Autres Vérités
Follow
Find tag "écologie"
61.0K views | +68 today
Autres Vérités
Autres Vérités
Chercher, documenter, comprendre, expliquer le monde autrement ...
Your new post is loading...
Rescooped by Autres Vériteurs from Indignations & GLOBAL(R)EVOLUTION
Scoop.it!

Touchez pas au Xingu

Vignette documentaire de la resistance des indiens du Xingu contre la construction du Mega barrage Belo Monte.
Appel au secours du chef Raoni, Kayapo, peuple de l 'Amazonie brésilienne. Il est venu en mai 2010 pour demander un soutien international contre la construction du barrage hydroélectrique de Belo Monte prévue sur le fleuve Xingu. Ce barrage sera le 3ème plus grand barrage au monde et il fait suite à la construction d'un autre barrage, celui de Jirau, construit sur le fleuve Madeira.

Il a obtenu plus de 100 000 signatures à la pétition qu'il avait lancée en France en 2010. Son comité de soutien attendait Raoni avec enthousiasme pour lui remettre ces signatures et l'accompagner dans sa démarche militante. Fort de ce soutien, il avait légitimité pour interpeller le parlement français et le parlement européen. Eva Joly s'était dit prête à l'accompagner à Strasbourg. Le 26 septembre 2011 était prévu à l'ordre du jour de la session en séance plénière un débat sur les infrastructures de barrages dans les pays en développement.

Aujourd'hui deux multinationales françaises sont engagées dans la construction de méga-barrages hydroélectriques au Brésil, Alstom et GDF-Suez. Au sujet de la construction du barrage de Belo Monte, Carlos Minc, Ministre de l'Environnement brésilien a déclaré : "L'entreprise (qui gagnera l'appel d'offres) devra dépenser 800 millions de dollars en compensations", notamment pour la préservation des terres indigènes ».
L'entreprise publique brésilienne Eletrobras, via sa filiale Norte Energia, a remporté l'appel d'offre pour la construction du barrage de Belo Monte. Dans ce consortium, des entreprises françaises comme Alstom sont partie-prenantes. Et l'AFD vient justement d'accorder un prêt à Eletrobas de 100 millions d'euros, tout en finançant un appui technique pour la gestion durable des forêts en Amazonie...
ALSTOM, via sa filiale brésilienne ALSTOM Hydro Energia Brasil Ltda a signé plusieurs contrats avec l'Etat Brésilien dans le secteur des transports, sur le marché de l'eau (assainissement, irrigation), dans l'énergie thermique, hydraulique et éolienne. La compagnie française Alstom est le plus grand constructeur mondial de grands barrages. Elle opère dans les barrages de Bakun en Malaisie, Yusufeli en Turquie, Maheshwar en Inde et les Trois Gorges en Chine. L'Etat français a détenu jusqu'à 21% de son capital, dont les parts ont été rachetées en 2006 par le groupe Bouygues. Bouygues détient aujourd'hui 30% du capital d'Alstom.

Le patron de Bouygues est un ami proche de Nicolas Sarkozy et ce dernier espère fusionner les deux groupes, voire même créer un consortium à trois avec AREVA, n°1 mondial de l'énergie nucléaire.
Nicolas Sarkozy va même plus loin puisqu'il vient d'obtenir le départ de la PDG d'AREVA afin d'ouvrir le capital d'AREVA à EDF capitalisée à 85% par l'Etat. EDF mène à l'heure actuelle des études sur la construction de barrages hydroélectriques au Brésil et a un oeil sur les projets nucléaires du Brésil: "Si le Brésil confirme son plan nucléaire, EDF est prête à apporter ses compétences", a indiqué Patrick Simon, Directeur général de UTE Norte Fluminense, filiale brésilienne d'EDF dont EDF détient 90% du capital.

En attendant, Alstom participera à la construction du barrage de Belo Monte. Alstom en fournira les turbines pour un contrat de 500 millions d'euros.
Pour construire ce barrage, 80% de la rivière Xingu va être détournée de son lit initial. La quantité de terre qui devra être enlevée pour sa construction sera plus importante que celle enlevée durant la construction du Canal du Panama. Les deux réservoirs et les canaux du barrage vont inonder 668 km2 dont 400 kilomètres carrés de forêt.
Parallèlement, GDF Suez se targue sur son site internet d'être, avec près de 1
700 collaborateurs,«un acteur de référence au Brésil». Le groupe y est implanté depuis cinquante ans, «et est aujourd'hui le premier producteur privé d'électricité du pays, par l'exploitation de 21 centrales, dont 13 hydroélectriques».
Actuellement GDF Suez est directement en charge de la construction du barrage de Jirau. L'Etat français est actionnaire à 36% de GDF SUEZ. C'est aussi sous l'impulsion de Nicolas Sarkozy que les entreprises GDF et Suez ont fusionné.

 

Vignette documentaire de la resistance des indiens du Xingu contre la construction du Mega barrage Belo Monte.
Appel au secours du chef Raoni, Kayapo, peuple de l 'Amazonie brésilienne. Il est venu en mai 2010 pour demander un soutien international contre la construction du barrage hydroélectrique de Belo Monte prévue sur le fleuve Xingu. Ce barrage sera le 3ème plus grand barrage au monde et il fait suite à la construction d'un autre barrage, celui de Jirau, construit sur le fleuve Madeira.

Il a obtenu plus de 100 000 signatures à la pétition qu'il avait lancée en France en 2010. Son comité de soutien attendait Raoni avec enthousiasme pour lui remettre ces signatures et l'accompagner dans sa démarche militante. Fort de ce soutien, il avait légitimité pour interpeller le parlement français et le parlement européen. Eva Joly s'était dit prête à l'accompagner à Strasbourg. Le 26 septembre 2011 était prévu à l'ordre du jour de la session en séance plénière un débat sur les infrastructures de barrages dans les pays en développement.

Aujourd'hui deux multinationales françaises sont engagées dans la construction de méga-barrages hydroélectriques au Brésil, Alstom et GDF-Suez. Au sujet de la construction du barrage de Belo Monte, Carlos Minc, Ministre de l'Environnement brésilien a déclaré : "L'entreprise (qui gagnera l'appel d'offres) devra dépenser 800 millions de dollars en compensations", notamment pour la préservation des terres indigènes ».
L'entreprise publique brésilienne Eletrobras, via sa filiale Norte Energia, a remporté l'appel d'offre pour la construction du barrage de Belo Monte. Dans ce consortium, des entreprises françaises comme Alstom sont partie-prenantes. Et l'AFD vient justement d'accorder un prêt à Eletrobas de 100 millions d'euros, tout en finançant un appui technique pour la gestion durable des forêts en Amazonie...
ALSTOM, via sa filiale brésilienne ALSTOM Hydro Energia Brasil Ltda a signé plusieurs contrats avec l'Etat Brésilien dans le secteur des transports, sur le marché de l'eau (assainissement, irrigation), dans l'énergie thermique, hydraulique et éolienne. La compagnie française Alstom est le plus grand constructeur mondial de grands barrages. Elle opère dans les barrages de Bakun en Malaisie, Yusufeli en Turquie, Maheshwar en Inde et les Trois Gorges en Chine. L'Etat français a détenu jusqu'à 21% de son capital, dont les parts ont été rachetées en 2006 par le groupe Bouygues. Bouygues détient aujourd'hui 30% du capital d'Alstom.

Le patron de Bouygues est un ami proche de Nicolas Sarkozy et ce dernier espère fusionner les deux groupes, voire même créer un consortium à trois avec AREVA, n°1 mondial de l'énergie nucléaire.
Nicolas Sarkozy va même plus loin puisqu'il vient d'obtenir le départ de la PDG d'AREVA afin d'ouvrir le capital d'AREVA à EDF capitalisée à 85% par l'Etat. EDF mène à l'heure actuelle des études sur la construction de barrages hydroélectriques au Brésil et a un oeil sur les projets nucléaires du Brésil: "Si le Brésil confirme son plan nucléaire, EDF est prête à apporter ses compétences", a indiqué Patrick Simon, Directeur général de UTE Norte Fluminense, filiale brésilienne d'EDF dont EDF détient 90% du capital.

En attendant, Alstom participera à la construction du barrage de Belo Monte. Alstom en fournira les turbines pour un contrat de 500 millions d'euros.
Pour construire ce barrage, 80% de la rivière Xingu va être détournée de son lit initial. La quantité de terre qui devra être enlevée pour sa construction sera plus importante que celle enlevée durant la construction du Canal du Panama. Les deux réservoirs et les canaux du barrage vont inonder 668 km2 dont 400 kilomètres carrés de forêt.
Parallèlement, GDF Suez se targue sur son site internet d'être, avec près de 1
700 collaborateurs,«un acteur de référence au Brésil». Le groupe y est implanté depuis cinquante ans, «et est aujourd'hui le premier producteur privé d'électricité du pays, par l'exploitation de 21 centrales, dont 13 hydroélectriques».
Actuellement GDF Suez est directement en charge de la construction du barrage de Jirau. L'Etat français est actionnaire à 36% de GDF SUEZ. C'est aussi sous l'impulsion de Nicolas Sarkozy que les entreprises GDF et Suez ont fusionné.


Via L'Esprit Du Moment
more...
No comment yet.
Rescooped by Autres Vériteurs from ACTUALITÉ
Scoop.it!

Bientôt la police dans les potagers ?

Bientôt la police dans les potagers ? | Autres Vérités | Scoop.it

"L'information avait filtré en 2013 et certains sites en avaient parlé…. Mais personne n'y croyait trop.

Eh bien ça y est, ils vont oser ces technocrates de Bruxelles rendre illégales la pousse, la reproduction et la vente de végétaux non testées par cette nouvelle autorité, une de plus, appelée l’Agence européenne des variétés végétales.

La culture privée des légumes serait ainsi interdite au nom de raisons sanitaires.

A qui vont-ils faire croire que c’est la santé qui prime ?

De fait la Commission européenne va confier le contrôle de l’approvisionnement à des multinationales comme Monsanto….à des sociétés qui utilisent à grandes doses les produits dangereux comme les pesticides et les désherbants" (...)


Via L'Esprit Du Moment
more...
No comment yet.
Rescooped by Autres Vériteurs from Le Côté Obscur du Nucléaire Français
Scoop.it!

Pandora's Promise - Film sur l'énergie nucléaire et ses alternatives

Pour la plupart des habitants de la planète, le nucléaire est synonyme de catastrophes écologiques et humaines. Mais comment vivre sans cette énergie ?

 


Via SFEN, Résistances & Alternatives
more...
Résistances & Alternatives 's curator insight, July 30, 2013 1:59 AM

add your insight...Dans son nouveau film controversé, Stone raconte les histoires très personnelles des écologistes et des experts de l'énergie qui ont subi une conversion radicale d'être farouchement contre à fortement pro-nucléaire énergie, au péril de leur carrière et leur réputation dans le processus.


Stone expose cette controverse au sein du mouvement écologiste de front avec des histoires de défection par des poids lourds comme Stewart Brand, Richard Rhodes, Gwyneth Cravens, Mark Lynas et Michael Shellenberger.

 


Rescooped by Autres Vériteurs from ACTUALITÉ
Scoop.it!

La FNSEA manifeste CONTRE la santé publique, et met le feu

La FNSEA manifeste CONTRE la santé publique, et met le feu | Autres Vérités | Scoop.it

"Afin de s’opposer à une mesure sanitaire visant à limiter l’épandage des pesticides à proximité de certains établissements publics, des agriculteurs de Franche-Comté ont détérioré la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) à Besançon. L’ Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) condamne fermement de telles exactions" (...)

"Nous rappelons que ces manifestations avaient pour objet de faire renoncer à une mesure légitime de protection de la santé des citoyens, incluse à la loi agricole par un amendement visant à interdire l’épandage de pesticides à moins de 200 mètres de certains types d’établissements publics (écoles, crèches, maisons de retraite, etc.)" (...)


Via L'Esprit Du Moment
more...
Rescooped by Autres Vériteurs from Indignations & GLOBAL(R)EVOLUTION
Scoop.it!

Révolte paysanne roumaine contre la fracturation hydrolique du gaz de schiste

Révolte paysanne roumaine contre la fracturation hydrolique du gaz de schiste | Autres Vérités | Scoop.it

"Les tremblements de terre et les puits empoisonnés ont déclencher une révolte contre la fracturation en Roumanie, révélant des failles profondes entre les bastions ruraux et l'élite politique urbaine. Jim Wickens et Paraic O'Brien font un rapport sur un pays en guerre avec lui-même." (...) (en anglais)



Via L'Esprit Du Moment
more...
Rescooped by Autres Vériteurs from Agriculture de demain ?
Scoop.it!

Le capital de la nature est la ressource critique en voie de disparition

Par Paul Craig Roberts.

Via pascal ménigoz
more...
pascal ménigoz's curator insight, February 5, 2013 8:56 AM

Long réquisitoire contre l'avidité des hommes et des Américians en particulier qui font courir le risque d'un destin similaire à celui de l'île de Pâques..par un ancien Secrétaire au Trésor de Ronald Reegan !!