"Les diplomates ne sont pas des terroristes" | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
INTERNATIONAL - La Maison-Blanche n'a pas encore réagi, mais l'Union européenne ne devrait pas se contenter très longtemps de ce silence.

 

Premier pays européen à réagir officiellement, l'Allemagne. Berlin a exigé dimanche des explications immédiates des autorités américaines. "Il faut que du côté américain on nous explique immédiatement et en détail si ces informations de presse à propos d'écoutes clandestines totalement disproportionnées par les Etats Unis dans l'Union européenne sont exactes ou non", a déclaré la ministre de la Justice Sabine Leutheusser-Schnarrenberge dans un communiqué.

Évoquant les révélations du journal allemand Der Spiegel, le président du Parlement européen, l'Allemand Martin Schulz, a estimé que "si cela se confirme, il s'agit d'un immense scandale". "Cela nuirait considérablement aux relations entre l'UE et les Etats-Unis", estime-t-il.

Un peu plus tard dans la matinée, l'Union européenne a indiqué qu'elle avait interrogé les autorités américaines. "Nous avons pris contact immédiatement avec les autorités américains à Washington et à Bruxelles et les avons mis face aux informations de presse. Ils nous ont dit qu'ils vérifiaient l'exactitude des informations publiées hier et qu'ils reviendraient vers nous", a ajouté la Commission européenne dans un communiqué.

...