Bye Bye France
12 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Michelle B. Prevot
Scoop.it!

Frédéric Lefebvre élu député d'Amérique du Nord | France-Amérique

Frédéric Lefebvre élu député d'Amérique du Nord | France-Amérique | Bye Bye France | Scoop.it
Frédéric Lefebvre est élu député des Français d'Amérique du Nord avec 53,75% des suffrages exprimés. Le candidat UMP a remporté le vote électronique avec 8010 voix contre 6820 pour Franck Scemama, et consolide ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Michelle B. Prevot from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Les étudiants prêts à dépenser 500 euros par mois pour se loger

Les étudiants prêts à dépenser 500 euros par mois pour se loger | Bye Bye France | Scoop.it

Chaque année, la majorité de la nouvelle salve des quelques 2,2 millions d'étudiants en France bataille pour trouver un logement à louer sur l’épineux marché immobilier tricolore. Face au manque de disponibilité en cités universitaires ou en résidence étudiantes, la plupart se tourne vers un logement étudiant en secteur privé. A partir de données cumulées en 2012, LocService, spécialiste de la location et qui traite près de 100.000 demandes de logements étudiants par an, a réalisé une analyse des besoins des étudiants dans le domaine de la location dans le parc privé.

 

 

De 423 euros pour une chambre à 659 euros pour un T2

 

Sans surprise, en majorité (51,6 % des cas), les étudiants recherchent un studio. Dans la catégorie des logements individuels, les chambres (9,6 %) ou les T1 (10,3 %) complètent le marché. Tandis que les étudiants en couple ou en colocation préfèrent les appartements (28,5 % des demandes), avec une majorité de T2 (18,4 %). Dans 43 % des demandes, la population estudiantine est en quête d’une location meublée. Plus le logement est petit, plus la demande en meublé est forte. Ainsi, si 64 % des chambres sont souhaitées meublées, le taux tombe à 50 % pour les studios et 25 % pour les appartements.

 

Quel budget les étudiants sont-ils prêts à consacrer à leur futur logement ? D’après l’étude, un étudiant se dit capable de débourser en moyenne 423 euros pour une chambre et 868 euros pour un T3 en colocation. Pour un studio, il pourra y consacrer en moyenne 516 euros et pour un appartement disposant d’une chambre individuelle (T2) jusqu’à 659 euros.

 

Bien sûr, ces moyennes de prix mensuels de loyer masquent de fortes disparités selon les agglomérations. « Pour s’en convaincre, notent les auteurs de l’étude, il suffit d’analyser le marché des studios dans les principales villes étudiantes de France et de comparer le budget maximum des étudiants aux loyers moyens constatés. » Ainsi, dans le classement établi par LocService (voir tableau ci-dessous), en bas figure Poitiers, dont le budget moyen souhaité par les étudiants, à 357 euros, dépasse légèrement le loyer moyen, à 313 euros. A l’inverse, au top du classement, se situe Paris avec un budget moyen de 686 euros, qui s’écarte de plus de 150 euros du loyer moyen parisien, à 853 euros.

 

 


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Scooped by Michelle B. Prevot
Scoop.it!

Immobilier : la loi Duflot va encadrer les frais d'agence et les tarifs ... - Challenges.fr

Business Immo
Immobilier : la loi Duflot va encadrer les frais d'agence et les tarifs ...
more...
No comment yet.
Scooped by Michelle B. Prevot
Scoop.it!

Trois femmes ministres portent la marque France

Trois femmes ministres portent la marque France | Bye Bye France | Scoop.it
INTERNET - Najat Vallaud-Belkacem, Marie-Arlette Carlotti et Cécile Duflot posent ce mercredi en bleu, blanc, rouge sur une photo postée sur Twitter par Michèle Delaunay...
Michelle B. Prevot's insight:

What' NEXT ..?

more...
No comment yet.
Scooped by Michelle B. Prevot
Scoop.it!

Récupérer vos taxes ! | Etudes Australie Consulting - étudier en ...

Récupérer vos taxes ! | Etudes Australie Consulting - étudier en ... | Bye Bye France | Scoop.it
Récupérer vos taxes ! Publié par Etudes-Australie | 11 juin 2013 | Commentaires fermés. Toute personne travaillant en Australie paie des impôts sur le revenu (impôt pris à la source). Cette taxe peut varier de 13 à 29% de votre salaire.
more...
No comment yet.
Scooped by Michelle B. Prevot
Scoop.it!

Des tarifs adaptés à chaque profil d'investisseurs - Boursorama

Des tarifs adaptés à chaque profil d'investisseurs - Boursorama | Bye Bye France | Scoop.it
Des tarifs adaptés à chaque profil d'investisseurs
Boursorama
question a un pro de l`immobilier . L`orientation ideale d`une maison ? L`orientation ideale est elle la meme si j`achete un bien mmo en Espagne que sur la cote d`azur ?
Michelle B. Prevot's insight:

avec Le LGL* LOCAL*GLOBAL*LOCAL Ce sont les Personnes qui sont en Capacité en CHOISIR CE QU'ELLES VEULENT Parc que capables d'augmenter leurs revenus au NIVEAU Qu'elles DECIDENT ...!

Le LGL* C'est Quoi et Comment Ca marche ?
http://Twitter.com/TheCitoyen

more...
No comment yet.
Rescooped by Michelle B. Prevot from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Le marché immobilier de luxe indique les vrais chiffres de l’exil fiscal

Le marché immobilier de luxe indique les vrais chiffres de l’exil fiscal | Bye Bye France | Scoop.it

"L'enfer fiscal" décourage des résidents français et des non-résidents. Résultat : le mouvement d'exil fiscal se poursuit, ce qui impacte le marché immobilier haut de gamme.

 

 

A plusieurs reprises, j'ai consacré des billets à l'exil fiscal. Le dernier confirmait la poursuite du mouvement. A la mi-avril, je viens de rencontrer Charles-Marie Jottras, Président du Groupe Féau. « Sur la population des nouveaux mandats de vente entrés au second semestre 2012, pour des biens supérieurs à 2 millions d'euros, 25% des vendeurs quittent la France. Pour les biens d'une valeur de plus de 7 millions d'euros, 44% des vendeurs quittent également l'Hexagone ».

 



Immobilier haut de gamme : le poids des non-résidents


Ce n'est pas nouveau. Depuis l'an dernier, des retraités, mais également des jeunes entrepreneurs préfèrent s'expatrier. Cependant Féau m'apporte une précision intéressante : sur ces 25% de vendeurs d'un bien supérieur à 2 millions quittant la France, 8,5% sont des résidents français et 16,5% des non-résidents. Par conséquent des propriétaires payant leurs impôts ailleurs qu'en France. Pour les plus gros actifs immobiliers, le poids des non-résidents grimpe à 28%. Non-résidents ou pas, les quelques centaines de départs ont pour conséquence de mettre sur le marché des biens à vendre qui totalisent environ 1,6 milliards d'euros.

 



Notre image « d'enfer fiscal »


Pas de doute, le chiffre symbolique de 75% en matière d'impôt sur le revenu et la lourde fiscalité sur le capital effraient les contribuables français. Mais aussi les non-résidents, alors qu'ils ne sont pas concernés par ces dispositifs fiscaux. En revanche, les non-résidents supportent le régime fiscal des plus-values immobilières : exonération au bout de 30 ans de détention contre seulement 15 ans auparavant et imposition des plus-values aux prélèvements CSG-CRDS !

 

 


Des régimes dérogatoires


Seuls échappatoire : pouvoir profiter des mesures dérogatoires instaurées par Bercy pour les gros clients du pays du Golfe. Par exemple la famille de l'Emir du Qatar. Ou la famille royale d'Arabie Saoudite... qui compterait quelques 10.000 personnes ! Alors qu'ils sont très attirés par Londres, les clients en provenance des pays du Golfe consacrent environ 10.000 millions d'euros pour s'offrir un bien immobilier à Paris. Une preuve que ces régimes de faveur tricolores ont du bon. Quand Paris les appliquera-t-il à ses propres ressortissants ? En attendant, des cadres et jeunes diplômés quittent la France.

 

 


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
Michelle B. Prevot's insight:

... Ben OUI "on" s'en va ...
Ma Grand Mère d'origine Indienne disait toujours
"C'est celui qui n'est pas bien ... qui s'en va.."
Vous aussi vous voulez QUITTER La France mais pas n'importe comment, ni pour n'importe où ?
Contactez-nous eLGL@Me.com +33.651.738.277

more...
No comment yet.
Rescooped by Michelle B. Prevot from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Taxe micro-logements : nouveau seuil de loyer, jusqu'à 40% de taxation

Taxe micro-logements : nouveau seuil de loyer, jusqu'à 40% de taxation | Bye Bye France | Scoop.it

 

Instaurée par la loi de finances 2012, la taxe sur les micro-logements frappe certains propriétaires percevant des revenus issus de la location d'une surface habitable inférieure ou égale à 14m⊃2; dans les villes ou le marché immobilier est particulièrement tendu (à Paris et en région parisienne, sur la Côte d'Azur et dans le Genevois français). Pour l'année 2013, le seuil de déclenchement de la taxe a été fixé à 40,88 euros / m⊃2;, hors charges. Et ce, quel que soit l'état du bien (neuf ou ancien) et qu'il soit loué nu ou meublé. Par exemple, les revenus tirés de la location d'une chambre de bonne de 12 m⊃2; à Boulogne Billancourt dans les Hauts-de-Seine, pour plus de 490 euros mensuels, charges non comprises, n'échapperont pas à la taxation.  

 

 

Jusqu'à 40% de taxation

 

Pour les propriétaires, plus l'écart est important entre le loyer de référence et le loyer pratiqué, plus la taxe augmente (voir tableau ci-dessous). Elle peut représenter jusqu'à 40% des loyers encaissés s'ils dépassent 77,67 euros / m⊃2;. Par exemple, le propriétaire d'un logement de 9 m⊃2; dans le 7e arrondissement parisien loué 660 euros mensuels, soit 73,3 euros/m⊃2;, devra acquitter 2 613 euros de taxes, non déductibles, en 2013 (660 X 12 X 33%). Censée dissuader les propriétaires de louer à prix d'or de très petites surfaces, cette taxation a toutefois des limites. En effet, elle ne concerne que les logements loués, au minimum, neuf mois consécutifs. Grande est ainsi la tentation pour certains bailleurs de multiplier les baux courts pour échapper à la taxe ou encore de surévaluer la surface du logement afin de faire redescendre le loyer à un niveau moins exposé fiscalement. 

 

 

Loyer au m⊃2; :

 

- A partir de 40,88 € : 10% taux de taxe

- A partir de 47,01 € : 18% taux de taxe

- A partir de 53,14 € : 25% taux de taxe

- A partir de 63,36 € : 33% taux de taxe
- A partir de 77,67 € : 40% taux de taxe

 

 


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
Michelle B. Prevot's insight:

Ce que je trouve ... peu limite car ... le con dans l'histoire c'est le locataire ... qui n'a pas le choix .. ?

 

more...
No comment yet.