Vin de Cahors : la querelle des chiffres - LaDépêche.fr | Autour du vin | Scoop.it

739 000 € investis dans la campagne Cahors Malbec aux États-Unis, dont la moitié financé par l'Union européenne ont porté fruit. Cela a permis aux vignerons et négociants de Cahors de rencontrer 773 acheteurs professionnels américains (215 674,57 € HT ont en effet été investis sur le concept de Cahors Malbec Tour, organisé à New York, Boston, Washington, Chicago, Miami, San Francisco) ». «Plus concrètement, un article sur le « Cahors Malbec » parait désormais en moyenne tous les deux jours aux Etats-Unis (source Metlwaternews) et les exportations de l'appellation sur ce marché ont doublé depuis 2007 (source Ubifrance), lesquelles pourraient doubler à nouveau en 2012 vu l'intérêt réel suscité auprès de nombreux acheteurs.l'UIVC : « le vignoble de Cahors commercialise toujours entre 200 et 250 000 hectolitres par an mais son offre a changé au cours des dix dernières années. En effet, les vignerons ne vendent plus seulement du Cahors (165 000 hl en moyenne, soit plus que la production, 152 594 hl en moyenne, de 2006 à 2010 ; en 2011, la production serait inférieure à 180 000 hl d'après les enregistrements en cours), mais proposent aussi désormais des vins de pays rouges, rosés et blancs (dont le volume produit en 2011 devrait d'ailleurs avoisiner les 60 000 hl, un record). Bref, la diversification de l'offre est devenue une réalité, ce qui permet d'éviter les arrachages définitifs.

Le débat est en cours s'il faut continuer avec l'interprofession indépendante ou se fondre dans l'interprofession Sud-Ouest.