RPS - Bien-être a...
Follow
Find
563 views | +0 today
 

From around the web

Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Virginie Kaufmann from CREADOC Nice
Scoop.it!

Quel lien faites-vous entre qualité de vie au travail et qualité du travail? - vidéo HAS, 2012, 12mn

Entretien avec Yves Clot, titulaire de la chaire de psychologie du travail, Conservatoire National des Arts et Métiers.


Via Patrice FACIN
more...
Patrice FACIN's curator insight, March 26, 8:17 AM

Deux concepts intimement liés...

 

Rescooped by Virginie Kaufmann from Développement personnel
Scoop.it!

Comment s'affirmer : les techniques d'affirmation

Comment s'affirmer : les techniques d'affirmation | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it

Communication et affirmation de soi (suite).

Nous avons vu dans l’article précédent comment notre communication peut démontrer une approche affirmée à travers nos comportements. Cette attitude vise toujours l’atteinte d’un résultat gagnant-gagnant.

Voici les techniques proposées.


Via Authentis Formations
more...
Authentis Formations's curator insight, April 26, 2:31 PM

Pour vous affirmer avec respect et efficacité.

Rescooped by Virginie Kaufmann from communication non violente et méditation
Scoop.it!

« Je goûte maintenant l’heure ineffable. » (Johann Wolfgang von Goethe)

« Je goûte maintenant l’heure ineffable. » (Johann Wolfgang von Goethe) | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it

«Tu sais, ça marche! Quand quelque chose me tombe sur la tête, je m’assois, et je me dis: »Ici et maintenant. » D’ailleurs, je le fais chaque jour, même quand tout va bien. On ne peut pas croire qu’une si petite chose ait de si grands effets.


Via Louis Levy
more...
No comment yet.
Rescooped by Virginie Kaufmann from communication non violente et méditation
Scoop.it!

Comment prendre des décisions intelligentes en moins de 60 secondes

Comment prendre des décisions intelligentes en moins de 60 secondes | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Note : cet article est une traduction de l’article How to Make Smart Decisions in Less Than 60 Seconds de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Via Louis Levy
more...
No comment yet.
Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

Malades du travail: le syndrome d'épuisement professionnel

Malades du travail: le syndrome d'épuisement professionnel | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Revoir le replay de malades du travail - le syndrome d'épuisement professionnel, disponible en streaming pendant quelques jours sur Arte.
more...
No comment yet.
Rescooped by Virginie Kaufmann from La Fabrique Spinoza, think tank du bonheur citoyen
Scoop.it!

Le bonheur au travail: les 10 clefs d'un bon équilibre

Le bonheur au travail: les 10 clefs d'un bon équilibre | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Mieux vivre au travail, c'est d'abord apprendre à mieux connaître ses attentes, ses limites, son rapport aux autres et à l'entreprise... Coachs, consultants, psys: conseils de spécialistes pour remettre de l'harmonie dans sa vie professionnelle.

Via la Fabrique Spinoza
more...
la Fabrique Spinoza's curator insight, February 18, 9:02 AM

Retrouvez les vidéos des conférences et ateliers des Journées du Bonheur au Travail des 12, 13 et 14 février. Déjà disponible :

- Favoriser le bonheur dans l'entreprise : le travail du dirigeant

- Atelier collaboratif sur la "Fish! Philosophy"

http://www.journeesdubonheurautravail.org/

 

Rescooped by Virginie Kaufmann from La pleine Conscience
Scoop.it!

Mindfulness : comment la présence attentive contribue-t-elle au
mieux-être dans les organisations?

Mindfulness : comment la présence attentive contribue-t-elle au <br/>mieux-être dans les organisations? | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Simon Grégoire est directeur du Groupe de Recherche et d’Intervention sur la Présence Attentive (GRIPA) en plus d’être psychologue industriel-organisationnel et professeur à l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches s’orientent autour des interventions basées sur la présence attentive et de leurs effets sur la santé psychologique. Afin d’en savoir plus sur ces approches prometteuses, nous avons interrogé cet expert sur les répercussions de la méditation en milieu de travail. Entrevue sur la présence attentive et ses bienfaits.

Tout d’abord, qu’est-ce que la présence attentive?

Il s’agit d’être attentif et vigilant à l’égard de ce qui se passe autour de nous, mais également à l’intérieur de nous-mêmes, et d’observer tout ça de façon bien particulière, c’est-à-dire avec curiosité, ouverture et bienveillance. En général, cet état de conscience ne nous est pas très familier, car nous sommes souvent en mode « pilote automatique », sans être vraiment conscients de nos pensées, de la façon dont on se sent, de nos émotions, de nos comportements automatiques… On a souvent le regard tourné vers l’extérieur parce qu’on a des livrables et des échéanciers à respecter. Mais il est tout aussi important de tourner le regard vers l’intérieur, surtout en contexte d’entreprise, et de porter une attention aux sensations, aux émotions, aux pensées qui nous habitent ou encore aux patrons de comportements que l’on met de l’avant.

Y a-t-il une différence entre la présence attentive, la pleine conscience et le mindfulness?

Non, ce sont des synonymes. L’expression « pleine conscience » est la plus commune, mais l’expression « présence attentive » est la plus stratégique pour nous au GRIPA. Non seulement cette traduction rend justice au terme anglais « mindfulness », mais nous avons également constaté qu’elle passe mieux en entreprise par rapport à « pleine conscience ». La pleine conscience a une connotation plus ésotérique tandis que la présence attentive est mieux reçue, car plus concrète.

Comment la notion de présence attentive a-t-elle émergé?

La présence attentive existe depuis plus de 2 500 ans. La tradition bouddhiste est très imprégnée de cette notion, évidemment, mais la présence attentive et la contemplation font aussi partie de quelques traditions philosophiques et psychologiques occidentales. Le concept n’est donc pas complètement nouveau.

En revanche, ce qui est nouveau depuis les années 1980, c’est l’appropriation de la tradition bouddhiste par la science moderne. Il y a un certain engouement dans la communauté scientifique pour la présence attentive. Les chercheurs ont commencé à s’intéresser à l’efficacité de la méditation sur des populations cliniques. Ensuite, dans les années 2000, ils ont étendu le champ de recherche à d’autres contextes, comme les écoles et les organisations. Il faut préciser que le contexte de ces recherches est séculier, c’est-à-dire complètement exempt de connotation religieuse.

Selon toi, pourquoi est-ce important de faire une place aux approches basées sur la présence attentive dans les organisations?

Dans les organisations, j’ai l’impression que l’on compare parfois l’employé à une plante. On suppose que si cette plante a suffisamment de nutriments, de soleil, d’eau et de vitamines, elle va grandir et s’épanouir. De la même manière, si l’employé bénéficie d’une autonomie, d’une latitude décisionnelle et d’une reconnaissance, il sera heureux et pourra s’épanouir. En général, je suis en accord avec cette métaphore. Plusieurs données probantes montrent d’ailleurs que l’environnement joue un rôle déterminant dans l’état de santé des employés.

J’ai toutefois la conviction que cette métaphore est incomplète. Je crois qu’une partie de notre stress, de notre insatisfaction, voire de notre détresse et de notre souffrance découle de ce qu’on fait avec les stresseurs qui sont dans notre environnement et de la façon dont on les interprète. Par exemple, on sait maintenant qu’une partie significative de notre stress vient du fait qu’on est littéralement pris dans notre tête : on est inquiet par rapport à ce qui s’en vient, on éprouve des regrets par rapport à ce qu’on a fait, on repasse sans cesse tout ce qu’il nous reste à faire… Toute cette activité mentale est exténuante. Nous sommes prisonniers du passé ou du futur, et il est très rare que nous soyons vraiment dans le moment présent.

Nous vivons à une époque où la charge de travail est lourde, la pression est forte et le rythme est effréné. On peut agir sur l’environnement (changer l’organisation du travail, par exemple), mais on peut aussi outiller les employés afin de créer un peu d’espace mental. Au GRIPA, nous invitons les travailleurs à ralentir, à trouver un sens à leur travail et à jalonner davantage l’avancement plutôt qu’à se montrer réactif ou agir par automatismes. Nous les incitons également à établir une cohérence entre leurs actions et leurs valeurs.


Quels sont les effets bénéfiques des interventions basées sur la présence attentive en milieu organisationnel?

Il y a beaucoup de recherches sur les approches basées sur la présence attentive. Les résultats montrent qu’il y a de nombreux effets bénéfiques sur la santé psychologique des employés : réduction du niveau de stress, d’anxiété et de fatigue de même qu’un meilleur niveau de gestion des priorités. Instaurer des interventions basées sur la présence attentive peut donc être bénéfique pour la santé psychologique des employés. Quelques études ont également démontré que la méditation pouvait augmenter le niveau d’empathie, d’écoute et de compassion chez les leaders. Les données sont encore fragmentaires, mais elles sont prometteuses. Au GRIPA, nous aimerions aussi étudier l’hypothèse selon laquelle la méditation favorise la créativité, l’innovation et la pensée divergente. Ce qu’il faut retenir, c’est que ces approches (de présence attentive) peuvent faire une différence et sont très faciles à intégrer dans les entreprises.

Comment les entreprises pourraient-elles intégrer ces approches?

Il y a différentes façons d’implanter ces initiatives basées sur la présence attentive. Les entreprises peuvent mettre en place des interventions plus ciblées, comme ce fut le cas lors de notre étude effectuée dans des centres d’appels à l’aide de capsules de méditation en version audio directement au poste de travail des employés. Il y a également des programmes formels pour les gestionnaires visant à appliquer et à instaurer une approche de méditation dans les pratiques de gestion. Au GRIPA, nous en sommes en ce moment à évaluer l’efficacité d’un programme élaboré pour promouvoir la santé et le mieux-être des employés. Des mesures simples peuvent aussi être mises en place. Par exemple, une des façons d’intégrer la présence attentive en milieu de travail consiste à prendre quelques minutes afin de « se déposer » avant une réunion. Le but est d’être frais et serein pour la réunion, ce qui n’est pas souvent le cas parce qu’on traîne habituellement le stress des autres tâches effectuées dans la journée.

De façon plus générale, il est possible d’encourager les employés à prendre des pauses. La concentration optimale n’est pas possible pendant huit heures de suite, si bien qu’il est bénéfique de prendre de petites pauses pour s’étirer, marcher, parler ou manger avec des collègues… Bref, ces initiatives n’entraînent pas de changements paradigmatiques. Il s’agit plutôt d’ajustements faciles à implanter qui, à long terme, assainissent le milieu de travail et permettent de mettre en place de bonnes et saines habitudes de travail.

Les entreprises peuvent-elles instaurer des initiatives basées sur la présence attentive afin d’améliorer la productivité de leurs employés?

Instrumentaliser ces approches constitue un piège, selon moi. Il ne faut pas perdre de vue que l’objectif de la présence attentive est le mieux-être : une meilleure connaissance de soi, un plus grand discernement, une tranquillité, une clarté, une distance, une lucidité… Si, au final, les gens sont plus efficaces, tant mieux. Mais ce n’est pas du tout l’intention derrière ces interventions.

Dans les entreprises, on me demande souvent d’ajouter des indicateurs de rendement et de performance aux études que je réalise. Mais je répète que ce n’est pas le but premier. Il faut être prudent quand on présente ces approches. Il ne faut pas les instrumentaliser pour qu’elles deviennent une autre stratégie de gestion parmi d’autres destinées à faire en sorte que les travailleurs soient plus productifs et efficaces.

Quelles sont les perspectives des recherches sur les interventions basées sur la présence attentive?

J’ai l’impression qu’il y a présentement un fort intérêt médiatique pour ces approches, mais je crois que l’attrait va diminuer. En revanche, je crois que l’intérêt scientifique va se maintenir. Au GRIPA, nous souhaitons commencer à utiliser des applications intelligentes en temps réel pour obtenir des données ayant une meilleure validité écologique. Nous voulons aussi utiliser des mesures physiologiques (comme le taux de cortisol) pour mieux comprendre l’impact de ces interventions sur le stress.

Mon souhait est que les organisations fassent plus de place à ces interventions dans l’avenir. Comme nous vivons à une époque d’urgence et d’instantanéité, notre rapport au temps m’apparaît malsain. Pour les employés et les organisations, nous aurions beaucoup à gagner à simplement ralentir quelque peu, et prendre le temps d’être plutôt que de faire…

Merci pour ces explications et bonne chance dans la suite de tes recherches.

Via Guillaume Rodolphe
more...
Gary Bamford's curator insight, January 20, 1:38 PM

add your insight ...

Pierre-Yves HOSTIN's curator insight, January 27, 4:34 AM

Quand nos cousins du Quebec observent les bienfaits de la mindfulness (pardon "presence attentive") dans les organisations.

Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

Le "burn out" bientôt reconnu comme maladie professionnelle ?

Le "burn out" bientôt reconnu comme maladie professionnelle ? | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
SANTÉ - Les élus réclament la reconnaissance de l'épuisement au travail comme maladie professionnelle. Objectif : faire financer ce syndrome par les cotisations patronales plutôt que par la...
more...
No comment yet.
Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

Ce Qui se Cache Derrière le Manque de Confiance en Soi

Ce Qui se Cache Derrière le Manque de Confiance en Soi | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Note: Octobre, c'est le mois de la confiance en soi sur pratiquer-la-meditation.com. Voilà le premier article d'une série sur le thème de la confiance en soi.
more...
No comment yet.
Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

EQUILIBRE DES TEMPS : LES REGLES D’OR DU TELETRAVAIL | blog

EQUILIBRE DES TEMPS : LES REGLES D’OR DU TELETRAVAIL | blog | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

Addictions : les conseils pour agir en entreprise - Etre Bien au Travail

Addictions : les conseils pour agir en entreprise - Etre Bien au Travail | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Alcool, drogues, médicaments, jeux en ligne, de hasard et d'argent... Les addictions mettent en danger la santé et la sécurité des salariés, et peuven
more...
No comment yet.
Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

Faire face à l’agressivité et désamorcer les situations conflictuelles - Etre Bien au Travail

Faire face à l’agressivité et désamorcer les situations conflictuelles - Etre Bien au Travail | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Dans un environnement de plus en plus difficile, faire face à l'agressivité avec calme devient un atout professionnel et personnel incontournable. Etre p
more...
No comment yet.
Rescooped by Virginie Kaufmann from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

L’UCL lance un certificat universitaire en hippothérapie

L’UCL lance un certificat universitaire en hippothérapie | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it

 

L’UCL lance un certificat universitaire

en hippothérapie

 

L’UCL lance une nouvelle formation en hippothérapie au terme de laquelle elle délivrera un certificat, une première en Belgique, rapporte vendredi l’université. Le premier cours pratique a lieu aujourd’hui.

 

La formation a pour objectif d’« explorer les processus relationnels qu’un accompagnement thérapeutique en présence du cheval peut mettre en évidence et donner aux hippothérapeutes les moyens de développer leurs compétences », selon l’UCL.

 

Alors que le terme hippothérapeute ne bénéficie d’aucune reconnaissance légale, l’Université espère ainsi lui donner du crédit. Le certificat compte 30 heures d’enseignement théorique, deux stages et un travail de fin de formation.

 

Des professeurs de l’UCL des facultés des sciences de la motricité et de psychologie dispensent les cours théoriques, tandis que le volet pratique est assuré par des acteurs de terrain. Le cursus est organisé en collaboration avec la Ferme équestre de Louvain-la-Neuve, qui proposait déjà des formations en hippothérapie depuis plus de 15 ans. Anthe-Anthesis, l’Association nationale belge de thérapie avec le cheval, est responsable d’une école d’hippothérapie depuis 1972.

 

Si elle se réjouit du succès rencontré par cette discipline, elle regrette toutefois de ne pas avoir été associée au projet de l’UCL, a expliqué à l’agence Belga sa trésorière.

 

« Ce qui me dérange, c’est que l’UCL est liée à la Ferme équestre de Louvain-la-Neuve, qui est à la base du projet. Mais ce centre ne représente qu’une sorte d’hippothérapie. L’hippothérapie, c’est plus que ce que fait Louvain-la-Neuve », commente Astrid Everarts de Velp, elle-même formatrice pour Anthe-Anthesis.

 

« La formation que nous proposons est plus longue », poursuit-elle. De son côté, l’UCL met l’accent sur la combinaison de cours théoriques et d’expériences de terrain qu’offre sa formation, dont la réussite vaut 10 crédits ECTS.

 

 

 Par levif.be (Belga) – le 6 février 2015

 


Via Koter Info
more...
No comment yet.
Rescooped by Virginie Kaufmann from Neurosciences et psycho
Scoop.it!

Prise de décision et émotions : l'erreur de Descartes

Prise de décision et émotions : l'erreur de Descartes | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Les émotions sont au coeur de notre processus de décision. L'intelligence émotionnelle, c'est en tirer le meilleur parti pour de bons choix.

Via Authentis Formations
more...
Authentis Formations's curator insight, March 25, 1:19 PM

Les émotions... les nier ne sert à rien ... elles nous sont très utiles, à conditions de les reconnaître.

Rescooped by Virginie Kaufmann from Neurosciences et psycho
Scoop.it!

Comment les émotions dirigent nos vies... ?

Comment les émotions dirigent nos vies... ? | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it

Les émotions dirigent notre vie… de manière très inconsciente (et automatique) la plupart du temps et cela en fonction des mécanismes de notre cerveau. Nous allons voir ensemble comment cela fonctionne.


Via Authentis Formations
more...
Authentis Formations's curator insight, March 28, 10:39 AM

La clé pour devenir maître de nous-même.

Ces travaux, nous montrent que le cerveau, et en particulier le préfrontal, serait en quelque sorte l’outil utilisé pour unifier et équilibrer l’ensemble de notre fonctionnement (mental, psychologique et comportemental).Cela est la base du développement personnel et du courant qui s’est développé depuis les découvertes de la psychologie, dès la fin du 19ème sièce. 

Depuis des millénaires, des sages nous disent que c’est à l’intérieur de nous-mêmes que se trouve la clé de notre pouvoir d’être libre.

Eric de Pommereau's curator insight, March 29, 3:36 AM

De la réflexion à l'instinct ... il est important de comprendre comment nos réactions peuvent être induites de façon spontanée, réfléchies ou avec une prise de recul.

Diane Rotcage's curator insight, March 30, 5:38 AM
La porte du changement ne peut s'ouvrir que de l'intérieur. Jacques Salomé
Rescooped by Virginie Kaufmann from Développement personnel
Scoop.it!

Comment s'affirmer ?

Comment s'affirmer ? | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Communication et affirmation de soi.Nous avons vu dans d’autres articles que la communication est un transfert d’émotions et que la façon dont nous disons les choses est plus importante que les mots eux-mêmes (voir : Les bases de la communication).En effet, le non verbal joue une part importante dans la communication (plus de 50 %) et donc nos atti...

Via Authentis Formations
more...
Authentis Formations's curator insight, February 22, 9:37 AM

Notre dernier article du blog. 

L'assertivité dans la communication.

Rescooped by Virginie Kaufmann from Développement personnel
Scoop.it!

L'estime de soi au quotidien

L'estime de soi au quotidien | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it

« Généralement, les autres m'aiment bien », « je suis performant dans mon travail », « même si la vie devient difficile, je trouverai les moyens de l'affronter »... Ce genre de conviction manifeste une bonne estime de soi et procure à l'individu bien-être et capacités d'action.


Via Authentis Formations
more...
Authentis Formations's curator insight, February 6, 3:37 AM

Comment vous positionnez vous ?

Quelles dimensions de vous-même sont importantes à vos yeux (physique, popularité, statut social,...).

Un article très instructif.

Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

Télétravail : pourquoi et comment le mettre en place

Télétravail : pourquoi et comment le mettre en place | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Le télétravail ne se réduit pas au travail à domicile et à plein temps Travailler à domicile n'est pas possible
more...
No comment yet.
Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

Etes-vous « émotionnellement compétent » ? - Altanova RH

Etes-vous « émotionnellement compétent » ? - Altanova RH | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
le partage des émotions facilite la coopération dans les relations professionnelles
more...
No comment yet.
Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

Comment développer son assertivité grâce au cheval

Comment développer son assertivité grâce au cheval | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Lorsque vous êtes en interaction avec un cheval, vous communiquez avec lui. Cette communication vous permet d'établir une relation, en vue d'obtenir quelque chose du cheval. Communication et mise en relation sont ainsi étroitement liées. L'une des...
more...
No comment yet.
Rescooped by Virginie Kaufmann from Les souffrances ... dans l'activité professionnelle.
Scoop.it!

Dépression, burnout, décompensation, épuisement… : Vous pouvez peut-être engager une procédure en reconnaissance d’accident du travail

Dépression, burnout, décompensation, épuisement… : Vous pouvez peut-être engager une procédure en reconnaissance d’accident du travail | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it

Vous êtes pris d’un malaise au travail ? Une lettre de votre employeur ? un entretien ou une réunion avec votre employeur vous a provoqué une dépression nerveuse ?

Un certificat médical initial fait état d’un harcèlement au travail, d’un burnout, d’un lien entre votre dépression nerveuse et votre travail ?

Vous pouvez peut-être engager une procédure en reconnaissance d’accident du travail.


Via Loïc CARO
more...
No comment yet.
Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

Le télétravail : où en est-on en 2014 ?

Le télétravail : où en est-on en 2014 ? | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Le télétravail permet aux salariés de réduire les trajets domicile/travail, de faciliter l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Pour les entreprises qui le pratiquent activement, le télétravail aide aussi à diffuser de nouvelles technologies tout en modernisant les pratiques managériales.
more...
No comment yet.
Scooped by Virginie Kaufmann
Scoop.it!

Le retour de congé maternité - Etre Bien au Travail

Le retour de congé maternité - Etre Bien au Travail | RPS - Bien-être au travail | Scoop.it
Vous venez de passer plusieurs mois avec votre bébé et vous avez géré l’ensemble des tâches quotidiennes (ménage, course, repas…), avec plus ou m
more...
No comment yet.