La ville en mutation
Follow
127 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Actualité de la réforme territoriale
Scoop.it!

Les grandes villes ne veulent pas avaler les départements

Les grandes villes ne veulent pas avaler les départements | La ville en mutation | Scoop.it

Lors de la conférence des villes, ce mercredi 24 septembre 2014 à Paris, les élus urbains se sont opposés à un transfert automatique des compétences des conseils généraux aux métropoles. Principal frein à ce mouvement : le coût des allocations sociales départementales.

 Via : La Gazette desq Communes des départements et des régions, le 24/09/2014.
Via Service documentation
more...
No comment yet.
Scooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys
Scoop.it!

Smart city, ville créative, gentrification... n...

Smart city, ville créative, gentrification... n... | La ville en mutation | Scoop.it
N'ayez plus peur des mots de l'urbanisme grâce au livre de Julien Damon et de Thierry Paquot, Les 100 mots de la ville, qui paraît dans la collection Que sais-je? le 24 septembre.
more...
No comment yet.
Scooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys
Scoop.it!

Ce que prévoit l’ordonnance accessibilité en 4 ...

Ce que prévoit l’ordonnance accessibilité en 4 ... | La ville en mutation | Scoop.it
L’ordonnance de mise en accessibilité des ERP, des transports publics, des bâtiments et de la voirie a enfin été présentée au Conseil des ministres du 25 septembre, après des semaines ...
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Plusieurs idées pour la gestion d'une ville comme Namur
Scoop.it!

Le grand boom des jardins de ville familiaux à Annecy - France 3

Le grand boom des jardins de ville familiaux à Annecy - France 3 | La ville en mutation | Scoop.it
France 3
Le grand boom des jardins de ville familiaux à Annecy
France 3
Au printemps dernier, la municipalité a mis quelques-uns de ses terrains à la disposition des habitants pour créer des jardins sociaux.

Via Guillitte Bernard
more...
Guillitte Bernard's curator insight, October 6, 2013 4:38 AM

Les pouvoirs publics ayant quelques réserves foncières pourraient prendre exemple.

CDI DOUAI Wagnonville 2014's curator insight, October 16, 2013 3:16 AM

Theme BTS 2015

Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Mobilités et modes de vie
Scoop.it!

Qu'est-ce qui fait la qualité de vie en ville ? L'absence de bruit, de pollution... mais pas seulement

Qu'est-ce qui fait la qualité de vie en ville ? L'absence de bruit, de pollution... mais pas seulement | La ville en mutation | Scoop.it
Vivez-vous bien dans votre ville ? Vaste question à laquelle des spécialistes en tous genres tentent de répondre.

Via Keoscopie
more...
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Plusieurs idées pour la gestion d'une ville comme Namur
Scoop.it!

Le téléphérique se lance à la conquête de la ville - FRANCE 24

Le téléphérique se lance à la conquête de la ville - FRANCE 24 | La ville en mutation | Scoop.it
FRANCE 24
Le téléphérique se lance à la conquête de la ville
FRANCE 24
A bord du téléphérique, les travailleurs pourront remplacer les skieurs.

Via Guillitte Bernard
more...
Guillitte Bernard's curator insight, October 6, 2013 5:13 PM

Le téléphérique comme véritable alternative dans le cadre d'une mobilité innovante. 

Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Planete DDurable
Scoop.it!

La végétalisation de toiture en ville : tendance éphémère ou nouvelle voie pour le durable ?

La végétalisation de toiture en ville : tendance éphémère ou nouvelle voie pour le durable ? | La ville en mutation | Scoop.it

Verdir les toits est plus qu’une mode aux États-Unis ; la végétalisation des sommets de gratte-ciels se banalise et s’impose comme une des voies pour rendre les villes plus durables, plus accueillantes et plus énergivores. Faisons le point sur ces toits qui se couvre de nature un peu partout.

 

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Nature to Share
Scoop.it!

La ville qui vous nourrit gratuitement

La ville qui vous nourrit gratuitement | La ville en mutation | Scoop.it

Touchées par la crise et inquiètes pour l'environnement, trois citoyennes de la ville anglaise de Todmorden décidaient en 2008 de transformer les espaces publics en potagers accessibles à tous. Elles allaient du même coup y semer les graines d'un art de vivre favorisant l'approvisionnement local et la vie communautaire. Depuis, de nouveaux commerces ont vu le jour et Todmorden attire des milliers de visiteurs venus s'inspirer du mouvement Incredible Edible, qui a fait boule de neige aux quatre coins de la planète.


Le paysage urbain surprend. Des plants de maïs sucré poussent dans de grands bacs posés devant l'entrée asphaltée du poste de police. Il y a des pommiers et un jardin de plantes médicinales sur les terrains du nouveau centre de santé. Une multitude de fines herbes poussent sur le chemin de halage le long du canal. Des potagers ont aussi essaimé dans les cours d'école. Avec ce même message inscrit sur des écriteaux, «Nourriture à partager» ou «Servez-vous, c'est gratuit», qui rappelent que tous ces potagers disséminés dans la ville sont accessibles à tous !


Ce sont les «jardins de la propagande», comme se plaisent à les nommer Estelle Brown, Mary Clear et Pam Warhurst, les cinquantenaires qui ont lancé le mouvement Incredible Edible (littéralement, les Incroyables comestibles) en 2008 dans la petite ville anglaise de Todmorden. Là, des espaces publics ont été transformés en jardins potagers pour redonner l'envie aux résidants de consommer des produits frais et locaux et d'y cultiver un nouvel art de vivre.


«Au début, on nous traitait de vieilles excentriques qui n'avaient rien de mieux à faire. La crédulité a fait place à la crédibilité», dit Pam Warhurst, activiste de cette petite ville de 15 000 habitants plantée dans les vallons du Yorkshire, à mi-chemin entre Manchester et Leeds.


À preuve : les trois femmes sont régulièrement invitées comme conférencières en Europe et ailleurs dans le monde. Todmorden accueille annuellement des milliers de visiteurs anglais - dont le prince Charles - et de l'étranger, venus s'inspirer de cette initiative d'Incredible Edible. Des touristes visitent aussi ces jardins.


«C'est très inspirant, ça donne le goût de faire des gestes semblables pour changer nos façons de faire et nos habitudes de vie», souligne Karen Rootenberg, rencontrée à Todmorden lors de son passage avec un groupe d'une vingtaine de citoyens et d'universitaires du pays de Galles.


Le mouvement amorcé à Todmorden a essaimé aux quatre coins de la planète. Jusqu'en Nouvelle-Zélande : après le tremblement de terre qui a secoué la ville de Christchurch en 2011, des dirigeants sont venus à Todmorden pour voir comment cette démarche de potagers communaux pourrait s'inscrire dans la reconstruction de la ville.


La révolution Peas and Love


En 2008, la crise économique frappe durement Todmorden, victime depuis plusieurs années déjà de la désindustrialisation. Sa population, qui s'élevait à plus de 25 000 habitants il y a 100 ans, continue de décliner.


Pam, Mary et Estelle invitent alors leurs concitoyens à prendre les choses en main. Une soixantaine de personnes se présenteront au Bear Cafe, un bistro-coopérative qui deviendra leur quartier général.


«L'idée était de réfléchir à une autre façon de vivre et à voir comment on pouvait utiliser différemment nos ressources afin d'assurer un meilleur avenir pour nos enfants et la planète», explique Mme Warhurst, qui s'inquiète particulièrement des effets des changements climatiques.


Pour sa part, Estelle Brown n'avait aucunement envie de se retrouver dans une ville désertée par des citoyens qui vont travailler dans les grandes cités de Manchester et de Leeds. «J'ai déjà vécu dans une ville-dortoir et je ne voulais pas revivre cette expérience où les gens partent le matin et reviennent le soir. Ça ne fait pas une ville et une communauté très animées», précise-t-elle.


Rapidement, les discussions lors de cette réunion publique ont porté sur la nourriture, son approvisionnement et le concept d'autosuffisance alimentaire. «C'est un langage universel qui peut être compris partout dans le monde», dit Mme Warhurst.


Une première bande de terre où poussaient des mauvaises herbes le long de la rue principale a été transformée en un petit jardin d'herbes aromatiques. Une visite des instigatrices au nouveau centre de santé, construit au coût de 9,5 millions de dollars, a convaincu les médecins d'adhérer au mouvement «On leur a dit qu'il serait beaucoup plus logique que les patients puissent cueillir une pomme quand ils viennent au centre de santé», raconte Mary Clear, qui travaillait comme agente communautaire avant de travailler à plein temps et bénévolement au développement du mouvement Incredible Edible. Elle précise que les dirigeants du centre de santé se sont aussi laissés convaincre parce que ça ne leur coûtait pas un sou.


Les arbustes qui avaient été plantés lors de l'aménagement extérieur du centre de santé ont été remplacés par des arbres fruitiers, divers plants de légumes et un jardin de l'apothicaire, composé d'échinacées, de camomilles et d'autres herbes médicinales que patients et passants peuvent cueillir gratuitement.


Puis, un peu partout dans la ville, des bénévoles ont utilisé des espaces verts et installé des bacs de plantation pour y créer des potagers. Plus de 800 arbres fruitiers ont été plantés dans la ville. Deux fois par mois, le dimanche, une équipe de 10 à 20 bénévoles s'occupent de semer, puis d'entretenir les sites de plantation.


«On n'a pas réalisé d'études ni écrit de rapports, on n'a pas demandé l'autorisation des autorités pour le faire, on l'a simplement fait», mentionne Pam Warhurst pour souligner la spontanéité de ce mouvement citoyen qui repose sur trois piliers interreliés : la collectivité, l'éducation et l'économie.


Small is beautiful

 

Incredible Edible n'est pas sans rappeler les thèmes abordés dans le recueil d'essais Small is Beautiful, écrit au début des années 1970 par l'économiste britannique Ernst Friedrich Schumacher. Son ouvrage traite de l'importance de vivre dans une société à l'échelle humaine et de l'utilisation durable des ressources naturelles.


«On ne se laisse pas décourager par ceux qui nous disent que nos petits gestes sont vides de sens face aux problèmes de la planète. Je crois plutôt en la puissance des petites actions et au concept de la communauté», dit Pam Warhurst.


Les instigatrices «ont pris l'expression "penser globalement, agir localement" au pied de la lettre», note Lindsay Smales, président d'Urbanalysis, une firme-conseil britannique en architecture et urbanisme, et professeur invité à la Faculté des arts, de l'environnement et des technologies de l'Université métropolitaine de Leeds.


Le mouvement Incredible Edible a réussi son pari de promouvoir l'approvisionnement local. Il a amené les résidants à demander et obtenir davantage de produits locaux dans les restaurants, les pubs et les chaînes d'alimentation de la ville.


Sur le menu du Bear Cafe, ce bistro végétarien où tout a commencé, figure une carte de la région qui indique le nom des fournisseurs locaux. «Nous visons à ce qu'au moins 80 % de nos ingrédients soient produits dans la région», dit Rhian Warhurst, copropriétaire du café et fille de Pam.


Le Bear Cafe a même investi dans la construction de serres pour produire ses propres laitues, oignons, concombres et fines herbes, entre autres.


Bon nombre de citoyens ont aussi commencé à cultiver leur potager. L'adoption d'un nouveau règlement municipal leur a permis d'avoir quelques poules pondeuses et d'offrir leur surplus d'oeufs à d'autres résidants.


L'Eyjafjöll aussi a donné un coup de pouce au mouvement. En 2010, l'éruption de ce volcan islandais et la suspension du trafic aérien qui s'est ensuivie ont grandement aidé la cause, note Mary Clear. «Soudainement, les gens ont réalisé que ça prenait seulement un volcan pour créer une pénurie de nourriture sur les étalages de Marks & Spencer et autres chaînes d'alimentation», dit-elle en faisant référence à cet épisode, qui a joué un rôle déterminant dans la promotion de l'approvisionnement local.


Des retombées économiques et sociales

 

Incredible Edible a engendré d'autres retombées. La ville a vu de nouveaux commerces ouvrir leurs portes, tels qu'une fromagerie, une boulangerie, une pizzeria et une microbrasserie, qui se font un devoir de s'approvisionner localement.


Les instigatrices du mouvement souhaitent que d'autres entrepreneurs en herbe saisissent la balle au bond pour lancer des entreprises de transformation alimentaire. Il reste aussi à convaincre les fermiers et éleveurs de moutons et de chevaux, qui exploitent des terres sur les collines surplombant la ville, de se joindre au mouvement afin de produire des légumes à plus grande échelle.


«On a déjà fait pousser diverses céréales sur ces terres. Aujourd'hui, il y a seulement du gazon qui sert à nourrir les bêtes», déplore Steve Welsch, qui dirige la petite entreprise sociale Incredible Aqua Garden, créée en 2010 et comptant deux employés. Il estime que 300 acres seraient suffisants pour alimenter en légumes la population de Todmorden. Le territoire de la ville compte environ 70 000 acres de terres, dont des dizaines en friche.


La création d'Incredible Aqua Garden résulte aussi des actions d'Incredible Edible. L'entreprise, qui se spécialise dans la culture aquaponique, est l'une des deux spin-offs nées de cette initiative. L'autre entreprise sociale, Incredible Farm, lancée en 2009 et employant deux personnes, est une pépinière et un centre d'horticulture qui produit des arbres et des arbustes fruitiers de même que des légumes et des fines herbes. L'enseignement auprès des jeunes est aussi au coeur de ces deux entreprises, qui reçoivent régulièrement la visite d'élèves du primaire et du secondaire. Dans les écoles, qui ont aussi leurs potagers, des cours liés à l'agriculture sont maintenant offerts. Les gens d'Incredible Edible souhaitent d'ailleurs que les cantines scolaires s'approvisionnent davantage localement.


Autre retombée : l'affluence de visiteurs a donné naissance à une nouvelle forme de tourisme, le tourisme potager, dit Estelle Brown, et a mené à la création d'une route verte qui parcourt la ville. De nouveaux bed and breakfast ont ouvert leurs portes pour recevoir les visiteurs.


Incredible Edible a aussi amélioré les relations entre la population et ses policiers, affirme l'inspecteur Dave Browning. «Les résidants viennent cueillir des produits dans les bacs situés devant le poste de police. Ça crée des occasions d'engager la conversation et de mieux faire comprendre notre rôle», dit-il. M. Browning souligne que le taux de criminalité est en baisse depuis l'émergence d'Incredible Edible, même s'il ne peut prouver que les deux phénomènes sont reliés.


Enfin, de nouveaux résidants viennent s'établir à Todmorden, attirés par ce mouvement communautaire. C'est le cas de Melvin Coleman : «Nous voulions justement déménager et Incredible Edible a influé sur notre décision de nous établir ici».


Un jour, Mary Clear a eu la visite surprise de deux jeunes frères venus cogner à sa porte. Ils lui apportaient de la soupe préparée par leur mère avec des légumes et des fines herbes récoltés à leur retour d'école, en passant devant le potager de Mme Clear, qui a été très touchée par ce geste.


pierre.theroux@tc.tc


Via Damoclès
more...
Rebecca Bagal's curator insight, January 22, 2014 6:16 AM

Potager Pour tous 

Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Planete DDurable
Scoop.it!

A la recherche de la ville durable

A la recherche de la ville durable | La ville en mutation | Scoop.it
A l'occasion du sommet mondial Ecocity, « Terra eco » vous propose de découvrir son supplément gratuit pour comprendre comment nos cités peuvent relever les défis à venir, à commencer par celui du changement climatique.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Société
Scoop.it!

Exode urbain : qui sont les néo-ruraux ? (1/2) - Demain La Ville

Exode urbain : qui sont les néo-ruraux ? (1/2) - Demain La Ville | La ville en mutation | Scoop.it

Les uns fuient le stress. Les autres se plaignent du manque de confort. D’autres encore ne peuvent plus supporter le coût de la vie citadine. Quels que soient leurs motifs, les urbains sont de plus en plus nombreux à quitter la ville pour s’installer à la campagne. Et demain, grâce à la révolution numérique, la grande famille des néo-ruraux pourrait encore s’élargir, nous dit Jean-Yves Pineau, directeur du collectif Ville Campagne.


Via Grd Lyon-millenaire3
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Innovation sociale
Scoop.it!

Comment la ville de Todmorden fait un pied de nez au Nouvel Ordre Mondial !

Comment la ville de Todmorden fait un pied de nez au Nouvel Ordre Mondial ! | La ville en mutation | Scoop.it

Alors que notre terre pourrait nourrir 12 milliards d’habitants sans problème, d’autres prennent leur destin à bras le corps et cherchent à se sortir de cette étreinte infernale.

C’est de Todmorden, une petite ville du nord de l’Angleterre, qu’est parti le mouvement des "Incroyables Comestibles" (Incredible Edible) :

En 2008, une poignée d’activistes envahit le bitume de bacs de plantations : sur les trottoirs, dans la cour du collège, devant l’hôtel de police, sur les parterres de l’hôpital…

Leur site : http://www.incredible-edible-todmorden.co.uk/


Via Bernard BRUNET
more...
Dominique Hebert's curator insight, October 13, 2013 11:51 AM

Je trouve cette initiative formidable mais je ne sais pas si l'environnement socioculturel du nord-est de l'Essonne est propice à ce genre d'initiative.

Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Le Grand Paris sous toutes les coutures
Scoop.it!

Le super marché de la ville durable

Le super marché de la ville durable | La ville en mutation | Scoop.it
Face à des entreprises qui ont parfaitement saisi l’eldorado que peut représenter l’urbanité de demain, les élus doivent faire les bons choix pour amener leur ville sur une voie plus durable. Sans toujours avoir toutes les cartes en main.

Via Thomas Hantz
more...
Thomas Hantz's curator insight, October 1, 2013 3:03 AM

Les estimations des cabinets d’études foisonnent. Et elles donnent le tournis. Le marché mondial de la ville durable, pour ces cinq prochaines années, oscillerait entre quelques dizaines et plusieurs… milliers de milliards d’euros.

Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from 7 milliards de voisins
Scoop.it!

L'éclairage urbain: les lumières de la ville ?

L'éclairage urbain: les lumières de la ville ? | La ville en mutation | Scoop.it

Aujourd’hui, 1,6 milliard d’individus dans le monde n’ont toujours pas accès à l’électricité. Les villes des pays du Sud sont les premières touchées où 96% des gens n’ayant pas accès à des services énergétiques modernes se situent en Afrique subsaharienne, ou dans les pays d’Asie en développement. Quels sont les problèmes qui freinent l’accès à l’éclairage urbain, et quelles conséquences sur la vie quotidienne et l’économie, quelles seraient les solutions durables pour y accéder ?.


Via 7milliards
more...
No comment yet.
Scooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys
Scoop.it!

Toulouse: la Ville rose débarque sur Snapchat - metronews

Toulouse: la Ville rose débarque sur Snapchat - metronews | La ville en mutation | Scoop.it
metronews Toulouse: la Ville rose débarque sur Snapchat metronews "L'objectif de notre présence sur Snapchat est de toucher les jeunes de 15 à 25 ans qui ne savent pas forcément tout ce que la ville fait pour eux", explique Bertrand Serp, élu en...
more...
No comment yet.
Scooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys
Scoop.it!

Le Qatar veut créer une ville pharaonique pour le Mondial

Le Qatar veut créer une ville pharaonique pour le Mondial | La ville en mutation | Scoop.it
Le riche émirat prévoit de construire une ville de toutes pièces pour un coût de 45 milliards de dollars. Le site accueillera le match d'ouverture et la finale de la Coupe du monde de football en 2022.
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from 7 milliards de voisins
Scoop.it!

Ecocity: Dixième Sommet mondial de la Ville Durable

Ecocity: Dixième Sommet mondial de la Ville Durable | La ville en mutation | Scoop.it

Comment parler des enjeux de l’environnement aux habitants des quartiers pauvres, quand on est un élu local ? Comment tenir un discours acceptable lorsqu’il faut en même temps répondre à des demandes sociales urgentes : emploi, logement, transports, assainissement… Mais, le développement des villes, notamment des bidonvilles, peut-il ignorer la nécessité de préserver l’environnement ? Une ville durable est-elle possible au sud ?


Via 7milliards
more...
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Savoie
Scoop.it!

Thonon-les-Bains : la Ville déclare la guerre aux panneaux publicitaires

Thonon-les-Bains : la Ville déclare la guerre aux panneaux publicitaires | La ville en mutation | Scoop.it

Mercredi 25 septembre 2013, le conseil municipal a notamment parlé publicité et franchissement du passage à niveau des Vallées.


Via jogallice
more...
jogallice's curator insight, October 4, 2013 7:20 AM

C'est une excellente chose que de déclarer la guerre aux panneaux publicitaires. Les Pays de Savoie devraient faire de même, nous vivons tout de même dans une région hautement touristique et enlaidir ainsi nos paysage relève d'une stupidité sans nom.

Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Planete DDurable
Scoop.it!

m2ocity lance 3 solutions pour la maîtrise de la qualité de l’air et du bruit en ville › GreenIT.fr

m2ocity lance 3 solutions pour la maîtrise de la qualité de l’air et du bruit en ville › GreenIT.fr | La ville en mutation | Scoop.it

En plus de son rôle d’opérateur télécom dédié aux objets communicants (M2M) et à la télé-relève des compteurs intelligents (smart meter), m2ocitypropose désormais des solutions pour la maîtrise et le contrôle de la pollution de l’air et du bruit en ville, permettant aux collectivités d’entreprendre localement les plans d’actions adéquats avec les acteurs concernés et de communiquer leurs actions auprès des administrés.

 


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Efficycle
Scoop.it!

Quand le street art investit les villes en cohabitant avec la nature

Quand le street art investit les villes en cohabitant avec la nature | La ville en mutation | Scoop.it

À quoi ressemblerait le street art s’il se mêlait à la nature ? Il est vrai que l’urbanisme et l’écologie semblent très éloignés, pourtant les villes s’appliquent de plus en plus à redonner une place de choix aux espaces verts. On vous propose donc de découvrir ces œuvres originales où le graphisme urbain cohabite avec la verdure.

 


Via Fabien Baceiredo (Efficycle)
more...
CDI DOUAI Wagnonville 2014's curator insight, October 3, 2013 3:36 AM

BTS Theme 2015

COMMON GOOD FORUM's curator insight, December 15, 2013 11:31 PM

Cas pratique sur le lien Bien commun-biens communs.

 

L'écologie sociale (les valeurs, les désirs et finalités communes à la source d'une volonté de recréer un territoire commun)

 

qui a un impact sur la gouvernane des biens communs (environnement et culture). 

Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Reportages et Documentaires "AutreMent"
Scoop.it!

Une lumière dans la nuit : des villes englouties par les ténèbres où subsiste une lueur d’espoir

Une lumière dans la nuit : des villes englouties par les ténèbres où subsiste une lueur d’espoir | La ville en mutation | Scoop.it
Comment serait notre quotidien si toutes les lumières disparaissaient à la nuit tombée sauf une irréductible ? C’est une question à laquelle un artiste tente de répondre à travers des photographies mystérieuses.

Via L'Info Autrement
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Quelle âme pour la ville durable ?

Quelle âme pour la ville durable ? | La ville en mutation | Scoop.it
Circuits courts alimentaires, mobilité douce, répartition des revenus, alphabétisation, accès au numérique, émancipation des femmes… C'est en ville que va se jouer la transition.

Via @Chuchoteuse d'Alternatives
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Chuchoteuse d'Alternatives
Scoop.it!

Le végétal à la conquête de la ville

Le végétal à la conquête de la ville | La ville en mutation | Scoop.it
Gestion des eaux de pluie, réduction des îlots de chaleur, biodiversité, isolation thermique... le végétal en ville présente un potentiel majeur pour améliorer le cadre de vie des urbains même si le soutien politique fait encore défaut.

Via @Chuchoteuse d'Alternatives
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Planete DDurable
Scoop.it!

VIVAPOLIS : une marque pour exporter la ville durable à la française

VIVAPOLIS : une marque pour exporter la ville durable à la française | La ville en mutation | Scoop.it
La France va mettre sur le marché international son offre « France ville durable » sous le nom de « VIVAPOLIS » et avec un slogan : « Mieux vivre en ville ».

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from Assistance à Maîtrise d'Ouvrage Efficacité et Performance Energétique
Scoop.it!

Bâtiments intelligents : Du BePos à la ville à énergie positive

Bâtiments intelligents : Du BePos à la ville à énergie positive | La ville en mutation | Scoop.it

La France ne construira que des bâtiments neufs à énergie positive dès 2020. Ces bâtiments nous invitent à repenser le pilotage des consommations. Pour apporter des solutions nouvelles dans le cadre de la RBR 2020, les industriels prévoient des réponses globales pour des bâtiments à énergie positive (BePos). L’auto-consommation de la production photovoltaïque et l’exploitation de la domotique en font partie.

 

 


Via ✏ Gilles Lefranc ✏
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI Lyceestemarie-aire/lys from KILUVU
Scoop.it!

"La Smart city qu'on nous vend" L'écologie commence en ville par Urbain_Trop_Urbain

"La Smart city qu'on nous vend" L'écologie commence en ville par Urbain_Trop_Urbain | La ville en mutation | Scoop.it

LA «SMART CITY» QU'ON NOUS VEND

Prenons simplement le cas de la ville «intelligente», la smart city sur laquelle nombre d’acteurs industriels se sont positionnés en tant que meilleur gisement de nouveaux marchés. Les mégapoles (plus de 10 millions d’habitants) ne représentent pas 10% de la population urbaine mondiale et on s’obstinerait à nous vendre un imaginaire de ville intense et de big data, empli de concentrateurs et de commutateurs ? Ne devine-t-on pas que c’est aujourd’hui la catégorisation même de «la ville» qui fait problème ?

Le danger de faire ainsi fausse route est réel. Car le «smart» de la smart city telle qu’elle est présentée aujourd’hui pourrait devenir ce que sont les résidences fermées aux quartiers, ou le chic village périurbain à la ville étale : à savoir un dispositif d’économie de club, ayant l’hédonisme pour principe et la maximisation de l’intérêt individuel pour mode de fonctionnement, et tournant le dos, sans conscience qu’il s’adosse, aux réseaux des villes...

 


Via association concert urbain, Flo @ddline2020 ✏ , Yves Carmeille "Libre passeur"
more...
association concert urbain's curator insight, October 5, 2013 9:24 AM

 

Urbain, trop urbain

@urbain_

Urbain, trop urbain parle d'urbanisme et d'architecture, de projets urbains et d'art de la ville. | + @nocityguide & @micromegapolis /FB:

http://

ow.ly/hhYpq

 

Toulouse, France · urbain-trop-urbain.fr

Flo @ddline2020 ✏ 's curator insight, October 5, 2013 10:38 AM

Pour le collectif «Urbain, trop urbain», il faut relocaliser les termes du débat environnemental à l'échelle de la ville pour leur donner du sens.

CDI DOUAI Wagnonville 2014's curator insight, October 17, 2013 4:40 AM

Theme BTS 2015