Union Européenne,...
Follow
Find tag "NouvelObs"
6.4K views | +0 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Espagne réforme son éducation pour lutter contre le chômage record des jeunes

L'Espagne réforme son éducation pour lutter contre le chômage record des jeunes | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
MADRID, 17 mai 2013 (AFP) - Le gouvernement espagnol a approuvé vendredi une réforme controversée du système éducatif, déjà frappé par des coupes budgétaires, avec l'espoir de lutter contre le chômage record des jeunes dans un pays où l'abandon scolaire dépasse de loin celui de ses voisins européens.

"Nous avons besoin d'une refonte urgente de tout le système éducatif car nous ne pouvons pas nous permettre les chiffres d'échec, d'abandon (scolaire, ndlr) et de chômage des jeunes", a lancé la porte-parole du gouvernement, Soraya Saenz de Santamaria, après le Conseil des ministres.

La loi adoptée par le gouvernement vendredi, qui sera débattue au Congrès des députés, où le parti conservateur au pouvoir dispose de la majorité, est "l'une des réformes les plus importantes figurant à l'agenda du gouvernement", arrivé au pouvoir en décembre 2011, a ajouté le ministre de l'Education, Ignacio Wert.

Enfoncée dans la récession, l'Espagne est frappée par un taux de chômage historique de plus de 27%, qui bondit jusqu'à 57,22% chez les 16-24 ans.

Ce panorama est encore assombri par un taux d'abandon scolaire de 25%, "le double de celui du reste des pays de l'Union européenne", a précisé vendredi la numéro deux du gouvernement. Près d'un jeune sur quatre (23,5%) entre 15 et 29 ans ne travaille ni n'étudie, a-t-elle ajouté.

"L'investissement dans l'éducation a doublé lors de la dernière décennie, et l'échec aussi", a-t-elle souligné. Engagé dans une cure d'austérité drastique, le gouvernement a ordonné une réduction de trois milliards d'euros par an des dépenses dans l'éducation, un secteur dont le budget est géré par les régions autonomes.

La réforme prévoit notamment une plus grande "flexibilité" des parcours scolaires ainsi que l'introduction d'examens pour valider chaque étape de la scolarité....

...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Delors conseille aux Britanniques de quitter l'Union européenne

Delors conseille aux Britanniques de quitter l'Union européenne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le socialiste propose au Royaume-Uni d'opter pour "une autre forme de partenariat" au sein de l'Europe.

 

L'ancien président de la Commission européenne, le socialiste Jacques Delors, a suggéré vendredi 27 décembre au Royaume-Uni, hostile à plus d'intégration européenne, de quitter l'UE et d'opter pour une autre forme de partenariat avec le Vieux continent.

Les Britanniques s'intéressent seulement à leurs intérêts économiques, à rien de plus. On pourrait leur proposer une autre forme de partenariat", estime Jacques Delors, dans un entretien au quotidien économique allemand "Handelsblatt".

Le Premier ministre britannique David Cameron, qui subit les pressions des "eurosceptiques" de son parti conservateur, avait déclaré le mois dernier qu'il soutenait l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE, mais qu'il voulait "un nouvel accord" qui comporte une procédure de non-participation sur des problèmes-clé.

Dans un entretien publié jeudi dans le "Guardian", le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a averti que ces tentatives de récupérer des pouvoirs aux dépends de l'Europe pourraient mettre l'UE en danger.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"The Economist" traite la France de "bombe à retardement"

"The Economist" traite la France de "bombe à retardement" | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le pays pourrait devenir "le plus grand danger pour la monnaie unique européenne", selon la une de l'hebdomadaire britannique.

 

"The Economist" fait sa une sur la France. Après avoir dénoncé un supposé "déni" français avant la présidentielle, l'hebdomadaire libéral britannique du monde des affaires estime en couverture de son numéro du samedi 17 novembre que la France est une "bombe à retardement au cœur de l'Europe".

L'image qui illustre ce dossier spécial de 14 pages est éloquente : sept baguettes de pain entourées d'un ruban bleu-blanc-rouge, telles des bâtons de dynamite, reliées à une mèche allumée. Bref, prêtes à exploser. Selon le journal, "la France pourrait devenir le plus grand danger pour la monnaie unique européenne", et "la crise pourrait frapper dès l'an prochain".

 

"The Economist" est particulièrement virulent à l'encontre du nouveau président, François Hollande, et de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault, tous deux socialistes. "Ni M. Hollande ni M. Ayrault ne semblent être le genre de leader suffisamment courageux, capable d'imposer des réformes à l'encontre d'une opposition généralisée", explique-t-il dans un communiqué.

Si "The Economist" reconnaît que "le gouvernement a semblé devenir plus réaliste sur la gravité de la situation et comprendre la nécessité de réforme", notamment en faveur de la compétitivité, il n'en démord pas : "On peut craindre que ces récents changements d'orientation soient trop tardifs et insuffisants"....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Mort annoncée d'Erasmus : pourquoi ce programme est essentiel pour l'Europe

Mort annoncée d'Erasmus : pourquoi ce programme est essentiel pour l'Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
J'ai beaucoup changé grâce à cette année Erasmus.

 

Erasmus sera bientôt en cessation de paiement, d'après le député européen Alain Lamassoure. Les coupes budgétaires imposées par de nombreux pays européens ont en effet asphyxié le programme. Faut-il accepter cette perte au nom de la rigueur ? Surtout pas pour notre contributrice, qui nous parle de son expérience Erasmus.

Par Beatrice Masiani, ex étudiante Erasmus.

 

ERASMUS. Pour moi, l'échange Erasmus, c’est un programme fondamental pour consolider l’Union européenne… et c’est aussi ma plus belle expérience. Italienne, j’ai fait un échange Erasmus à Paris, lors de ma quatrième année d’architecture. Cette année m'a beaucoup apporté :

1. Du point de vue de l’autonomie. C’était la première fois que je vivais toute seule, loin de mes parents. En Italie, ce n’est pas comme en France, on reste chez ses parents jusqu’à ce qu’on travaille dans une autre ville ou qu’on se marie… Ce n’est pas évident de partir pendant ses études, surtout quand on habite à Rome, ce qui était mon cas.

2. Du point de vue scolaire. La France et l’Italie ont des approches très différentes de l’enseignement de l’architecture. L’architecture française s’inspire des beaux-arts, l'italienne de l’ingénierie. De plus, l’université française est beaucoup plus basée sur la pratique que l'italienne. Voir deux méthodes différentes, cela permet d’ouvrir sa réflexion.

3. Du point de vue personnel. Mon année Erasmus m’a permis d’apprendre le français. Je ne parlais quasiment pas en arrivant, et dès le mois de janvier j’arrivais à me débrouiller. Évidemment, c’était difficile de s’exprimer au début. Mais cela fait partie de l’aventure....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

120 milliards pour la croissance : le pari de l'UE passé au crible

120 milliards pour la croissance : le pari de l'UE passé au crible | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Les dirigeants européens réunis à Bruxelles affichent un futur investissement colossal. Mais à bien y regarder, l'effort immédiat est dix fois inférieur...

 

120 milliards d'euros d'investissement : François Hollande s'est félicité vendredi 29 juin de l'accord de principe avec ses partenaires européens sur le pacte de croissance. Il l'avait appelé de ses vœux lors de la campagne présidentielle et en avait fait un point d'honneur en abordant les discussions avec son homologue allemande Angela Merkel. Mais déjà certains économistes jugent le chiffre limité. "Ce n'est pas très substantiel, d'autant qu'il n'est pas vraiment composé de dépenses publiques nouvelles, ce qui en ferait un vrai plan de relance", juge ainsi Frédérique Cerisier, de BNP Paribas....

 

...Mais le chiffre est trompeur. Si la facture finale sera bien de 120 milliards, l'effort pour les Européens sera en réalité très inférieur. Derrière les chiffres annoncés s'en cachent d'autres. ainsi, les 60 milliards de la BEI correspondent en fait à 10 milliards de recapitalisation de la banque avec des fonds publics, qui doivent permettre de lever 60 milliards d'euros sur les marchés financiers. Même chose pour les 4,5 milliards d'euros de "project bonds" : la contribution sur le budget européen est en fait que de 230 millions d'euros. Quant aux fonds structurels, ils étaient déjà là ! Ils n'avaient simplement pas été dépensés.

Conclusion : derrière le joli magot affiché, les nouveaux fonds alloués par les Européens sont à peine supérieurs à... 10 milliards d'euros. Et on se prend à rêver : pourquoi pas plus ?

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Crise de l'euro : le torchon brûle entre Paris et Berlin

Crise de l'euro : le torchon brûle entre Paris et Berlin | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
"La médiocrité ne doit pas devenir l'étalon" de l'Europe selon Angela Merkel. Une critique à peine voilée de François Hollande.

 

Le ton monte entre François Hollande et Angela Merkel. Le socialiste et la conservatrice vont pourtant être contraints de s'entendre pour résoudre la crise de la zone l'euro après les législatives de dimanche en France et en Grèce.

La chancelière allemande, attaquée en France pour sa défense à tous crins de la rigueur, a vivement réagi ce vendredi 15 juin. Elle déplore le "manque de confiance entre les acteurs" de la zone euro et en met en garde ses partenaires contre la "médiocrité". "Il y a un faux débat qui est apparu, opposant la croissance et la rigueur budgétaire. C'est n'importe quoi", a-t-elle tempêté, dans une allusion évidente à François Hollande.....

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from "Qui si je criais...?"
Scoop.it!

En mémoire de Vaclav Havel

Extraits de ses mémoires :

 

Etre président, c'est expérimenter un autre mode de vie. Mais, je vous rassure, je me passe très bien des gyrophares. Accéder à la plus haute fonction de son pays, qui sort de la nuit communiste, permet d'influer sur le cours des choses. J'ai participé directement aux grands changements de notre monde, et je pouvais agir instantanément sur ces changements. Je considère cela comme un grand cadeau offert par le destin....

 

Avant la chute du Mur, il y a eu une période très extraordinaire où tous les artistes et écrivains, dans un climat de semi-dictature, s'adressaient à des spectateurs ou à des lecteurs qui savaient magnifiquement comprendre et lire entre les lignes. Tout trouvait un écho. A cette époque, la culture jouait un rôle social essentiel. Ce qui n'existe plus aujourd'hui dans notre société de liberté. Nous écrivions dans une zone qui se situait entre ce qui était autorisé et interdit. Nous l'appelions la zone grise... Les temps de la dissidence étaient à la fois sombres et lumineux...

 

Je trouve par exemple que l'Union européenne actuelle est trop matérialiste et technocratique. S'occuper des tarifs douaniers n'est certes pas une tâche inutile. Mais tellement insuffisante. Il manque un souffle politique à l'Europe. Une vraie dimension spirituelle. Avez-vous lu la déclaration commune récente publiée à l'occasion du cinquantième anniversaire du traité de Rome ? Elle est d'une indigence affligeante, indigne du plus médiocre éditorialiste pro-européen. Il faut réveiller l'Europe !

 

voir cet article http://bit.ly/sDxG25


Via Florence Trocmé
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Papandréou attend du soutien des partenaires de la Grèce

Papandréou attend du soutien des partenaires de la Grèce | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

27-09-11 BERLIN (Reuters) - Le Premier ministre grec George Papandréou a réclamé mardi un signe de soutien de la part de ses partenaires européens, alors que la Grèce met toute son énergie à accomplir les réformes nécessaires à sa sortie de crise. S'exprimant lors d'une conférence de presse avec son homologue allemande Angela Merkel, il a souligné que la Grèce remplirait à coup sûr ses obligations et que le pays visait un déficit primaire de zéro à partir de 2012....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Hollande devant le Parlement européen : ce qu'il faut retenir

Hollande devant le Parlement européen : ce qu'il faut retenir | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
"L'intérêt national est en train de prendre le pas sur l'intérêt européen", regrette le président français. Budget, projet, Mali, les temps forts de son discours.

 

Le président français a prononcé mardi 5 février son premier discours devant les députés européens, réunis à Strasbourg. Il s'est exprimé sur sa vision de l'Europe, à deux jours d'un sommet européen consacré au budget de l'UE qui s'annonce difficile.

 

- Le "défi de la croissance"

"Faire des économies oui, affaiblir l'économie non", a lancé François Hollande. "L'Europe ne peut se contenter d'être un marché, un budget, une monnaie". "C'est le défi de la croissance que nous devons relever", a-t-il exhorté. Avec, en tête, la lutte contre le chômage. "Il n'y aura pas de répit tant que 27 millions d'Européens seront au chômage", a-t-il martelé.

Pour relever le défi de la croissance, le président français décline quatre principes : "un niveau de dépenses qui préserve les politiques communes", une "politique de cohésion pas seulement pour les pays bénéficiaires mais pour l'ensemble de l'Europe", une "politique agricole qui permette de renforcer une industrie précieuse" et de "respecter l'environnement" et un "cadre financier qui doit prolonger le pacte de croissance".

 

- La dénonciation des égoismes nationaux

Sur le budget européen, "un compromis est possible", estime le locataire de l'Elysée. "Mais il doit être raisonnable. Et dont il va falloir raisonner ceux qui veulent amputer le budget européen au-delà de ce qu'il est possible d'accepter", annonce-t-il. Le président français juge que "l'intérêt national est en train de prendre le pas sur l'intérêt européen".

"Le montant des chèques et des rabais doit cesser d'augmenter", a averti François Hollande. David Cameron est prévenu. Mais le président français veut aller encore plus loin : "La prochaine étape que nous devons ouvrir c'est la coordination des politiques économiques nationales".

 

- Quel projet ? "L'Europe différenciée"

"S'il est vrai que la crise de la zone euro est désormais largement derrière nous, nous sommes loin d'en avoir tiré toutes les conséquences. Ce qui nous menace, n'est plus la défiance des marchés, mais c'est celle des peuples", affirme François Hollande. "Depuis trop longtemps, l'Europe doute d'elle-même"...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

ITALIE. A gauche, une primaire sous haute tension

ITALIE. A gauche, une primaire sous haute tension | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Dimanche, les Italiens devront dire qui du vieux Pierluigi Bersani ou du fougueux Matteo Renzi accèdera à la tête du Parti démocrate et peut-être, plus tard, de l'Italie.

 

D'un coté Pierluigi Bersani, 61 ans, secrétaire général du Parti démocrate (PD). De l'autre son challenger Matteo Renzi, 37 ans, le jeune loup qui est aussi maire de Florence. Ce sont les deux principaux candidats aux "primaires" du dimanche 25 novembre, qui vont désigner le chef de liste du centre gauche aux législatives du printemps 2013.

On ne connaît pas encore le nombre total des inscrits mais ce sont sont un à deux millions d’électeurs qui sont attendus. Ils iront entre 8 heures et 20 heures mettre leur bulletin de vote dans les urnes des 8.000 sièges du PD. Ces "primaires" sont très chaudes. Elle mobilisent tout l'intérêt des médias et de l’opinion parce que le PD est crédité d’environ 30% des suffrages, et du titre probable de premier parti d’Italie - ce qui désigne automatiquement son chef de liste comme futur Premier ministre en cas de victoire. Comme successeur donc de Mario Monti au Palazzo Chigi.

Et ce, dans une situation économico-politique pas précisément facile : le "spread" des bons du Trésor italiens avec les Allemands continue de tourner autour de 320 ; les différents plans de rigueur ont épuisé la patience de la population ; le départ de Berlusconi laisse un centre droit en morceaux ; le "centre" de l’échiquier politique, quant à lui, essaie de se réorganiser avec l'ambition à peine dissimulée de refaire une nouvelle Démocratie Chrétienne. Après les mots très durs qui se sont exprimés pendant la campagne, tout le monde se demande comment, après le scrutin de dimanche, Renzi et Bersani pourront continuer à s’abriter sous le même parapluie.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Europe contre l'austérité, grève générale en Espagne et au Portugal

L'Europe contre l'austérité, grève générale en Espagne et au Portugal | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

MADRID (AFP) - L'Europe est mobilisée mercredi contre l'austérité lors d'une journée marquée par des grèves générales en Espagne et au Portugal, deux des pays les plus fragiles de la région, où la riposte populaire grandit contre le chômage et la précarité.Des arrêts de travail étaient aussi annoncés en Italie et en Grèce, ainsi que des manifestations dans plusieurs autres pays dont la France et l'Allemagne.

"Cette première grève ibérique" est "un signal fort de mécontentement et un avertissement aux autorités européennes", a lancé Armenio Carlos, secrétaire général de la CGTP, le principal syndicat portugais.

L'Espagne, quatrième économie de la zone euro, étranglée par un chômage qui frappe un quart des actifs, vivait au ralenti pour sa deuxième grève depuis l'arrivée au pouvoir, il y a près d'un an, du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy.

Dès la nuit, les piquets de grève agitant les drapeaux rouges des syndicats UGT et CCOO ont envahi Madrid et les autres grandes villes, prenant position aux portes des usines, des commerces, des marchés de gros ou des gares.

A travers Madrid, les manifestants ont déployé de grandes banderoles portant le slogan de cette journée: "Ils nous privent de notre avenir, il y a des coupables, il y a des solutions".

"Grève générale. Ils nous laissent sans avenir", affirmait aussi une banderole barrant l'entrée de l'usine Volkswagen à Pampelune, dans le nord de l'Espagne....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Alerte maximale sur l'euro

Alerte maximale sur l'euro | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'austérité a déclenché une récession européenne dont il sera difficile de sortir à court terme.

 

L'euro est-il moribond ? La question qui court depuis des mois atteint ces jours-ci une acuité décisive. L'Allemagne, qui a subi dix ans de réformes impopulaires et de baisse du pouvoir d'achat avant de se redresser, rechigne légitimement à financer ses voisins moins rigoureux.

La proximité des élections générales interdit à Angela Merkel toute concession importante. Derrière le "nein" germanique, motivé par les efforts consentis par toute une population, on trouve des pays encore plus raides dans leurs convictions libérales, qu'il s'agisse des Pays-Bas, de la Finlande ou des pays baltes, qui bloquent sans état d'âme tout assouplissement de la rigueur exigée des pays en difficulté.

L'hiver financier étant venu en plein été, les fourmis, c'est le moins qu'on puisse dire, ne sont pas prêteuses. Quant à la Banque centrale européenne, surveillée étroitement par les orthodoxes allemands et les dogmatiques de la finance, elle se refuse toujours à monétiser la dette, seule solution pour amortir la crise en cours.

 

Cette prédominance de l'austérité a déclenché une récession européenne dont il sera difficile de sortir à court terme et qui rendra le remboursement de la dette encore plus malaisé. Du coup les souffrances sociales et les efforts financiers imposés aux pays du sud risquent de devenir insupportables.

La Grèce, dont le PIB plonge verticalement depuis des années, vit l'enfer économique de la déflation sans pouvoir rembourser plus sa dette qu'il y a cinq ans, en dépit des aides européennes largement prodiguées. L'Espagne et l'Italie doivent se refinancer à des taux d'intérêts usuraires qui accroissent sa dette au lieu de la réduire. Hybride nord-sud, la France garde son crédit mais pâtit d'un ralentissement économique mortifère...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Allemagne-Grèce en quart de finale : la crise sur le terrain de l'Euro

Allemagne-Grèce en quart de finale : la crise sur le terrain de l'Euro | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
 
La Grèce contre l'Allemagne, que l'affiche footballistique est belle en pleine crise de la zone euro ! Impossible de ne pas sentir l'arrière-goût de politique sous ce quart de finale de l'Euro 2012 qui se joue ce vendredi soir, expose Pascal Boniface, le directeur de l'IRIS qui commente la compétition sur le Plus aux côtés de Pape Diouf..

 

Le 22 juin, la Grèce va connaître un rare sentiment d’unité nationale qu’elle n'avait pas connue depuis longtemps. Oubliées les querelles politiques, dépassés les déchirements sociétaux, le pays tout entier sera uni vers un objectif commun et majeur : faire mordre la poussière à l'Allemagne.

Il ne s'agira pas d'obtenir un nouveau prêt par force, ni d'envoyer balader les négociateurs allemands, il s'agira simplement de laver l'honneur d’une nation sur un terrain de football.

Bien sûr, l'Allemagne est favorite. La victoire n'en serait que d'autant plus belle. L'intérêt du sport c'est qu’au coup d’envoi les deux équipes sont à égalité, quel que soit leur niveau supposé. En fait David fait souvent mordre la poussière à Goliath. Le PNB ou la taille de leur population ne déterminent pas le talent. Le soft power que procure la compétition sportive n'est pas dépendant des critères du hard power.

Depuis l'éclatement de la crise de la dette grecque, c'est peu dire si les relations ne se sont pas tendues entre Berlin et Athènes. Elles sont présentées aux extrémités de l'échiquier européen : la vertueuse, rigoureuse et opulente Allemagne et la Grèce fraudeuse, dépensière, bordélique et au bord de la faillite....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Sauli Niinisto élu président en Finlande

Sauli Niinisto élu président en Finlande | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
HELSINKI (Reuters) - Sauli Niinisto, candidat pro-européen du parti au pouvoir en Finlande, a remporté dimanche le second tour de l'élection présidentielle, confirmant que les Finlandais entendent maintenir leur pays dans la zone euro malgré les actuelles turbulences financières.L'ancien ministre des Finances l'emporte avec 63% des voix contre Pekka Haavisto, candidat du parti des Verts, qui a rallié 37% des voix.
Les deux candidats, qui nourrissent des sympathies pour l'intégration européenne, avaient éliminé au premier tour leurs adversaires eurosceptiques, dont Timo Soini, le chef du file du parti nationaliste des Finlandais (ex-Vrais Finlandais) qui avait réalisé une percée spectaculaire aux législatives d'avril 2011....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

CRISE. Les recettes de la banlieue romaine

CRISE. Les recettes de la banlieue romaine | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
28-11-11 Chaque semaine, "le Nouvel Observateur" suit au quotidien une famille européenne à l'heure de la crise. Marcelle Padovani, correspondante en Italie, a suivi les Florin à Rome.

 

Evidemment, il y a les pâtes. Evidemment, il y a aussi la foi. Ces deux "recettes" ou "ingrédients" disons classiques, presque caricaturaux dans leur simplicité, on les retrouve aujourd'hui dans la famille Florin qui vit à Tor Tre Sette à Rome : Maria Giada, 36 ans, chômeuse et mère au foyer, papa Basile 42 ans, employé dans une entreprise de nettoyage, et leurs trois enfants, Christian, Thomas, et Michèle, 11 ans, 9 ans et 2 ans. La crise les a frappés de plein fouet. Pour eux, il y a un "avant"et un "après".

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Européens tempèrent les attentes sur l'augmentation du FESF

Les Européens tempèrent les attentes sur l'augmentation du FESF | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
27-09-11 MADRID/BRUXELLES (Reuters) - Les Européens ont tempéré mardi les attentes sur une nouvelle augmentation de la taille du Fonds européen de stabilité financière (FESF).
Les responsables de l...
more...
No comment yet.