Bastide des Camélias
160 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Vincent Garrigues from Jean-Dominique Dalloz's Portfolio
Scoop.it!

Gestes, Through Work, A Love of The Land

Gestes, Through Work, A Love of The Land | Bastide des Camélias | Scoop.it

From January 5 to March 31, 2013, the L'Occitane Museum presents "Gestes," an exhibition of photographs by François-Xavier Emery. Fifteen portraits of men and women at work, performing old, sometimes vanished, trades.


Via Jean-Dominique Dalloz
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

Le off de plus en plus “in” ! - Paris Match

Le off de plus en plus “in” ! - Paris Match | Bastide des Camélias | Scoop.it
Le off de plus en plus “in” !
Paris Match
Le festival Off est le premier marché mondial des arts vivants. Illustres inconnus ou vedettes confirmées, chacun a sa chance face à un public de théâtrophages exigeants.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

A Avignon, la mémoire danse - Télérama.fr

A Avignon, la mémoire danse - Télérama.fr | Bastide des Camélias | Scoop.it
Télérama.fr
A Avignon, la mémoire danse
Télérama.fr
A Avignon, la mémoire danse. Festivals d'été 2013 | L'un vient du Nigéria, l'autre de la RDC.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

Météo : la Provence, championne toutes catégories - La Provence

Météo : la Provence, championne toutes catégories - La Provence | Bastide des Camélias | Scoop.it
La Provence
Météo : la Provence, championne toutes catégories
La Provence
Sans surprise, la Provence est championne de France métropolitaine pour l'ensoleillement et les fortes chaleurs. Ensoleillement : le palmarès.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

Marseille vu par 100 photographes du monde - Marseille-Provence 2013

Marseille vu par 100 photographes du monde - Marseille-Provence 2013 | Bastide des Camélias | Scoop.it
Rejoignez nous - Marseille-Provence 2013 http://t.co/5UpVMBs6B0 via @MP2013
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent Garrigues from Provence
Scoop.it!

Saint-Saturnin les Apt, verger de cerisiers

Saint-Saturnin les Apt, verger de cerisiers | Bastide des Camélias | Scoop.it
A une petite heure d'Aix-en-Provence, le village de Saint-Saturnin-Lès-Apt est un repaire d'amoureux de la Provence et du Luberon. Au Printemps, les alentours du village se parent de blanc grâce aux champs de cerisiers.

Via Ida C. Young-Bondi
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent Garrigues from Provence
Scoop.it!

Video en Français - Provençal Fabrics with Les Olivades

At Les Olivades, the flowers and the colors of Provence adorn fabrics, creating patterns as contemporary as they are traditional. Check out the video on www....

Via Ida C. Young-Bondi
Vincent Garrigues's insight:

add your insight...

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent Garrigues from (Media & Trend)
Scoop.it!

"Plus belle la vie" : "Le vivre-ensemble est le socle du feuilleton"

"Plus belle la vie" : "Le vivre-ensemble est le socle du feuilleton" | Bastide des Camélias | Scoop.it
Dans un ouvrage à paraître, l'historien Jean-Yves Le Naour décortique le programme de France 3 devenu, selon lui, "un rendez-vous fédérateur".

 

Plus de deux mille épisodes quotidiens - un record - depuis sa naissance en 2004, des audiences qui tutoient les six millions de téléspectateurs, une immense communauté de fidèles : le feuilleton "Plus belle la vie" est devenu le cas d'école du PAF. L'historien Jean-Yves Le Naour fait paraître, le 13 février, le premier ouvrage consacré au feuilleton de France 3 

Il aura fallu attendre près de neuf ans avant qu'un ouvrage - le vôtre - soit consacré au feuilleton quotidien "Plus belle la vie", né en 2004. Comment expliquez-vous une telle résistance des sciences humaines face à un pareil succès télévisuel ?

 

Les sciences humaines n'ont pas vocation à voler au secours du succès télévisuel. En France, la critique de la fiction télévisée grand public est encore rare et entachée d'un préjugé. L'université est une vieille dame qui craint de se désacraliser en se livrant à l'étude de sujets qu'elle juge profanes. Outre-Atlantique, les Pop Cultural Studies ont depuis longtemps le vent en poupe. Ici, seule la critique littéraire et cinématographique a droit de cité. Mais les choses changent.

 

Quel est l'angle de votre ouvrage ?

 

"PBLV" a l'ambition de parler du réel - ce qui ne signifie pas qu'il en est réellement le reflet. Je me suis demandé ce que ce programme voulait dire de nous, de quoi est-il le nom ? Que dit-il de la France et des Français ?

 

"PBLV" constitue, selon vous, "une manière de révolution" pour la télévision française...

 

D'abord, livrer un épisode par jour est une prouesse, c'est de la grande industrie ! La qualité s'en ressent, mais on ne peut pas la comparer à des séries américaines dotées d'autres moyens. Ensuite, "PBLV" relève d'un travail d'équipe, de pools de scénaristes, à l'américaine, ce qui est rare en France. Puis, il y a l'audience, atypique, qui ne répond à aucune cible : jeunes et vieux, riches et pauvres, urbains et ruraux... Enfin, elle bouscule le consensus mou des séries pétries de bons sentiments. On lui reproche d'être politiquement correcte, mais tout de même : à une heure de grande écoute, des filles subissent des IVG, des homosexuels s'embrassent à pleine bouche, des héroïnomanes se piquent. Les scénaristes ont retenu une des règles des séries américaines : oser surprendre, bousculer la ménagère de moins de 50 ans qui, d'ailleurs, n'est pas aussi conservatrice qu'on ne le croit. On n'avait jamais vu cela.

 

Comment devient-on, tous les soirs à 20 h 15, un(e) fidèle de "PBLV" ?

 

"PBLV" est un rendez-vous fédérateur. La famille se retrouve pour un moment partagé qui rythme le quotidien : un rituel, un habitus. En tant que Marseillais, je voulais voir comment une série faite par des Parisiens parlait de Marseille. Puis, comme souvent, on est piégé : on veut savoir la suite de l'histoire ! Avec le temps, les personnages ont acquis une vraie personnalité, on connaît leurs goûts, leurs positions politiques, leur histoire, leurs fragilités. Cela renforce l'impression de proximité du quartier du Mistral.

 

"PBLV" est-elle devenue à la mode ?

 

La critique n'est pas tendre avec le soap opera, à juste titre souvent. Depuis que "PBLV" a attiré l'attention du New York Times et de The Independent, les journaux français s'y intéressent. Même Le Monde diplomatique s'est penché dessus ! Des mémoires universitaires lui sont consacrés, des professeurs de sociologie diffusent des extraits pour analyser la vision de tel ou tel problème, des colloques sont consacrés au quartier du Mistral. Mais la mode est changeante. "PBLV" réussira-t-elle le miracle britannique de "Coronation Street" et ses 53 printemps ?

 

Le quartier fictif du Mistral, à Marseille, est le centre de gravité de cette saga. En quoi l'identité de cette ville se prête- t-elle particulièrement à cet usage ?

 

Marseille n'est pas une ville neutre. L'avoir choisi pour poser les bases du décor a un sens, d'autant que ses créateurs assurent que ce choix s'est imposé comme une évidence. La question du métissage culturel, du vivre-ensemble, est le socle du feuilleton ; aucune ville ne se prête mieux que Marseille à la peinture d'un quartier brassé par des vagues migratoires. Les familles Marci, Malkavian, Nasri ou Songha pourraient appartenir au millefeuille marseillais. Certes, la ville que l'on voit à l'image ressemble à une carte postale, mais sa personnalité déborde de l'écran.

 

Ce particularisme géographique ne risquait-il pas de désintéresser le public des autres régions françaises ?

 

C'est tout le contraire. Ce n'est pas en Provence que "PBLV" est le plus regardé, mais dans le Limousin et dans le Nord. Il ne s'agit pas de folkloriser en donnant une attache géographique, mais de renforcer le sentiment du réel. Les Marseillais ne sont pas les moins critiques et brocardent une série sans accent, qui ne montre pas la vraie réalité de leur ville.

 

A ses débuts, "PBLV" a connu des audiences catastrophiques. Qu'est-ce qui ne fonctionnait pas ?

 

L'idée de départ était de montrer le quotidien d'un quartier, sa chaleur, la solidarité qui y règne malgré les aléas de la vie... mais cela manquait de piquant, de romanesque. D'août à octobre 2004, l'audience s'est érodée. Tel un accident industriel, le programme semblait condamné. La production a alors musclé le scénario avec des ficelles plus classiques. Et "PBLV" est devenu un feuilleton entre peinture de moeurs et intrigues rocambolesques. A ce sujet, le titre n'est plus très adapté : on ne compte plus les meurtres, les maîtres chanteurs ou les escrocs.

 

Tous les phénomènes de société (drogue, prostitution, voile islamique, avortement, sans-papiers) sont évoqués dans le feuilleton. Le débatpolitique y a-t-il une place ?

 

Oui et non. "PBLV" campe sur le terrain des faits de société. Fatalement, le feuilleton est rattrapé par le champ politique, mais la palette de ses personnages, de droite et de gauche, lui permet de faire soutenir des opinions opposées. Les scénaristes prétendent qu'ils ne prennent pas parti. Ce n'est pas tout à fait pas exact, notamment - sans jamais le dire - dans le dernier débat sur le mariage pour tous. Sur les forums, une rage commune de l'extrême droite et des islamistes s'élève contre ce programme qui vante le "vivre ensemble" et le métissage ainsi que la liberté des moeurs.


Via Virginie Colnel
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent Garrigues from La revue de presse & web du SNA
Scoop.it!

Les derniers jours de Pablo Picasso

Les derniers jours de Pablo Picasso | Bastide des Camélias | Scoop.it

par Judith Benhamou-Huet
« L'Aubade », 1967. - Photo Sotheby's

 

Les grands hommes ont ce privilège paradoxal qu'on fête autant leur naissance que leur disparition. Pablo Ruiz Picasso est décédé il y a quarante ans le 8 avril 1973. Il avait quatre-vingt-onze ans. Quelles images nous reste-t-il du géant de la peinture du XX e siècle ?

 

Celle de l'inventeur du cubisme en 1907 avec son acte de naissance : ces créatures primitives et offertes qu'il a nommées « Les Demoiselles d'Avignon », du nom de la rue d'Avignon à Barcelone, connue au début du XX e pour ses prostituées. Elles s'exhibent aujourd'hui en toute impudeur au Moma de New York, après être passées entre des mains fameuses dont celle d'André Breton, qui avait acquis le tableau pour le compte du couturier éclairé Jacques Doucet.

Celle d'un peintre de la douleur qui n'oublie pas son Espagne natale minée par la guerre civile et qui réalise en 1937 une grande fresque de 7,70 mètres de long, « Guernica », comme un cri terrible, aujourd'hui visible au musée Reina Sofia de Madrid. Mais, surtout, celle d'un homme qui aimait les femmes, ses maîtresses, ses muses, ses objets de désir, d'amour et de détestation, au point qu'elles vont scander ses différentes périodes de création.

Obsessions érotiques

Son dernier amour, Jacqueline, correspond à la période la plus méconnue et sous-estimée de l'artiste de Malaga. (...)

 


Via Syndicat National des Antiquaires
more...
Syndicat National des Antiquaires 's curator insight, April 9, 2013 6:04 AM

... pour suivre les articles de judith benhaou sur twitter : @judithbenhamou

Rescooped by Vincent Garrigues from Activités pour les enfants, children activities
Scoop.it!

Ça fleure bon la Toscane ! - Visitez la Provence

Ça fleure bon la Toscane ! - Visitez la Provence | Bastide des Camélias | Scoop.it

Via DV
more...
DV's curator insight, April 10, 2013 4:34 PM
chageau de Brantes, sorgues, ouvert sur rendez vous
Rescooped by Vincent Garrigues from POURQUOI PAS... EN FRANÇAIS ?
Scoop.it!

La Provence vue du ciel - L'Internaute Week-end

La Provence vue du ciel - L'Internaute Week-end | Bastide des Camélias | Scoop.it
Accrochez vos ceintures. L'Internaute Magazine vous emmène survoler quelques-uns des plus beaux coins de cette région.

Via Elena Pérez
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

Appli mobile officielle de Marseille-Provence 2013

Art, animation, dessin animés et le meilleur du cinéma indépendant sur le web et du film court.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

Feria d'Arles : la fête était partout ! - La Provence

Feria d'Arles : la fête était partout ! - La Provence | Bastide des Camélias | Scoop.it
La Provence
Feria d'Arles : la fête était partout !
La Provence
Une véritable tradition s'est installée depuis plusieurs années grâce au comité de la feria.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

Visiter Arles au rythme de son baladeur mp3 - La Provence

Visiter Arles au rythme de son baladeur mp3 - La Provence | Bastide des Camélias | Scoop.it
La Provence Visiter Arles au rythme de son baladeur mp3 La Provence Le principe est simple : il suffit de se connecter sur le site internet de l'opération labellisée Marseille-Provence 2013, pour y découvrir toute une liste de promenades à...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

Survivre dans le "Off" d'Avignon : une troupe mise sur le financement ... - FRANCE 24

Survivre dans le "Off" d'Avignon : une troupe mise sur le financement ... - FRANCE 24 | Bastide des Camélias | Scoop.it
Survivre dans le "Off" d'Avignon : une troupe mise sur le financement ...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

Tour de France : sur la folle planète Ventoux - La Provence

Tour de France : sur la folle planète Ventoux - La Provence | Bastide des Camélias | Scoop.it
La Provence
Tour de France : sur la folle planète Ventoux
La Provence
Toujours est-il que, comme en 2002 et 2009, lors des précédents passages du Tour, une incroyable marée humaine a déferlé hier sur les pentes du Géant de Provence.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

Fontaine-de-Vaucluse : histoires d’eau dans la Vallée Close - Visitez la Provence

Fontaine-de-Vaucluse : histoires d’eau dans la Vallée Close - Visitez la Provence | Bastide des Camélias | Scoop.it

Je ne me lasse pas de la balade le long de la Sorgue de Vaucluse quand elle jaillit à 90m3/seconde au printemps et en automne en faisant gronder le gouffre et vibrer en cascade les énormes rochers. Pas étonnant que la Vallée Close ait suscité un véritable culte des eaux, source d’inspiration pour écrivains et poètes. Chateaubriand, Mistral, Char, célèbres promeneurs des lieux y sont venus sur les pas de François Pétrarque qui écoutait, ici, vers 1340, « la voix enrouée des eaux » pour se consoler d’un amour impossible avec Laure de Sade, une nymphette de 17 ans, déjà mariée et gentiment hautaine, croisée dans la chapelle Sainte-Claire à Avignon.Lire la suite : http://visitez-la-provence.fr/blog/fontaine-de-vaucluse-histoires-deau-dans-la-vallee-close/

more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent Garrigues from Provence
Scoop.it!

« Caver la Rabasse » - Savourez la Provence

« Caver la Rabasse » - Savourez la Provence | Bastide des Camélias | Scoop.it

Truffle-hunting in Provence !

 


Via Ida C. Young-Bondi
more...
Ida C. Young-Bondi's curator insight, January 16, 2013 7:40 AM

Lovely well done vidéo on "truffes".

Rescooped by Vincent Garrigues from Provence
Scoop.it!

→ HOTEL LA BASTIDE DE CAPELONGUE - OFFICIAL WEBSITE - RELAIS ET CHATEAUX LUBERON - RESTAURANT LOUBET

→ HOTEL LA BASTIDE DE CAPELONGUE - OFFICIAL WEBSITE - RELAIS ET CHATEAUX LUBERON - RESTAURANT LOUBET | Bastide des Camélias | Scoop.it
Domaine de Capelongue, Edouard Loubet Relais et Chateaux in Luberon, in Bonnieux. Near Avignon in Provence, former 18th century... | OFFICIAL SITE

Via Ida C. Young-Bondi
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent Garrigues
Scoop.it!

Enfin, j'ai fait bon ! | Causeur

La dégustation Rouge-Provence, qui se tenait lundi 8 avril, Chez Michel, rue de Belzunce dans le 10ème arrondissement de Paris, avait pour but de contrer deux idées reçues. La première consiste à penser que la Provence ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent Garrigues from Toutes les Cuisines du monde, manger et cuisiner bien et pas cher
Scoop.it!

Gastronomie dominicale. Un vrai plat de fainéants : l'alose d'Avignon - Mediapart

Gastronomie dominicale. Un vrai plat de fainéants : l'alose d'Avignon - Mediapart | Bastide des Camélias | Scoop.it
Gastronomie dominicale. Un vrai plat de fainéants : l'alose d'Avignon
Mediapart
...

Via Tendances Mode, Cuisine, Beauté
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent Garrigues from Tourisme de randonnées & Sports de nature pour les pros
Scoop.it!

GR2013, un sentier de randonnée urbaine en Provence

GR2013, un sentier de randonnée urbaine en Provence | Bastide des Camélias | Scoop.it
Quand la culture rencontre la randonnée Un nouveau sentier de grande randonnée vient de voir le jour en Provence. Il s'agit du GR2013 !

Via Gengembre Dominique
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent Garrigues from La revue de presse & web du SNA
Scoop.it!

Un Nicolas Mignard offert au Louvre sous réserve d'usufruit - La Tribune de l'Art

Un Nicolas Mignard offert au Louvre sous réserve d'usufruit - La Tribune de l'Art | Bastide des Camélias | Scoop.it

par Didier Rykner
Dans notre recension de la foire de Maastricht de 2009, nous avions reproduit un beau tableau de Nicolas Mignard, L’Enlèvement de Proserpine (ill. 1), présenté par la Galleria Silvano & Lodi. L’œuvre avait ensuite été exposée à Paris-Tableau par Jean-François Heim.
Elle a finalement été acquise par un amateur parisien, Antoine Béal, qui vient d’en faire don sous réserve d’usufruit au Musée du Louvre. Le collectionneur est désormais un donateur régulier de ce musée, puisqu’il lui a déjà offert, toujours sous réserve d’usufruit, quatre toiles (voir les brèves du 6/11/10 et du 28/6/12).

Ce tableau, signé et daté 1651, a été peint à Avignon. Il est cependant très fortement marqué par la peinture romaine et bolonaise contemporaine (on pense notamment au Dominiquin), mais aussi évidemment par la sculpture : le groupe central évoque en effet le célèbre marbre du Bernin de la collection Borghese. Il était encore récemment inédit et ne figurait pas dans la rétrospective organisée par le Musée Calvet d’Avignon en 1979.

 

1. Nicolas Mignard (1606-1668)
L’Enlèvement de Proserpine, 1651
Huile sur toile - 116 x 141 cm
Paris, Musée du Louvre (sous réserve d’usufruit)
Photo : Galleria Silvano & Lodi


Via Syndicat National des Antiquaires
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent Garrigues from BelgianRailway
Scoop.it!

Cap sur la Provence avec Thalys Soleil !

Cap sur la Provence avec Thalys Soleil ! | Bastide des Camélias | Scoop.it
Du 29 juin au 31 août 2013, Thalys Soleil vous emmène d'Anvers et Bruxelles vers Valence, Avignon, Aix-en-Provence et Marseille. Réservez via SNCB Europe! (#Thalys Soleil: la Provence à prix légers !

Via rer161
more...
No comment yet.
Rescooped by Vincent Garrigues from La beauté sous tous les angles
Scoop.it!

L’Occitane goes Brazilian

L’Occitane goes Brazilian | Bastide des Camélias | Scoop.it
L’Occitane, the upmarket French cosmetics group, has long been a fan of emerging markets. In 2010, for example, the group became the first French company to launch an initial public offering in Hong Kong.

Via Anna Elbilia
more...
No comment yet.