La bibliothèque A...
Follow
Find
55 views | +0 today
La bibliothèque Architecture.Urbanisme.Paysage
Une bibliographie recensant des livres fondamentaux ayant pour sujet l'architecture, l'urbanisme et le paysage.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Maria El Glaoui
Scoop.it!

Les poètes et la ville - Une anthologie

Les poètes et la ville - Une anthologie | La bibliothèque Architecture.Urbanisme.Paysage | Scoop.it

avant-propos de Jacques Réda

éd. Gallimard, 2006

Maria El Glaoui's insight:

Extrait : Henri Michaux - Contre ! 

Je vous construirai une ville avec des loques, moi.

Je vous construirai sans plan et sans ciment un édifice que vous ne détruirez pas
Et qu'une espèce d'évidence écumante soutiendra et gonflera,
Qui viendra vous braire au nez, et au nez gelé
De tous vos Parthénons, vos Arts Arabes et de vos Mings.
Avec de la fumée, avec de la dilution de brouillard et du son de peaux de tambours
Je vous assoirai des forteresses écrasantes et superbes,
Des forteresses faites exclusivement de remous et de secousses,
Contre lesquels votre ordre multimillénaire et votre géométrie
Tomberont en fadaises et galimatias et poussières de sable sans raisons.
Glas ! Glas ! Glas ! Sur vous tous! Néant sur les vivants!

(La nuit remue - 1933)

more...
No comment yet.
Scooped by Maria El Glaoui
Scoop.it!

Giulio Carlo Argan : "L’Histoire de l’art et la ville" / "Storia dell'arte come storia della città" (Editorio Riuniti, 1983)

Giulio Carlo Argan : "L’Histoire de l’art et la ville" / "Storia dell'arte come storia della città" (Editorio Riuniti, 1983) | La bibliothèque Architecture.Urbanisme.Paysage | Scoop.it

Dans cet ouvrage fondamental, la position théorique et la recherche critique de l’historien de l’art Giulio Carlo Argan, portent sur l’analyse de l’identité de l’art et de la ville. Si l’histoire de l’art est l’histoire d’une phénoménologie complexe d’objets produits selon les techniques liées à l’artisanat, constituant ainsi la dimension spatiale et temporelle qu’est la ville, Argan en déduit logiquement que s’occuper de l’art signifie s’occuper du lieu urbain. De même, si la crise de l’art (crise à laquelle Argan a consacré des pages mémorables) est la crise de la ville, il faut alors admettre que la solution ne peut plus être, dans un sens étymologique, que politique.
Constatant la fin d’un système technique qui est le système des arts, Argan estime que l’on ne peut continuer dans notre société à promouvoir une expérience esthétique sans porter son intérêt vers le graphisme, le design, l’urbanisme, ou bien encore vers les outils de la communication de masse.

Maria El Glaoui's insight:

Extrait : chapitre XVI. Architecture et culture

« L’architecture et la culture ne sont pas liées comme le seraient deux objets distincts : l’architecture n’a de fonction, et de fonctionnement, qu’à l’intérieur d’un système culturel. Par définition, est architecture tout ce qui touche à la construction, et c’est par les techniques de la construction que l’on institue et que l’on organise dans son être et dans son devenir l’entité sociale et politique qu’est la ville. L’architecture donne corps et structure à la ville, mais la rend aussi, par le symbolisme implicite de ses formes, signifiante. De même que la peinture est figurative, l’architecture est par excellence représentative. Dans une ville, tous les édifices sont représentatifs, sans exclusion ; souvent même, ils représentent les malformations, les contradictions, les hontes de la communauté. C’est par exemple le cas de ces bâtiments-rebus qu’une spéculation incontrôlée a accumulé dans les villes et dont l’on dit trop souvent qu’il ne s’agit pas d’architecture. Ces bâtiments participent de l’architecture, au contraire. Et ils sont représentatifs d’une déplorable réalité sociale et politique. »

more...
No comment yet.