Union Européenne,...
Follow
Find tag "PAC"
6.6K views | +0 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

PAC : La révolution verte passe par l'Europe

PAC : La révolution verte passe par l'Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La réforme de la Politique agricole commune, qui doit être conclue cette année, va dans le sens du développement durable et d’une plus grande équité.Mais elle est  menacée par la pression des lobbies agro-alimentaires, assure le fondateur du mouvement Slowfood, qui en appelle aux citoyens et eux eurodéputés.  

 

L’espoir d’une agriculture européenne plus soucieuse de l’environnement, et donc plus juste, tant pour le contribuable que pour ceux qui optent pour des modes de production durables, vient de prendre un mauvais coup. Le 28 janvier, une étape décisive a été franchie à Bruxelles dans la procédure longue et complexe qui débouchera, à compter de 2014, sur la nouvelle Politique agricole commune (PAC) : l’instrument qui décidera de l’avenir de notre alimentation.

Depuis 50 ans, la PAC mobilise près de la moitié du budget européen. Sa réforme est l’occasion d’un changement de paradigme vers une agriculture moins orientée vers le productivisme et plus respectueuse des territoires, des ressources naturelles, des agriculteurs et des citoyens. Jusqu’à présent, on a donné la préférence à des pratiques agricoles nuisibles à la fertilité des sols, à l’environnement, aux paysages, à la relève des générations et à la biodiversité, mais aussi profondément iniques à l’égard des pays tiers moins favorisés.

Ainsi, sans en avoir conscience, les Européens se sont vu soutenir un système productif malsain, pour lequel ils paieront au bout du compte deux fois : une première fois pour les subsides, une seconde pour réparer les dégâts causés : de la santé à la sécurité des territoires en passant par la qualité de l’air, de l’eau, des sols et des aliments. La vieille PAC aura été un fiasco total....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

PAC : comment l'agriculture allemande est passée devant la française

PAC : comment l'agriculture allemande est passée devant la française | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La politique agricole commune (PAC) constitue l'un des principaux points de friction du sommet européen de jeudi et vendredi.

 

Même l'agriculture ! En apprenant qu'en 2007, les exportations agroalimentaires de l'Allemagne avaient dépassé les exportations françaises, nombre de responsables français n'en sont pas revenus. Pendant qu'eux se décarcassaient pour faire entrer la cuisine française au patrimoine mondial de l'humanité, leur voisin, dont ils ne connaissaient que la Kartoffeln et la Bratwurst, leur damait le pion sur les marchés internationaux.

En fait, la réalité est plus complexe. Car si l'Allemagne exporte plus que la France, elle importe également davantage. Certes ses exportations sont passées de 30 milliards d'euros en 2001 à près de 60 milliards dix ans plus tard, mais ses importations ont, elles aussi, bondi, passant dans le même temps de 43 à 71 milliards. Résultat : la balance commerciale allemande dans le secteur agricole est déficitaire chaque année d'environ 10 milliards d'euros, un chiffre dont la diminution n'est que très progressive.

D'ailleurs, la part de l'Allemagne dans l'agriculture européenne a peu évolué entre 2000 et 2010. Elle a progressé dans le sucre, le porc, le lait et surtout la volaille, mais a diminué dans le colza, le bœuf et les œufs. Le nombre de ses exploitations (environ 300 000) diminue d'environ 5 % par an et le revenu agricole, selon les chiffres d'Eurostat, évolue de la même façon qu'en France, avec des mauvaises années (2007 et 2008) suivies de meilleures (2009 et 2010)....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Géopolitique : Et si la Roumanie devenait le grenier de l'Europe ?

Géopolitique  : Et si la Roumanie devenait le grenier de l'Europe ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Dans un contexte de crise mondiale, la bataille pour les ressources va encore s’accroitre en 2013. Alors que l’UE se tourne vers la Russie pour ses besoins énergetiques, l’un des ses pays membres pourrait l’approvisionner en produits agricoles.

 

Ce ne sera pas une année facile. Le contexte est celui d'une crise mondiale qui a creusé encore davantage les fossés traditionnels Nord-Sud et Est-Ouest, et qui a révélé l'absence de solutions alternatives globales. Les seules qui ont fonctionné tant bien que mal (ou du moins ont apporté un espoir d'amélioration) sont les solutions à l'échelle régionale, ou dans le cadre d'alliances traditionnelles qui tentent de sauver leur maigre pouvoir, le meilleur exemple en étant l'Union européenne et son effort de survie centré sur les pays de la zone euro.

Les Européens vivent leur plus grand dilemme existentiel, qui, d'une manière ou d'une autre, trouvera un début de résolution durant cette année 2013. L'UE est dépendante des ressources russes à hauteur d'environ 60%, pourcentage qui pourrait croître considérablement en cas de conflit bloquant temporairement l'accès aux ressources du Moyen-Orient. Elle est également dépendante des importations de céréales et de viande d'Amérique du Sud, fournisseur stratégique et encore peu coûteux, mais qui peut changer de comportement maintenant que le Mercosur est confirmé dans la position d'acteur majeur sur le marché international de pouvoir.

 

Il est probable que l'Europe continue à considérer la Russie comme un partenaire stratégique dans la résolution des problèmes énergétiques, et peut-être arrivera-t-elle à trouver un moyen de profiter du marché africain des ressources. Mais l'année 2013 sera marquée par une bataille féroce pour les matières premières agricoles et la fourniture de viande.

Il se peut que tout cela constitue une opportunité pour la Roumanie, un pays qui, du moins en théorie, pourrait produire une proportion importante de la demande européenne en produits agricoles. Ce serait une erreur historique de ne pas profiter (comme nous l'avons obstinément fait ces 5 dernières années) des nombreux arguments que nous pourrions faire valoir auprès de Bruxelles, opportunités inscrites dans la Politique agricole commune.....

more...
No comment yet.