L'année 2011 n'aura pas été celle du retour de cahors. Selon SymphonyIRI, en cumul annuel mobile arrêté à fin novembre, l'appellation voit ses ventes reculer de - 12 % en volume en hypers et supers. Pour l'Union Interprofessionnelle du Vin de Cahors (UIVC), cette baisse est notamment due à une augmentation du prix de vente de plus de 10 %.

Dans ce contexte, l'UIVC préconise de poursuivre sur le chemin de la valorisation en remplaçant progressivement les cahors à moins de 2 € par des vins sans IG et les cahors vendus entre 2 et 3 € par des IGP cépage malbec.