BLACK AND WHITE
21.0K views | +2 today
Follow
BLACK AND WHITE
Wonderful black and white photography
Curated by Photo report
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Photo report
Scoop.it!

Peking Opera - Muke Village | Photo : Liu Zheng 刘铮

Peking Opera - Muke Village | Photo : Liu Zheng 刘铮 | BLACK AND WHITE | Scoop.it

Peking Opera - Muke Village

Gelatin Sliver Print, 46 x 46 cm,

Edition of 5, 37 x 37 cm,

Edition of 20 ,1998

 

One of China's most widely exhibited contemporary artists, Liu Zheng 刘铮 was born in 1969 in Wuqiang County in Hebei province and grew up in Shanxi province.  After studying optical engineering at Beijing Technology Institute, he served as a professional photojournalist for Worker's Daily from 1991 to 1997. Liu Zheng's work has been included in such major exhibitions as the "1st Guangzhou Triennial" and the "50th Venice Biennial."

 

For the past decade, Chinese artist Liu Zheng 刘铮 has been working on his ambitious photographic project "The Chinese." In the finished work, Zheng has captured a people and a country in a unique time of flux.

 

Zheng seeks out moments in which archetypal Chinese characters are encountered in extreme and unexpected situations. His subjects have included street eccentrics, homeless children, street performers, provincial drug traffickers, coal miners, Buddhist monks, prison inmates, Taoist priests, waxwork figures in historical museums, and the dead and dying. Zheng's photographs betray a dark vision, albeit one that is laced with offsetting humor.

more...
No comment yet.
Scooped by Photo report
Scoop.it!

Chineses | Photos Liu Zheng 刘铮

Chineses | Photos Liu Zheng 刘铮 | BLACK AND WHITE | Scoop.it

Liu Zheng est un photographe chinois né en 1969 dans le comté de Wuqiang, province de Hebei. Il passa son enfance dans la ville minière de Datong (province de Shanxi), avant de vivre et de travailler à Beijing.

En 1994, Liu Zheng commença de photographier des moments de vie dans lesquels des personnages chinois typiques ont été rencontrés dans des situations extrêmes et souvent inattendues. La série The Chinese tire le portrait d'une société en butte aux contradictions entre la culture traditionnelle et la modernisation. Elle présente un large échantillonnage de la société et montre les riches, les pauvres, les transsexuels, les mineurs, les acteurs d'opéra, aussi bien que les figures de cire des musées historiques.

De 1991 à 1997, Zheng a travaillé comme reporter pour le Workers’ Daily, un des journeaux chinois les plus lus, dans l'optique de montrer les liens historiques entre la propagande politique et l'idéologie communiste, plutôt que de viser les rapports de la photographie avec la vérité. Il commença de travailler sur le thème des Chinois à un moment de changements explosifs et de développement de l'art contemporain, catalysé par les réformes en cours. Dans ce contexte, Zheng utilise la photographie pour construire une fausse réalité. Les éclairages et les poses de ses photographies au format carré semblent un peu naïfs mais en réalité la mise en scène coexiste avec les éléments spontanés dans toute cette série.

Influencée à la fois par les œuvres de Diane Arbus et d'August Sander, la série The Chinese montre au spectateur une étude personnalisée de la culture chinoise, concentrée sur les aspects psychologiques les plus sombres. Un mélange de dure réalité et de romantisme, d'engagement et de détachement, tente de reconstituer l’histoire des Chinois par ce processus.

 

Publications The Chinese .- Göttingen, Allemagne, Steidl et New-York, International Center of Photography, 2004. (ISBN 3-86521-037-6)

more...
No comment yet.