Union Européenne,...
Follow
Find tag "Slovaquie"
6.8K views | +0 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Migrants, la stratégie des Etats

Migrants, la stratégie des Etats | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
De l'Italie à la Roumanie, les pays du sud-est de l'Europe gèrent l'afflux, chacun à leur manière.

 

Italie : La péninsule sous pression

Environ 5 300 migrants, principalement en provenance d’Afrique subsaharienne, ont été secourus la semaine dernière en Méditerranée près de la côte libyenne, a annoncé mardi l’agence Frontex, chargée des frontières extérieures de l’espace Schengen. Ce sont déjà quelque 95 000 migrants qui ont été secourus en Méditerranée centrale et emmenés dans les centres d’accueil de la péninsule. Critiquées par Berlin et Paris pour n’avoir pas encore mis en place les centres d’enregistrement de première entrée (afin de différencier les demandeurs d’asile des autres migrants), les autorités italiennes ont répondu par la voix du ministre des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, clamant que «l’Italie fait ce qu’elle doit faire […] et même beaucoup plus, en sauvant des dizaines de milliers de vies humaines et en accueillant les réfugiés». «Nous sommes un modèle positif au niveau international», a-t-il assuré.

Grèce : La porte d’entrée démunie

C’est devenu, en 2015, le premier pays d’entrée pour les migrants : 160 000 depuis début janvier, sur les 293 000 arrivées en Europe par la Méditerranée, où ont péri 2 450 personnes. Avec des situations catastrophiques dans certaines îles comme Lesbos ou Kos, que ni le gouvernement ni Frontex (l’agence européenne de surveillance des frontières) n’ont les moyens de gérer....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Vague europhobe sur le Vieux Continent

Vague europhobe sur le Vieux Continent | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
UKIP au Royaume-Uni, Front national en France et Parti populaire au Danemark arrivent en tête.

 

Paris-Londres-Copenhague. Tel est le trio gagnant de la droite extrême, après les élections européennes du dimanche 25 mai.

Le Front national, le UKIP et le Parti populaire danois (Dansk Folkeparti ; DF) arrivent en tête dans chacun de leur pays, provoquant un véritable séisme. Marine Le Pen dynamite le paysage politique français, tout comme Nigel Farage, le chef du UKIP, qui écrase les conservateurs et devance les travaillistes. Au Danemark, DF a cinq points d'avance sur les sociaux-démocrates au pouvoir. Ils sont l'image la plus visible de cette vague europhobe qui part à l'assaut du Parlement européen pour le détruire de l'intérieur.

 

Quand ils ne sont pas premiers, les partis europhobes obtiennent des scores importants en Autriche, en Hongrie, en Suède et en Grèce. En Italie, Beppe Grillo (21 %) est largement distancé par la liste du président du conseil de centre gauche, Matteo Renzi (41 %), qui a trempé sa légitimité démocratique dans ce scrutin. Mais l'ancien comique devrait envoyer une petite vingtaine de députés au Parlement européen.

L'extrême droite a cependant connu quelques déceptions électorales qui empêchent la vague brune de se transformer en tsunami. Aux Pays-Bas, l'allié privilégié de Marine Le Pen, le Parti pour la liberté de Geert Wilders, est en recul par rapport à 2009. De même à Helsinki, les Vrais Finlandais ne se classent qu'en troisième position, alors que certains sondages les plaçaient en tête. Enfin, à Bratislava, le Parti national slovaque n'a pas réussi à faire élire le moindre eurodéputé, ce qui posera un problème à Marine Le Pen pour constituer son groupe d'extrême droite.

 

Ces partis europhobes représenteront plus de 140 députés, près d'un cinquième du Parlement. Mais ils auront bien du mal à s'entendre à Strasbourg et à Bruxelles. Ils représentent des tribus qui se méfient les unes des autres.

A l'exception de Beppe Grillo, qui est inclassable, ils se rattachent tous à des traditions d'extrême droite, même s'ils veulent parfois les faire oublier.

Les partis populistes scandinaves essaient de gommer leur origine d'extrême droite et récusent – à l'exception des Suédois, qui hésitent encore – une alliance avec le Front national. Ils ont depuis longtemps opéré leur recentrage politique qui les pousse à collaborer avec des gouvernements dirigés par des partis traditionnels, comme en Finlande ou au Danemark, dans la législature précédente....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Slovaquie : La démocratie à l'épreuve d'un petit Führer

Slovaquie : La démocratie à l'épreuve d'un petit Führer | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L’élection du néo-nazi Marian Kotleba comme gouverneur d’une région, le week-end dernier, est le dernier exemple de la montée de l’extrême droite en Europe.

L’élite politique et la société slovaques, qui ont favorisé le succès de cet outsider seront-il à la hauteur de la situation ?

Par Martin Ehl

 

 

Lors de la récente fête nationale [le 11 novembre], des ultranationalistes polonais ont brûlé la sculpture arc en ciel installée sur une place du centre-ville de Varsovie et ont incendié une guérite devant l'ambassade de Russie. C'en est devenu une affaire internationale. Leur alter ego slovaque Marian Kotleba est allé un pas plus loin. En remportant les élections régionales, le week-end dernier, il a été élu gouverneur de la région de Banska Bystrica. Un choc pour les Slovaques.

 

Cet homme, qui fait l'apologie de l'Etat fasciste slovaque et se félicite de l'expulsion des Juifs, se laisse appeler "Vodca", souhaite envoyer des milices contre les Roms et dont le programme de son Parti populaire Notre Slovaquie peut se résumer par "improvisation populiste nourrie d'éléments néonazis", s'est emparé d'une des huit régions de la Slovaquie.

Après l'entrée du Jobbik au Parlement hongrois en 2010, il n'est plus étonnant de voir qu'en Europe centrale la frustration et la déception face à l'évolution politique et économique du pays font le lit d'un politicien extrémiste et de son parti. Les accusations mutuelles que s’échangent les responsables politiques slovaques de gauche et de droite, sous la forme d'un "c'est toi le responsable de cette situation, pas moi", révèlent leur cécité face au changement de mentalités à l'oeuvre au sein de leur société.

 

La présence de Kotleba au second tour a mobilisé davantage d'électeurs que dans les quatre autres régions où on votait samedi 23 novembre. Les voix en sa faveur ne sont pas venues d’un seul groupe social.

Cette victoire le portera naturellement vers à l’élection présidentielle l’année prochaine et d'autres élections locales. Certes, ses chances de succès au premier scrutin sont nulles, mais il lui permettra de préparer le terrain en vue des élections législatives de 2016. Et s'il est vrai qu'il sera isolé en tant que gouverneur de région, il lui sera ainsi plus facile de se poser en victime du système et de gagner des points, estime le sociologue Martin Bútora.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Slovaquie : la gauche obtient la majorité absolue au Parlement - LeMonde.fr

Slovaquie : la gauche obtient la majorité absolue au Parlement - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Les sociaux-démocrates de l'ex-premier ministre Robert Fico, victorieux samedi des élections législatives en Slovaquie, auront la majorité absolue au Parlement.

 

Le parti social-démocrate Smer-SD a obtenu presque 45 % des voix et aura ainsi 84 députés sur 150 sièges au Parlement, si ce résultat est définitivement confirmé....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Slovaquie approuve le renforcement du FESF - LeMonde.fr

La Slovaquie approuve le renforcement du FESF - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Il aura fallu un deuxième vote, mais le Parlement slovaque a finalement approuvé le renforcement du Fonds européen de stabilité financière.

 

ur les cent quarante-sept députés présents, cent quatorze ont voté en faveur de ce filet de sécurité pour les pays en difficultés financières, dont la Grèce lourdement endettée. Trente ont voté contre, trois se sont abstenus. Finalement, la contribution de Bratislava sera de 7,7 milliards d'euros, sous forme de garanties de l'Etat....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'UE demande «un accord rapide» de la Slovaquie sur le fonds de soutien

L'UE demande «un accord rapide» de la Slovaquie sur le fonds de soutien | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La Slovaquie est le dernier des 17 pays de la zone euro à devoir approuver l'élargissement à 440 milliards d'euros de ce fond de sécurité et l'a pour l'instant refusé hier soir.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Aide à la Grèce : l'euro suspendu au vote slovaque

La coalition au pouvoir n'est pas sûre d'obtenir le feu vert de son parlement, cet après midi, pour aider la Grèce.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Slovaquie : échec du référendum contre le mariage homosexuel

Slovaquie : échec du référendum contre le mariage homosexuel | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le scrutin, qui entendait renforcer la législation contre l'union des couples de même sexe, a été déclaré invalide en raison de la faiblesse de la participation.

 

Ceux qui ont choisi de voter se sont toutefois massivement prononcés contre le mariage entre personnes de même sexe. « Les questions ont été clairement posées et 90 % des gens ont répondu oui. Oui à la famille, oui au mariage de l'homme et de la femme, c'est extraordinaire », s'est réjoui à la télévision Anton Chromik de l'Alliance pour la famille, mouvement à l'origine de la consultation.

Les partisans des mariages gay et lesbien avaient eux invité les Slovaques à boycotter ce référendum, qu'ils jugeaient a priori inutile au vu des textes déjà en vigueur.

La consultation a pourtant révélé l'importance de la haine à l'égard des homosexuels dans ce pays de l'UE de 5,4 millions d'habitants, dont plus de 80 % se disent chrétiens et 70 % catholiques. « Je ressens une tristesse et une désillusion après ce que ce référendum a apporté à notre pays », a déclaré à la presse le président slovaque Andrej Kiska, après avoir voté dans la soirée....

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from L'Europe en questions
Scoop.it!

Europe : quoi de neuf à l'Est ? | ARTE

Europe : quoi de neuf à l'Est ? | ARTE | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Dix ans après l’extension de l’Union Européenne vers l’est, où en sont les "jeunes" pays adhérents, de la Pologne à la Croatie ? Quelles sont leurs perspectives ? Depuis Varsovie, Andrea Fies tente de répondre à ces questions par le biais de reportages, d’entretiens et d’analyses.

Via Thomas-Penette Michel
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Slovaquie, le scandale de la stérilisation forcée des Roms

En Slovaquie, le scandale de la stérilisation forcée des Roms | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Une ONG a reçu en France le prix de la Commission nationale consultative des droits de l'homme pour son combat contre une discrimination ethnique pas encore reconnue par la justice européenne.

Ecouter Vanda Durbakova, c’est admirer d’un seul coup le travail de porte-parole. Choisir les mots qui dénoncent, ceux qui protègent les victimes, porter leur combat sans impudeur. Et répéter inlassablement, depuis près de dix ans, que des femmes roms slovaques ont été massivement victimes de stérilisations forcées, et qu'il y a très peu de raisons pour qu'elles ne le soient pas encore aujourd'hui. Fin 2012.

Ecouter l’avocate Vanda Durbakova, c’est aussi plonger dans ce genre d’histoire dont on se dit spontanément «ce n’est pas possible...» avant de réaliser notre grossière erreur. Non seulement c’est bien réel mais cela existe depuis fort longtemps: ainsi le 14 juillet 1933, le régime nazi vota une loi couchant noir sur blanc une politique de stérilisation forcée des femmes roms.
Combat contre l"oubli

Le scandale, c’est qu’une telle histoire dure encore. Le 13 novembre la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a rendu un arrêt – c’est le troisième – qui répare partiellement l’injustice subie par trois femmes roms stérilisées sous la contrainte et à leur insu au début des années 2000. La CEDH a reconnu que les trois femmes ont subi un traitement inhumain et dégradant en violation de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme; qu’elles ont subi une violation du droit au respect de leur vie privée et familiale conformément à l’article 8 de la Convention. Mais, et c’est là que la réparation reste encore à leurs yeux imparfaite, la CEDH n’a pas estimé que ce qu’elles ont subi peut être qualifié de «discrimination selon le sexe, la race, la couleur, la langue, la religion» au sens de l’article 14 de la CEDH: bref elles n’ont pas été stérilisées parce qu’elles étaient roms. Les 25 000 euros de dommages qu'elles vont percevoir auprès de la justice européenne n'effaceront pas cette infamie.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pour faire évoluer la loi, des élus slovaques se déshabillent

Pour faire évoluer la loi, des élus slovaques se déshabillent | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Une quinzaine de députés slovaques ont posé nus pour réclamer la suppression de l'immunité parlementaire.

 

Une photo de 17 députés du parti libéral Liberté et Solidarité (SaS), déployant en guise de vêtements une banderole qui proclame «laissons les parlementaires se débarrasser de leur immunité», a été placée sur le profil du parti dans Facebook et reproduite par le plus grand tabloïd slovaque Novy Cas.

«Les députés sont des hommes comme les autres et ils n'ont pas besoin de privilèges tels que l'immunité», affirme le parti SaS....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pourquoi la Slovaquie s'est opposée au fonds de secours européen - LeMonde.fr

Pourquoi la Slovaquie s'est opposée au fonds de secours européen - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Le Parlement slovaque a rejeté temporairement, mardi, le renforcement du Fonds de secours de la zone euro. En cause : la fragilité économique du pays et des divergences politiques internes.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Slovaquie pourrait voter de nouveau sur le Fonds européen - LeMonde.fr

La Slovaquie pourrait voter de nouveau sur le Fonds européen - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Après un premier rejet mardi du renforcement du Fonds européen de stabilité financière, le parlement slovaque pourrait voter de nouveau dès jeudi.

 

Après l'échec du premier, un deuxième vote pourrait avoir lieu dès jeudi en Slovaquie. Selon un porte-parole du parti majoritaire, ce nouveau vote dépend d'un accord avec l'opposition. Mardi, les députés slovaques ont en effet rejeté le renforcement du Fonds européen de stabilité financière (FESF), outil destiné à venir en aide aux pays en difficultés, dont la Grèce, lourdement endettée. Le gouvernement avait alors aussitôt présenté sa démission....

more...
No comment yet.