Malgré une diminution de 36% de 2000 à 2010 du nombre d’exploitations viticoles et une baisse des surfaces en vignes de 21%, le Languedoc-Roussillon reste la première région viticole de France (30% du vignoble national). Cette région produit 12% des vins AOP nationaux et 70% des vins à IGP.

Sur les 236 500 ha de vignes, 235 300 ha sont destinés à la production de vin, 700 ha au raisin de table, 500 ha sont des vignes-mères de porte-greffe ou des pépinières viticoles.

Le recul des superficies viticoles régionales entre 2000 et 2010 représente 70% du recul national. Sur les 13 000 exploitations disparues depuis l’année 2000, 10 000 étaient des exploitations viticoles, dont près des ¾ étaient des petites exploitations et un peu plus de la moitié étaient héraultaises.

L’agriculture biologique se développe, près de 1 000 exploitations viticoles sont déjà converties au bio (elles n’étaient que 148 en 2000) et un peu plus d’un millier envisage une conversion dans les 5 ans.

 

 Source  Agreste Languedoc-Roussillon via la Journée vinicole