Bugarach
Follow
Find
12.4K views | +0 today
Bugarach
The Post 2012 Village
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Bugarach: the French village destined to survive the Mayan apocalypse

Bugarach: the French village destined to survive the Mayan apocalypse | Bugarach | Scoop.it

 


Bugarach … AKA 'the doomsday destination'. Photograph: Reuters

Up in the foothills of the Pyrenees, in a tiny village nestled amid breathtaking landscapes and eagles in flight, a man in a woolly hat pushes a wheelbarrow up a narrow street whistling to himself as the smell of woodsmoke drifts out of chimneys. The only sight slightly out of place are 20 zombies, staggering wild-eyed and bleeding, down the mountain path. But, unlike most of the bizarre things said about this place, the zombies at least make sense. "We're making a pastiche film about the apocalypse for our university leaving do," says Joel, 23, a pharmacy student from Montpellier dressed in a torn grey suit with two black eyes and a dribble of blood from his mouth. His student friend, a dwarf in a cow suit, adds: "Bugarach was the perfect setting. Everyone knows this village as the world centre of armageddon, we couldn't resist."

Bugarach, with its two narrow streets, 176 residents, little agriculture, scores of wild orchids and virtually no pollution, was barely heard of a few years ago. Now, it's arguably the most famous village in France, known variously as "the village at the end of the world", the "chosen village", or as CNN put it, "the doomsday destination".

According to a prophecy/internet rumour, which no one has ever quite got to the bottom of, an ancient Mayan calendar has predicted the end of the world will happen on the night of 21 December 2012, and only one place on earth will be saved: the sleepy village of Bugarach. The mayor, Jean-Pierre Delord, a farmer in his 60s, first spotted the apocalyptic forecast online two years ago after being alerted by a villager. He mentioned it at a council meeting, suggesting special security measures, perhaps army logistics, to handle an influx of visitors in December 2012. Someone at the meeting told the local press and before long world news agencies and Japanese TV crews were pacing the cobbles asking baffled villagers their views on armageddon.

(...)

more...
No comment yet.
Rescooped by Jacques Le Bris from La Cantine Toulouse
Scoop.it!

SeoCamp Day Toulouse #101112

SeoCamp Day Toulouse #101112 | Bugarach | Scoop.it

La date du 10/11/12 n’a pas été choisie par hasard.

 

Le SEOCamp Day de Toulouse doit être organisé absolument avant la mort du SEO et surtout pour la fin du monde. Au départ il a été prévu un rassemblement de tous les SEO le 21/12/2012 à Bugarach mais le site sera finalement interdit d’accès.

http://0z.fr/URniR

 

Comme il a fallu que l’évènement SEO soit organisé ce jour même, la date du 10/11/12 a été retenue car 10+11=21 et le 12 du mois de décembre est déjà inclus dans 2012

Il faut reconnaître que c’est un peu tordu mais c’est un des multiples astuces du SEO et en plus la date doit coïncider avec la fin du Concours de référencement Sentimancho organisé par @BeTrash_SEO. De nombreux participants et non des moindres étaient attendus à l’événement de Toulouse.

Un 301 a été opéré, et La Cantine Numérique de Toulouse, habituellement fermée le Samedi (ce qui a toujours étonné les amis parisiens !), a spontanément ouvert les portes de ses nouveaux locaux pour cet ultime événement (on ne sait jamais !?) avant la fin du SEO et du monde.

(...)


Via La Cantine Toulouse
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fin du monde : tout est complet 30km autour de Bugarach

Fin du monde : tout est complet 30km autour de Bugarach | Bugarach | Scoop.it
Deux mois avant le 21 décembre, date de la fin du monde selon certains, tout les hôtels sont complets à 30 km autour du village de Bugarach. Le maire s'inquiète de voir débarquer des milliers de gens en même temps.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Théorie de la fin du monde : le pic de Bugarach interdit d'accès le 21 décembre

Théorie de la fin du monde : le pic de Bugarach interdit d'accès le 21 décembre | Bugarach | Scoop.it

Le pic de Bugarach (Aude) et ses galeries souterraines seront interdits d'accès le 21 décembre pour dissuader un éventuel afflux "d'illuminés" qui seraient tentés d'y trouver refuge contre la fin du monde annoncée à cette date par des tenants de l'apocalypse, a indiqué vendredi le préfet Eric Freysselinard à Carcassonne.

 

Les accès seront également interdits trois jours avant et un ou deux jours après, a-t-il dit.

Les théories fourmillent sur internet qui font du pic de Bugarach un des endroits sur le globe où se réfugier pour échapper à la fin du monde, annoncé le 21 décembre, interprétation millénariste du calendrier Maya. 

 

Le maire de Bugarach, Jean-Pierre Delord, fait part depuis plusieurs semaines de ses inquiétudes. La fréquentation du pic a en effet doublé depuis que la fin du monde est à la mode. Le comportement des visiteurs a de quoi nourrir, en outre, quelques inquiétudes sur leur sécurité. "Je les appelle les “tracassés du pic”, explique-t-il. Des types qui font l’escalade en aube, d’autres qui déambulent à poil dans les broussailles, d’autres qui se font baptiser dans le lac de la Vène..."

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Waiting for l'Apocalypse

Waiting for l'Apocalypse | Bugarach | Scoop.it

À 00H32, le vendredi 21 décembre 2012 (heure de l’Apocalypse), je serai sûrement au lit avec mon fils endormi à mes côtés, car le lendemain, il y a école à 8H30. Peut-être ferais-je mieux de prendre un billet de train pour l’Aude et d’aller me réfugier avec lui dans l’accueillant village de Bugarach. Le village, planétairement connu dorénavant, qui dit-on sera épargné par la Fin du Monde parce qu’il est le garage à ovnis des extra-terrestres.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Bugarach veut décourager les visiteurs de l’Apocalypse

Bugarach veut décourager les visiteurs de l’Apocalypse | Bugarach | Scoop.it

En personne, le préfet de l’Aude, Eric Freysselinard, a testé samedi l’ascension du pic de Bugarach (Aude). Cette montagne des Hautes-Corbières fait l’objet d’un buzz mondial et d’une agitation médiatique sans précédent. Les partisans de l’Apocalypse pourraient rejoindre ce site considéré comme un refuge pour survivre à la fin du monde annoncée pour le 21 décembre selon un calendrier maya controversé.

« Le site est magique… mais seulement par la beauté de ses paysages », commente le préfet, qui a rencontré des habitants préoccupés pour leur tranquillité. D’ores et déjà, il dissuade les curieux de venir le 21 décembre, dressant le portrait d’un village inconfortable pour une foule. Il a lui-même emprunté le sentier très escarpé qui conduit au sommet après deux heures de progression difficile. « En ce début novembre, le chemin est difficilement praticable. En décembre ce sera encore pire », analyse le préfet à l’issue de l’ascension, où il n’a croisé que des vrais randonneurs et aucun illuminé.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Une visite en images du Pic de Bugarach

Une visite en images du Pic de Bugarach | Bugarach | Scoop.it
Pic de Bugarach (1230 m). As 12-12-12 approaches, Mt Bugarach beacons, cited as a centre for 'ascension'.

 

(...)

 

According to local estimates, numbers of people climbing Mt Bugarach have doubled, to around 20,000 this year (there seems to be no way of monitoring numbers as there is nothing ‘official’, yet there was a very steady stream of people on Wednesday 7th November).

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Twitter / MaxPanipucci: Conquistata la vetta di Bugarach ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

A Bugarach, l’apocalypse se prépare

A Bugarach, l’apocalypse se prépare | Bugarach | Scoop.it

Les gendarmes du Peloton de haute montagne d'Osseja en mission sur le pic de Bugarach. |

 

Le 21 décembre 2012, ce pic rocheux serait la dernière terre de salut pour ceux qui croient à la fin du monde. L’afflux prévu de milliers de personnes fait craindre le pire.

 

Combien d’illuminés, de curieux et de journalistes se presseront, le 21 décembre prochain, sur les flancs du pech de Bugarach, massif calcaire culminant à 1 231 mètres dans la Haute-Vallée de l’Aude ?

Le préfet du département, Eric Freysselinard, aimerait pouvoir répondre à cette question. Car le succès des thèses sur l’imminence de la fin du monde est en train de lui poser un sérieux problème d’ordre public.

 


Inquiète également, la Fédération européenne des centres de recherche et d’information sur le sectarisme (Fecris), qui se rend ce vendredi sur les lieux pour son colloque annuel. Selon les prophètes de l’apocalypse, Bugarach figure au nombre des lieux qui seraient épargnés par les tremblements de terre et autres tsunamis prévus à cette occasion.

C’est là qu’il faudrait être pour avoir une chance de compter au nombre des rescapés. Certains gourous y ajoutent un bonus : le jour de la catastrophe, affirment-ils, un vaisseau spatial extraterrestre jaillira des profondeurs de la montagne où il se dissimule depuis quinze mille ans. Tel une arche de Noé moderne, il embarquera une poignée de Terriens tandis que les autres périront.

Des bousculades sont à craindre
Deux bonnes raisons, pour les plus crédules, de gagner coûte que coûte l’impressionnant bastion rocheux. Mais s’ils sont trop nombreux à répondre à l’appel du Bugarach, l’excursion mystique risque de tourner au drame. Certes, le sentier escarpé qui conduit au sommet avant de redescendre sur l’autre versant ne réclame pas de compétences en alpinisme.


De mystérieux dessins parsèment le sommet du pic.


Cependant, dans les derniers mètres, le vide n’est jamais loin. « On peut tout redouter, explique le préfet. Une bousculade, des chutes de pierre, un mouvement de panique, des crises d’hystérie… A ce tableau, il faut encore ajouter d’éventuels phénomènes de décompensation. » Entendez les pulsions suicidaires qui pourraient surgir parmi les pèlerins de Bugarach lorsqu’ils se rendront compte que l’apocalypse n’est pas au rendez-vous.

Un temps, Eric Freysselinard a espéré que la date avancée pour la fin des temps – le 21 décembre 2012 – soit remise en cause. Et que le pic de Bugarach redevienne l’aimable but de randonnée qu’il a toujours été. 

Cette échéance funeste a surgi voici quelques années, à la faveur de l’interprétation erronée d’un calendrier des Indiens mayas : le décompte des années s’arrêtait ce jour-là ! Il n’en fallait pas davantage pour conclure à l’apocalypse.

Il y aura du monde sur la montagne
Popularisée par un film catastrophe à succès (2012, de Roland ), la thèse a prospéré sur Internet. En mai dernier, des fouilles archéologiques au Guatemala ont mis au jour un nouveau calendrier maya qui, lui, s’étend sur plusieurs millénaires après 2012. Une découverte qui sonne le glas de la prophétie.

« J’ai immédiatement relayé l’information sur Twitter, raconte le préfet. J’espérais désamorcer toute velléité de rassemblement. Peine perdue. Ceux qui veulent venir à Bugarach ne veulent pas réviser le fondement de leur conviction. On est en dehors de toute rationalité. » Il y aura donc du monde sur la montagne le 21 décembre. 

Une région truffée de légendes

Fantômes. L’esprit des cathares, chrétiens dissidents massacrés au XIIIe siècle par l’Inquisition, hante les ruines des châteaux.

Secrets. Il y a un peu plus d’un siècle, le curé de Rennes-le-Château aurait trouvé un mystérieux trésor sous son église.

Mythe. Epargné par l’apocalypse prévue par les mayas, Bugarach cacherait aussi un vaisseau extraterrestre pour s’enfuir. 

Voici quelques mois, une estimation de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) avançait le chiffre de 10 000 personnes. Une extrapolation établie à partir des relevés de fréquentation du massif. Un compteur a été installé par les services du département à l’entrée du sentier qui conduit au sommet.

En 2010, 10 000 passages ont été comptabilisés. Mais en 2011, ce sont 20 000 promeneurs qui ont foulé les pentes de Bugarach. Une surfréquentation que la police a attribuée à un afflux d’illuminés venus reconnaître les lieux. Cette hypothèse alarmiste avait conduit le ministère de l’Intérieur à envisager un bouclage complet du site. Le plan prévoyait le déploiement d’un cordon de gendarmes à partir du 21 novembre et jusqu’au début du mois de janvier 2013.

Un scénario sur lequel les autorités sont revenues. « La configuration du terrain ne se prête guère à la mise en place d’une zone d’exclusion, explique le lieutenant-colonel Philippe Guisset, commandant du Groupement de gendarmerie de l’Aude. Il y a énormément d’endroits par lesquels on peut passer. Notre réserve en effectifs n’est pas infinie. A cette époque de l’année, nombre de forces sont mobilisées pour assurer la sécurité dans les grandes villes. » 

Dans les prochains jours, selon nos informations, une nouvelle réunion sur le dispositif à mettre en place se tiendra à la préfecture de l’Aude.

Des traces du passage des « fadas »
Les pouvoirs publics ont préféré accompagner le rassemblement plutôt que de tenter de l’interdire. « C’est une question de philosophie, souligne l’officier de gendarmerie. En montagne, territoire de liberté, l’interdiction doit rester l’exception. Nous pouvons très bien gérer la présence de 2 000 personnes sur le site, pourvu qu’elles ne stationnent pas au sommet. Nous positionnerons des forces aux endroits dangereux. » 


Cliquez sur l'infographie pour l'afficher en grand.


Le Peloton de gendarmerie de haute montagne d’Osseja, dans les Pyrénées-Orientales – une dizaine d’hommes – et les 45 pompiers du Groupement de recherche et d’intervention en milieu périlleux sécuriseront les accès et encadreront le flot des visiteurs. L’un de ces gendarmes spécialisés, rencontré sur le pic en mission de repérage, confiait cependant que « la tâche ne sera pas une partie de plaisir, surtout en hiver et avec la pluie ou la neige. Il y a vraiment des risques ».

D’autant qu’il n’y a pas que la montagne à surveiller. Il faut encore poster des militaires aux entrées de chacune des cavités qui parcourent le site. Sous la montagne courent deux réseaux de galeries naturelles – les plus grandes du département de l’Aude –, le Bufo Fret (5 km) et Font de Dotz (3 km). 

Des pèlerins exaltés pourraient être tentés de descendre dans les profondeurs du massif pour y retrouver le chimérique vaisseau des extraterrestres. D’ailleurs, certains n’ont pas attendu le 21 décembre pour tenter d’établir un contact.

« J’ai retrouvé plus d’une fois les traces du passage des “fadas”, raconte Christophe Bès, un des responsables du Spéléo Club de l’Aude à qui l’on doit l’exploration du Bufo Fret. Ils plantent des bougies, enterrent des amulettes, des poupées… »


La galerie de Bufo Fret pourrait attirer des exaltés en quête de vaisseau extraterrestre.


Aux deux grands réseaux souterrains, il faut ajouter des dizaines de cavités plus modestes, mais aussi dangereuses. « Nous en avons répertorié 50 dans les environs immédiats du pic, poursuit le spéléologue. Leurs emplacements ont été transmis aux gendarmes. »

Dernière mesure de sécurité, l’interdiction de tout bivouac afin que les pèlerins ne s’attardent pas. Seul le camping sur des terrains privés échappera à l’interdiction. Mais la tolérance des autorités a ses limites. « Si le rassemblement dépasse les 6 000 personnes, nous fermerons tous les accès au site », prévient le préfet.

Certains ont construit des bunkers
Installés à 90 kilomètres de Bugarach, les adeptes d’une secte d’origine américaine, l’Ecole de l’illumination de Ramtha, font l’objet d’une surveillance renforcée. La dirigeante de cette école particulière, Judy « Zebra » Knight, prétend être en communication avec un guerrier lémurien, Ramtha, qui aurait vécu voici 35 000 ans.

Pour 2012, celui-ci a promis aux adeptes « l’apocalypse dans votre corps, votre cœur et votre âme ». Plusieurs disciples ont alors construit des bunkers sous leur propriété. Sans solliciter le moindre permis de construire. Ils ont comparu, le 14 juin, devant le tribunal correctionnel de Perpignan qui leur a laissé jusqu’au… 20 décembre 2012 pour les détruire.

Le maire de Bugarach, Jean-Pierre Delord, n’est qu’à moitié rassuré par le dispositif prévu. « Des illuminés, ça fait quarante ans que j’en vois gravir le massif. Si certains veulent mettre fin à leurs jours le 21 décembre, ils n’auront que l’embarras du choix. Il y a tant d’endroits à surveiller ! Je souhaite qu’il neige comme jamais ce jour-là. Les routes seront impraticables et les gens resteront chez eux. » 

Hélas, à la différence des prédictions des gourous, les prévisions de la météo se font encore attendre…

« Oui, nous craignons des suicides »

 



Questions à Serge Blisko, président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

Combien de personnes sont attendues sur le site de Bugarach ?
C’est la première fois que nous sommes confrontés à ce type de rassemblement. Il n’y a pas de véritable organisateur. Juste un buzz Internet et une caisse de résonance médiatique. Il est par conséquent difficile de donner une estimation. On a avancé le chiffre de 5 000 personnes. Ce sera peut-être un peu moins. Nous aurons une idée plus précise quelques jours avant le 21 décembre.

Craignez-vous des suicides ?
Oui. Dans le mode de pensée apocalyptique, il y a le sentiment que ce monde est profondément mauvais. Pour échapper à l’anéantissement, on peut soit se réfugier en lieu sûr – un abri en béton, un point haut –, soit organiser soi-même sa propre apocalypse. Autrement dit, se donner la mort plutôt que laisser faire le déchaînement – hypothétique – des éléments.

Malgré les mises en garde, nous ne sommes pas à l’abri d’une tragédie. Souvenez-vous du suicide collectif de l’ordre du Temple solaire, en décembre 1995, dans le Vercors – seize victimes dont trois enfants. Voici des gens qui se sont donné la mort alors même que les gourous de la secte avaient péri un an plus tôt, dans un massacre identique. Et ils avaient été largement avertis par les médias du caractère chimérique de l’enseignement dispensé.

Quelles mesures de précaution ont été prises ?
Les Samu proches de Bugarach (Montpellier, Perpignan…) seront mobilisés. Dans toute la France, les Cellules d’urgence médico-psychologique (CUMP) seront en alerte entre le 15 décembre et le 1er janvier. La Miviludes, pour sa part, enverra un message à tous les préfets afin de les sensibiliser aux risques particuliers du 21 décembre.

> Le prédécesseur de Serge Blisko à la présidence de la Miviludes, le député Georges Fenech, vient de publier un livre documenté sur le phénomène : Apocalypse, menace imminente ? Calmann-Levy, 325 p., 18,50 €.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Bugarach assaillie par les fous de l'Apocalypse

Bugarach assaillie par les fous de l'Apocalypse | Bugarach | Scoop.it
Cette petite commune de l'Aude est mondialement connue pour être le seul lieu qui échappera à la fin du monde prévue le 21 décembre.

 

Bugarach, le village où l'on ne mourra pas, selon les prédictions qui font rage depuis des mois sur le Net, mais Bugarach où l'on ne vit plus déjà! Depuis que cette petite commune de l'Aude est mondialement connue pour être le seul lieu qui échappera à l'apocalypse du 21 décembre 2012, ses rues ne désemplissent pas. «On est assailli. On n'en peut plus», se lamente un élu. En cette saison estivale, d'ailleurs, la fréquentation explose. «On n'a jamais fait une pareille saison», admet le maire, Jean-Pierre Delord.

Avec leurs appareils photo, les touristes multiplient les clichés de ce qui fait la réputation du village: le pic de Bugarach. Ce promontoire qui culmine à 1230 mètres alimente tous les fantasmes. Il abriterait un garage à extraterrestres, ses pierres auraient des pouvoirs magiques… Les badauds prennent aussi les 200 habitants en photo.

«On est ici comme au zoo. On vient nous voir. On est devenu l'attraction de la région», raconte le maire. Surtout, les curieux sont à la recherche des sectes, des illuminés de tout poil que l'on dit aujourd'hui nombreux à s'être installés à Bugarach. D'ailleurs, chacun y va de son histoire. L'un évoque ces marcheurs armés de pendules pour se connecter aux ondes vibratoires, un autre ra­conte ce cortège d'individus vêtus de toge partis dans les bois communier avec l'au-delà…

En parallèle de ce remue-ménage inhabituel dans les rues, le ­maire monte la garde, prêt à stopper toutes les dérives. Il a ainsi déjà déposé plainte pour dégradation. «On abîmait la montagne à force d'y prendre tous les cailloux», dit-il. Par le biais d'un site, un petit malin avait trouvé le bon filon: vendre à 1,50 euro le gramme ces pierres soi-disant magiques livrées avec leur certificat d'authenticité.

Vente de prières

Dernière prouesse connue: un habitant de Béziers propose sur la Toile qu'on lui adresse son testament qui sera ensuite stocké à Bugarach. L'humanité périra, mais resteront donc ces lettres, ultimes témoignages de notre civilisation décimée! Coût du stockage: 5 euros. «Cet habitant de Béziers est venu nous voir à la recherche d'un lieu pour entreposer le courrier. En échange, il nous propose 20% des bénéfices», relate le maire qui lui a adressé une fin de non-recevoir. D'autres encore sur la Toile, proposent de vendre des prières réalisées au pied du pic. Coût du recueillement: 60 euros!

Même si l'assaut touristique épuise et agace les gens du coin, les commerçants, tout de même, ne doivent pas trop se plaindre, avoue le maire. Les maisons d'hôtes sont complètes, les cartes postales se vendent comme des petits pains. Le prix des terrains s'est aussi au passage littéralement envolé. Jusqu'au 21 décembre prochain au moins, Bugarach restera à la mode. Après, le pic redeviendra sans doute une simple petite montagne, près de son village.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

There’s nothing we like better than a good Apocalypse

There’s nothing we like better than a good Apocalypse | Bugarach | Scoop.it

I’ve just been to Bugarach, a village hidden away on the edge of the Corbières. My main reason for going there was to climb the nearby Pech but I also wanted to see if the village had been changed by its newly acquired celebrity. After all, it is the only place which will survive the end of the world on 21 December 2012 (or perhaps the 22nd, or even the 12th…). The date comes from the Mayan calendar: we are coming to the end of a 5126-year cycle. This means that the world as we know it will come to an end.

 

Bugarach is a mere 30km as the spaceship flies from where I live and, along with nearby Rennes-le-Chateau (think Dan Brown: Da Vinci Code), has long been a local byword for eccentricity. But since 2009 and the release of the disaster movie “2012” the fame of Bugarach has spread. It wasn’t mentioned in the film but somehow hopes of surviving the end of the world have focussed on the community and its 189 inhabitants. It regularly features on TV and in the press. House prices have tripled, we are told, and even at that price they are being snapped up. The mayor, Jean-Pierre Delord, is at his wit’s end according to the Courrier International: “There’s nothing funny about it… I want the army to be here if necessary”  What will he do when the apocalyptic sects invade in the days before this winter’s solstice? Will there be mass suicides when it doesn’t happen? How many people hoping to hitch a lift on a passing flying saucer will fall off the cliffs of the Pech? Will it be – for Bugarach – a scaled-down version of the end of the world?

Already the villagers are complaining at the increasingly frequent ambulance sirens. The publicity has attracted more walkers – including me – and inevitably some fall on the steep slopes leading to the top of the mountain (1230m).

(...)

There is one other indication that something odd is going on. At the very summit of the Pech is a fired-clay statuette: a Chinese warrior modelled, I think, on those dug up in Xi’an.

Even so, for the moment, Bugarach is pretty much like it always has been. A little bit eccentric in both senses of the word. What I would like to know is who spread the rumour that Bugarach would survive, and why?

Le Pech de Bugarach via the fenêtre

940m of climbing, 13,6km: GPS file ...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Pyrenees Mountain Adventure: 12/21/12 - Apocalypse Again

Pyrenees Mountain Adventure: 12/21/12 - Apocalypse Again | Bugarach | Scoop.it

On 21st December this year the doom mongers predict the end of the world (again). What is the prediction based on? The end of the long count Mayan calendar. The current long count ends on 20th December which the Maya  record as 12.19.19.17.19. On December 21st a new long count begins 13.0.0.0.0.

The world as we know it will end but the good news is that a small part of the world will escape the death and destruction.  In the French département (county) Aude, near the village of Bugarach (200 inhabitants), is the highest peak in the area called Pic Bugarach (1,230 m /4,035 ft). Only here will there be a safe haven.

 

In many respects the peak is out of the ordinary. It is made up of limestone. Nothing unusual in that except that the highest part of the mountain, where it would be expected to find the youngest rock is where in fact the oldest rock is situated. Geologically the mountain is upside down. The peak is covered in large areas of forest. Again not unusual but  the forest is made of ancient box trees. The trees are very slow growing and the wood  will actually sink rather than float in water. As with many other limestone areas there are numerous caves but Pic Bugarach includes over 30 with the system having been explored to a length of 5.5 km. The system includes an underground river and lake; The lake dry at the present time. On the summit and elsewhere there are esoteric carvings found on certain rocks. For many reasons the peak is both unusual and remarkable but whether it will offer shelter from the coming storm no one is certain.

 

The French authorities  believe enough people are convinced and are already preparing for a massive influx of those wanting shelter from the Apocolypse. There is talk of access to the peak being denied during the month of December with roads blocked by police and cave entrances sealed with concrete 'plugs' positioned by helicopters - a huge over reaction according to some.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Modern-Day Noah's Ark: French Village Offers Refuge from Apocalypse

Modern-Day Noah's Ark: French Village Offers Refuge from Apocalypse | Bugarach | Scoop.it

The town's mayor Jean-Pierre Delord, 69, is worried about an invasion by conspiracy theorists and apocalypse gurus, and the possibility of a group suicide.

 

Only residents of Bugarach, a tiny French village at the foot of the Pyrenees, are supposed to survive the end of the world when the Mayan calendar ends on December 21.

According to New Agers, the local mountain has magical powers as a gate between different worlds. With the supposed apocalypse just months away, the mayor of Bugarach fears that his town will be overrun with visitors.

(...)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fin du monde : le pic de Bugarach interdit d'accès

Fin du monde : le pic de Bugarach interdit d'accès | Bugarach | Scoop.it
En prévision d'une affluence sans précédent, le préfet interdit l'accès du pic le 21 décembre. Selon les tenants de l'apocalypse, la fin du monde, annoncée par le calendrier maya ce jour-là, épargnera le village.

Une montagne interdite d'accès. C'est la décision que viennent de prendre les autorités concernant le pic de Bugarach dans l'Aude.

Le 21 décembre, personne ne pourra gravir les flancs de ce promontoire qui culmine à 1230 mètres. Une date qui ne doit rien au hasard. Le calendrier maya, annoncerait l'apocalypse ce jour-là. En prévision d'un afflux considérable même les jours précédents, les accès du pic seront aussi interdits trois jours avant et un ou deux jours après, a indiqué le préfet, Éric Freysselinard à Carcassonne. «Je lui avais susurré l'idée car je ne veux pas être embêté par des illuminés et les sectes apocalyptiques», lâche le maire, Jean-Pierre Delord. Également, l'édile redoute «tous les zozos qui viendraient en tongs escalader la montagne enneigée et qu'il faudrait, en plus, aller secourir!»

Cette décision donne la mesure du succès de Bugarach à travers le monde qui, à ce rythme-là, va devenir aussi célèbre que la tour Eiffel! Depuis une poignée d'années déjà, les informations les plus folles circulent sur le Net concernant ce village et son pic. Ce dernier abriterait un garage d'extraterrestres, capterait des ondes de l'au-delà, cacherait de mystérieuses galeries souterraines reliées aux églises voisines… Surtout, ce 21 décembre, il deviendrait le «radeau de la Méduse» du monde entier. Certains sont en effet persuadés qu'il faut y planter sa tente pour survivre à cette fin du monde du 21 décembre prochain.

Avec cette publicité sur le Net, le village n'a jamais connu une telle affluence. Des associations prônant diverses croyances s'y sont installées, des groupes de prières viennent régulièrement mais il y a aussi les hordes de curieux qui déambulent dans les rues, mitraillant avec leurs portables et appareils photo les habitants et les environs.

Mais de délire à délit il n'y a qu'un pas. Et Jean-Pierre Delord veille au grain. Certains déjà ont vendu à prix d'or les cailloux du pic en leur attribuant des pouvoirs magiques. Le maire a fait fermer plusieurs sites et a déposé plainte pour dégradation. «On abîme la montagne à force d'y prendre les cailloux!», lance-t-il. La décision du préfet, est du coup une bonne nouvelle pour les lapins du coin: ils auront la montagne pour eux tous seuls le 21 décembre. Ils seront alors peut-être les seuls survivants!

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Bugarach suscite l'espoir sur Twitter

Bugarach suscite l'espoir sur Twitter | Bugarach | Scoop.it

En bas de cet article du Huffington Post daté du 16 novembre 2012, mes amis* auront aperçu ma piste d'atterrissage pour Extra-Terrestre :

http://huff.to/XRN2ER

 

Mon tweet inséré dans le diaporama en 3° position a pour URL :

https://twitter.com/JMFLB/status/269402907139534848

 

Quant à mon billet sur Bugarach ayant pour titre "Bugarach plus cité que Paris en 2012 !", il est visible ici sur mon blog :

http://0z.fr/URniR

 

 

* La photo de ma "piste d'atterrissage" a été prise chez @EMC_T à l'occasion d'une réunion de travail pour @ERME_Le_Club par mon ami @jberhoco via sa webcam. On distingue sur mon portable un sticker de @La_Melee.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Sécurité maximale le 21 décembre à Bugarach

Sécurité maximale le 21 décembre à Bugarach | Bugarach | Scoop.it

 

 

Devant la presse nationale, le préfet de l'Aude Eric Freysselinard a présenté, ce vendredi matin, le dispositif de sécurisation du Pic de Bugarrach, prévu pour le 21 décembre prochain.

Rappelons que certains illuminés pensent que la fin du monde interviendra ce jour-là et que cette montagne des Hautes-Corbières sera la seule à échapper à l'Apocalypse.

"L'accès à la montagne et à ses grottes, dangereux à cette période, sera interdit trois jours avant le 21 décembre et 48 heures après", a précisé le préfet de l'Aude.

"Au-delà, un périmètre de sécurité permettra de réguler l'accès à la zone. Le village de Bugarach sera accessible tant qu'il pourra accueillir du monde.

Une centaine de gendarmes et pompiers seront mobilisés, ainsi que d'autres services de l'Etat, des collectivités et des associations. Beaucoup se tiendront en renfort, prêts à intervenir au cas où".

Pour le préfet, "les prévisions d'affluence sont difficiles car il n'y a pas un seul mouvement derrière ce pseudo-événement, mais une rumeur relayée sur internet.

On attend surtout des curieux... et des journalistes !

Mais tout ce que je peux recommander aux Audois, c'est de ne pas venir le 21 décembre à Bugarach".

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Fin du monde : le pic de Bugarach interdit d'accès le 21 décembre

Il est censé être un refuge contre la fin du monde : le pic de Bugarach et ses galeries souterraines seront interdits d'accès le 21 décembre. La raison officielle annoncée par les autorités : il s'agit de dissuader un éventuel afflux "d'illuminés" qui seraient tentés d'y trouver refuge contre la fin du monde, annoncée à cette date par le calendrier Maya, a indiqué vendredi le préfet Eric Freysselinard à Carcassonne.

Les accès seront également interdits trois jours avant et un ou deux jours après, a-t-il dit.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

UFO cult: aliens inside French mountain will save us from 2012 apocalypse

Members of a New Age cult believe aliens hiding inside a mountain in France will save them from the December 21, 2012 Mayan apocalypse.

Throngs of pilgrims have already descended upon a small village in southwest France to hike the Pic de Bugarach, where they say a UFO is buried. The ship will supposedly ferry them to safety on doomsday, which will occur at the end of this year according to an interpretation of the ancient Mayan calendar.

The mountain is attracting a wide variety of fringe believers. French watchdog group Miviludes reports that members of Ramtha's School of Enlightenment have set up camp in the area. Founded by J.Z. Knight, the group studies the teachings of a mythical warrior named Ramtha who supposedly slayed the people of Atlantis.

Though it may seem laughable, the situation could quickly become dangerous. It is estimated that the village of Bugarach's population will surge from 200 to 100,000 as December 21 nears, and local officials fear there could be mass suicides as with past UFO cults.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Bugarach se prépare

Bugarach se prépare | Bugarach | Scoop.it

Jean-Pierre Delord, maire du village : "S’il y a des pépins, le 21, je veux pas être responsable" (Montage photo MAX BERULLIER)

La tension monte dans le village audois de Bugarach dont le pic sera le seul lieu au monde à résister aux périls qui s'abattront sur nous le 21 décembre... Si l'on en croit les prêcheurs de l'apocalypse.

"C’est la cent quatre-vingt-troisième fin du monde que l’on prédit depuis l’antiquité. Nous avons échappé à toutes les autres, nous échapperons bien à celle-là", s’esclaffe Jean-Pierre Delord, solidement installé sous le buste de Marianne dans cette salle qui sert à la fois au secrétariat et au conseil municipal. Il a beau jeu, le maire de Bugarach, de jouer les esprits forts. La fin du monde, s’il est un endroit, un seul, où on pourra y échapper le 21 décembre, c’est précisément dans cette commune de 200 habitants au cœur des Corbières.

Un seul endroit sauvé des eaux, des séismes, des raz de marée, des ouragans que provoquera l’inversion des pôles, la collision avec la planète Nibiru ou encore la fin de l’âge sombre de Kali : Bugarach, le pic de tous les saluts qui, du haut de ses 1 230 mètres, émerge de la bouillie où mijotent les prêcheurs de l’apocalypse.

Qu’ils s’inspirent des mythes mayas, des croyances sumériennes ou de la tradition hindoue, tous s’accordent à dire que c’est dans le maquis de Bugarach, là où les Templiers auraient enfoui l’arche d’alliance, là où serait planqué le Saint-Graal, qu’il faudra être le 21 décembre quand tout pétera.

 

"Je les appelle les tracassés du pic" (Jean-Pierre Delord)

 

Jean-Pierre Delord ricane mais il est inquiet pourtant. "Depuis le temps, j’en ai vu des cinglés. Je les appelle les “tracassés du pic”. Des types qui font l’escalade en aube, d’autres qui déambulent à poil dans les broussailles, d’autres qui se font baptiser dans le lac de la Vène. On est dans le triangle d’or où les Cathares auraient mis à l’abri leur trésor. Mais, franchement, avec cette histoire de fin du monde, les tracassés sont de plus en plus nombreux." C’est d’ailleurs ce que confirme un compteur placé sur une voie d’accès au pic : de 2010 à 2011, le nombre de passages a doublé.

 

"Imaginez qu’ils soient des milliers le 21 à vouloir faire l’ascension !" (Jean-Pierre Delord)

 

Du coup, le maire, tire le signal d’alarme : "Avec tout le ramdam qu’il y a sur internet et dans les médias, imaginez qu’ils soient des milliers le 21 à vouloir faire l’ascension ! Chaque année on a des accidents là-haut. L’été 2011, un Américain y est même mort. S’il y a des pépins, je ne veux pas être responsable. Qu’est-ce que je peux faire avec un garde municipal ?" Jean-Pierre Delord affirme qu’il a obtenu trois escadrons de gendarmerie et qu’il interdira par arrêté l’accès aux quatre sentiers escaladant Bugarach. Précaution supplémentaire : avec une équipe de spéléos, il a reconnu, au cas où, le Buffo fret, un réseau karstique de 5 kilomètres de galeries où, selon les "tracassés", patienteraient depuis des siècles, une palanquée de petits hommes verts et leur soucoupe.

À la préfecture, on ne confirme pas les trois escadrons : "Le dispositif sera proportionnel et réversible"... Le jargon administratif traduit l’embarras face à un événement que personne ne sait apprécier.

 

Ce sont plutôt les journalistes qui déferlent en ce moment

 

Du côté de Bugarach, ce sont plutôt les journalistes qui déferlent en ce moment, provoquant le ras-le-bol des villageois. Canal + qui diffusera un programme spécial, leur a offert un an d’abonnement pour s’attirer leurs grâces…

Les journalistes affluent, tout comme les marchands. "J’ai été contacté par des gars de Béziers qui recherchaient un local pour y stocker 500 000 lettres testamentaires. Via internet, ils recueillent les dernières volontés de ceux qui ne pourront pas être ici le 21 décembre et leur assurent, moyennant cinq euros, qu’elles seront transmises à la postérité." Le maire a même porté plainte contre un site qui vend, avec certificat, des "pierres de l’éternité" récoltées sur le site : de 147 € les 98 grammes à 2 925 € le caillou de trois kilos. La fin du monde, ça peut rapporter gros. Mais au fait, à quoi bon ?

Questions à Jean-Pierre Jougla, juriste et spécialiste montpellérain des sectes

 

Doit-on s’inquiéter du 21 décembre 2012 ?

 

Il faut avoir conscience que cette théorie cataclysmique est utilisée par des groupes sectaires pour mettre des gens sous pression. Pour eux, le monde extérieur devient franchement hostile en raison du déchaînement des éléments. Les personnes sont poussées à se sentir assiégées.

Il y a eu plusieurs prédictions. Comment se peut-il que des gens soient encore dupes ?

Lorsque le moment de l’apocalypse est passé, les adeptes ne quittent pas le groupe parce que le gourou trouve toujours le moyen de répondre au besoin d’explication des adeptes.

 

Que peut-il se passer à Bugarach ?

 

On peut redouter des décompensations de la part de gens qui ont cru dur comme fer à cette fin du monde et qui verront qu’elle n’a pas lieu. Ils peuvent avoir des réactions imprévisibles.

 

Comme se suicider ?

 

Oui, bien sûr. Le suicide de nature sectaire est essentiellement lié au fait que la réalité du monde objectif remet en question la réalité de la théorie sectaire. Or, dans une secte, la théorie est toujours beaucoup plus importante que la réalité objective.

 

C’est la logique des "suicidés" de l’ordre du Temple solaire ?

 

Tout à fait. Les 74 morts en 1994 et 1995, s’expliquent parce que la théorie des gourous de l’ordre était confrontée à une incapacité de mener à terme leur prédiction.

 

Pensez-vous qu’il y aura du monde à Bugarach ?

 

Le battage médiatique attirera certainement des curieux mais pas que des curieux. Il y aura aussi des gens persuadés d’avoir une mission pour lesquels ce sera le seul endroit sur la planète où elle pourra se réaliser.

 

De bien curieuses constructions

 

Pour se mettre à l’abri des périls qui déferleront le 21 décembre, il y a bien le pic de Bugarach mais il y a aussi... les bunkers. Jean-Pierre Delord a été un peu interloqué, il y a quelques jours quand une SCI via un architecte toulousain, lui a soumis le permis de construire d’une maison de 100 m2 au sol. "Ils ont prévu une cave qui fait la totalité de l’emprise. Pourquoi si grand ?" s’interroge-t-il.

La mode des bunkers touche le département voisin des Pyrénées-Orientales. Le parquet de Perpignan a même diligenté plusieurs enquêtes à ce propos.

En 2010, l’administration, informée par des riverains qu’intriguait un va-et-vient incessant de camions espagnols, s’est rendue sur un terrain à l’écart du village de Lamanère. Là, on a découvert deux excavations profondes de 5 mètres dont l’une de 300 m2. À l’intérieur s’élevaient déjà d’épais murs en béton armé. La SCI propriétaire des lieux a, pour administrateur, une personne très proche de Ramtha, un groupe apocalyptique signalé dans le dernier rapport de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Le gourou, une femme, prétend converser avec Ramtha, guerrier lémurien ayant libéré son peuple des Atlantes. Rien de moins. "L’implantation récente de plusieurs membres de ce groupe sur des sites particulièrement isolés des P-O fait l’objet d’une attention soutenue", peut-on lire dans le rapport de la Miviludes.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Ici on travaille du Chapeau

Ici on travaille du Chapeau | Bugarach | Scoop.it

Le fameux chapeau griffé "Bugarach" qui protège de la fin du
monde programmée au soir du 21 décembre 2012 est
en vente à la boutique du musée de la Chapellerie.

 

Renseignements et commande au 04 68 74 00 75

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Souvenirs de la dernière fête à Bugarach avant l'Apocalypse 2012

Village festival at Bugarach in the south of France, with free aperitifs for all the locals in a cart driven by a tractor, and the music of a brass band...
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Bugarach in Frankreich - Schutz vor der Apokalypse

Bugarach in Frankreich - Schutz vor der Apokalypse | Bugarach | Scoop.it

ielleicht wussten Sie es schon: Am 21. Dezember geht die Welt unter. Aber keine Sorge, am französischen Dörfchen Bugarach zieht die Apokalypse vorbei. Der Grund: ein Berg - und Außerirdische.

 

Für Bugarach hat die Apokalypse schon begonnen: Esoteriker, Wanderprediger und Medienvertreter stürmen das idyllische Fleckchen im Süden Frankreichs. Das kleine Dorf, als Postkartenidylle knapp vor den Pyrenäen gelegen, steht im Bannkreis von Weltuntergangspropheten. In 50 Tagen soll alles vorbei sein. Außer eben in Bugarach.

Wenn nach sehr unwissenschaftlicher Deutung des Maya-Kalenders am 21. Dezember die Welt untergeht, soll es Rettung für einige Wenige nur in dem landwirtschaftlich geprägten Ort im Département Aude geben. Vom Berg Pic de Bugarach aus werden - so die Prophezeiungen - Außerirdische mit wenigen Auserwählten gen Orbit starten.

  "Wie im Zoo"

Tatsächlich endet im Jahrtausende alten Maya-Kalender am 21. Dezember ein wichtiger Zeitzyklus. Eine in der Maya-Stadt Tortuguero entdeckte Tafel sagt zudem für 2012 ein Ereignis voraus. Dann soll auch der Gott Bolon Yokte' K'uh herabsteigen. Daraus leiten Endzeitpropheten seit Jahren den bevorstehenden Weltuntergang ab.

Für Bugarach hat die Apokalypse schon begonnen: Esoteriker, Wanderprediger und Medienvertreter stürmen das idyllische Fleckchen im Süden Frankreichs. Das kleine Dorf, als Postkartenidylle knapp vor den Pyrenäen gelegen, steht im Bannkreis von Weltuntergangspropheten. In 50 Tagen soll alles vorbei sein. Außer eben in Bugarach.

Wenn nach sehr unwissenschaftlicher Deutung des Maya-Kalenders am 21. Dezember die Welt untergeht, soll es Rettung für einige Wenige nur in dem landwirtschaftlich geprägten Ort im Département Aude geben. Vom Berg Pic de Bugarach aus werden - so die Prophezeiungen - Außerirdische mit wenigen Auserwählten gen Orbit starten.

  "Wie im Zoo"

Tatsächlich endet im Jahrtausende alten Maya-Kalender am 21. Dezember ein wichtiger Zeitzyklus. Eine in der Maya-Stadt Tortuguero entdeckte Tafel sagt zudem für 2012 ein Ereignis voraus. Dann soll auch der Gott Bolon Yokte' K'uh herabsteigen. Daraus leiten Endzeitpropheten seit Jahren den bevorstehenden Weltuntergang ab.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Apocalypse in Bugarach

Apocalypse in Bugarach | Bugarach | Scoop.it
It’s to this mountain top, situated above Perpignan, in Southern France, New Age and esoteric groups pilgrimage. They believe that on 21 December 2012 the sole survivors of the “apocalypse” will be the ones who have made it to this “holy place”.

 

The village’s mayor, Jean-Pierre Delord has already made between 100 and 200 interviews this year and seen 20 000 people climb up its mountain top, 70 % of whom were esoteric tourists.

“It’s beautiful with a view of 360° and a little unsual with the compass that doesn’t really point towards the North, which is one of the reasons for the mystery surrounding this place. Another one is that it isn’t part of any mountain chain but stands on its own,” Delord patiently explained once more.

 

It was difficult to get an idea about the “holy mountain” as it was covered in heavy clouds and I was freezing in this otherwise uninteresting village. 

But for the lazy ones, you can always buy the favor of somebody else doing the climbing and praying for you on top of the mountain for 60 €.

You can also buy some “holy” rocks for the price of gold (!). A Finn has bought land in the vicinity for 2 million euro, several times the actual value of the land! I settled for a post-card with a picture of a ufo hovering over the mountain that is also supposed to have a ufo-parking lot in one of the caves…

“These God’s forgers are just impostors who try to defraud innocent people” the mayor said and continued: “the police has taken it seriously and have the place under supervision.”

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Achat immobilier entre particuliers Languedoc-Roussillon, Aude, Bugarach, terrain

Achat immobilier entre particuliers Languedoc-Roussillon, Aude, Bugarach, terrain | Bugarach | Scoop.it

Vous êtes en quête d’un terrain pour un achat immobilier évolutif en Languedoc-Roussillon ? Exclusivement de particulier à particulier, nous vous conseillons ce terrain situé à Bugarach dans l’Aude. Ce terrain est en vente 100% entre particuliers. Contactez directement le vendeur et économisez la commission à la vente. Téléphone du propriétaire particulier : ...

 

Consultez le dossier complet de ce bien et faites le Tour du Propriétaire depuis votre foyer.

http://bit.ly/WSnpn0

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Cette ville a aussi une vraie histoire

Cette ville a aussi une vraie histoire | Bugarach | Scoop.it

Charles Peytavie rappelle que Bugarach a fait l'objet d'études approfondies.  © Photo Guillaume

"Bugarach ne m'inspire pas grand-chose", confie Charles Peytavie, médiéviste et président de la société d'études scientifiques de l'Aude (Sesa). "Je m'intéresse aux mythes relatifs au catharisme. Et Bugarach, d'une certaine manière, est une nouvelle manifestation de la mythologie, déjà patente autour du trésor de l'abbé Béranger Saunières, à Rennes-le-Château, ou encore le trésor des Cathares, à Montségur, dans l'Ariège".

En tant qu'historien, Charles Peytavie estime que "la véritable histoire de Bugarach reste encore à écrire". Il rappelle en effet que ce village a un riche passé économique. Un passé qui fait l'objet d'études approfondies menées par des membres de la SESA : "L'exploitation des forêts ; les seigneuries ; les gentilshommes verriers du XVIIe siècle qui travaillaient autour de Bugarach et Sougraignes... Il y a beaucoup à dire et écrire mais malheureusement, la vraie histoire de Bugarach est masquée par toutes ces légendes millénaristes".

Légendes qui ne l'étonnent pas particulièrement : "Le concept de fin du monde n'est pas nouveau. On a tous entendu parler de la fameuse terreur de l'an 1000 : à l'époque, les gens croyaient que la terre allait s'effondrer". Et elle ne s'est pas effondrée...

Que personne ne s'effraie si un site internet affirme que la dernière bataille livrée par Dieu contre les méchants (l'Armageddon) se déroulera à Bugarach. "J'ignore si la date du 21 décembre attirera la foule dans ce village. Personnellement, je suis dans l'expectative. Mais je sais que les pouvoirs publics sont inquiets de même que les botanistes : la flore risque de ne pas sortir indemne si des masses de gens débarquent dans le village" et s'ils envahissent les terrains et les propriétés.

 

Les riverains sont d'ailleurs invités (par les gendarmes) à ne pas quitter leurs domiciles avant, pendant et après le 21 décembre.[NdC]

 

Charles Peytavie rappelle qu'au Moyen-Age, "le Pic de Bugarach servait de repère topographique aux bergers, notamment ceux de la partie pyrénéenne qui plus tard deviendra l'Ariège, le but étant de faire paître leurs troupeaux".

Le 21 décembre, ce sont peut-être des bergers d'un autre genre qui viendront faire paître leurs troupeaux. Pour les tondre...

 

 

[Note du Curateur] Pour une fois que les gendarmes ont parfaitement raison. Effectivement, il serait idiot de quitter Bugarach le seul lieu de salut possible pendant et donc après l'Apocalypse prévue le 21 décembre 2012... Pourquoi vouloir s'en éloigner avant, au risque de ne pas pouvoir y revenir à temps ?

more...
No comment yet.