Cartes postales sonores, cinéma pour l’oreille, ambient music. Esthétiques et procédés picturaux dans les musiques contemporaines, pop-rock et ‘expérimentales’ | Bureau de curiosités | Scoop.it

Cet article se propose d’étudier la notion de paysage sonore dans certaines musiques enregistrées du XXe siècle, en un parcours qui débute par la « carte postale sonore », s’intéresse à la notion de « cinéma pour l’oreille » puis propose une réflexion autour des musiques dites anecdotique (Luc Ferrari) d’ameublement (Éric Satie), ambient (Brian Eno) ou minimales (Alvin Lucier). Il s’agit d’étudier différentes stratégies où des compositeurs, musiciens ou cinéastes essayent de penser la musique ou le son en termes d’image, d’architecture ou de narration.


Via Jacques Urbanska