Bankster
Follow
Find tag "#FR2012"
8.5K views | +0 today
Bankster
You hate your Banker, me too. Ce n'est pas par hasard si la principale qualité est, chez un chef de gang ou de banque, se taire !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Une nouvelle arme de la finance contre la France

Une nouvelle arme de la finance contre la France | Bankster | Scoop.it

Pendant que Sarkozy et Hollande se font des querelles de mots sur la finance, celle-ci vient de s'offrir un nouveau pouvoir considérable en France. Je condamne la création annoncée pour lundi 16 avril prochain d'un nouvel instrument spéculatif contre la dette française. Lancé par la bourse de Francfort sur le Marché européen des produits dérivés, ce "contrat à terme sur les obligations d'Etat françaises" va offrir des moyens considérables aux spéculateurs pour attaquer notre pays.

 

Ce nouvel instrument de faire de l'argent sur le dos de notre peuple a aussitôt été saisi par les banksters qui ont déjà déclenché la crise de 2008 aux USA puis celle de la dette en Europe, comme les banques anglo-saxonnes Morgan Stanley et Barclays Capital.

Face à ce nouveau coup de force de la finance contre notre pays, je m'étonne du silence de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement pourtant si prompts à agiter la menace des marchés financiers contre la gauche.

 

J'invite François Hollande à prendre conscience du danger qui menace et à rejoindre ma stratégie de combat. Je préviens que si je suis élu, ces contrats seront interdits comme toutes les ventes à découvert et les CDS non adossés. Je préviens que des poursuites seront engagées contre ceux qui ont préparé ou facilité la mise en place de ces mesures contre les intérêts économiques fondamentaux de la nation (article 410-1 du code pénal).

 

[Note du Curateur] Voir la réponse de Jean-Pierre Jouyet, Président de l'AMF, via Les Echos :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202007933071-l-amf-repond-aux-accusations-de-jean-luc-melenchon-311922.php

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

 Il faut mettre au pas le système “Bankster” 

 Il faut mettre au pas le système “Bankster”  | Bankster | Scoop.it
Vous étiez à Dijon hier soir. Dans quel but ?

 

» - Le Bien Public Dijon « :

 

« Je réalise un tour de France dans le cadre de la présidentielle, pour recueillir les 500 parrainages de maires nécessaires à ma candidature et préparer les élections législatives. »

Candidat en 2002 et 2007, vous n’aviez pas eu les parrainages nécessaires. Qu’est ce qui fait croire que vous les aurez ?

« On est mieux préparé. En 2002, j’avais eu 270 parrainages, en 2007, 453 dont 11 en Côte-d’Or (8 en 2002). Cette fois-ci, nous devrions y arriver. »

Vous vous battez contre les déficits publics. Quelle est votre recette ?

« J’incite les personnes à lire notre programme pour changer la constitution française à travers 110 propositions très concrètes et liées les unes aux autres (1). »

Il y a peut-être quelques mesures fortes sur lesquelles vous voulez insister ?

« Si nous voulons sauver notre système social actuel, notamment celui de santé publique, il faut retrouver l’équilibre. On ne peut perpétuellement repousser la facture aux générations futures. En libérant l’économie, il y aura une augmentation des recettes, non pas par une augmentation des taux d’imposition, mais par l’augmentation des volumes. Il faut également stopper les gaspillages et notamment les subventions aux grandes entreprises. Il faut réformer complètement la fiscalité, en supprimant les niches fiscales et, en contrepartie, abaisser les taux à trois niveaux : 5, 15 et 25 %. Il y a aujourd’hui un côté amoral à ce que les grandes entreprises du CAC 40 ne payent quasiment pas d’impôt alors que les PME, les artisans, les commerçants, en payent 35 % à chaque fois qu’ils font des bénéfices ».

Et la crise ?

« C’est quoi la crise ? Elle s’explique tout simplement par le fait que l’on n’a pas mis au pas le système que j’appelle“Bankster”, un système dérivé du système financier, qui tourne sur lui-même, non pas en direction de l’économie générale, mais vers son préjudice. Nous proposons de scinder les banques en trois : banques de dépôt et de crédits dédiées aux entreprises et aux particuliers, banques d’investissement et banque de gestion ou d’affaires. En mélangeant ces trois métiers, les banques ne font plus leur travail pour l’économie et les risques augmentent. Il faut aussi taxer les bilans des banques. Je rappelle que le Royaume-Uni, loin d’être un régime communiste, a pris ce genre de mesure l’an dernier. »

(1) http://www.miguet2012.com 

Président du Rassemblement des contribuables français, candidat à la Présidentielle...
more...
No comment yet.