Bernard Magrez : « pour fixer le prix des vins, notre roi c'est le client, pas le voisin ! » | Wine, Life & Geek - entre Bordeaux & Toulouse | Scoop.it

Présent dès potron-minet sur son stand Vinexpo, Bernard Magrez répond invariablement à tout visiteur s'enquérant de son humeur, :« formidable ! » On peut gager que la bonne campagne des primeurs 2012 de ses quatre grands crus classés (Châteaux Pape Clément, La Tour Carnet, Fombrauge et Clos Haut-Peyraguey) n'est pas étrangère à cette ardeur. « Nous nous sommes mis au vrai prix, c'est à dire à celui du 2008 »précise-t-il. « Dans la vie il ne suffit pas de produire, il faut vendre. Et les acheteurs veulent le prix qui leur corresponde, pas celui du propriétaire. Le roi ce n'est pas le voisin, c'est l'amateur de vins dans le monde, et en France ! »