Union Européenne, une construction dans la tourmente
7.2K views | +0 today
Follow
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Crise ukrainienne: et si l'Union en profitait pour relancer l'Europe de l'énergie? | Slate

Crise ukrainienne: et si l'Union en profitait pour relancer l'Europe de l'énergie? | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
L'attitude de Moscou à l’égard de Kiev, et sa façon d'utiliser le gaz comme moyen de pression sur le pouvoir politique ukrainien en décidant de revenir sur les baisses de tarifs consenties fin 2013, devrait inciter l’Union européenne à réévaluer sa politique énergétique.

L'attitude de Moscou à l’égard de Kiev, et sa façon d'utiliser le gaz comme moyen de pression sur le pouvoir politique ukrainien en décidant de revenir sur les baisses de tarifs consenties fin 2013, devrait inciter l’Union européenne à réévaluer sa politique énergétique. Et, plus précisément, à la reconstruire si l'on suit le constat d’échec dressé en janvier 2014 par Jean Pisani Ferry, commissaire général à la stratégie et à la prospective.

Dans le rapport «La crise du système électrique européen; diagnostic et solutions», il relève que, malgré la volonté de créer un marché de l’électricité intégré et libéralisé, «ni la sécurité d’approvisionnement, ni la préservation de la compétitivité européenne, ni enfin la maîtrise des émissions de gaz à effet de serre par l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables ne sont assurées». Explosif, surtout au moment où les relations commerciales entre l’Union européenne et  la Russie se durcissent sur fond de crise ukrainienne, et où des sanctions sont maintenant prises.

 

Le gaz, dans le paysage énergétique et la production d’électricité, tient une place particulière. L’Union européenne importe environ la moitié de sa consommation. Le gaz russe arrive en tête, mais ses parts de marché ont eu tendance à se contracter au cours de la dernière décennie, estime l’institut Eurostat: de 42% en 2002, il ne représentait plus que 32% des achats de gaz de l’Union hors de ses frontières.

 

Notons au passage qu'assurant 27% des importations de charbon et 34% de pétrole brut, la Russie s’impose comme le premier pourvoyeur extérieur d’énergie de l’Union européenne –ce qui pèse forcément très lourd dans les relations diplomatiques. 

 

Cette dépendance est toutefois très variable selon les membres de l’Union. S’agissant du gaz, alors que la France ne se fournit auprès de la Russie que pour 15% de ses importations, cette proportion est plus du double pour l’Allemagne, quadruple pour l’Autriche, sextuple pour la Pologne et encore plus pour les Pays Baltes.

Dans ces conditions, au nom de la sécurité d’approvisionnement, une question mérite d’être posée: la Russie est-elle un partenaire fiable? Le Sénat français s'interrogeait déjà dans un rapport en 2007, au lendemain de la crise russo-ukrainienne de 2006. Aujourd’hui, l'interrogation est toujours d’actualité.

Certes, avec la construction de nouveaux gazoducs, les approvisionnements européens de gaz russe sont moins tributaires des relations entre la Russie et l’Ukraine par où ne transitent plus que 40% des exportations de gaz russe. Mais, au-delà même du dossier ukrainien, on voit bien les risques encourus par l’Union dans l’hypothèse où Moscou utiliserait la fermeture des robinets comme mesure de rétorsion dans le cadre d’un bras de fer diplomatique.  L’Europe, d’ailleurs, a déjà réagi: la diversification des sources d’approvisionnement depuis le début du XXIe siècle a pour objectif de repousser ce risque en réduisant la dépendance au même fournisseur....

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Sortie du nucléaire: l'Allemagne n'a jamais autant exporté d'énergie | Slate

Sortie du nucléaire: l'Allemagne n'a jamais autant exporté d'énergie | Slate | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Contre toute attente, un an après la fermeture de sept de ses seize réacteurs nucléaires encore en activité, l'Allemagne bat des records d'export d'énergie. Selon le dernier bilan de l'Organisation fédérale de l'économie de l'énergie et de l'eau...

l'Allemagne enregistre un excédent commercial équivalent à 12,3 térawatt-heures sur les trois premiers trimestres 2012.Une remontée spectaculaire par rapport à l'an dernier sur la même période, où le solde des échanges était négatif, avec 0,2 terawatt-heures. Et des résultats également en forte hausse en regard des résultats de 2010, où l'excédent commercial ne se chiffrait qu'à 8,8 térawatt-heures.

Le coût peu élevé de l'électricité produite en Allemagne la rend en effet attractive aux yeux des autres pays européens, à l'instar des Pays-Bas, devenu l'un de ses plus gros clients, où les fournisseurs d'énergie préfèrent ralentir leur production et acheter de l'électricité en Allemagne car cela revient moins cher....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L’Allemagne bat le record de production d’énergie solaire

L’Allemagne bat le record de production d’énergie solaire | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Le temps semble revenir au beau fixe pour le photovoltaïque. Vendredi et samedi, entre midi et deux heures, l'Allemagne a battu le record mondial de production d'énergie solaire : 22 gigawatts d'électricité, soit l'équivalent de 20 réacteurs nucléaires tournant à plein régime. Selon l'institut spécialisé dans les énergies renouvelables IWR, basé à Münster, cité par Reuters, cette production a permis de répondre à un tiers des besoins en électricité du pays vendredi, journée de travail classique, et presque la moitié de ceux du samedi, lorsque les bureaux et usines étaient fermés.

Ce record de 22 GW dépasse largement la puissance atteinte l'année précédente à la même époque, de 14 GW. Si le grand ensoleillement sur le pays ces derniers jours a précipité les choses, la performance est surtout à mettre sur le compte de l'augmentation par l'Allemagne de sa capacité photovoltaïque installée, qui s'élève cette année à 26 GW, soit 8 GW supplémentaires en un an.

Le pays compte ainsi aujourd'hui presque autant de capacité installée que le reste du monde (27 GW en 2011), et obtient 4 % de ses besoins totaux annuels d'électricité à partir du soleil....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'UE décide de geler les avoirs de la Banque centrale d'Iran - LeMonde.fr

L'UE décide de geler les avoirs de la Banque centrale d'Iran - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Cette décision intervient dans le cadre d'un nouveau train de sanctions incluant également un embargo sur le pétrole iranien.

 

Les pays de l'Union européenne sont parvenus mercredi 18 janvier à un accord de principe pour geler les avoirs de la Banque centrale d'Iran, dans le cadre d'un nouveau train de sanctions incluant également un embargo sur le pétrole iranien, ont indiqué plusieurs diplomates européens.

Cet embargo, qui devrait être entériné lundi prochain lors d'une réunion des ministres des affaires étrangères européens à Bruxelles, serait mis en œuvre progressivement d'ici le 1er juillet...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La comédie des sentiments

La comédie des sentiments | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Unies par leurs intérêts et divisées par leurs valeurs, l’Europe et la Russie sont contraintes de s’entendre dans un jeu de dupes où Bruxelles fait semblant de plaider pour plus de démocratie et Moscou fait semblant de l’écouter, comme on l’a vu encore une fois lors du sommet du 15 décembre.

Par Álvaro Vargas Llosa, de El Mundo.

 

Les sommets trimestriels entre la Russie et l'Union européenne laissent l'impression que les deux partenaires se détestent, mais qu'ils dansent le menuet autour du désaccord de l'heure parce qu'ils ont besoin l'un de l'autre. Le sommet qui vient d'avoir lieu à Bruxelles, entre Dimitri Medvedev et ses hôtes européens, Herman Van Rompuy et José Manuel Durão Barroso, n'a pas fait exception.

Les intérêts communs sont nombreux et les valeurs respectives quasi incompatibles. Résultat : les sommets ne vont jamais jusqu'à la rupture, mais ne permettent pas non plus de nouer une relation durable. L'Europe importe de Russie un quart de son gaz et un cinquième de son pétrole.

Et tant que le gazoduc transcaspien et d'autres projets ne se seront pas concrétisés, les choses n'évolueront pas. De plus, en ces heures funestes, l'Europe attend avec impatience que la Russie lui prête les 10 milliards de dollars que son pays est en mesure d'apporter au fonds de sauvetage européen via le FMI, comme l'a redit le conseiller économique de Medvedev.

Mais de son côté, la Russie est dépendante de l'Allemagne, son premier partenaire économique, et de l'Europe en général, qui lui achète la moitié de ce qu'elle vend. Moscou a besoin de l'Europe autant que l'Europe de Moscou. Voilà pour les intérêts communs. Et les valeurs ?..

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Gazprom s'affirme en acteur global de l'énergie - LeMonde.fr

Gazprom s'affirme en acteur global de l'énergie - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Le groupe russe met en service, mardi 8 novembre, le gazoduc Nord Stream exploité avec des partenaires européens.

 

La mise en service, mardi 8 novembre, du gazoduc Nord Stream reliant les gisements russes à l'Allemagne marque une nouvelle étape de la stratégie de Gazprom - mélange de volonté de coopérer avec les Européens et de renforcer son rôle d'acteur-clé de la fourniture de gaz au Vieux Continent. La présence de la chancelière allemande, Angela Merkel, et du premier ministre français, François Fillon, au côté du président russe, Dmitri Medvedev, en dit long sur l'importance de cette nouvelle "autoroute du gaz"...

Le projet de gazoduc South Stream, dont la construction n'a pas encore débuté et qui devrait entrer en service au milieu de la décennie, est tout aussi "politique", puisque son parcours évite l'Ukraine. Lancé au milieu des années 2000 pour tuer dans l'oeuf le concurrent Nabucco soutenu par la Commission de Bruxelles, il est cofinancé par EDF, l'italien Eni et l'allemand BASF. Là encore, c'est la sécurité d'approvisionnement du Vieux Continent qui est en jeu. "En 2030, le gaz acheminé par les gazoducs de Gazprom devrait représenter 50 % de l'approvisionnement total de l'Europe" (contre 26 % en 2011), résume Colette Lewiner, directrice du secteur énergie du consultant Capgemini...

La Commission européenne voit d'un très mauvais oeil les Etats membres faire ainsi cavalier seul pour assurer la sécurité de leurs approvisionnements. Elle prépare un texte qui les obligerait à lui demander son accord avant de signer un contrat avec un pays tiers, notamment la Russie. "Pour que l'UE et ses Etats membres parlent d'une seule voix", résume Gunther Oettinger, commissaire européen chargé de l'énergie...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Bruxelles, future capitale verte de l'Europe ? - Les Inrocks

Bruxelles, future capitale verte de l'Europe ? - Les Inrocks | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Des parcs à n’en plus finir, des projets eco-friendly, le développement des zones cyclables… Bruxelles figure dans le top 4 des villes en lice pour décrocher le titre de capitale verte européenne en 2015.

 

“Bonjour, vous êtes arrivé à Bruxelles-Midi. Welkom op Brussel-Zuid.” Quartier de la gare, dans le centre : du bruit, des pots d’échappement, quelques petits arbustes. Un peu plus bas, une borne de vélos en libre-service. Il suffit de sortir de ce capharnaüm et de faire quelques mètres pour remarquer les arbres bordant les boulevards. “Au XIXe siècle, l’urbanisation de Bruxelles s’est développée sur la base de grandes allées plantées, ce qui explique son maillage vert”, explique l’urbaniste Marie Demanet, coordinatrice du bureau d’études ERU, spécialisé dans l’urbanisme durable, qui participe activement à la construction de la ville. Bruxelles compte en tout 8 000 hectares de pelouses à tondre. L’administration de Bruxelles-Environnement s’occupe d’un quart des hectares, le reste est entretenu par les différentes communes de la ville et est “géré de façon exemplaire” : aucun pesticide ne serait utilisé pour prendre soin des plantes. Autour des pelouses du parc Tenbosch, à Ixelles, les chiens ont même leur propre espace, évitant aux flâneurs de bien mauvaises surprises.



À Bruxelles, 75 % des consommations d’énergie et 70 % des émissions de CO2 proviennent du secteur du bâtiment. Depuis 2004, l’administration régionale multiplie les initiatives et les aides en faveur du développement durable dans ce secteur. Le but : “Inciter à rénover, mieux isoler et surtout équiper les bâtiments pour réaliser des économies d’énergie et réduire les émissions”, analyse l’architecte Bernard Deprez, professeur à la fac d’architecture La Cambre Horta et coauteur avec Jean Cech de Les bâtiments exemplaires se racontent (à Bruxelles). Depuis, toitures vertes, citernes de récupération d’eau de pluie et façades en bois apparaissent comme des champignons dans le paysage urbain. Les résultats, discrets, semblent satisfaisants : “En moins de dix ans, les techniques dites de rénovation durable commencent à se répandre. Entre 10 et 15 % des constructions obéissent aux normes. Mais il y a encore du chemin à faire”, explique-t-il....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Espagne annonce de nouvelles économies, la zone euro rassurée

L'Espagne annonce de nouvelles économies, la zone euro rassurée | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le gouvernement espagnol a approuvé un projet de loi créant une série de nouvelles taxes sur le secteur énergétique du pays, qui devraient rapporter 2,7 milliards d'euros.

 

"C'est une des réformes les plus indispensables, car la dette laissée par les précédents gouvernements dans ce secteur atteint 24 milliards d'euros et si on n'y mettait pas un frein, elle pouvait augmenter chaque année de 5 milliards", a expliqué à la presse la porte-parole du gouvernement, Soraya Sáenz de Santamaría, à l'issue du conseil des ministres.

La réforme vise à compenser "le déficit de tarif, qui est la différence entre ce que coûte la production d'électricité et ce que l'on obtient par sa vente". Le gouvernement conservateur introduit notamment deux nouvelles taxes sur l'énergie nucléaire, une taxe sur l'énergie hydroélectrique ainsi qu'un impôt de 6 % sur la production d'énergie en général. La réforme se déroulera en "deux phases", a précisé le ministre de l'industrie, José Manuel Soria, avec comme premier objectif "d'arriver à un déficit de tarif de 1,5 milliard d'euros cette année", contre environ 5 milliards par an en 2010 et en 2011, puis "à partir de 2013 il ne pourra plus y avoir de déficit de tarif".

Les finances publiques de l'Espagne sont particulièrement surveillées actuellement, alors que le pays s'est engagé à réduire son déficit public de 8,9 % à 6,3 % du PIB en 2012. L'Espagne, quatrième économie de la zone euro, bénéficie depuis juin d'une promesse d'aide de la zone euro de 100 milliards d'euros pour ses banques. Elle est désormais sous pression, à la fois du marché et de ses partenaires européens, pour demander un sauvetage financier plus large, mais affirme ne pas avoir encore pris de décision à ce sujet....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'UE impose un embargo pétrolier sans précédent contre l'Iran - LeMonde.fr

L'UE impose un embargo pétrolier sans précédent contre l'Iran - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'objectif  est d'intensifier la pression sur Téhéran afin qu'il revoie son programme nucléaire controversé, selon les pays européens.

 

Les pays de l'Union européenne se sont mis d'accord, lundi 23 janvier, pour imposer un embargo pétrolier graduel contre l'Iran ainsi que pour sanctionner sa banque centrale. Le but est d'assécher le financement de son programme nucléaire, ont indiqué plusieurs sources diplomatiques. "Un accord de principe pour un embargo pétrolier contre l'Iran a été trouvé" lors d'une réunion des ambassadeurs des pays de l'UE à Bruxelles, selon une des sources. Il doit être formellement entériné à l'occasion d'une réunion des ministres des affaires étrangères européens qui a débuté dans la matinée.

En outre, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a confirmé envoyer des inspecteurs en Iran du 29 au 31 janvier pour "régler toutes les questions importantes" en suspens au sujet du programme nucléaire controversé de Téhéran. La mission sera dirigée par Herman Nackaerts, vice-directeur général de l'agence onusienne. "L'équipe de l'agence va en Iran dans un esprit constructif, et nous sommes confiants dans le fait que l'Iran travaillera avec nous dans le même esprit", a déclaré le directeur général, Yukiya Amano, cité dans un communiqué....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Vers un embargo européen sur le pétrole iranien - LeMonde.fr

Vers un embargo européen sur le pétrole iranien - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Les pays européens envisagent un embargo sur l'achat de pétrole brut iranien si Téhéran refuse de coopérer sur son programme nucléaire.

 

La décision devrait être officialisée le 30 janvier, lors de la prochaine réunion des ministres des affaires étrangères de l'UE. Après la publication d'un rapport de l'AIEA concluant que l'Iran avait travaillé à la mise au point de l'arme nucléaire et continuerait peut-être des recherches en ce sens, un embargo européen avait été évoqué mais certains pays membres étaient réticents à cette idée. La Grèce, qui se procure à crédit environ 50 % de son pétrole auprès de l'Iran, était farouchement contre.

Mais des diplomates ayant participé à des réunions sur ce dossier assurent qu'Athènes, mais aussi Rome et Madrid, ont levé leurs objections. Le chef du gouvernement italien, Mario Monti, a confirmé dans un entretien au Figaro que son pays "serait prêt à participer à toute nouvelle sanction imposée par l'Europe".

En 2010, l'UE avait acheté 18 % du pétrole iranien vendu dans le monde, le reste allant principalement en Asie. Le commissaire européen à l'énergie, Günther Öttinger, assure également qu'en cas d'embargo pétrolier sur l'Iran, l'Europe pourrait s'approvisionner à d'autres sources, notamment chez le premier pays producteur de l'OPEP, l'Arabie saoudite....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Union européenne hésite à se passer du pétrole iranien - LeMonde.fr

L'Union européenne hésite à se passer du pétrole iranien - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'UE a alourdi ses sanctions contre l'Iran jeudi, sans renoncer à importer du pétrole iranien, ce qui aurait des effets limités sur l'économie du pays.

 ...

Des sanctions pétrolières conjointes entraîneraient des coûts pour certains Etats aux économies fragilisées, comme l'Espagne, la Grèce et l'Italie, qui importent respectivement 14,6 %, 14 %, et 13,1 % de leur pétrole brut d'Iran, selon des données mensuelles compilées par la Commission européenne.

L'effet de telles sanctions sur l'économie iranienne est également mis en doute, le pays pouvant trouver en Asie, où il réalise l'essentiel de ses exportations, des acheteurs prêts à compenser ses pertes en Europe. L'Union a consommé, au premier semestre 2011, 18 % des exportations pétrolières iraniennes, en volume, selon les statistiques du département de l'énergie américain. La Chine (22 % des exportations iraniennes), le Japon (14 %), l'Inde (13 %) et la Corée du Sud (10 %) n'ont en rien indiqué qu'ils comptaient limiter leurs achats.

Une telle réorganisation des exportations iraniennes prendrait néanmoins du temps, et aurait un coût...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Ioulia, le gaz et l'avenir européen

Ioulia, le gaz et l'avenir européen | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le procès de l’ancien Premier ministre reprendra le 27 septembre, trois jours après la visite du président Ianoukovitch en Russie. Car entre Kiev et Moscou se joue une partie stratégique, dans laquelle l’Europe a aussi son rôle à jouer..

Par Martin M. Šimečka.

more...
No comment yet.