Tout récemment publié, le nouveau rapport Bioinitiative 2012 apporte de nouvelles preuves de la nocivité des champs électromagnétiques et des technologies sans fil.

 

Le rapport examine plus de 1 800 nouvelles études scientifiques montrant que les utilisateurs de téléphones portables, les futurs parents, les jeunes enfants et les femmes enceintes sont exposés à un risque particulier. Cela concerne aussi bien les fréquences électromagnétiques émises par les lignes électriques, le câblage électrique, les appareils et les combinés que les technologies sans fil (téléphones portables et sans fil, stations cellulaires, « compteurs intelligents », Wi-Fi, ordinateurs portables sans fil, routeurs sans fil, interphones de surveillance pour bébé et autres appareils électroniques).

(...)


Via Build Green