Des banksters sur le sable | Bankster | Scoop.it
Si on trouve un bankster échoué, on peut le ramener ? S'il est encore vivant ? - En aucun cas ! C'est toi qui le nourriras ? C'est toi qui nettoieras ses crottes ? C'est impossible à domestiquer ces animaux-là.

 

Ce matin-là, tous les enfants de l’île étaient partis à la chasse aux mallettes.

Nous avions pour mission d’arpenter les plages et d’arracher aux flots les épaves des banksters qui, disait-on, s’étaient rendus par fort mauvais temps aux émirats pour mendier du sonnant et trébuchant et qui, certainement, avaient fait naufrage.

- Ne prenez pas de risques, avait dit Grand’mère, ce n’est que de l’argent. Et soyez rentrés pour l’émission culinaire de vingt heures, il y a du gros porc à traiter, ce sera instructif. Et ramenez de la moutarde si vous croisez l’épicier.

- Si on trouve un bankster échoué, on peut le ramener ? S’il est encore vivant ?

- En aucun cas ! C’est toi qui le nourriras ? C’est toi qui nettoieras ses crottes ? C’est impossible à domestiquer ces animaux-là. Et c’est une ruine question entretien. Ça vit en costume griffé et en grosse bagnole, bilan écologique pire que néfaste.

 

Nous avons rejoint la plage dès le petit matin.

Le soleil n’a pas tardé à se pointer, pour toute la journée.

On a tout bien exploré mais pas une mallette à trouver.

Et de bankster, point. Nature vierge et propre. Ouf
On est rentrés comme prévu, chargés de moules et de palourdes.

Grand’mère nous a réprimandés.
On avait oublié la moutarde !