Bandes annonces à...
Follow
Find
386 views | +0 today
 
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
onto Bandes annonces à voir et à venir
Scoop.it!

THE LONE RANGER - Le Héros Américain aux rennes du Super Bowl

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Véritable pilier de la culture Américaine, mais peu connu sous nos lattitudes, Lone Ranger serait un justicier fusionnant les ambitions de Zorro et Robin des Bois. De quoi satisfaire les hispanophones et les anglophones. Une sorte de super héros pas en collants parce que ça colle un poil au service trois pièces par  degrés à l'ombre, mais surtout à cheval à la fois sur sa monture et sur les principes.


Combattant aux coté d'un de ses amis d'enfance, un indien un peu sorcier, un peu bras cassé, un peu Jack Sparrow ici sous les traits de Johnny Depp qui vient de lui sauver la vie. Reid se fait passer pour mort pour mieux faire régner la justice sous les traits du Lone Ranger.


On voit bien là une franchise qui va cartonner du feu de dieu à un moment où les westerns reprennent du poil de la bête au grand galop. D'autant qu'elle est menée par le duo responsable de Pirates Des Caraïbes. Une belle grosse machine à billets d'entrée qui a déjà couté plus de 250 millions de dollars mais qui, à coup sur, rapportera bien plus.

 

more...
No comment yet.

From around the web

Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Behind the Candelabra - Le prochain (et ultime) Soderbergh

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Réunir Michael Douglas et Matt Damon est un programme alléchant qui plus est lorsqu'il s'agit d'un film de Soderbergh, qui plus est lorsque celui-ci, lâché par Hollywood, décide de faire appel au monstrueux network HBO pour faire de son dernier film, un téléfilm. Format qui revêt (quelquefois) aux États Unis, un sens plus noble qu'en France. La preuve, Behind the Candelabra pourrait bien être présenté à Cannes au prochain festival.

Le film s'intéresse à la vie du pianiste de music-hall ultra connu outre-Atlantique : Liberace. Une sorte de Michou ultra doué, virtuose, extraverti et spectaculaire dont l'un des symboles les plus forts était le candélabre. Liberace faisait fureur auprès des mamies conservatrices et mères protectives et auprès des fils à maman qui adulaient la star au plus haut point.

A peine gay donc, Liberace, interprété par Michael Douglas vit une relation ave son amant Scott Thorson. C'est sur cette relation et basé sur le livre que ce dernier à écrit que ce concentre le film. Un film qui a connu moult contrariétés puisqu'il est en production depuis plus de 4 ans.

Entre les ennuis de santé de Douglas et l'aspect beaucoup trop gay du film pour les studios, la prod se dirige vers le téléfilm et vers HBO. On peut attendre en tout cas beaucoup de Soderbergh qui a déjà réussi à rendre sublime la très clinquante Las-Vegas et être curieux de voir comment il restituera l'univers de Liberace, qui apparait déjà, au vu de Matt Damon et de son casque "cloclo"llector comme un monument du kitsch.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Carrie, La revanche - Bande annonce du remake 2013

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Nouvelle adaptation du livre de Stephen King avec Chloé Grace Mortez que la réalisatrice Kimberley Peirce voudrait comme un hommage plus fidèle au roman (toujours la même excuse pourrie) mais qui déroule tout son tapis de scènes déjà vues dans le film de Brian De Palma en 1976 en apparaissant déjà plus sage, plus teen-movie et d'une violence moins graphique et moins sordide que son glorieux modèle (pardon... ainé).

Alors ? Ratage total ? Opportunisme nostalgique ?

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Planes : Le trailer du prochain Pixar se la joue Top Gun

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Il a des airs de Cars avec ses personnages/véhicules animés avec de grands yeux et la où ce dernier  parodiait Jours de Tonnerre, le film du regretté Tony Scott, Planes joue à fond la carte de la parodie de Top Gun, de Tony Scott lui aussi.

Le film, qui fit de Tom Cruise une gigantesque star, véritable envolée visuelle à la gloire de l'US NAVY, a imprimé son univers sur toute une génération certainement pas par son scénario (franchement pas dingue avec le recul mais totalement en prise avec son époque), mais surtout par virtuosité de ses ballets aériens et la beauté avec laquelle ils ont été filmés. La différence avec nombre de films du même genre saute d'ailleurs toujours aux yeux aujourd'hui.

Comparez avec l'opening de original de Top Gun http://www.youtube.com/watch?v=u4wRpxNmRQM pour vous vieux briscards ou pour vous, trop jeunes et innocents pour ne pas connaître ce film culte, et vous verrez encore une fois la puissance référentielle dont Pixar sait faire preuve pour parler aux enfants comme aux parents. Nul doute que l'on trouvera des traces d'Aigle de Fer, un film lui aussi imprimé de ces dernières années de guerre froide, mais franchement, beaucoup plus caricatural.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

La toute nouvelle B.A de WORLD WAR Z - blockbuster explosif ou survival dark ?

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Difficile de juger par sa bande-annonce si WWZ se contentera d'être un gros survival blockbuster hyper pêchu mais sans un gramme d'intelligence ou si l'histoire nous plongera dans un survival intimiste, trash et dark plus subtil, inattendus et sans happy-end.

Si la balance semble franchement pencher vers la première solution, l'espoir d'un respect du bouquin et la présence de Brad Pitt qui privilégie les rôles un peu plus psychologiques aux navets pétaradants laissent entrevoir une lueur d'espoir d'un film plus construit sur la psyché et la réorganisation du monde que sur un étalage de scènes spectaculaires à un rythme soutenu.

Parce que, c'est vrai quoi, si c'est pour se payer encore un film de zombie comme on en a déjà ras la gueule et des très très mauvais, ce n'est pas une surenchère qui rattrapera le tout dans un genre où tous les films se ressemblent et qui commence un peu à lasser, se répéter, s'affaiblir par sa "consanguinité pelliculaire de fin de race".


À juger sur pièce le 3 juillet !

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Star Trek Into Darkness - Le dernier trailer et ses cadeaux bonus cachés

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

On a beau dire, est-ce un syndrome postapocalyptique ou l'influence du Dark Knoght, hollywood, toujours en manque d'originalité table sur des héros plus dark et sur des ambiances (en tout cas en apparence) un peu peu plus glauques pour leurs héros fer-de-lance.

Après un premier épisode plutôt sympa bien qu'un peu ridicule de manichéisme avec son gros méchant au vaisseau rempli de piquants et ses tatouages partout sur la gueule, le brillant J.J Abbrams reviens avec un Into Darkness qui sent bon la trahison, l'introspection du capitaine Kirk et les clins d'oeil à Star Wars (volontaires ou non) avec cet ersatz de Faucon millenium que l'on aperçoit durant le trailer.

N'empêche que le bougre est aussi bon pour faire sa promo et cacher des petits secrets un peu partout. La preuve en suivant ce lien : http://trekmovie.com/2013/03/21/new-star-trek-into-darkness-poster-unveiled-through-hidden-url-in-international-teaser/

 

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Movie 43 - Bande-annonce de prochaine comédie très décriée et très critiquée des frères Farelly

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Deux frères cherchent sur internet les traces du movie 43, un film interdit dans plusieurs pays pour une obscure raison.

Le film réunit un casting de dingue avec entre autres, Dennis Quaid, Greg Kinnear, Hugh Jackman, Halle Berry, Kate Winslet, Naomi Watts, Liev Schreiber, Anna Faris, Emma Stone, Chloé Mortez, Uma Thurman, Richard Gere, Gerard Butler, Seann William Scott... (On a failli avoir Geoge Clooney et Colin Farell qui devaient jouer un séducteur raté et un nain de jardin).

Composé de plusieurs courts métrages et produit par Peter Farelly (Dumb & Dimber, Mary à tout prix, Fous d'Irène) Movie 43 a été tourné sur plusieurs années (4 ans, disponibilité des acteurs oblige) et s'est vu explosé en vol par la critique américaine, privée de projection privée.

Il a ensuite connu galère sur galère, un mauvais bouche-à-oreille, des acteurs absents à la première ou refusant d'en faire la promo, n'assumant pas le coté apparemment hyper trash du film à base déjections, humiliations, handicap et autres sécrétions corporelles masculines comme féminines (Colin Farell devait par exemple se voir recouvrir de sperme chaud, Richard Gere joue un Steve Jobs attardé, etc.). Les Farelly généralement, ça va assez loin, plus loin vraisemblablement que les frontières de l'acceptable pour l'américain moyen.

A se demander même si ça ne fait pas partie intégrante de la promo lorsque l'on lit la page de Rotten Tomatoes (site référence des critiques cinéma aux US) où le site affiche fièrement un 4% d'opinion favorable et est taxé par plusieurs comme le "Citizen Kane of awful". Pas besoin de traduire, mais il est vrai que, masochisme cinématographique ou non, ça intrigue forcément.

Étant un fan absolu du travail des deux frangins et n'ayant pas trop de limites en matière d'humour, j'ai très très envie de voir ce que ça donne. Rendez-vous le 19 juin pour assister à ça.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

SHORT PEACE - Premières images du nouveau film collaboratif de l'auteur d'AKIRA

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

A-KI-RA... Le monument, le graal de l'animation de SF avec Ghost In The Shell et dans une moindre mesure (quoique) Les Ailes D'honneamise. Il a beau avoir participé à nombre d'autres films d'animation dont le génial Roujin Z et avoir réalisé Steamboy et Memories c'est bien ce chef-d'oeuvre absolu qui reste dans les mémoires de tous comme LA référence encore, 25 ans après !!

 

C'est un grand moment pour les fans d'animation.Short Peace, dont se dévoilent enfin les premières images, est la réunion de 4 courts métrages réalisés par les plus fines mains de l'animation japonaise, à l'instar de Memories.

 

Hiroaki Ando co-réalisateur de Tekkon Kinkreet (http://www.youtube.com/watch?v=IWOCf1wNlk0), Hajime Katoki, Mecha Designer (designer de robots de mécanismes et entre autres, excusez du peu, de Gundam,), Koji Morimoto (http://www.kojimorimoto.net/fr/site.htm) grand ponte de l'animation depuis les années 80 et Shuhei Morita dont le design ressemble beaucoup à celui d'Otomo, il sufit de voir Freedom pour s'en rendre compte (http://www.youtube.com/watch?v=ld6L2yaUtD0). Enfin, l'un de ces courts, Combustible, sera évidemment signé du Sensei : Katsuhiro Otomo.

 

5 monstres de l'animation pour qui s'annonce comme du lourd, du très, très lourd à sortir le 20 juillet au Japon !!

 

Découvrez le site du film ici : http://shortpeace-movie.com/

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Bande annonce transcendée de Trance de Danny Boyle

Bande annonce transcendée de Trance de Danny Boyle | Bandes annonces à voir et à venir | Scoop.it
N'y allez pas c'est de la merde's insight:

De Trance, on ne savait pas grand-chose à part son pitch vraiment intéressant : Un assistant de salle d'enchères repère un tableau de grande valeur et entreprend de le voler en s'associant avec une bande malfaiteurs.

Le casse tourne mal et, suite à un choc à la tête, il perd la mémoire. Pas de bol pour les cambrioleurs, notre "Jason Bourne" est le seul à savoir où est planqué le tableau. Les malfrats emploient alors une méthode inattendue. Faire appel à une Hypnothérapiste pour l'aider à recouvrer sa mémoire.

Au vu de la B.A (http://www.youtube.com/watch?v=aKdm-5gbtgo) ça ne va pas être simple.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Very Bad Trip 3 - Back to Vegas !

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

C'est à Vegas que tout a commencé, c'est à Vegas que tout doit finir !

Après un très moyen Hangover 2 à Bangkok, la bande annonce de ce 3e et dernier opus de la gueule de bois la plus célèbre du cinéma américain donne déjà envie d'en voir plus, beaucoup plus. Une démesure à la hauteur du véritable concours de conneries qu'était le premier épisode qui avait créé une surprise phénoménale dans les salles obscures.

Retour à Végas donc avec pour l'instant, pas tellement d'indice sinon la garantie de voir notre Wolfpack s'enliser dans les sables du deserts comme dans de pronfonds et inextricables ennuis. Can't wait !

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Boule et Bill Bande annonce qui annonce la couleur

Boule et Bill Bande annonce Date de sortie 06/02/2013 Réalisé par : Franck Dubosc, Marina Foïs Avec :Alexandre Charlot, Franck Magnier Genre : Comédie Synops...
N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Vous voulez voir ce que ça donne quand on défèque sans toucher les bords de son anus une adaptation de BD qui ne ressemble en rien à l'original ? Alors vous allez adorer Boule et Bill, le Film ! Youpiiii !!

Quand on a lu que Alexandre Charlot et Franck Magnier, les deux réalisateurs, n'étaient pas, à l'origine, de grands fans de la BD : "Je connaissais « Boule & Bill » comme tout le monde, mais ce n’était pas une de mes B.D. cultes" (Source : Allociné), on a déjà tout compris au massacre total qui s'annonce avec Boule et Bill.

Leur seule volonté était de faire un film avec un chien... Et avec l'ignoble, l'insupportable et l'ultra bankable Frank Dubosc tant qu'à faire. Parce que ça apportera du chiffre et des entrées et parce qu'il faut pas déconner non plus, on est pas là pour se regarder filmer quoi. Il s'agit de donner une bonne raison au public et surtout aux familles d'aller au cinoche pour bien se faire pigeonner à grands coups de licence dans l'arrière-train sans trainer la papatte.

Au fond je les comprends ces messieurs Magnier et Charlot. Leur démarche est intelligente comme tout. Nombreux vont se faire enfler en allant voir cet étron qui même dans sa bande-annonce n'essaie même pas de rendre hommage à l'immense œuvre de Roba.  C'est certain, ils vont se faire du pognon sur le cadavre, la mémoire et la splendeur de l'immense artiste qu'était Jean Roba

Laurent Tirard lui, était un grand fan du travail de Goscinny et Sempé lorsqu'il a adapté avec beaucoup de réussite Le Petit Nicolas même si, apparemment, l'inspiration ne fut pas la même pour  Asterix Chez Les Bretons / Les Normands (quand est-ce qu'ils vont s'arrêter de faire des mélanges d'albums ???) quand on voit la médiocrité de la bande-annonce. Les deux réalisateurs donnent eux l'impression de découvrir les personnages au fur et à mesure du film et ne respectent rien, pas même les gamins qui vont aller voir leur film. Et ça, c'est une honte.

M'enfin, on jugera sur pièces...

 

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

THE LONE RANGER - Le Héros Américain aux rennes du Super Bowl

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Véritable pilier de la culture Américaine, mais peu connu sous nos lattitudes, Lone Ranger serait un justicier fusionnant les ambitions de Zorro et Robin des Bois. De quoi satisfaire les hispanophones et les anglophones. Une sorte de super héros pas en collants parce que ça colle un poil au service trois pièces par  degrés à l'ombre, mais surtout à cheval à la fois sur sa monture et sur les principes.


Combattant aux coté d'un de ses amis d'enfance, un indien un peu sorcier, un peu bras cassé, un peu Jack Sparrow ici sous les traits de Johnny Depp qui vient de lui sauver la vie. Reid se fait passer pour mort pour mieux faire régner la justice sous les traits du Lone Ranger.


On voit bien là une franchise qui va cartonner du feu de dieu à un moment où les westerns reprennent du poil de la bête au grand galop. D'autant qu'elle est menée par le duo responsable de Pirates Des Caraïbes. Une belle grosse machine à billets d'entrée qui a déjà couté plus de 250 millions de dollars mais qui, à coup sur, rapportera bien plus.

 

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Iron Man 3 - Le trailer du Super Bowl

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Magnifique pied de nez aux prix astronomiques pratiqués à la seconde par les vendeurs d'espace publicitaire aux annonceurs pendant le Super Bowl, ce trailer extended look nous gratifie de presque 30 secondes de RDJ regardant dans le vague pour enchainer sur un déchainement délirant d'effets spéciaux auxquels on aura le droit en allant voir Iron Man 3. Dirigé par Shane Black (Scénariste de l'Arme Fatale, réalisateur de Kiss Kiss Bang Bang déjà avec Robert DJ).


Iron Man affrontera le Mandarin, un de ses ennemis les plus emblématiques, dans cette production américano-chinoise et vraisemblablement il va un peu déguster.


Tout le monde ne peut se payer un "coût" d'ironie à presque un million de dollars, mais c'est plutôt rigolo.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Le Monde Fantastique de Oz (Sam Raimi) - La Bande Annonce du Super Bowl.

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

On commence la série des Bandes annonces diffusées au Super Bowl avec Oz, The Great and Powerful réalisé par Sam Raimi, réalisateur de la trilogie Spiderman, futur réalisateur du remake de Evil Dead.


L'histoire raconte l'aventure d'un magicien un peu perdu qui débarque au Pays d'Oz et se fait passer pour un magicien qu'une prophétie annonce depuis des millénaires pour libérer ce pays "enchanteur".

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

RUSH - Le trailer officiel du film de F1 70's de Ron Howard

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

C'était une période ou la formule 1 était plus brutale, plus viscérale. Une période, elle aussi de grands champions, d'accidents spectaculaires et à laquelle la vitesse et la sécurité revêtaient un tout autre sens.

Ron Howard (Appolo 13) rend hommage à cette époque dans ce qui s'annonce déjà comme une brillante reconstitution des années 70 et du milieu de la course automobile de cette période qui voyait s'affronter deux immenses champions: Niki Lauda (Daniel Bruhl) et James Hunt (Chris Hemsworth) dans des duels enflammés, sur les circuits du monde entier, jusqu'aux frontières de la mort.

Mise en scène parfaitement propre et réaliste, nervosité et maîtrise sont au programme de ce nouveau long du Richie de Happy Days (ce que ça doit être agaçant de toujours se faire renvoyer à ce rôle),  le film ne tournera pas simplement autour de la course automobile, mais s'attardera également sur les personnalités complexes des deux pilotes, l'un plutôt extraverti et tape-à-l'oeil et l'autre plus réservé, mais tout aussi combatif.

On peut compter sur le réalisateur et sur son scénariste, Peter Morgan, déjà auteur de The Queen ou  Skyfall pour nous offrir une histoire bien posée, bien filmée. Reste que certains de ses films sont parfois un peu académiques... De quoi avoir, enfin, un très bon film sur la course automobile après Michel Vaillant ou Driven.

Arrivée du bolide le 25 septembre.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

le 1er avril, un trailer peut en cacher un autre

Like Us: https://www.facebook.com/PineappleExpress
N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Poisson d'avril dans les trailers américains. En fait d'annoncer la suite du gros succès américain et plutôt confidentiel en europe Pineapple Express (Délire Express, bravo la traduc) c'est en fait This Is The End qui était caché derrière ce remontage express, au grand dam des fans, ou pas d'ailleurs, les deux films faisant l'objet d'une attentte fébrile outre-atlantique...

 

This Is The End, c'est le gratin des acteurs plus ou moins comiques américains réunis à une fête chez James Franco pour une fête de fin du monde. Gros casting et peu de finesse au programme, ça a l'air d'être du pur produit très américains, la sauce peut prendre ou totalement retomber...

A voir :)

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

The Wolverine: Revue du trailer apocalyptique et intérêt de son tweaser Vine

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Un billet un peu long pour un simple trailer mais le début d'un reflexion dont nous entendrons beaucoup parler dans les mois ou les années à venir.

Trailer explosif s'il en est, The Wolverine va certainement exploser les charts avec un Hugh Jackman en pleine forme campant le personnage le plus charismatique des X-men, une trame scénaristique assez  simple et une transposition dans un univers fascinant pour la cible à laquelle le film est destiné, le Japon (le personnage de Comics y a vécu plusieurs épisodes me semble t'il).

Le trailer s'est fait longuement attendre, buzzant, faisant parler de lui, un vrai chemin de croix pour les plus grands fans de la série dont l'attente ne sera comblée qu'avec l'arrivée du film, en juillet. Aujourd'hui, c'est un fait, les méthodes marketing de la publicité appliquées au cinéma et utilisées depuis des années se révèlent de plus en plus efficaces dans leur version digitale. Utilisant tous les codes du métier et les médias sociaux pour parvenir à créer "l'appétence", l'envie de voir le film, de faire monter la sauce. Un film reste un produit, éphémère certes, mais pas beaucoup moins qu'un paquet de céréales avec une petite abeille délurée dessus.

Le nouveau venu dans le paysage est le Tweaser, ou Twitter Teaser diffusé via Vine le service de short vidéo de Twitter: une preview de six secondes du teaser/du film à venir, comme ce fut le cas pour Wolverine il y a quelques jours: https://vine.co/v/bDExaiMjJ1F. L'auteur de ce tweet Vine a en plus accompagné son envoi de quelques mots annonçant (volontairement ou non) le teaser à venir.

Alors qu'il est régulièrement utilisé à des fins publicitaires participatives avec plus ou moins de succès (concours La Redoute pour l'un des derniers en date : http://blog.e-marketing.fr/bilan-du-jeu-concours-la-redoute-sur-vine/z), Vine commence à arriver pour teaser d'une manière surprenante: Si le super short teaser cinéma n'en est pas une, sa diffusion fragmentaire comme le fait Vine l'est.  C'est un parfait exemple de la réflexion et de l'innovation des studios pour diffuser leurs contenus.

Mais quel intérêt maintenant ? Est-ce que vous l'avez vu ? Est-ce que vous l'avez retwitté ? Si le process devient un systématisme assommant et intrusif que se passera t'il ? Et surtout comment aller plus loin ?? Certains y voient l'avenir du trailer TV et Ciné, sont-ils dans le vrai ?

Tout ça, n'est-ce pas un peu trop de blabla et pas assez de trailer ? la prod d'Olympus Has Fallen (la chute de la Maison Blanche) a utilisé Vine pour promouvoir son film et, en participatif, a demandé l'avis des internautes sur cette opération, bilan mitigé mais à l'échelle des USA et de leur réactivité, l'expérience fut intéressante. Alors, certes, ça fédère une communauté, mais être inondé de plein de mini trailers comme ça ne risque pas t'il de lasser, de frustrer les spectateurs ?

De plus, combler l'attente haletante  d'un teaser par un extrait vidéo fragmenté peut se révéler bien plus irritant que de n'avoir rien du tout. Pire, lorsqu'il s'agit d'un teaser pour le trailer (principe qui existe déjà) encore plus court, ça peut donner méchamment l'impression qu'on se fout de votre gueule.

Les Vines répondent bien à l'économie de temps et l'attention minimale dont les internautes font preuve sur un internet, ils sont une bonne méthode pour partager rapidement des infos, de la culture bien que pour l'instant ce soit surtout une ôde au nombrilisme au vu des vidéos postées sur cet outil en devenir.

Pourquoi ne pas faire alors du vrai participatif ? Faire de l'internaute un monteur vidéo et lui demander de faire son propre Tweaser à partir du trailer ? De faire un Tweaser maison de bouts de ficelle ? Bref, de faire vibrer et impliquer la communauté de fans pour combler leur attente fébrile tout en les faisant se sentir plus proches de l'univers de leur héros ? C'est certainement dans cette diffusion à double sens qu'iront les Vines cinéma (et publicitaires) si tant est que les agences et les studios se réfrènent d'utiliser leur propre staff pour poster des vidéos, amorçant la pompe certes mais vidant ainsi l'opération de son intérêt, de sa légitimité.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Pain and Gain - Les braqueurs bodybuilders de Michael Bay. Délicatesse nous voilà :)

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Dès les premières secondes, on reconnait la pâte Michael Bay. Sans doute frustré à mort de ne pas avoir contribué à la série des F&F le réalisateur le plus racoleur du cinéma américain nous prépare un bon gros divertissement qui tâche, à mi-chemin entre Pumping Iron, Fast & Furious et Bad Boys le tout à grand coup de séances de muscu à la limite du gay friendly, de contre-plongées virile sous un soleil de plomb et de pouffes callipyges sorties d'un clip de rap qui ferait vriller un neurone aux chiennes de garde.

Le film raconte quand même un histoire vraie, celle d'un groupe de bodybuilders devenus braqueurs, le  Sun Gym gang qui se rendi célèbre par ses exploits et même ses meurtres à Miami au tout début des années 2000.

 

Avec The Rock, Mark Walbergh et Ed Harris (le pauvre), on sent la franchise à tiroir pointer son nez. Ho my god...

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Trance - Troisième trailer du prochain carton de Danny Boyle

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Ambiance électro électrisante, lumières saturées, manipulation cérébrale, double jeu et double personnalité, policier politiquement incorrect, on sent dans ce nouveau trailer du prochain Danny Boyle à sortir le 8 mai, qu'il y a là réunis tous les ingrédients pour un très bon film et ce dernier sait se faire attendre.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Kick-Ass 2 - Enfin la bande-annonce

Kick-Ass 2 - Enfin la bande-annonce | Bandes annonces à voir et à venir | Scoop.it

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Kick-Ass, Hit-Girl et Red Mist returns ! La bande annonce, toute fraiche viens de tomber sur le Twitter de Mark Millar, auteur de Kick-Ass, il y a quelques minutes à peine https://twitter.com/mrmarkmillar

 

On se souvient de ces héros bras-cassés au sens propre comme au figuré qui se prennaient beigne sur pains dans le primier Kick-ass sorti en 2010.

 

Depuis ses premiers exploits, le héros vert et jaune a fait des émules et menés par le colonel Stars & Stripes, aveugle compatriote américain qui promet un Jim Carrey qui en fait des caisses, ils vont faire très mal.

 

Dave et Mindy sous leur vrais noms vivent pleinement leur adoslecence tranquille, Dave va passer son diplome, Mindy essaie de s'intégrer et d'oublier la mort de son père et les moqueries des élèves de sa classe. Mais c'était sans compter sur le retour de Red Myst, rebaptisé non sans délicatesse, The Mother Fucker qui refait des siennes à la tête de sa propre bande de Bad Guys.

 

La Ligue du Mal et la Justice Forever vont alors s'affronter dans le chaos le plus total pour notre plus grand plaisir.

 

La bande-annonce nous prépare au meilleur, Chloe Moretz, Aaron Johnson, Jim Carrey au meilleur de leur forme, Christopher Mintz-Plasse en grand méchant mégalo névropathe en pleine crise d'adolescence est irrésistible, vite, le 17 juillet n'est pas si loin.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

AFTER EARTH - Second trailer du nouveau Night Shyamalan

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Dans le futur, 1000 ans après que la terre a été dévastée par un cataclysme inconnu laissant à l'humanité comme seul choix celui de s'enfuir de la planète et migrer dans l'espace.


Kitai Raige (Jaden Smith) et son père Cypher (Will Smith) qui entretiennent une relation plutôt conflictuelle retournent sur terre pour une mission, mais se crashent sur la planète rendue aux griffes et crocs des animaux de tout poil. Ils devront oublier leur conflit et collaborer pour avoir une chance de retourner chez eux.


Face à des mastodontes comme Star Trek Into Darkness, Pacific Rim, World War Z, Oblivion et même La Stratégie Ender qui jouent eux aussi sur une ambiance apocalyptique, Shyamalan, pas toujours inspiré, auras-t'il fait preuve d'un peu d'inventivité comme dans ses premiers longs ou aurons-nous droit à un petit film à grand spectacle et plutôt en demi-teinte comme il nous y a habitués dernièrement (Phénomène, Le Dernier Maitre de l'Air) ?


Il est trop tôt pour le dire, mais on peut être méfiant tant le réalisateur a tendance à plonger dans le mélo sirupeux et gonflant comme une crotte de chien sous le manteau neigeux d'un trottoir immaculé.


Rendez-vous le 5 juin pour découvrir ce film qui a déjà un faux air de Niourk (à lire si vous ne connaissez pas) et de la Stratégie Ender (à lire aussi). Il sera en tout cas très très intéressant de comparer la vision de l'apocalypse de tous ces réalisateurs.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

L'Ecume des Jours - Rencontre entre deux rêveurs surréalistes

 

 

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Il est difficile de ne pas trouver un air de famille entre Boris Vian et Michel Gondry. L'un et l'autre construisent des univers oniriques autour de personnages singuliers, rêveurs plus vraiment en prise avec la réalité.

 

À la manière de David Lynch poétiques et surréalistes,ils font planer sur leurs oeuvres une atmosphère indéfinissable qui nous transporte simplement dans un ailleurs.  La bande-annonce que nous offre Europe 1, productrice du film, aujourd'hui est proprement alléchante.

Une bande-annonce qui, à elle, seule donne la dimension de ce qui s'annonce comme l'un des films le splus aboutis de Gondry. Cédant à ses artifices bricolés, joyeux et colorés, il plonge le récit dans un réalisme plus poignant, plus puissant dès que L'ÉVÉNEMENT du film se produit.

Comme le souligne si bien le magazine Première cette maitrise visuelle, souvent obtenue par Gondry sans artifices numériques marque bien une volonté d'envoyer valser cette tendance à verser dans le "numérique au rien" au détriment du récit lui-même. Ce n'était pas forcément la volonté de son auteur, mais c'est un bonus dont il serait dommage de se priver. On ne doute pas, en tous cas, de la qualité de l'adaptation.

 

Vivement le 24 Avril !

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Le prochain héros Pixar sera un parapluie

Le prochain héros Pixar sera un parapluie | Bandes annonces à voir et à venir | Scoop.it
Découvrez un premier extrait de The Blue Umbrella, le prochain court-métrage Pixar.
N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Le prochain court métrage de Pixar aura donc de la toile et des baleines et un regard mignon tout plein et bleuté. Ce sera un parapluie.

Quelques secondes suffisent pour se dire que la rencontre ira beaucoup plus loin qu'un jeu de regards. On se souvient de la virtuosité dont le studio avait fait preuve pour faire éclater en plein jour l'amour fou de deux robots dans Wall-E.

 

Rendez-vous le 10 Juillet.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Star Trek Into Darkness - Le trailer du Super Bowl et son méchant très méchant totalement mégalo

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Iron Man 3, Star Trek Into Darkness, on voit que The Dark Knight est passé par là. Hollywood a une envie de héros torturés, de situations cataclysmiques, de dark à tout va, bref de noirceur certaine qui à défaut d'être assumée jusqu'au bout apporte un peu de changement au sucré mielleux débilisant que nous servent jusqu'à l'écoeurement ces gros bourrins de Bruckeheimer, Emmerich et Michael Bay...

 

Bon, on a quand même dans l'histoire un bon gros terroriste totalement mégalo antipatriotique, des histoires d'amour contrariées et des moments déchirants, mais on ira surement pas jusqu'aux morts surprises de personnages clé comme dans Game Of Thrones. Tant qu'on n'a pas le syndrome du chien sauvé de la mort à la dernière seconde..

 

Pourquoi pas, à voir, le premier du nom n'étais pas si mauvais à par son méchant qui des piquants et des tatoos plein la tronche faisait un peu guise de bébé gaté en pleine crise d'adolescence...

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

WORLD WAR Z - Bande Annonce Zombiesque du Super Bowl

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Un énième film de Zombie me direz-vous ? Oui, mais par le Réal de A l'ombre de Haine, des Cerfs-volants de Kaboul, d'Harol Crick et Quantum Of Solace (sans doute oas son meilleur) et autres petites perles. Marc Forster a de l'inventivité, de la nervosité, un brin de folie, mais aussi une manière de dépeindre la noirceur de l'âme humaine qui peut laisser espérer un peu plus qu'un gros actionner qui tâche dans cette adaptation du roman de Max Brooks.


Cette fiction qui retranscrit les interviews (fictives of course) des survivants de la guerre des Zombies. Il se focalise sur les points de vue individuels de chaque personnage interviewés par Brad Pitt, un membre de l'ONU, pour mieux raconter comme cette guerre a commencé par un évènement isolé, pourquoi elle a forcément dégénéré en guerre mondiale et comment elle a apporté ses changements géopolitiques, religieux et sociaux pour changer radicalement la face du monde. Très ambitieux si le film a l'intelligence de ne pas se concentrer que sur l'action pure.

more...
No comment yet.
Scooped by N'y allez pas c'est de la merde
Scoop.it!

Fast & Furious 6 - La Bande Annonce du Super Bowl

N'y allez pas c'est de la merde's insight:

Gros muscles, grosses explosions, grosses bagnoles, gros bourrins, grosses bastons, grosses burnes, gros flow électro Rap, scénario microscopique et concours de bites, de machisme et de vannes à deux balles pour flatter le côté texan décérébré primaire de l'ado américain avec trois poils à la nouille et de son papa adhérent à la NRA... pas de doutes, c'est un Fast & Furious, ça va être totalement crétin et ça va faire un carton.

more...
No comment yet.