Standard & Poor's : voyous et argent fou | Autres Vérités | Scoop.it

La justice américaine porte plainte contre la plus grosse agence de notation financière au monde, Standard & Poor’s. Motif : ce baromètre de l’économie de marché aurait sciemment truqué, maquillé, falsifié ses analyses... Il aura donc fallu cinq ans. Cinq ans pour que la justice américaine se décide enfin à porter plainte contre la plus grosse agence de notation financière au monde, Standard & Poor’s (S&P).  Cette agence, propriété du groupe Mc Graw-Hill, est accusée d’avoir manipulé les notes qu’elle a attribuées aux produits financiers toxiques les plus fous, de 2004 à 2007, juste avant l’explosion de la crise des subprimes, ces prêts hypothécaires à risque qui sont à l’origine de la Grande Crise qui, depuis cinq ans, secoue la planète. Standard & Poors a « conçu et exécuté un système pour tromper les investisseurs », dit la plainte...


Via Alcofribas