Buzz e-sante
140.2K views | +249 today
Follow
Buzz e-sante
Un autre regard sur le digital santé
Curated by Rémy TESTON
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Rémy TESTON from Télémédecine & e-Santé
Scoop.it!

Santé connectée : entre fascination et inquiétudes

Santé connectée : entre fascination et inquiétudes | Buzz e-sante | Scoop.it

Gérer ses informations médicales à travers des applications est une pratique de plus en plus courante. A cet effet, l'exploitation et la sécurisation de ces données donnent matière à réflexion. Beaucoup d'utilisateurs se posent en effet la question, où iront toutes ces données ? Existe-t-il un cadre légal pour protéger ces informations à caractère personnel ?


Via Clinique PASTEUR
more...
No comment yet.
Rescooped by Rémy TESTON from e-santé,m-santé, santé 2.0, 3.0
Scoop.it!

Tu vas bien ? Attends, je checke mes applis santé !

Tu vas bien ? Attends, je checke mes applis santé ! | Buzz e-sante | Scoop.it
Du coup, j'ai eu envie de vous préparer une petite liste d'applications santé. Mais pitié, n'en abusez pas ! Un nombre hallucinant d'applis santé. On estime à environ 17 000 le nombre d'applis santé disponibles actuellement ...

Via nathalie Bissot-Campos
more...
No comment yet.
Rescooped by Rémy TESTON from Cybersécurité - Innovations digitales et numériques
Scoop.it!

Quantified self, m-santé : le corps est il un nouvel objet connecté ?

Mesurer le nombre exact de pas parcourus dans la journée, suivre son poids avec une balance connectée, mesurer la qualité de son sommeil avec un bracelet un podomètre ou une montre, autant de possibilités offertes aux adeptes de la « quantification de soi ». Ces objets connectés posent des questions nouvelles. C’est pourquoi, à l’occasion de la publication du Cahier innovation et prospective consacré à ce sujet, la CNIL organise une table-ronde afin d’éclairer le débat ainsi que des ateliers avec les professionnels.


Via Stéphane NEREAU
more...
Stéphane NEREAU's curator insight, June 28, 2014 5:18 AM
Quelques bonnes pratiques du quantified self

1.      Préférez l’utilisation d’un pseudonyme sur les plateformes où vos données peuvent être publiées.

2.      N’automatisez pas le partage de vos données vers d’autres services (notamment vers les réseaux sociaux).

3.      Ne partagez les données qu’avec un cercle de confiance (en limitant l’accès au travers du réglage de vos paramètres de confidentialité lorsque cela est possible).

4.      Effacez et/ou récupérez vos données lorsque vous n’utilisez plus un service.

5.      Dans le cas de l’utilisation d’une application ou d’un capteur dédié à un usage médical ou présenté comme tel (outil de diagnostic, suivi de pathologie), assurez-vous de la fiabilité des informations fournies auprès d’un professionnel de santé.

Vigisys's curator insight, August 3, 2014 5:27 AM

Parmi les questions à se poser : à quoi cela sert-il ? Et la réponse n'est pas : "rien". Mais tout reste à faire pour donner du sens et rendre le service attendu : une meilleure santé. En médecine on appelle ça la sémiologie : passer des signes à l'identification d'une pathologie. La sémiologie attachée à ces nouvelles mesures reste à définir, ce qui passera par la mise en place d'études cliniques et évaluations médicales.

Rescooped by Rémy TESTON from eSanté & Télémédecine
Scoop.it!

Médias sociaux : où en sont les hôpitaux ?

Médias sociaux : où en sont les hôpitaux ? | Buzz e-sante | Scoop.it

Dans le domaine de la santé, en France, les professionnels sont soumis à des règles de communication spécifiques, qui peuvent les rendre frileux et rétifs à l'usage des médias sociaux.

Qu'en est-il aux Etats-Unis ?

Keith Korneluc a agrégé les données d'une étude réalisée avec l'International Council for Quality Care dans une infographie qui recense les pratiques et l'usage des médias sociaux par le top 100 des hôpitaux américains.

Vous pouvez la consulter dans la suite de ce billet.


Via Henri Lefèvre, Giovanna Marsico, Sophie Lebreton
more...
No comment yet.