Union Européenne,...
Follow
Find tag "Libertés"
6.8K views | +2 today
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Irlandais ont dit «yes» au mariage homosexuel

Les Irlandais ont dit «yes» au mariage homosexuel | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les premiers résultats publiés dans l'après-midi donnent le oui gagnant avec plus de 62% des voix.

 

Les premiers résultats publiés dans l’après-midi donnaient le oui gagnant avec plus de 62% des voix dans plus de la moitié des circonscriptions, selon la chaîne nationale RTE.

«C’est vraiment historique, nous sommes le premier pays au monde à voter pour l’égalité dans le mariage dans le cadre d’un référendum», a déclaré le ministre de la Santé, Leo Varadkar, premier membre d’un gouvernement irlandais a avoir fait son coming out. La campagne pour le oui, a-t-il estimé, a été «une révolution sociale», dans un pays où l’homosexualité n’a été dépénalisée qu’en 1993.

«On va gagner», a tweeté de son côté Aodhan O Riordain, secrétaire d’Etat pour l’Egalité. «C’est le "oui" (qui l’emporte). Et même une victoire écrasante à Dublin. Je suis tellement fier d’être Irlandais aujourd’hui», a-t-il dit, tandis que des Irlandais exultaient à Dublin....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Slovaquie : échec du référendum contre le mariage homosexuel

Slovaquie : échec du référendum contre le mariage homosexuel | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le scrutin, qui entendait renforcer la législation contre l'union des couples de même sexe, a été déclaré invalide en raison de la faiblesse de la participation.

 

Ceux qui ont choisi de voter se sont toutefois massivement prononcés contre le mariage entre personnes de même sexe. « Les questions ont été clairement posées et 90 % des gens ont répondu oui. Oui à la famille, oui au mariage de l'homme et de la femme, c'est extraordinaire », s'est réjoui à la télévision Anton Chromik de l'Alliance pour la famille, mouvement à l'origine de la consultation.

Les partisans des mariages gay et lesbien avaient eux invité les Slovaques à boycotter ce référendum, qu'ils jugeaient a priori inutile au vu des textes déjà en vigueur.

La consultation a pourtant révélé l'importance de la haine à l'égard des homosexuels dans ce pays de l'UE de 5,4 millions d'habitants, dont plus de 80 % se disent chrétiens et 70 % catholiques. « Je ressens une tristesse et une désillusion après ce que ce référendum a apporté à notre pays », a déclaré à la presse le président slovaque Andrej Kiska, après avoir voté dans la soirée....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Allemagne: les anti-islam de Pegida submergés par un contre-mouvement - Europe - RFI

Allemagne: les anti-islam de Pegida submergés par un contre-mouvement - Europe - RFI | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Quelque 25 000 personnes ont manifesté lundi 12 janvier 2015 à Dresde, à l'appel du mouvement anti-islam Pegida. Mais en face, 100 000 personnes se sont rassemblées dans tout le pays pour dénoncer l'intolérance. A Berlin, Angela Merkel et le président de la République participeront ce mardi à une veillée, organisée par un groupe musulman en mémoire des 17 personnes tuées la semaine dernière à Paris dans les tueries.

La marche hebdomadaire du lundi, à l'appel du mouvement Pegida - une abréviation pour « Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident » -, était très attendue cette semaine après les attaques survenues en France tout récemment. Certains hommes politiques allemands avaient demandé aux organisateurs de renoncer à leur manifestation, mais cette dernière a eu lieu. Un hommage y a été rendu aux victimes des attentats, ponctué d’une minute de silence.

Au final, ils ont été 25 000, selon la police, à se regrouper dans un parc mal éclairé du centre de Dresde, capitale de la Saxe (ex-Allemagne de l'Est). Un record après les 18 000 personnes de la semaine dernière. Dans la pénombre, ils ont arboré, comme chaque lundi depuis trois mois, des drapeaux allemands et des pancartes aux slogans islamophobes, rapporte de Dresde, pour RFI, le journaliste Clément Perrouault. Mais cette fois, ils ont ajouté des affiches d'hommage, et même quelques caricatures de Charlie Hebdo.

La scène semblait quelque peu surréaliste dans une manifestation d’extrême droite. Mais pour Gerhardt, peu importe ; il en est convaincu, les attaques de Paris confirment les thèses de son mouvement. L'argument a été brandi par Pegida dès l'annonce de la mort des journalistes de Charlie Hebdo mercredi dernier. « Il y a des milliers de malades qui se promènent dans nos rues, dénonce Gerhardt. Ils veulent détruire tout ce qu’on a construit et on ne peut pas l’accepter, ni en France, ni en Allemagne, ni ailleurs. »....

Quelque 25 000 personnes ont manifesté lundi 12 janvier 2015 à Dresde, à l'appel du mouvement anti-islam Pegida. Mais en face, 100 000 personnes se sont rassemblées dans tout le pays pour dénoncer l'intolérance....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La carte du droit à l'avortement en Europe

La carte du droit à l'avortement en Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Si l'Espagne revenait en arrière sur l'IVG, elle rejoindrait le groupe des cinq pays de l’Union européenne qui limitent ou interdisent aujourd'hui totalement l’avortement.


C’est un virage radical que l’Espagne est en train de prendre. En proposant un avant-projet de loi limitant fortement l’accès à l’IVG, Alberto Ruiz-Gallardon, le ministre espagnol de la Justice, est sur le point de remettre totalement en cause une des législations les plus progressistes en la matière. Promulguée en 2010 par le socialiste José Luis Zapatero, la loi sur l’avortement actuellement en vigueur autorise l’interruption volontaire de grossesse jusqu’à la quatorzième semaine de grossesse. Si le Parlement adopte ce projet de loi malgré l’importante mobilisation citoyenne, le pays rejoindra le groupe des cinq pays de l’Union européenne qui limitent ou interdisent aujourd'hui totalement l’avortement.

 


http://www.scoop.it/t/cadmos-sais-tu-ou-en-est-l-union-europeenne

L’Espagne s'alignera-t-elle sur l’Irlande, la Pologne et le Luxembourg ?

Trois membres de l’Union européenne autorisent le recours à l’avortement tout en le limitant clairement. Très catholique, l’Irlande avait totalement interdit l’IVG en l’inscrivant dans sa Constitution en 1983. Mais la législation s’est légèrement assouplie en juillet dernier puisqu’une loi autorise désormais l’IVG en cas de risque avéré pour la vie de la mère. L’avortement reste très encadré et peu répandu. Il aura fallu un scandale et la mort en octobre 2012 de Savita Halappanavar, une mère enceinte morte des suites d’une fausse couche, pour faire bouger les lignes.

Une législation très stricte est aussi en vigueur en Pologne, autre bastion catholique de l’Union européenne. L’avortement y est très restreint et ne peut être pratiqué qu’en cas de viol ou d’inceste, si la vie de la mère est en danger ou encore si le fœtus présente de sévères malformations. Contrairement à l’Irlande, le coût de l’avortement est pris en charge par l’Etat, tout comme au Luxembourg, l’autre pays à appliquer une législation stricte à ce sujet....

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent DUBOIS from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

La CNIL se fait épingler par le Parlement européen

La CNIL se fait épingler par le Parlement européen | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

“Le Parlement européen vient de publier une étude sur les programmes de surveillance menés par les Etats-Unis. Son auteur, Caspar Bowden, y souligne les effets sur les droits des citoyens de l’UE et reproche au passage à la CNIL d’avoir apporté son soutien à des mécanismes de protection qui pouvaient être contournés (…)

 

Caspar Bowden met aussi en avant que le recours au cloud, en pleine croissance, « fragilise la protection des données » en échappant à la réglementation de l’UE sur la protection des données. L’expert formule plusieurs recommandations, dont la mise en place d’un secteur européen pour le cloud afin de réduire l’exposition des données des citoyens européens...

 

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Roms: pourquoi la Commission européenne sermonne la France

Roms: pourquoi la Commission européenne sermonne la France | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Les propos de Manuel Valls sur l'incapacité des Roms à s'intégrer a mené la Commission à rappeler les règles en matière de libre circulation applicable à ces populations, et menacé l'hexagone de poursuites.
En adhérant à l’Union européenne, la Roumanie et la Bulgarie ont manifestement réussi à communautariser leur incapacité à vivre avec leur minorité Rom. Avec une régularité métronomique, le sujet enflamme les opinions publiques des pays européens confrontés à une population dont elle ne partage pas le mode de vie et qu’elle estime «inassimilable». Après l’Italie de Romano Prodi, en 2007, après la France de Nicolas Sarkozy en 2010, c’est à nouveau l’hexagone qui fait parler de lui, Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, jugeant que les Roms sont majoritairement incapables de s’intégrer et devront donc être reconduits dans leur pays. La Commission européenne, comme en 2007, comme en 2010, s’est étranglée. Le gouvernement français semble avoir oublié que la Roumanie et la Bulgarie, pays d’origine des Roms se trouvant en France, sont aussi membres de l’Union (depuis 2007) ce qui donne à leurs citoyens, fusent-ils issus d’une minorité maltraitée, des droits garantis par les traités. «La libre circulation, comme la liberté de résider dans un autre pays, sont des droits fondamentaux», a ainsi rappelé le porte-parole de la Commission, Olivier Bailly. En particulier, l’intégration n’est pas une condition pour exercer son droit à séjourner dans un autre État membre... Néanmoins, il faut distinguer selon la durée du séjour : durant trois mois, tous les citoyens européens peuvent librement circuler dans les vingt-huit pays de l’Union sans qu’on ne puisse rien leur demander. Le fait que ni la Roumanie, ni la Bulgarie ne soient membres de l’espace Schengen ne change rien à l’affaire : les papiers de leurs citoyens seront contrôlés aux frontières externes de l’espace, comme ceux des Britanniques, mais c’est tout. En revanche, au-delà de 3 mois de séjour, les citoyens doivent prouver qu’ils disposent soit de ressources suffisantes, soit d’un emploi, afin qu’ils ne deviennent pas une charge pour la collectivité d’accueil. Et comme ils sont Européens, l’accès à l’emploi ne peut leur être refusé. Sauf, bien sûr, en cas de mesures transitoires prévues par les traités d’adhésion, ce qui est le cas des Roumains et des Bulgares. Mais, à partir du 1er janvier 2014, les dernières restrictions à la liberté d’établissement seront levées : ils pourront donc librement venir travailler en France. En résumé, la reconduite à la frontière des Roms n’est donc possible que si le délai de trois mois est dépassé et qu’ils n’ont ni travail, ni ressource....
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Télévision publique grecque: «Cette fermeture est un choc et un scandale pour l'information» | Slate

Télévision publique grecque: «Cette fermeture est un choc et un scandale pour l'information» | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le gouvernement grec a annoncé mardi 11 juin au soir la fermeture «à la clôture des programmes» de la télévision publique ERT, à cause de sa mauvaise gestion.

 

 

Le gouvernement grec a annoncé mardi 11 juin au soir la fermeture «à la clôture des programmes» de la télévision publique ERT, à cause de sa mauvaise gestion. «La diffusion de ERT s'arrêtera après la fin des programmes ce soir», a dit un porte-parole, Simos Kedikoglou, à la presse sidérée. ERT, composée de trois chaînes, et employant plusieurs milliers de personnes, est selon lui «un cas d'absence exceptionnel de transparence et de dépenses incroyables. Et tout ceci prend fin maintenant». Et avec le service publique audiovisuel.

 

Slate s'est entretenu avec le journaliste Vangelis Demeris, correspondant à Bruxelles d'ERT de 2001 à février 2013. Il travaille pour le quotidien Ethnos (deuxième quotidien grec) et pour l’agence de presse grecque.

             Cette fermeture est-elle une surprise ou saviez-vous qu'elle était imminente?

            ERT allait mal. J'y ai travaillé de 2001 à 2013, en CDD renouvelables tous les ans. En février dernier, tous les postes de correspondants ont été supprimés. La troika avait gelé les embauches dans le secteur public et l’ERP n’avait pas trouvé de méthode pour nous réembaucher. Mais cette fermeture totale? Il y avait des rumeurs, des spéculations depuis ce matin. Mais je ne m’attendais pas à ça. C’est un choc et un scandale. Je suis consterné, c’est absurde.

 

             La troika (Commission européenne, FMI et Banque centrale européenne) faisait pression sur la Grèce pour une diminution des emplois dans le secteur public. Selon le plan de sauvetage négocié en novembre 2012,  il devait y avoir 150.000 suppression d'emplois dans le secteur public sur la période 2010-2015.

           Et c’est ça aussi qui est inquiétant. Le gouvernement a voulu privatiser le groupe gazier DEPA. Cela aurait allégé les comptes publics. Mais on a appris cette semaine que c’était définitivement loupé. Je pense qu’il y a aussi une certaine manipulation de l’opinion publique. On a essayé de détourner l’attention de cet énorme fiasco....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Grèce, tu ne caricatureras point le moine Paisios

En Grèce, tu ne caricatureras point le moine Paisios | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Un jeune homme a été arrêté près d'Athènes pour avoir parodié sur une page Facebook un religieux orthodoxe vénéré pour ses dons de prophétie.

...

Le code pénal grec consacre deux articles au blasphème. L'article 198 vise le blasphème contre Dieu, passible de deux ans de prison. L'article 199 prévoit la même peine en cas de blasphème contre la religion orthodoxe et les autres religions reconnues – mais ultraminoritaires – en Grèce.

En juillet, la Fédération humaniste européenne, qui regroupe des associations laïques, a demandé l'abolition de ces lois, rappelant qu'elles existaient aussi en Pologne et en Irlande. En Grèce, l'Eglise n'est pas séparée de l'Etat, qui paye les salaires des popes. Et les partis politiques sont peu désireux de se mettre à dos la très influente Eglise orthodoxe.

En 2005, un dessinateur autrichien, Gerhard Haderer, avait été condamné à Athènes pour son livre La Vie de Jésus qui représentait un Jésus fumeur de cannabis et exhibitionniste. Le jugement a été annulé en appel. "Dans la plupart des cas, cela se termine par des acquittements, mais il faut mettre un terme à cette menace pour la liberté d'expression", plaide Panayotis Dimitras, représentant de la Fédération humaniste...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Liberté religieuse: Washington épingle la France et l'Europe

Liberté religieuse: Washington épingle la France et l'Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Dans leur rapport annuel publié lundi, les États-Unis regrettent que «de plus en plus de pays en Europe, dont la Belgique et la France, restreignent le code vestimentaire», ce qui pénalise des musulmans.

Une allusion aux lois antiburqa.

 

La France n'est pas un élève exemplaire en matière de liberté religieuse, estiment les États-Unis, qui ont publié lundi leur rapport annuel sur la question. Le mémorandum, rédigé par le département d'État, porte un regard sévère sur la situation en Europe, mettant en cause la France pour sa législation antiburqa. Les «pays européens sont de plus en plus divers en termes ethniques, raciaux et religieux» mais «ces évolutions démographiques s'accompagnent d'une augmentation de la xénophobie, de l'antisémitisme et de sentiments antimusulmans», déplore Washington.

Le rapport met notamment en exergue «la Belgique et la France, qui ont des lois restreignant le code vestimentaire qui pénalisent des musulmans». Une allusion aux législations contre le voile intégral. Ces critiques américaines ne sont pas nouvelles. L'interdiction de la burqa a toujours été un sujet de contentieux entre Paris et Washington, qui ne manque pas une occasion de le rappeler.

La France est aussi épinglée sur le sujet de l'antisémitisme. «Il y a une poussée mondiale, qui se manifeste par du révisionnisme, la négation ou la glorification de l'Holocauste, l'opposition à Israël ou des actes de vandalisme», constate le rapport. Sont mentionnés les profanations de synagogues en Égypte et en Ukraine, les mouvements antisémites aux Pays-Bas et au Venezuela, ainsi que le parti antisémite hongrois Jobbik. Budapest est aussi violemment critiquée pour avoir adopté une loi régulant les organisations religieuses....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Parlement européen vote contre le traité anticontrefaçon ACTA

Le Parlement européen vote contre le traité anticontrefaçon ACTA | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Très décrié par les organisations de défense des libertés numériques, le texte prévoyait notamment d'augmenter la responsabilité des fournisseurs d'accès à Internet en matière de téléchargement illégal.

 

Au terme de plusieurs mois de vifs débats et de manifestations, et après une série de votes négatifs en commission, le Parlement européen a voté contre le traité de lutte contre la contrefaçon ACTA, par 478 voix contre, 39 voix pour et 165&nnbsp;abstentions. Ce texte, négocié en secret entre une dizaine de pays (Europe, Etats-Unis, Japon...) instaurait un accord commercial visant à lutter contre la contrefaçon, tant physique que numérique. Il proposait notamment de renforcer la lutte contre les médicaments contrefaits ou d'harmoniser les outils de répression contre le téléchargement illégal.

Mais pour de nombreuses associations de défense des libertés numériques ou de défense des malades du sida, le texte présentait des risques d'importantes dérives. Sur la forme, d'abord : le fait que le texte ait été négocié en secret, loin du regard des élus, posait problème. Sur le fond, surtout : bien que la version finale du texte ait été débarassée de certaines de ses dispositions les plus controversées, il comportait des mesures inédites et jugées liberticides, comme une procédure simplifiée pour que les ayants droit puissent obtenir des fournisseurs d'accès à Internet l'identité des internautes suspectés de télécharger illégalement.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Hongrie : démission du responsable de la culture au sein du gouvernement Orban

Hongrie : démission du responsable de la culture au sein du gouvernement Orban | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le secrétaire d'Etat hongrois chargé de la culture, Géza Szöcs, un poète de 59 ans, a démissionné, d'après le site officiel du gouvernement.

 

Alors que la politique culturelle du gouvernement du conservateur Viktor Orban est vivement critiquée, tant en Hongrie que dans les milieux culturels internationaux, le secrétaire d'Etat chargé de la culture, Géza Szöcs, a démissionné. La nouvelle a été relayée mercredi 16 juin par le site officiel du gouvernement hongrois.

"Beaucoup de choses m'incitent à changer et à servir les valeurs que je considère importantes, sous des conditions différentes", a expliqué Géza Szöcs, dans sa lettre de démission. Ce poète de 59 ans est issu de la minorité hongroise de Roumanie, pays dans lequel il était un dissident à l'époque du régime du dictateur Nicolae Ceausescu.

De son côté, l'opposition hongroise s'est félicitée de sa démission : "Avec Géza Szöcs, c'est un homme politique sans poids qui quitte le gouvernement. Son mandat a été caractérisé par des scandales, des nominations politiques dans le monde du théâtre et de l'opéra", a estimé le parti libéral de gauche Coalition démocratique (DK). "Moins de livres ont été publiés, des salariés des musées ont été licenciés et la production nationale de films a pratiquement été supprimée", a ajouté le DK....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Qui ouvrira le "salon" européen ?

Qui ouvrira le "salon" européen ? | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Il y a eu les livres, la presse, puis Internet. Depuis près de deux siècles, un espace virtuel de discussion a fait progresser la démocratie. Mais aujourd’hui, c’est un lieu de débat commun à tous les Européens qui nous manque, regrette une éditorialiste suédoise.

Par Maja Hagerman, de Dagens Nyheter.

 

Voilà 150 ans, c’est-à-dire à l’époque de mon arrière-arrière-arrière-grand-mère, aucun pays européen n’était encore une démocratie. Le suffrage universel n’a été introduit que vers la fin du 19e siècle, et pour les femmes, ce fut encore plus tard. Et la Suède a été longue à la détente.

Chaque pays s’est trouvé profondément bouleversé par cette réforme. Si elle a été menée à bien, c’est parce que, pendant longtemps, la pression en faveur du changement avait monté.

Une pression qui s’était exercée hors de la sphère du pouvoir, dans la presse libre, dans les romans, sur les scènes de théâtre et dans les syndicats. La percée démocratique a été précédée d’une révolution médiatique qui n’était pas très différente de celle que nous connaissons aujourd’hui.

 

La démocratie commence par le débat public....

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Parlement européen adopte la famille homoparentale

Le Parlement européen adopte la famille homoparentale | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Si elle est passée inaperçue dans la plupart des pays de l’UE, l’adoption, le 13 mars, par le Parlement européen d’une résolution sur la parité homme-femme ouvrant la porte à l’extension du mariage entre personnes du même sexe à toute l’Union a provoqué des remous en Italie. Un point de ce texte, qui n’est pas contraignant pour les Etats, “déplore” en effet les définitions restrictives de la famille adoptées dans certains d’entre eux “afin d'éviter d'avoir à garantir une protection juridique aux couples de même sexe et à leurs enfants”....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Antiterrorisme : vers une collecte massive des données personnelles des passagers aériens

Antiterrorisme : vers une collecte massive des données personnelles des passagers aériens | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Bruxelles envisage de mettre en place un nouveau système de lutte contre le terrorisme, qui passe par la collecte des données personnelles de l'ensemble des passagers aériens voyageant dans l'espace européen.

 

Un nouveau plan antiterroriste de la Commission européenne exigera la collecte massive et le stockage – pour une durée pouvant aller jusqu’à cinq ans – des données personnelles de tous les passagers voyageant sur des vols à destination ou en provenance de l'espace européen, révèle The Guardian, qui consacre sa une à ce scoop.

Les organisations de défense des libertés civiles s’inquiètent du fait que ce plan, élaboré à la suite des attentats à Paris, va à l’encontre d’une récente décision de la Cour européenne de justice, qui estime que la collecte massive de données représente une grave incursion dans la vie privée des passagers.

Ce plan, rendu public mercredi 28 janvier par la Commission européenne, prévoit la compilation de quarante-deux informations différentes sur chaque passager, y compris leur numéro de carte bancaire, l’adresse de leur domicile ou leurs préférences alimentaires, comme le fait de manger halal. Ces informations seraient stockées pour une durée pouvant aller jusqu'à cinq ans dans une base de données centrale à laquelle les services de police et de sécurité auraient accès....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

A Athènes, la lutte des crasses

A Athènes, la lutte des crasses | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Cinq ans d’austérité ont aussi profondément affecté la vie démocratique grecque.

 

La Grèce est passée de la 68e place en 2008 à la 99e place en 2014 sur l’indice de la liberté d’expression. Au cours de la même période, la dette, elle, a continué à grimper pour atteindre 175% du PIB. C’est cet endettement irréductible qui monopolise les débats de l’actuelle campagne électorale en vue des élections législatives de dimanche, pour lesquelles Syriza («la coalition de la gauche radicale») est en tête des sondages.

Pourtant, crise économique et crise démocratique sont peut-être les deux faces d’une même pièce. Comme en témoignent les récentes dérives du travail législatif au Parlement. «C’est à partir de 2012 que le nouveau système a été mis en place», constate Sotiris Koukios, un journaliste indépendant, spécialiste du Parlement. Il dénonce la surabondance d’amendements qui n’ont rien à voir avec l’intitulé des lois : «C’est totalement illégal, la Constitution l’interdit. Mais c’est devenu la règle. Des mesures critiquables ou impopulaires passent ainsi au forceps sans aucune consultation. Car ces ajouts de dernière minute sont souvent illisibles et rédigés en centaines de paragraphes qui font référence à des centaines d’articles de lois, mentionnés par leur seul nom de code.»...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La justice européenne se prononce contre le «tourisme social» - Information - France Culture

La justice européenne se prononce contre le «tourisme social» - Information - France Culture | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La Cour de Justice de l'Union européenne établit un lien direct entre le droit de séjour et le droit à bénéficier des prestations sociales dans un pays. Dans un arrêt rendu mardi 11 novembre, elle statue que les Etats membres ne sont pas tenus d'octroyer des prestations sociales à des immigrés intracommunautaires qui ne cherchent pas de travail. 


La Cour de Justice de l'Union européenne (CJUE) avait été saisie par une Roumaine, Elisabeta Dano. Avec son fils, elle vit chez sa sœur à Leipzig depuis 2010 et s’est vue refuser les aides sociales par l’Agence pour l’emploi allemande, au motif qu'elle ne cherchait pas activement du travail. La justice européenne a suivi la décision du tribunal de Leipzig, estimant qu'elle état conforme à la directive européenne sur la libre circulation. Cela confirme l’avis de l’avocat général de la CJUE, Melchior Wathelet. En mai dernier, il avait estimé que la décision de l’Allemagne permettait « d’éviter les abus et une certaine forme de « tourisme social  », reprenant l'expression de ceux qui énoncent un abus du principe de libre circulation entre États membres de l'Union européenne....


Cette décision n'apporte rien à l'état actuel du droit sur les conditions d'accès aux prestations, mais « ce qui est nouveau c'est l'argumentaire de la lutte contre le "tourisme social". Symboliquement cela valide le diagnostic porté par une partie du spectre politique qui fait de la libre circulation des personnes un problème. C'est inquiétant par ce que cela révèle d'un climat», estime Antoine Math, chercheur à l'IRES et spécialiste de la protection des droits sociaux au Gisti.....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les Croates disent non au mariage homosexuel

Les Croates disent non au mariage homosexuel | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
65,76% des Croates ont répondu «oui» à la question de savoir si le mariage devait être inscrit dans la Constitution comme «l’union entre un homme et une femme».



Les Croates ont voté dimanche en faveur d’une révision de la Constitution pour empêcher le mariage homosexuel, au cours d’un référendum réclamé par des ONG conservatrices mais jugé discriminatoire par des militants des droits de l’Homme.

 

Selon les résultats officiels portant sur les bulletins dépouillés dans près de 99% des bureaux de vote, 65,76% des Croates ont répondu «oui» à la question de savoir si le mariage devait être inscrit dans la Constitution comme «l’union entre un homme et une femme».

Trois heures avant la fermeture des bureaux de vote, le taux de participation (26,75%) était bien inférieur à celui enregistré à la même heure (33,79%) au référendum sur l’adhésion de la Croatie à l’Union européenne en 2012, et qui à la fin du vote avait été de seulement 43%.

Dans cette ex-république yougoslave de 4,2 millions d’habitants, tout récemment devenue membre de l’UE, l’Église catholique particulièrement influente a donné son plein soutien à l’organisation de cette consultation.

«Le mariage est le fondement de la famille et de la société. Les Croates ont le droit de dire si pour eux le mariage est l’union entre un homme et une femme», a déclaré dans la journée Zeljka Markic, présidente du collectif conservateur «Au nom de la famille» qui a été à l’origine de cette consultation.

Korana Horvat, une étudiante de 24 ans, a voté «non». «Aucune discrimination ne peut être bénéfique, elle ouvre plutôt la voie à de nouvelles discriminations», a-t-elle dit.

 

Le gouvernement de centre gauche dirigé par Zoran Milanovic avait appelé ces derniers jours les citoyens à voter contre un tel amendement.

«C’est un référendum triste et insensé (...) j’espère que c’est la dernière fois que nous aurons à organiser un tel scrutin de cette manière et sur ces questions», a déclaré M. Milanovic à la presse après avoir voté.

«La Constitution devrait préciser quelles sont les questions qui peuvent être soumises à un référendum et celles qui ne devraient pas en faire l’objet, qui représentent l’intimité de la famille», a-t-il ajouté...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Roms : ce que changerait l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'espace Schengen

Roms : ce que changerait l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'espace Schengen | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La potentielle entrée de ces pays est agitée comme une menace. Avec des arguments mensongers.

 

L'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'espace Schengen va-t-elle provoquer un afflux massif de ressortissants de ces deux pays en France ? Le message, alarmiste, est véhiculé par de nombreux responsables politiques.

Jean-François Copé a ainsi demandé à François Hollande, mardi 24 septembre, de "prendre une position d'opposition" sur l'adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à Schengen. Marine Le Pen a pour sa part déclaré que, "sans être encore dans Schengen, la circulation au sein de l'UE des Roumains et Bulgares, et donc des Roms, sera encore plus facile [en 2014] que maintenant".

 

La libre circulation des Roumains et des Bulgares en Union européenne est pourtant effective depuis leur entrée dans l'Union européenne, en 2007. Le passage d'une frontière de la "zone Schengen" ne nécessite depuis qu'un contrôle d'identité. "Nous avons des règles européennes sur la libre circulation des citoyens européens", a rappelé Viviane Redding, commissaire européenne à la justice, dans une forme de rappel à  l'ordre.

 

Dans ce cadre juridique, Roumains et Bulgares peuvent rester trois mois en France sans avoir à justifier de leur activité. Mais leur installation est en revanche soumise à des conditions de revenus. Il faut être étudiant ou employé dans des secteurs en demande. Et seul un certain nombre d'emplois leur était jusque-là accessible.

Ces restrictions prendront fin le 31 décembre 2013 avec la fin de la période transitoire et l'adhésion complète des deux pays de l'Europe de l'Est. Pour préparer cette échéance en France, le nombre de professions ouvertes aux Bulgares et aux Roumains est passé de 150 à 291 en octobre 2012. Sans pour autant provoquer d'arrivée massive de ressortissants de ces deux pays, souligne le ministère des affaires européennes.


L'adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à la convention de Schengen pose un autre problème pour certains pays européens. En ouvrant les frontières de l'espace Schengen à ces deux pays, cette zone aura de nouvelles frontières extérieures, notamment avec la Turquie et l'Ukraine, et une nouvelle ouverture maritime sur la Mer Noire. Autant de passages possibles pour d'autres afflux de population. Or, estimaient encore en mars 2013 l'Allemagne et les Pays-Bas, la Roumanie et la Bulgarie n'offrent pas suffisamment de garanties à cet égard, en raison notamment de la corruption des gardes-frontières...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

INFOGRAPHIE • Homosexualité – L’indice arc-en-ciel

INFOGRAPHIE • Homosexualité – L’indice arc-en-ciel | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Etat des lieux des droits des homosexuels dans l’Europe des Vingt-Sept.

 

MONICA SERRANO. Cette graphiste espagnole, diplômée de l’Institut d’arts visuels de Jerez, a travaillé pour les services infographie des quotidiens espagnols Diaro de Cadiz, Público, El País et, en Italie, pour le Corriere della Sera. Elle enseigne depuis 2012 à l’Institut européen du design à Madrid.
L’infographie ci-dessus a été publiée dans La Lettura, le supplément du Corriere della Serra, le 7 avril dernier. Elle n’intègre donc pas les données sur la Croatie, qui a rejoint l’UE le 1er juillet. Aux Etats-Unis, la Cour suprême a invalidé, le 26 juin, la loi qui définissait le mariage comme une union entre un homme et une femme.

Vincent DUBOIS's insight:

add your insight...http://www.scoop.it/t/cadmos-sais-tu-ou-en-est-l-union-europeenne

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les secrets de la forteresse Europe

Les secrets de la forteresse Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

L’UE cherche sans cesse à renforcer la surveillance de ses frontières extérieures, en utilisant des technologies toujours plus coûteuses. Mais sont-elles efficaces ? Et qui, dans nos démocraties, contrôle les contrôleurs ?

Par Frank Mulder, du de Groene Amsterdammer

 

"Il n’y a pas d’alternative”, déclarait, il y a 4 ans, Franco Frattini, commissaire européen chargé de la Justice, de la Liberté et de la Sécurité, devant le Parlement européen. Comme les criminels avaient une meilleure technologie que la nôtre, il annonçait deux projets. Le premier prévoyait la surveillance permanente de toutes les frontières extérieures, y compris à l’aide de drones, pour détecter les migrants en mer. Le deuxième proposait l’instauration de "frontières intelligentes”, permettant la reconnaissance biométrique de toutes les personnes qui entrent et sortent de l’Europe.

Le premier projet, Eurosur (système européen de surveillance des frontières), censé démarrer le 1er octobre 2013, est actuellement examiné par le Parlement européen. "Tous les Etats membres doivent créer un centre qui coordonne l’ensemble des activités de surveillance des frontières menées par la police, les douanes et la marine”, explique Erik Berglund, directeur chargé du renforcement des capacités au sein de Frontex, l’agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures, à Varsovie. “Jusqu’à présent, le partage des informations n’a lieu que sur la base du volontariat”.

Eurosur a un triple objectif, souligne Berglund : “Détecter les migrants clandestins, lutter contre la criminalité internationale et sauver les réfugiés qui s’enfuient par bateau”. Selon les ONG, ce dernier aspect est surtout un argumentaire de vente. "Eurosur contribue peut-être à repérer les bateaux”, dit Stephan Kessler du Service jésuite des réfugiés à Bruxelles. "Mais il n’existe toujours pas de procédure pour déterminer qui doit sauver les gens et où ceux-ci doivent demander le statut de réfugié. L’an dernier, Malte et l’Italie ont discuté pendant 5 jours d’un petit bateau en mer”...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Ioulia Timochenko appelle l'Europe à l'aide

Ioulia Timochenko appelle l'Europe à l'aide | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La Cour européenne des droits de l'homme s'est une nouvelle fois penchée mardi sur le cas de l'ex-première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, incarcérée dans son pays depuis août 2011.

 

L'égérie de la révolution orange de 2004, qui a dirigé le gouvernement ukrainien en 2005 puis de décembre 2007 à mars 2010 avant de prendre la tête du principal parti d'opposition, est actuellement hospitalisée à Kiev en raison de douleurs récurrentes au dos. Elle dénonce devant la CEDH le caractère illégitime de sa détention provisoire et les traitements inhumains et dégradants qu'elle aurait subis en prison.

"Elle m'a demandé de vous demander de l'aide. Il n'existe pas de système judiciaire équitable en Ukraine et vous êtes les seuls à pouvoir aider Mme Timochenko, a dit aux juges Sergueï Vlasenko, l'un de ses avocats. La seule raison de sa détention était de l'exclure de la vie politique ukrainienne et de l'empêcher de participer aux élections parlementaires du 28 octobre [prochain]."

Valentina Telychenko, autre avocate de Ioulia Timochenko, a dénoncé ses conditions de détention dans des cellules sans chauffage ni douche, éclairées vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et surveillées en permanence par des caméras. Elle aurait par ailleurs été frappée lors d'un transfert à l'hôpital...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Rejet d'ACTA: revue de presse

Rejet d'ACTA: revue de presse | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

En rejetant l’Accord commercial sur la contrefaçon (ACTA), les eurodéputés ont prouvé qu’il sont sensibles aux humeurs de l’opinion publique, se félicite la presse européenne, qui s’inquiète de la remise en question des principes de la propriété intellectuelle....

 

Mediapart: le rejet de l'accord anticontrefaçon marque symboliquement une étape dans la repolitisation de l'Europe. Perçu comme une structure lointaine et complexe, volontiers procédurier, avançant à pas minuscules de déclarations en avis, avec peu de tribuns identifiables [...]. Avec le rejet d'ACTA, il montre qu'il est une voie de recours possible pour des citoyens mobilisés. [Toutefois], la montée en puissance du législateur européen semble limitée aux questions de libertés publiques et de protection du citoyen....

 

Dans Gazeta Wyborcza, l’éditorialiste Ewa Siedlecka salue la chute d’ACTA comme “une grande victoire de la société civile” et assure que “le peuple européen” a ainsi manifesté son existence....

 

Pour Rzeczpospolita, “le vote du Parlement européen prouve qu’ACTA dans sa forme actuelle est mort”. Néanmoins, souligne le quotidien,

Les protestations des internautes ne veulent pas dire qu’ACTA n’a pas de supporters. Environ 130 organisations regroupant des auteurs et des médias se sont exprimées en faveur de l’accord. […] La fin d’ACTA ne veut pas dire que l’UE va renoncer à un accord pour protéger la propriété intellectuelle...

 

“Mauvaise nouvelle pour les éditeurs à propos du droit d’auteur”, estime Edoardo Segantini dans le Corriere della Sera :...

 

La Frankfurter Allgemeine Zeitung, de son côté, déplore une “victoire de la meute” :

La meute s’est jetée sur ACTA et a gagné (...) L’arrogance grégaire des cyber-fétichistes, cette “communauté de la toile” idéalisée et sacralisée, a voulu empêcher un précédent qui signifiait qu’enfin serait garanti par l’Etat ce que seul l’Etat peut garantir : le droit....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Nouvelle défaite au Parlement européen pour le traité ACTA

Nouvelle défaite au Parlement européen pour le traité ACTA | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

 

La commission du commerce international a adopté un rapport recommandant au Parlement de voter contre ce traité anti-contrefaçon.

 

La commission du commerce international du Parlement européen a, après les commissions des libertés, de l'industrie, du développement et des affaires juridiques, voté en défaveur du traité ACTA , un vaste traité commercial international de lutte contre la contrefaçon - littéralement accord de commerce anticontrefaçon. La commission a adopté le rapport de l'eurodéputé David Martin, qui demande au Parlement de rejeter le texte, et voté contre plusieurs amendements proposant des reports du vote ou favorables à ACTA, par 19 voix contre 12.

Négocié en secret entre plusieurs pays, dont l'UE, les Etats-Unis ou le Japon, le texte prévoit notamment un renforcement et une harmonisation des moyens de lutte contre la contrefaçon "physique" (médicaments, vêtements...), mais aussi numérique (téléchargement illégal). Il faciliterait par exemple les demandes d'identification de téléchargeurs présumés auprès des fournisseurs d'accès à Internet - une mesure très décriée par les associations de défense des libertés numériques. En début d'année, de nombreuses manifestations avaient eu lieu un peu partout en Europe et dans le monde pour demander le rejet de ce traité....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Enterré au Parlement européen, l'ACTA ressuscite au G8 (Le Monde diplomatique)

« Les espoirs ne contrebalancent pas les craintes. » C'est la conclusion, au Parlement européen, de M. David Martin, le rapporteur du groupe de travail sur l’Accord commercial anti-contrefaçon (ACTA), qui appelle en conséquence à voter contre la signature de ce traité. Pour autant, les opposants — qui vont des défenseurs des libertés sur Internet aux associations de malades inquiets d’un contrôle du commerce des médicaments fondé sur les brevets — s’abstiendront de clamer victoire. Un document de travail officieux du G 8 vient en effet de fuiter sur le site de l’European Digital Rights group (EDRi). Il entend mettre au point les « meilleures pratiques » de lutte contre la contrefaçon, pour les imposer ensuite au monde entier. Or, ce domaine est loin d’être consensuel. La propriété intellectuelle, en qui certains voient le pétrole du XXIe siècle, touche en effet aux libertés individuelles (via la surveillance d’Internet), à la santé publique (sur la question des médicaments génériques), au développement industriel (transferts de technologie, guerre des brevets dans la téléphonie mobile…).(...)...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

HONGRIE • La révolution n'est pas pour demain

HONGRIE • La révolution n'est pas pour demain | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La capitale hongroise a été le théâtre de grandes manifestations le 15 mars à l'occasion de la fête nationale.

L'éditorialiste de Magyar Nemzet, un journal très proche du pouvoir, ironise au sujet des intellectuels français qui avaient appelé à protester à Budapest contre le gouvernement Orbán.

 

Hier, le printemps est définitivement arrivé dans le bassin des Carpates. A l'occasion de la fête nationale, il y avait pléthore de manifestations festives.

A Budapest, par exemple, sous un soleil radieux, on pouvait manifester avec la Milla [organisation civile pour la liberté de la presse], librement crier contre les nazis chez les antifascistes, écouter les analystes politiques de l'opposition aux tribunes des divers partis, visiter le Parlement, descendre du château et se joindre à la marche de la paix [organisée par la majorité de droite à laquelle se sont joints un millier de Polonais] pour participer à la manifestation du gouvernement place Kossuth. Chacun pouvait choisir à sa guise. Il y avait foule dans la rue, les porteurs de banderoles devaient seulement faire attention à se rendre à la bonne adresse et ne pas se tromper de manifestation...

more...
No comment yet.