Les chrétiens dans le conflit syrien : ni les seules victimes, ni seulement des victimes | Autres Vérités | Scoop.it

Ceux qui ont aimé et qui aiment encore les propos alarmistes de Mère Agnès-Mariam de la Croix ou de Mgr Jean-Clément Jeanbart, commencent certainement à adorer ceux de Mgr Elias Sleiman, intronisé évêque maronite de Lattaquié, sur la côte syrienne, au début de l’année 2012. Pour lui, comme pour eux, les civils chrétiens sont de simples victimes d’un conflit auquel ils ne sont pas partie prenante, qui ne les concerne pas et dont ils se tiennent à l’écart. Ils sont l’objet de la haine des "terroristes". Ils constituent l'objectif d'enlèvements crapuleux. Ils sont pris pour cible par des groupes armés caractérisés par une idéologie fondamentaliste. Ils sont donc en grand danger. Et leur survie comme leur existence sont menacées dans le pays qui a vu naître leur religion...

 

 


Via Alcofribas