58 % des Croates sont prêts à voter "oui", contre 23 % qui s'opposent à l'entrée de leur pays dans l'UE, selon un sondage...

 

Depuis l'ouverture officielle des négociations, en 2005, les sondages mesurant le soutien de la population à l'adhésion ont joué au yo-yo. Si la victoire du "non" paraît improbable, la méfiance des Croates reste une donnée nouvelle, jamais constatée lors des élargissements précédents, et que la mauvaise santé des économies européennes ne suffit pas à expliquer. Si mariage de raison il y a, c'est que l'histoire européenne de la Croatie est celle d'un amour déçu...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Une majorité de Grecs favorables à un gouvernement d'union et à l'euro - LeMonde.fr

Une majorité de Grecs favorables à un gouvernement d'union et à l'euro - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Des négociations vont débuter en vue de former un gouvernement de coalition chargé d'adopter les mesures d'austérité nécessaires à l'obtention d'une aide financière.

...

Les deux sondages, réalisés en début de semaine auprès d'échantillons respectifs d'un millier de personnes confirment l'europhilie record des Grecs, en dépit des sacrifices imposés depuis deux ans par les créanciers de la zone euro, avec un soutien massif (78 % à 81 %) au maintien du pays dans la monnaie commune face à une minorité (11 % à 13 %) de partisans d'un retour à la drachme...

 ...

La zone euro compte rappeler lundi à la Grèce qu'elle ne recevra plus aucun centime sans s'engager clairement à réaliser les économies promises, et va se mettre au travail en parallèle pour renforcer son pare-feu financier visant à protéger si nécessaire l'Italie de la crise. Après une semaine folle où la zone euro a une nouvelle fois failli vaciller, les ministres des Finances de l'Union monétaire doivent se réunir lundi à Bruxelles à partir de 17 heures au sein de l'Eurogroupe.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Européens et leurs données personnelles - ICTjournal

Les Européens et leurs données personnelles - ICTjournal | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Selon une étude de TNS, la divulgation d'informations personnelles devient chose courante en Europe, avec des différences selon le type de données.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les valeurs des Européens : Proportion de personnes qui ont confiance en les syndicats.

Les valeurs des Européens : Proportion de personnes qui ont confiance en les syndicats. | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Via Scoop.it - CFTC Santé & Sociaux AutrementShow original...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

«Pour la première fois, les attitudes des Français ressemblent à celles des Grecs…»

Bruce Stokes, du Pew Research Center, déplore le fossé qui se creuse avec l’opinion publique allemande :

 

Directeur des études d’opinion internationales du Pew Research Center, Bruce Stokes observe depuis longtemps les évolutions du continent européen. Il n’en est que plus choqué des résultats en France cette année.

La France en «chute libre» dit votre étude. N’y allez-vous pas un peu fort ?

Lorsqu’on demande aux Français ce qu’ils pensent de la situation économique, comment vont leurs finances personnelles, comment ils voient l’avenir ou ce qu’ils pensent de l’intégration européenne, les réponses sont à chaque fois plus négatives et la tendance semble s’accélérer par rapport à nos précédentes études. Nous n’avons pas généralisé à partir d’un ou deux indicateurs : c’est tout un spectre de réponses qui s’effondrent. Les attitudes françaises évoluent dramatiquement en 2013, par rapport aussi aux autres pays et notamment aux Allemands.

Vous signalez une telle divergence entre les opinions françaises et allemandes que l’on se demande : le fameux couple franco-allemand peut-il encore tenir sur ces sables mouvants ?

Les opinions publiques allemande et française n’ont jamais été parfaitement similaires, mais la France jouait auparavant un rôle hybride, intermédiaire entre les attitudes allemandes et celles des pays du sud de l’Europe. Dans cette étude 2013, nous observons pour la première fois que les attitudes des Français ressemblent vraiment à celles des Grecs, des Italiens ou des Espagnols. Le gouffre s’est creusé avec les Allemands. A la longue, si Français et Allemands ont des perceptions à ce point divergentes, cela risque de compliquer leur coopération politique. Cela isole aussi davantage l’Allemagne, qui semble de plus en plus vivre sur un autre continent. Mais cela peut rendre la France plus nécessaire que jamais dans son rôle de pont avec Berlin.

L’Allemagne a-t-elle de toute façon une alternative à la France ?

Non, il n’y a pas d’alternative à la France. Une autre des découvertes de cette étude est d’ailleurs que le gouvernement allemand a plus de marge de manœuvre qu’il ne le dit. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Polonais majoritairement contre l'adhésion à l'euro

La future adhésion de la Pologne à la zone euro est rejetée par 62 % des Polonais, selon un sondage publié par le quotidien "Rzeczpospolita".

 

Seuls 32 % souhaitent l'adoption de la monnaie européenne et 6 % n'ont pas d'opinion, selon ce sondage, réalisé par l'institut Homo Homini auprès de 1 067 Polonais adultes le 22 mars, en pleine crise chypriote.

La Pologne veut mettre au plus vite son économie en conformité avec le traité de Maastricht, mais elle n'est pas pressée de remplacer son zloty par l'euro. Le président Bronislaw Komorowski a récemment déclaré que la Pologne prendrait la décision sur son adhésion à la zone euro après 2015.


L'adoption de l'euro requiert par ailleurs un amendement de la Constitution, pour lequel une majorité nécessaire de deux tiers n'est pas actuellement réunie. Opposée à l'adhésion, la droite nationaliste réclame un référendum sur cette question, en dépit de l'engagement pris par Varsovie au moment de son entrée dans l'Union européenne, en 2004, d'adopter à terme la monnaie européenne.

Actuellement, seule la dette publique de la Pologne, autour de 55 % du PIB, est conforme aux exigences de Maastricht. Son inflation moyenne en 2012 s'est chiffrée à 3,7 % et son déficit des finances publiques reste toujours supérieur à la barre requise de 3 % du PIB (3,4 % en 2012). Le chef du gouvernement libéral, Donald Tusk, et ses ministres assurent que Varsovie remplira en 2015 tous ces critères. En attendant, la Pologne vient d'adhérer au pacte budgétaire européen, espérant éviter ainsi une marginalisation qui menace les pays non membres de la zone euro.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Européens sont attachés à la monnaie unique

Les Européens sont attachés à la monnaie unique | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Selon un sondage, Italiens, Français, Allemands et Espagnols excluent le retour à leur monnaie nationale respective. Mais ils sont favorables à une sortie de la Grèce de la zone euro en cas de défaut de paiement.

 

Les chances de la Grèce de se maintenir dans la zone euro ne sont pas optimales. C'est ce qui ressort d'un sondage réalisé cette semaine par l'institut Ifop-Fiducial, et publié ce dimanche simultanément dans plusieurs médias français (Journal du Dimanche), espagnol (ABC), allemand (Bild am Sonntag) et italien (Corriere della Sera)*.

Principal enseignement, pour une très large majorité des citoyens de ces quatre pays concernés par la crise, l'argent mobilisé pour la péninsule hellénique est «perdu», parce que le pays «ne pourra jamais le rembourser». Cette idée est particulièrement répandue chez les Français (85 %) et les Allemands (84 %) tandis que les habitants des deux autres pays sont moins affirmatifs sur ce point: 72 % des Espagnols, et seulement 65 % des Italiens.

Malgré tout, les sondés sont unanimes sur un point: la Grèce fait peser une sérieuse menace sur la zone euro. Une très large majorité estime que «si la dette grecque n'est pas sauvée, les difficultés de la zone euro vont s'accroître dangereusement». En Espagne et en Italie, où le risque de contagion de la crise est le plus élevé, ils sont respectivement 90 % et 88 % à le penser (84 % en France et 76 % en Allemagne)....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le triste délitement de l'idée européenne - LeMonde.fr

Le triste délitement de l'idée européenne - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les Français veulent moins d'Europe. Une majorité d'entre eux se dit indifférente à l'idée européenne. Quand elle n'y est pas hostile. Moins d'un Français sur deux estime important que l'Europe permette à son pays de peser davantage sur les décisions politiques et économiques prises au niveau mondial. Le même pourcentage juge que la défense d'un "modèle européen" - économie de marché associée à une forte protection sociale - n'est pas une priorité en ce XXIe siècle naissant.

S'il y avait au sein de l'Union européenne (UE) un classement des opinions en fonction de leur degré d'europhilie, la France serait sans doute dans les rayons du bas. Les derniers partisans de l'intégration européenne sont prévenus : ils vont très vite avoir besoin d'une solide dose d'antidépresseurs.

Tels sont du moins les enseignements d'un sondage réalisé par l'insitut Ipsos/Logica pour Le Monde sur "L'attitude des Français à l'égard de l'Europe". On peut toujours chicaner sur la difficulté qu'il y a à appréhender les évolutions de l'opinion sur une question aussi vaste. Mais, enfin, le résultat est là, que nous publions ce jour. Il mesure l'humeur du pays sur l'Europe : elle est défavorable...
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from "Qui si je criais...?"
Scoop.it!

Pour un jeune Allemand sur cinq, Auschwitz ne signifie rien - RTBF Monde

Pour un jeune Allemand sur cinq, Auschwitz ne signifie rien - RTBF Monde | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Environ un cinquième (21%) des Allemands âgés de 18 à 29 ans, ne savent pas qu'Auschwitz était un camp d'extermination, selon un sondage rendu public mercredi par le magazine Stern.

Via Florence Trocmé
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Intégration UE: les Français partagés

Les Français sont très partagés sur la pertinence d'une intégration européenne renforcée pour résoudre la crise de la dette en zone euro, 48% y étant favorables contre 49% qui y sont opposés, selon un sondage IFOP* pour Sud-Ouest Dimanche.

La question posée par l'IFOP porte sur "une intégration européenne renforcée avec une politique économique et budgétaire unique". Les réponses des sondés soulignent un clivage sociologique davantage que politique entre les Français, puisque 53% des sympathisants socialistes et quasiment la même proportion des soutiens de l'UMP (57%) sont favorables à davantage d'intégration...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Européens peu optimistes sur la situation économique de leurs pays | Social | L'Europe avec EurActiv France

Les citoyens de l'Union européenne sont pour une bonne part satisfaits de leur situation personnelle, bien plus qu'ils ne le sont de leur économie nationale.

...

Malgré la crise, les citoyens de l'UE restent tout de même optimistes. La conviction que les choses s'amélioreront dans les douze prochains mois a progressé depuis 2010, souligne également le rapport de la Commission.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Plus d’un tiers des européens concernés - Troubles psychologiques et mentaux - Actualités en Europe - FRANCE 3 : toute l’info européenne en direct - France 3

Plus d’un tiers des européens concernés - Troubles psychologiques et mentaux - Actualités en Europe - FRANCE 3 : toute l’info européenne en direct - France 3 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Selon une étude publiée mardi, 165 millions d’Européens souffrent de dépression, d’anxiété, d’insomnie ou de démence. - France3.fr : toute l’actualité européenne en direct, vidéos, articles et dossiers sur les infos du jour en Europe.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les valeurs des Européens : Heureux, mais voudraient une vie améliorée

Les valeurs des Européens : Heureux, mais voudraient une vie améliorée | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Via Scoop.it - CFTC Santé & Sociaux AutrementShow original...
more...
No comment yet.