benjaminservais
10 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Benjamin Servais from Communication - Marketing - Web
Scoop.it!

Créez un blog puis générez du trafic - Journal du Net

Créez un blog puis générez du trafic - Journal du Net | benjaminservais | Scoop.it
Créez un blog puis générez du trafic
Journal du Net
La vidéo domine le web.

Via Salvo Principato
more...
No comment yet.
Rescooped by Benjamin Servais from mediaTIC+
Scoop.it!

Pourquoi j'ai quitté Facebook - Monde virtuel

Pourquoi j'ai quitté Facebook - Monde virtuel | benjaminservais | Scoop.it
Il y a 3 jours, j'ai décidé de fermer définitivement mon compte Facebook. Voyons les raisons qui m'y ont poussé et qui vous y encourageront.

Via Alain Gerlache
more...
Martin Gysler's comment, March 6, 2013 8:25 AM
Ce billet – peut-être un tantinet noir à mon sens – dit haut et fort, ce que beaucoup pensent et que chacun devrait considérer lors de l’utilisation des médias sociaux.

Il est certain que nous pourrions écrire un livre sur le sujet, ce qui ne changera évidemment pas le cours du jeu et de la vie. Ce que je sous-entends ici, c'est que les médias sociaux (cela ne se limite pas uniquement Facebook) nous démontrent bien, la mentalité générale de notre société actuelle.

Plus ou peu de personnes, s'intéressent encore réellement au monde et à son prochain (cette vue est uniquement laïque… je tiens à le préciser), si ce n’est pour savoir s’il y a quelqu’un ou quelque chose à critiquer. Un bon moyen de vérifier cet état de fait est de constater que les choses positives ont peu de résonnance, alors que le contraire est relayé à n’en plus finir (le buzz de la bêtise, en quelque sorte).

Malgré cela je suis convaincu que l’on peut tirer des choses positives, à condition d’avoir une ligne de conduite (c’est finalement la même chose que dans la vie réelle) et de choisir ou et avec qui l’on échange. Cela est surtout valable sur Facebook.

En ce qui me concerne je pense qu’il est très difficile de garder la vue d’ensemble, si l’on n’organise pas scrupuleusement les personnes que l’on suit (par exemple en créant des groupes) ou en ce limitant à un maximum de 50 à 100 personnes (selon leur activité). Pour ma part, c’est ce que j’ai fait et je m’en porte très bien.

A cela j’ajouterais encore, qu’il faut être vigilant avec ses publications. Je publie uniquement les choses que je ne cacherais à personne dans la vie réelle.