Union Européenne, une construction dans la tourmente
7.1K views | +1 today
Follow
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Habermas : « L’Allemagne tient dans ses mains la clé du destin européen » - Rue89

Habermas : « L’Allemagne tient dans ses mains la clé du destin européen » - Rue89 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le grand philosophe allemand Jürgen Habermas, 83 ans, commente assez rarement l'actualité.

 

Vendredi, pourtant, il a donné une conférence à l’université de Louvain, en Belgique, devant 1 000 personnes, pour mettre en garde son propre pays : la démocratie libérale en Allemagne n’est pas un acquis, le rôle dominant qu’elle a pris dans le pilotage de la crise de la dette pourrait, si elle n’y prenait garde, tourner au désastre.

Selon lui, les dirigeants européens sont piégés dans un dilemme :

ils veulent d’un côté préserver l’euro, et la seule façon d’y parvenir est de le faire de façon technocratique, discrète, sans y mêler le peuple devenu eurosceptique ;

 

ils doivent de l’autre côté avancer pour aboutir à une meilleure intégration politique, seule façon pour que la zone euro fonctionne correctement. Les déséquilibres persisteront tant que les pays prendront des décisions politiques avec pour seul critère l’intérêt national.

Habermas plante alors sa première banderille sur le gouvernement de son pays qui, « malgré quelques concessions, a collé à ce dogme avec constance ».

 

Selon le philosophe, la dynamique technocratique a pour résultat d’exposer l’Europe aux vents du marché. L’Europe a besoin d’une ancre, que seule la démocratie, l’expression d’une « société civile irritable et excitable », peut apporter.

Le philosophe prône la création d’une démocratie supranationale. Pour commencer, il faut, dit-il transformer l’union monétaire en union politique, cœur de l’Europe, seule façon d’éviter de tomber dans le piège de la technocratie.

Selon Habermas, le gouvernement allemand « tient dans ses mains la clé du destin de l’Union européenne » :

« S’il y a un gouvernement, parmi les Etats-membres, capable de prendre l’initiative de réviser les traités [dans le sens d’une union politique, ndlr], c’est bien le gouvernement allemand. Bien sûr, les autres gouvernements ne pourraient demander assistance sur la base de la solidarité que s’ils sont eux-même prêts à transférer une part de leur souveraineté au niveau européen [...]. La principale question, c’est donc de s’assurer non seulement que l’Allemagne est en position de prendre l’initiative, mais aussi qu’elle a intérêt à le faire. »...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Eurobonds : "nein" c'est "nein"

Eurobonds : "nein" c'est "nein" | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
EUROPE - Cette fois-ci, c'est "Nein!" Alors que l'Allemagne n'avait jamais clairement exclu la possibilité d'émettre des eurobonds dans un futur plus ou moins éloigné, la chancelière Angela Merkel a franchi un cap ce mercredi 26 juin en marquant son hostilité résolue à tous les instruments de mutualisation des dettes européennes. Un discours destiné aussi bien à sa majorité au Bundestag, farouchement anti-euro-obligations, qu'à ses partenaires européens, dont François Hollande, qui a longtemps défendu ce dispositif pour mettre fin à la crise de la dette....

 

"Il ne fait pour moi aucun doute qu'il y a un besoin de moyens supplémentaires de solidarité (entre les pays européens), mais les euro-obligations sont le mauvais chemin", a-t-elle déclaré dans un discours prononcé devant le Parlement allemand. Selon elle, tous les instruments de mutualisation de la dette aujourd'hui en discussion, qu'il s'agisse d'euro-obligations, d'"euro-bills" ou de fonds d'amortissement sont "économiquement mauvais" et "contreproductifs", en plus d'être "incompatibles avec la constitution allemande".

En affichant aussi ouvertement son opposition aux eurobonds, la chancelière ne fait que confirmer tout haut ce qu'elle disait jusqu'ici tout bas à ses amis politiques. Mardi soir, lors d'une réunion des députés de son petit allié libéral (FDP) elle aurait lancé: "pas de mon vivant" à propos du lancement de ces obligations européennes. Boutade ou pas, le message était le même: montrer ses muscles et afficher sa détermination à imposer la partition allemande dans le concert européen....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Zone euro: La solidarité n'est plus ce qu'elle était

Zone euro: La solidarité n'est plus ce qu'elle était | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La solidarité, qui a toujours été au cœur du projet européen, est une question de réalisme intéressé. Si l’on veut que l’Union s’en sorte, il faudrait revenir à ce simple principe.

Par Philip Stephens, du Financial Times.

 

Certains mots n’appartiennent qu’aux Européens du continent. Vous n’entendrez pas souvent les Anglais ou les Américains vous parler de “solidarité”. L’idée est la propriété de l'esprit de consensus ramolli (d’après les Anglo-saxons) du capitalisme de marché social et des prophètes de l’unité européenne. Or, ce qui s’est passé ces dernières semaines, c’est que cette solidarité s’est dissipée. D’où les problèmes terribles que connaissent l’euro et l’Union européenne.

Semaine après semaine, les sparadraps s’accumulent. L’accord de renflouement de la Grèce a permis de gagner un peu plus de temps. Ce qui compte – du moins veut-on nous le faire croire – , c’est que la blessure a été cautérisée. Une fois de plus. Pourtant, ce devrait être une évidence pour tous, dans le grand agencement des choses, le dernier renflouement en date n’est qu’un détail.

Deux éléments sont nécessaires si l’on veut que la Grèce évite un effondrement économique et social catastrophique. Qu’Athènes se maintienne ou non dans la zone euro, ils restent applicables. Le premier est une volonté politique suffisante, en Grèce même, en faveur de réformes radicales de l’Etat et de l’économie. Le second est une volonté réciproque, de la part des autres Européens, de payer la facture considérable des errements et des fraudes des gouvernements grecs précédents....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"Comment être solidaire avec le peuple grec ?" Notre table ronde | Humanite

"Comment être solidaire avec le peuple grec ?" Notre table ronde | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Cent mille personnes ont manifesté dimanche dernier à Athènes et à Salonique contre le nouveau programme d’austérité imposé au peuple grec par la troïka – la Banque centrale européenne, l’Union européenne et le Fonds monétaire international. Cela n’a pas empêché le vote par le Parlement de cette nouvelle potion amère. table ronde avec Francis Wurtz, député (GUE-GNL) honoraire du Parlement européen ; Pascal Canfin, député européen (Europe Écologie-les Verts) et Pervenche Berès, députée (PS) européenne.

...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les policiers grecs menacent les représentants de l'UE et du FMI | Reuters

ATHENES, 10 février (Reuters) - Le principal syndicat de policiers en Grèce menace de réclamer des mandats d'arrêt contre les émissaires de l'Union européenne etdu Fonds monétaire international (FMI) imposant la mise en oeuvre de mesures d'austérité fortement impopulaires.Dans une lettre dont Reuters a eu connaissance vendredi, la Fédération de la police grecque accuse ces représentants des bailleurs de fonds internationaux de la Grèce de "chantage, tentatives de subrepticement abolir ou ronger la démocratie et la souveraineté nationale".

Cette lettre précise que l'une des personnalités visées est Poul Thomsen, le principal représentant du FMI en Grèce. La missive a aussi été adressée à Klaus Masuch, chef de la délégation de la Banque centrale européenne (BCE), et à Servaas Deroos, ancien inspecteur en chef de la Commission européenne en Grèce.

Cette menace est essentiellement symbolique puisque, soulignent des experts des questions juridiques, un mandat d'arrêt doit d'abord être émis par un juge. Cette initiative illustre cependant l'ampleur de la colère de la population grecque face aux baisses de salaires et aux coupes claires dans les budgets de l'Etat exigées par les créanciers internationaux de la Grèce.

"Comme vous poursuivez cette politique destructrice, nous vous prévenons que vous ne pouvez nous contraindre à nous battre contre nos frères. Nous refusons de nous élever face à nos parents, nos frères, nos enfants ou tout citoyen manifestant ou exigeant un changement de politique", souligne le syndicat, qui représente plus de deux tiers des effectifs policiers de la Grèce....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Avec ou sans toit: SOS sans-abris de 30 députés européens

Avec ou sans toit: SOS sans-abris de 30 députés européens | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La vague de froid a fait 220 morts en quelques jours. Cela se passe chez nous en Europe. En France, le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu, a demandé l'ouverture 24h/24h des centres d'hébergement et un renforcement du 115, le numéro d'urgence des sans-abris.

Vendredi, 30 députés européens ont signé un appel à l'iniative de leur collègue Karima Delli (Europe Ecologie-Les Verts). "Depuis une semaine plusieurs dizaines d'européens sont morts de froid et les responsables de l'Union européenne dorment" écrivent les parlementaires. "Nous appelons à un réveil. A un sursaut. A un peu d'humanité. L'Europe serait-elle devenue incapable de se mobiliser ?" interroge leur texte, adressé aux dirigeants de l'Union Européenne.

Sur ce lien, la publication de l'appel de ces 30 députés.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

CRISE. Les recettes de la banlieue romaine

CRISE. Les recettes de la banlieue romaine | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
28-11-11 Chaque semaine, "le Nouvel Observateur" suit au quotidien une famille européenne à l'heure de la crise. Marcelle Padovani, correspondante en Italie, a suivi les Florin à Rome.

 

Evidemment, il y a les pâtes. Evidemment, il y a aussi la foi. Ces deux "recettes" ou "ingrédients" disons classiques, presque caricaturaux dans leur simplicité, on les retrouve aujourd'hui dans la famille Florin qui vit à Tor Tre Sette à Rome : Maria Giada, 36 ans, chômeuse et mère au foyer, papa Basile 42 ans, employé dans une entreprise de nettoyage, et leurs trois enfants, Christian, Thomas, et Michèle, 11 ans, 9 ans et 2 ans. La crise les a frappés de plein fouet. Pour eux, il y a un "avant"et un "après".

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Régionale Faits divers | Le Secours populaire craint un «désastre alimentaire» en Europe - L'Est Républicain

Le Secours populaire français a redit mercredi sa crainte d’"un désastre alimentaire sans précédent» en Europe, en raison de la disparition programmée en 2013 du Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD).

Peu avant la «journée mondiale du refus de la misère» prévue le 17 octobre, Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français, appelle à «ne pas rajouter de la misère à la misère» et arrêter ce «tsunami alimentaire programmé»...

 

...«En Europe, un peu plus de 13 millions de personnes accèdent à ce programme d’une valeur de 480 millions d’euros. En France, le programme est de 72 millions d’euros et aide près de 4 millions de personnes à se nourrir», rappelle le communiqué...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Espagne : des alternatives citoyennes pour faire face à la crise économique - Rue89

Espagne : des alternatives citoyennes pour faire face à la crise économique - Rue89 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Depuis le début de la crise socio-économique, la classe politique espagnole n’a pas pris de mesure en faveur de la croissance et la création d’emplois.

 

Elle applique, au contraire, de nombreuses coupes budgétaires mettant en danger des secteurs entiers de la société ainsi que les droits sociaux des citoyens.Cette dynamique aggrave la situation des pays qui sont au bord de la faillite.

Face à cette situation, les citoyens réalisent que c’est à eux de prendre en main leur avenir et en Espagne des mouvements et des phénomènes encourageants continuent à apparaître. Nombreux sont ceux qui misent sur l’élaboration d’alternatives viables que ce soit par le biais de l’épargne ou de la création d’un système durable.

 

Une des conséquences de la crise est l’augmentation de la pauvreté de la classe moyenne et la détérioration des conditions de vie des secteurs les plus vulnérables comme le signale un rapport récent de l’ONU concernant le cas espagnol.

Pendant ce temps, une partie des citoyens opte pour des mécanismes d’autogestion ainsi partager et échanger des biens est devenue l’option la plus solidaire et économique. Certains de ces mécanismes existaient déjà avant la crise mais c’est à présent qu’ils acquièrent toute leur importance.

Pour que les voyages ne deviennent pas un luxe et dans le but de pouvoir faire des économies dans les déplacements, une pratique habituelle et celle qu’on appelle le covoiturage.

De cette façon, des personnes qui ne se connaissent pas mais qui souhaitent effectuer le même trajet utilisent un unique véhicule pour voyager à un prix raisonnable étant donné que le conducteur et les passagers partagent les frais d’essence.

Dans le même style, le taxi collectif a aussi été lancé, il s’agit de partager le coût de ce service entre le plus grand nombre de passagers possible.

Toujours en rapport avec le voyage, il existe aussi le couch surfing ou échange d’hospitalité pour trouver un hébergement à moindres frais lors d’un séjour à l’étranger...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Non-material Girl : cette Allemande qui vit sans argent depuis 16 ans...

Non-material Girl : cette Allemande qui vit sans argent depuis 16 ans... | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
C'est le pari d'Heidemarie Schwermer, 69 ans : subsister uniquement grâce au troc de biens et de services, sans aucune aide sociale.

Un film, "Living without money", retrace le parcours de cette ancienne prof, mère de deux enfants, qui a un jour décidé de se débarrasser du matériel et de faire de sa vie une expérience étonnante.

 

Vivre sans argent ? Impossible direz vous. Et pourtant. Il y a 16 ans, Heidemarie Schwermer a fait ce choix. Ce qui ne devait être qu'une expérience de douze mois est devenu pour cette Allemande, aujourd'hui âgée de 69 ans, un véritable mode de vie.

Un film, Living without money, de la Norvégienne Line Halvorsen, retrace d'ailleurs le parcours de cette ancienne institutrice, mère de deux enfants, qui a un jour décidé de s’alléger du matériel, rapporte le site Business Insider.

Jamais Heidemarie Schwermer n'aurait crû pouvoir tenir si longtemps sans argent. "Abandonner l'argent m'a apporté une qualité de vie, une richesse intérieure et la liberté", témoignait-elle en août dernier.

Les prémisses de cette idée un peu folle remontent au mois de mai 1996. Après un divorce douloureux, Heidemarie Schwermer, s’installe avec ses deux enfants à Dortmund dans le nord-ouest de l’Allemagne, où elle ouvre un cabinet de psychologue. Les chocs pétroliers ont frappé de plein fouet la région très industrielle de la Ruhr, précipitant de nombreuses personnes dans la pauvreté.

Un constat qui choque cette femme, convaincue qu’il ne s’agit pas fondamentalement d’un manque de ressources, mais de leur mauvaise répartition. Quelle absurdité, se dit-elle, que certains ne sachent plus quoi faire de leur argent quand d’autres meurent de faim....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Comment l'euro est devenu une machine de guerre des États forts contre les pays moins compétitifs de l'UE

Comment l'euro est devenu une machine de guerre des États forts contre les pays moins compétitifs de l'UE | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le second plan de sauvetage de la Grèce a été adopté lundi soir, mais la crise de l'euro reste d'actualité.

Si la monnaie unique valorise les avantages compétitifs de chaque pays, les disparités qu'elle suscite entre États membres doivent être compensées par une plus grande solidarité.

 

L’Europe semble découvrir avec effroi qu’une monnaie unique accentue les disparités entre les Etats de la zone. Elle veut désormais les obliger à poursuivre une politique de stricte rigueur pour les empêcher de diverger. Mais une telle politique est incohérente par rapport aux principes mêmes de la monnaie unique car elle ôte ‘’l’avantage’’ de la monnaie unique pour n’en garder que les inconvénients, jusqu’à la caricature d’ailleurs : l’assujettissement du plus faible, rendu justement plus faible par la monnaie unique.

La monnaie unique accentue les divergences par la vertu même de l’homogénéité monétaire. Elle permet aux avantages compétitifs de chaque pays de se valoriser pleinement : le fort industriellement valorise ses avantages pour l’avantage, en théorie, de la communauté entière rendue ainsi plus compétitive globalement....

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Solidarité avec la résistance grecque: les signataires de la pétition | Humanite

Solidarité avec la résistance grecque: les signataires de la pétition | Humanite | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Vous soutenez les citoyens grecs en lutte contre un huitième plan d'austérité qui met la Grèce et son peuple sous tutelle et vous exigez un véritable plan de solidarité. Vous êtes 7174 à avoir signé la pétition de l'Humanité en solidarité avec la résistance grecque, continuez !

La liste des signataires :

http://www.humanite.fr/politique/grece-signez-la-petition?

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Comment la pauvreté a rattrapé les classes moyennes

Comment la pauvreté a rattrapé les classes moyennes | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La hausse du chômage risque de pousser vers l’exclusion sociale près d’un quart des Européens, dont le niveau de vie était jusquà présent décent. Un phénomène qui compromet la lutte contre la pauvreté dans l'Union. Par María Antonia Sánchez-Vallejo.

 

Dimitris Pavlopoulos touche une pension de 550 euros par mois et dépense presque 150 euros en médicaments. La restriction des aides qui contribuaient au paiement de ces frais l'oblige à choisir entre un litre de lait (1,50 euro) et l'une de ses prescriptions, car il n'a pas les moyens de faire face à ces deux dépenses.

Manuel G. est un chômeur de longue durée qui regrette les débuts de la crise, lorsqu'on pouvait encore espérer gagner 1 000 euros. Cela fait trois ans que cet employé de bureau a perdu son travail et il ne touche plus d'allocation chômage. Sans le soutien économique de sa famille, il loue une chambre et fait appel aux soupes populaires et aux vêtements distribués par une ONG.

Voilà les victimes de la crise : les tranches de la société qui, encore récemment, faisaient partie de la classe moyenne, ou même de la moyenne inférieure, sont désormais les nouveaux pauvres. Les personnes qui doivent choisir entre prendre un repas chaud par jour ou chauffer la maison, rembourser leur emprunt immobilier ou acheter à manger...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Politique - CafeAboki.com - L'Europe va réorienter son aide au développement aux pays les plus pauvres

Politique - CafeAboki.com - L'Europe va réorienter son aide au développement aux pays les plus pauvres | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La Commission européenne a décidé mercredi de supprimer en 2014 l'aide au développement à 19 pays émergents, dont la Chine, le Brésil et l'Inde, pour réorienter ses fonds vers les pays les plus pauvres et se concentrer sur la bonne gouvernance et la croissance.C'est "une évolution dans nos relations avec les pays émergents et un ciblage de l'aide sur les pays les plus pauvres", a indiqué le commissaire européen au développement, Andris Piebalgs.

Il avait fait part de ses intentions il y a plus d'un mois en présentant à Bruxelles la réforme de l'aide au développement de l'UE...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'aide européenne aux pauvres se heurte au refus d'une minorité d'Etats

L'aide européenne aux pauvres se heurte au refus d'une minorité d'Etats | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Le maintien d'une aide européenne aux banques alimentaires et soupes populaires en Europe s'est heurté jeudi à l'opposition d'une minorité de blocage de six Etats.

...

L'enjeu des négociations était d'éviter l'an prochain une réduction drastique -de l'ordre de 80%- de ces fonds à la suite d'un arrêt de la Cour européenne de justice. Actuellement, des centaines d'organisations caritatives profitent de ce programme doté de 480 millions d'euros, dans une vingtaine d'Etats...

...Jeudi à Luxembourg, l'Allemagne, la Suède, le Royaume-Uni, le Danemark, la République tchèque et les Pays-Bas ont maintenu leur opposition à ce que les fonds, tirés du budget agricole, soient utilisés à des fins de politique sociale...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La fin de l'aide alimentaire, ce serait la fin de l'Europe solidaire | Slate

La fin de l'aide alimentaire, ce serait la fin de l'Europe solidaire | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Si l’Union européenne devait couper l’aide alimentaire communautaire à ses concitoyens, c’est toute sa politique dans l’humanitaire qui serait menacée. Alors qu’elle est fondée sur un principe de solidarité.

La solidarité ne se saucissonne pas. Au cas où l’Europe ne serait pas capable de maintenir une aide alimentaire aujourd’hui distribuée à 13 millions de personnes qui, sans elle, ne mangeraient pas à leur faim, c’est le principe même de la dynamique européenne qui serait remis en question.

On ne méconnaît pas les raisons pour lesquelles le débat sur le programme d’aides européen aux plus démunis (PEAD), structuré et installé en 1987, est justement contesté aujourd’hui par un certain nombre de pays. Sous l’effet de la crise, l’Europe prend l’eau et d’aucuns peuvent chercher à en profiter pour la pousser un peu plus vers le fond. Mais que, au moment où des plans d’aides se chiffrent par centaines de milliards d’euros, certains pays avancent des arguties juridiques pour attaquer le soutien communautaire aux plus démunis, voilà qui tient de l’obscénité...

 

...Bien sûr, il y a d’un côté les pays qui contestent l’aide financière qui alimente le PEAD, et de l’autre ceux qui la défendent et en sont les principaux bénéficiaires (Italie, France, Pologne). Evidemment, ce ne sont pas les mêmes. Il y a aussi l’arsenal juridique des premiers confortés par une décision de la Cour de justice de Luxembourg au nom du principe de concurrence. Il s’oppose au principe de solidarité dans une Europe qui compte 80 millions de personnes vivant au-dessous du seuil de pauvreté –soit 16% des citoyens européens ou une personne sur six– et, parmi elles, ces 13 millions qui survivent grâce à cette aide alimentaire publique. De plus en plus de jeunes, de plus en plus de femmes seules avec leurs enfants… Approche économique contre approche politique: la nature de l’Union européenne est posée...

more...
No comment yet.