Union Européenne, une construction dans la tourmente
7.1K views | +0 today
Follow
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Inrocks - En Bulgarie, le difficile accueil des réfugiés syriens

Les Inrocks - En Bulgarie, le difficile accueil des réfugiés syriens | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Ils sont étudiants, électriciens ou paysans. Ils ont quitté la Syrie avec le rêve de rejoindre l’Allemagne ou la Suède.

Bloqués aux portes de l’Union européenne, dans une Bulgarie en pleine crise économique, ils se retrouvent entassés dans des écoles ou casernes désaffectées transformées en camps de réfugiés. Reportage.

 

 

Un loup ? “Ben, pas qu’un. On en a vu deux”, précise Mustafa. A 21 ans, ce jeune Syrien vient de traverser la frontière turco-bulgare avec son frère, son cousin et une famille de quatre personnes. Le périple a débuté, à Damas, il y a deux mois. Une fois le territoire turc foulé, cap sur Istanbul puis Edirne. En bus. “De là, nous avons traversé à pied la forêt. Nous avons eu de la chance, avec notre passeur ça n’a duré que quatre heures, certains s’y sont perdus durant trois jours.” Un villageois bulgare les repère et contacte la police frontalière, ils sont transférés à Harmanli, une caserne désaffectée, transformée depuis septembre en camp de réfugiés.

 

Début décembre, 1 296 personnes sont déjà parquées dans cette prison à ciel ouvert. Ils sont majoritairement kurdes de Syrie mais aussi des Afghans et une poignée de Maliens frileux à l’idée de rejoindre Lampedusa par la mer se sont rajoutés au lot. A Harmanli, alors que les bâtiments principaux sont en travaux, des baraques alignées accueillent temporairement des familles entières. Mustafa fait partie des moins bien lotis. Il partage une tente de l’armée avec quatre compatriotes. Pas de chauffage, ni d’électricité. “On est là depuis quatre jours. Les conditions de vie et d’hygiène sont terribles. Il fait froid. Je n’ai mangé qu’un œuf et un morceau de pain hier.”...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Syrie : l’UE au bord des armes

Syrie : l’UE au bord des armes | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Après deux ans de conflit, Paris et Londres sont prêts à briser l’embargo pour aider la rébellion.

 

C’est décidé : à la veille du second anniversaire du déclenchement de la révolution syrienne, Paris et Londres ont fait part de leur volonté de livrer des armes aux rebelles, s’il le faut en s’affranchissant de l’embargo imposé par l’Union européenne dans ce domaine. Une initiative qui pourrait intervenir assez rapidement, les deux capitales allant demander que la réunion sur le maintien ou non de cet embargo sur les armes, prévue fin mai, «soit avancée», peut-être même avant la fin du mois. «Les modalités de cette levée de l’embargo sont à définir en urgence. C’est lorsqu’il mesurera qu’il ne peut survivre par la force des armes que Bachar al-Assad bougera ou que la situation bougera sans lui», écrivait jeudi Laurent Fabius dans Libération.L’UE a réagi hier en assurant qu’il était «possible» de discuter «sans délai» de l’opportunité de lever cet embargo qui interdit à ses membres toute livraison d’armes.

 

La décision de livrer des armes à la rébellion est-elle un tournant ?

Jusqu’à présent, nombre de membres de l’UE, comme l’Allemagne, s’opposaient à de telles livraisons, jugeant qu’elles ne feraient qu’aggraver le conflit. A l’évidence, l’argument ne tient pas puisque le manque criant d’armement des insurgés n’a pas empêché le régime d’utiliser des moyens sans cesse plus terribles contre l’insurrection et les populations civiles, comme, dernièrement, le tir de missiles Scud contre les villes.

Jusqu’à présent, Paris et Londres ne livraient que des matériels non létaux comme des gilets pare-balles ou des émetteurs radio. Désormais, ils pourraient livrer des missiles sol-air, pour contrer les attaques des avions et hélicoptères de l’aviation syrienne, ou des missiles antichars. Mais cela risque de ne pas être suffisant pour vaincre les forces loyalistes à court terme. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'UE va sanctionner la "Marie-Antoinette" syrienne

L'UE va sanctionner la "Marie-Antoinette" syrienne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'UE va adopter des sanctions contre l'épouse, la mère, la sœur et la belle-sœur de Bachar Al-Assad.

 

L'Union européenne devrait adopter, vendredi, une nouvelle série de sanctions contre le régime syrien. Elle viseront notamment l'épouse, la mère, la sœur et la belle-sœur du président Bachar Al-Assad, a-t-on appris vendredi de source diplomatique.

Outre ces quatre personnes, l'UE va geler les avoirs et interdire de visas pour l'Europe, huit autres personnes liées au régime, a-t-on précisé de même source. L'UE doit également sanctionner deux sociétés liées au régime à l'occasion d'une réunion des ministres européens des affaires étrangères à Bruxelles....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Syrie: l'UE dénonce le veto russo-chinois et réclame le départ du régime

Syrie: l'UE dénonce le veto russo-chinois et réclame le départ du régime...

 

BRUXELLES - L'UE, par la voix de la chef de sa diplomatie et celle du président de son parlement, a regretté le veto russe et chinois au Conseil de sécurité de l'ONU à un projet de résolution condamnant la répression sanglante en Syrie, et réclamé la fin du régime de Bachar al-Assad.

Nous regrettons profondément qu'en raison du veto réitéré de la Russie et de la Chine, le Conseil de sécurité ait été incapable de soutenir l'appel de la Ligue arabe en faveur d'un processus politique global, dirigé par les Syriens et mené dans un environnement sans violence, a déclaré dans un communiqué la haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton.

L'Union européenne continue à soutenir tous les efforts des Etats de la Ligue arabe et appelle tous les membres du Conseil de sécurité à assumer leurs responsabilités, a ajouté Mme Ashton.

Le temps est venu de parler d'une seule voix, de réclamer la fin du bain de sang et de se prononcer en faveur d'un futur démocratique pour la Syrie, a encore estimé la chef de la diplomatie européenne.

Nous condamnons le bain de sang et nous nous tenons au côté du peuple syrien contre le régime d'oppression. Nous appelons le président (Bachar) al-Assad à mettre fin immédiatement aux massacres de civils, à retirer l'armée syrienne des villes assiégées et à faire un pas de côté pour permettre une transition pacifique pour le bien de son pays, poursuit le communiqué...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Union européenne pour «une réponse forte» en Syrie

L'Union européenne pour «une réponse forte» en Syrie | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Vilnius, affichent leur fermeté face à Damas, mais n'approuvent toujours pas les frappes. Une déclaration néanmoins saluée par le secrétaire d’Etat américain, John Kerry.

 

Les pays de l’Union européenne ont cherché ce samedi à surmonter leurs divergences sur la Syrie en s’accordant sur la nécessité d’une réponse internationale «forte», mais sans aller jusqu’à soutenir le projet de frappes défendu par le secrétaire d’Etat américain John Kerry.

Au lendemain d’un G20 où il n’avait pas réussi à obtenir un large soutien international, le président américain Barack Obama a lancé un appel aux membres du Congrès américain pour qu’ils approuvent le principe d’une opération armée. «Nous sommes les Etats-Unis. On ne peut pas rester aveugle devant les images de Syrie que nous avons vues», a-t-il déclaré dans son allocution hebdomadaire à la radio.

Les Etats-Unis ont eu la satisfaction de voir l’Allemagne se joindre à l’appel lancé la veille par onze pays présents au G20 pour une «réponse internationale forte», de nature non spécifiée, aux attaques chimiques du 21 août dans la banlieue de Damas.

 

Sans reprendre exactement les termes de cet appel, les ministres des Affaires étrangères de l’UE sont tombés d’accord à Vilnius sur la nécessité d’une «réponse claire et forte». Cette formule est suffisamment vague pour satisfaire les 28 pays de l’UE, de la France, qui défend la même position que les Etats-Unis, à ceux, plus nombreux, qui sont très réticents à un engagement militaire sans l’aval de l’ONU. «Cet accord est un compromis typique du fonctionnement de l’UE», a commenté un diplomate.

Il a été salué par John Kerry, qui s’était déplacé à Vilnius pour expliquer la position de Washington. «Nous sommes très satisfaits de la déclaration» des Européens, «une forte déclaration sur le principe de responsabilité», a-t-il déclaré avant de quitter la Lituanie....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Chypre comme l’UE se préparent à évacuer les Européens et étrangers de Syrie | Bruxelles2

Chypre comme l’UE se préparent à évacuer les Européens et étrangers de Syrie | Bruxelles2 | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
(BRUXELLES2 à Nicosie) Chypre a non seulement la présidence tournante de l'Union européenne.

Mais l’ile doit se préparer aussi à un autre évènement : une explosion en Syrie qui obligerait à faire un pont aérien pour évacuer les Européens et autres étrangers, avec l’arrivée également de réfugiés. Le souvenir du précédent de 2006 est présent dans tous les esprits. L’offensive israélienne sur le Liban pousse les étrangers à évacuer le pays, en quelques jours, en pleine saison touristique l’ile accueille alors plus de 80.000 personnes (la plupart Américains ou à double nationalité américaine) fuyant le pays du Cèdre. Et les officiels chypriotes craignent non seulement de devoir accueillir les résidents de Syrie, mais aussi une contagion sur le Liban tout proche qui doublerait les difficultés....

 

 

Chypre dispose pour l’organisation d’une présence européenne discrète mais bien utile pour faire la liaison. Plusieurs pays européens (ou de l’OTAN) ont sur l’ile une présence militaire permanente. La plus visible et la plus importante sont les forces britanniques – au titre des deux bases de souveraineté britannique -. Mais ils ne sont pas les seuls comme nous l’a confirmé un officiel de la Défense chypriote. Les Allemands disposent ainsi d’une unité logistique de soutien pour soutenir leur engagement au sein de la mission des Nations-Unies au Liban (FINUL II/Unifil)....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'UE n'a pas l'intention de fermer sa représentation en Syrie

BRUXELLES - L'Union européenne n'a pas l'intention de rappeler le chef de sa délégation en Syrie, contrairement aux Etats-Unis, car elle estime important de conserver des représentants sur place pour suivre l'évolution de la situation.

Nous n'avons aucun plan pour retirer le chef de la délégation à l'heure actuelle. Nous pensons qu'il est important de conserver nos représentants sur place car il n'y a pas de presse libre pour se tenir informés, a déclaré devant la presse le porte-parole du service diplomatique de l'UE, Michael Mann.

L'UE va continuer à faire tout ce qui est possible diplomatiquement, aux côtés des 27 Etats membres et des partenaires internationaux, pour tenter de mettre fin à la situation totalement inacceptable en Syrie, a-t-il ajouté.

Le chef de la délégation de l'UE à Damas est Vassilis Bontosoglou (Grèce).

La décision de l'UE a été prise alors que plusieurs capitales européennes, dont Londres, Paris et Rome, ont annoncé le rappel pour consultations de leur ambassadeur à Damas....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'UE salue la création du Conseil national syrien - LeMonde.fr

L'UE salue la création du Conseil national syrien - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Les ministres européens ont salué cette unification comme un "pas positif" sans toutefois reconnaître l'organe qui regroupe la majorité des courants de l'opposition syrienne.
more...
No comment yet.