Kim Jee-Woon, le réalisateur du superbement horrifique "J'ai rencontré le diable" se voit ouvrir les portes d'hollywood et pour sa première réalisation dirige ni plus, ni moins qu' Arnold Schwarzenegger et Forest Whitaker, deux géants du cinéma américain, l'un dans un style aussi fin que subtil, l'autre dans dans un style aussi subtil que fin.

 

Mais ce n'est pas tellement le mélange Arny Whitaker qui cause quelques inquiétudes sur le film à venir, ce sont plutôt les images qui sortent totalement du style habituel et du type d'histoires comme Bitter sweet Life, polar aigre-doux très noir et le bon, la brute et le cinglé, parodie asiatique totalement barrée du western culte de Sergio Leone.

 

On sait comment les studio californiens ont broyé John Woo et Tsui Hark qui écoeurés après avoir réalisé respectivement les très mauvais Chasse à L'homme, Broken Arrow, Mission Impossible 2, Windtalkers et paycheck pour l'un et Piège à Hong Kong et Double Team pour l'autre avant de repartir dans leurs pénates pour nous offrir les énormes Les Trois Royaumes et Time & Tide.

 

On peut alors craindre de voir encore une fois pervertie et exploitée l'immense singularité asiatique et Coréenne en particulier qui depuis plusieurs années maintenant nous offre l'un des cinémas les plus créatifs du monde visuellement et narrativement. Mais laissons le temps au film de sortir et faire un critique plus tard. Wait and see...