Bleuforêt. Le made in France prend son pied | Branding News & best practices | Scoop.it

Je manque de rationalité. Mais, comme je suis un garçon sérieux, mes comptes sont toujours dans le vert », s’amuse Jacques Marie. Cet homme jovial et direct a largement dépassé l’âge légal de la retraite. Après vingt-cinq années passées chez Dim, dont il est devenu directeur en 1975 puis P-DG en 1990, il s’oppose au nouveau propriétaire américain, Sara Lee, qui le licencie en 1994. Parmi leurs sujets de discorde, le sort du site de Vagney, près de Remiremont dans les Vosges. L’américain, convaincu que fabriquer des chaussettes en France n’a – déjà – plus de sens, veut le fermer et lance à son ancien P-DG : « Mais, puisque vous pensez que c’est viable, rachetez donc l’usine. » Jacques Marie le prend au mot et, ses indemnités de licenciement en poche, acquiert le site vosgien pour un franc symbolique.