Un Néerlandais de 63 ans affirmant détenir « la plus grande collection de vieilles liqueurs du monde », dont certaines datent du XVIIIe siècle, a mis en vente cette dernière et espère en obtenir environ 6 millions de d’euros.

« Il avait promis à son épouse qu’il vendrait sa collection lorsqu’elle prendrait sa retraite à 65 ans, et il va tenir sa promesse », a déclaré à l’AFP Bart Laming, le porte-parole du collectionneur, Bay van der Bunt, un éditeur habitant à Breda (sud), qui n’a en outre pas d’héritier auquel léguer sa collection.

Comptant plus de 5.OOO bouteilles de cognac, de whisky, d’armagnac, de porto et de madère, notamment, la collection a été rassemblée par trois générations.

M. van der Bunt a en effet complété la collection héritée de ses père et grand-père en achetant des bouteilles lors de ventes aux enchères et en rachetant des bouteilles à de célèbres restaurants, dont « Maxim’s » et « La Tour d’Argent » à Paris.

Parmi les pièces mises en vente, une bouteille de cinq à six litres de cognac « Napoléon Aigle d’Or » de la maison Léopold Brugerolle datant de 1795 est affichée à 138.000 euros.

« On raconte que cette bouteille a accompagné Napoléon Bonaparte lors de ses campagnes et que c’est la seule (de ce type, ndlr) qui reste au monde », a assuré M. Laming, selon lequel certains acheteurs potentiels, des Russes et Chinois principalement, ont déjà manifesté leur intérêt pour la collection.

La pièce la plus ancienne, une bouteille de cognac datant de 1760, ne sera toutefois pas vendue, a souligné le porte-parole : « c’est un héritage, elle reste avec M. van der Bunt ».