Bankster
10.9K views | +0 today
Follow
Bankster
You hate your Banker, me too. Ce n'est pas par hasard si la principale qualité est, chez un chef de gang ou de banque, se taire !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Débâcle de la Bourse en Chine: 21 courtiers débloquent 19 mds de dollars

Débâcle de la Bourse en Chine: 21 courtiers débloquent 19 mds de dollars | Bankster | Scoop.it

Les 21 principales sociétés de courtage chinoises, réunies en urgence samedi à Pékin, ont annoncé qu'elles allaient investir plus de 19 milliards de dollars sur les marchés boursiers du pays, afin d'enrayer leur chute spectaculaire.

Ce fonds d'au moins 120 milliards de yuans (19,3 milliards de dollars) sera destiné à l'achat de titres vedettes des grosses capitalisations, ont précisé ces 21 courtiers dans un communiqué publié par l'Association chinoise des valeurs boursières.

Promettant d'agir "avec fermeté" pour stabiliser les marchés boursiers locaux en plein plongeon, ces maisons de courtage se sont par ailleurs engagées à ne vendre aucune des actions qu'elles détenaient au 3 juillet.

Elles ont aussi promis de poursuivre leur intervention de rachat de titres tant que l'indice composite de la Bourse de Shanghai resterait inférieur à 4.500 points.

Cet investissement dépassant 19 milliards de dollars représente 15% des actifs nets combinés de ces courtiers, ont-ils indiqué.

La Bourse de Shanghai s'est effondrée de pratiquement 30% ces trois dernières semaines, dans un climat de panique générale.

Vendredi, elle a clôturé en baisse de 5,77%, l'indice composite terminant à 3.686,92 points.

Cette annonce s'ajoute à une autre mesure qui vise également à enrayer la dégringolade des indices: la Commission chinoise de régulation des marchés financiers (CSRC) a assuré vendredi qu'elle allait espacer le rythme des cotations à venir et en plafonner les montants.

En effet, le processus des introductions boursières en Chine est de nature à déséquilibrer encore davantage les marchés: les titres sont habituellement sous-évalués à leur émission et bondissent d'emblée, mais cela pousse les investisseurs à mobiliser des capitaux considérables lors de la période d'allocation... en retirant des liquidités, ce qui pèse sur la cote.

Même si la crise grecque n'arrange pas les choses, la raison principale de la correction des Bourses continentales chinoises est à chercher localement: la Bourse de Shanghai avait gonflé de 150% en douze mois, se déconnectant de l'économie réelle, et les experts s'attendaient à un retour de bâton.

AFP

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Menace de credit crunch en Chine

Menace de credit crunch en Chine | Bankster | Scoop.it
Le marché interbancaire chinois a été pris de panique ce vendredi et a contraint la banque centrale à intervenir. Les marchés craignent des faillites bancaires : le risque de restriction du crédit est élevé.
Jacques Le Bris's insight:

Est-on au seuil d’une crise bancaire en Chine ? En tout cas, la panique s’est emparée ce vendredi du marché interbancaire chinois. Le taux de référence au jour-le-jour, équivalent de l’Eonia européen, a atteint un record à 13,91 %, avant de reculer nettement jusqu’à moins de 8 % sous la pression, prétendent les rumeurs, d’une intervention de la banque centrale. Selon Bloomberg, 50 milliards de yuan (environ 6,15 milliards d’euros) auraient été injectés dans le marché par la banque centrale.

« Assainir » le système bancaire

Ce mouvement de panique s’explique par la volonté des autorités monétaires et politiques de mettre fin à l’expansion très rapide du crédit de ces dernières années. Dans le viseur de Pékin se trouveraient les petites banques qui ont beaucoup prêté et qui ont également beaucoup spéculé. Leur endettement serait devenu intenable. Le gouvernement semblerait déterminer à « assainir » le marché bancaire et coupant les vivres de ces établissements, quitte à provoquer des faillites. Une logique qui n’est pas sans rappeler aux marchés l’audace des autorités américaines en septembre 2008 dans l’affaire Lehman Brothers…

Confusion

Reste que le gouvernement rajoute de la confusion à l’inquiétude. On l’a vu : prompt à stopper la hausse du taux interbancaire, il multiplie les déclarations fermes vis-à-vis du secteur bancaire. Sa communication sur le sujet est souvent chaotique. En réalité, il n’est pas certain que Pékin soit prêt à assumer un « assainissement » des banques. En cas de hausse durable du taux interbancaire, les établissements devraient restreindre leur offre de crédit et le ralentissement de l’économie, déjà sensible depuis quelques mois, n’en serait qu’accéléré. C’est un risque que le gouvernement ne souhaite pas prendre. Pas plus, sans doute, qu’il est prêt à prendre le risque d’un Lehman chinois. Mais pour autant, comment maintenir un système bancaire aussi endetté sans risques ? Comment développer, comme souhaite le faire Pékin, une demande intérieure sur des bases aussi fragiles ?

Méfiance et risques sur la croissance mondiale

Dans l’immédiat, il y a fort à parier que la confiance des banques chinoises entre elles ne soit fortement compromise. Chacun attendra avec anxiété la chute du voisin. Le peu de transparence du système chinois rajoutera à cette défiance. Le risque d’un crédit crunch chinois ne peut donc être pris à la légère. Or, s’il devenait réalité, la contraction du crédit en Chine et de la deuxième économie mondiale réduirait à néant les espoirs de reprise par les exportations en Europe. Or, c’est le seul levier dont disposent désormais les pays de la zone euro, notamment ceux qui ont été ravagés par la crise de la dette. Le nouvel acte de la crise mondiale commencée en 2007 se joue donc en Chine.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Le "cash squeeze" en Chine pourrait déclencher une crise

Le "cash squeeze" en Chine pourrait déclencher une crise | Bankster | Scoop.it
par Gabriel WildauSHANGHAI (Reuters) -

 

L'assèchement de liquidités ("cash squeeze") organisé cette semaine par la banque centrale chinoise pour mettre les banques en garde contre leur dépendance au financement interbancaire risque de déclencher une véritable crise du crédit en cas d'erreur d'appréciation, préviennent des analystes.

Les marchés monétaires chinois ont été secoués ces derniers jours par la décision de la Banque populaire de Chine (PBOC) de limiter ses injections de liquidités.

La détermination de la banque centrale à mettre un frein à la croissance rapide du crédit a provoqué une envolée des taux interbancaires à des niveaux record, dans un climat de panique et de rumeurs insistantes sur l'incapacité de certaines banques à faire face à des engagements par manque de financement à court terme.

Vendredi, certains établissements financiers ont dû accepter des taux allant jusqu'à 25% pour des prêts au jour le jour.

La banque centrale viserait en priorité les financements non-bancaires ou financements alternatifs ("shadow banking") qui ont explosé au cours des dernières années, estiment certains analystes.

"Plus fondamentalement, cet assèchement de liquidités s'attaque au recours par les banques à des instruments à court terme pour financer leurs opérations à long terme. Cela doit constituer un sérieux avertissement pour le secteur", dit Hu Bin, analyste sur le secteur bancaire chinois chez Moody's à Hong Kong.

Certaines banques s'appuient sur le crédit interbancaire à court terme pour rembourser des échéances de dette sur des produits d'investissement à long terme et à haut rendement, une dépendance comparable à celle qui avait aggravé les difficultés de banques occidentales lors de l'éclatement la crise financière internationale en 2008.

"Tout le monde est touché par (le "squeeze"), jusqu'aux plus grandes banques du pays", note Charlene Chu, chez Fitch Ratings.

 

EXPLOSION DES PRODUITS DE PLACEMENT

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Le Bris
Scoop.it!

Twitter / larrouturou: ALERTE ROUGE ! En Chine les taux interbancaires sont montés à 25 %. La bulle a éclaté. Les banques paniquent.

Twitter / larrouturou: ALERTE ROUGE ! En Chine les taux interbancaires sont montés à 25 %. La bulle a éclaté. Les banques paniquent. | Bankster | Scoop.it
Jacques Le Bris's insight:

En Chine les taux interbancaires sont montés à 25 %. La bulle a éclaté. Les banques paniquent.

more...
No comment yet.