2 000 prévenus sont à incarcérer à Bordeaux « dans locaux disponibles ou pontons bâteaux »… - Histoire pénitentiaire et Justice militaire | Auprès de nos Racines - Généalogie | Scoop.it

La minute de la décision du 13 juin 1940 du ministère de la Défense nationale et de la Guerre de replier vers le sud de la France les détenus écroués à la prison militaire de Paris donne lieu à trois télégrammes officiels adressés aux généraux commandant les 5e, 16e et 18e régions militaires. Le télégramme destiné au général commandant la 18e Région, à Bordeaux, stipule : « Recevrez incessamment environ deux mille prévenus devant tribunaux militaires Paris repliés et onze condamnés à mort – Stop – Prendre toutes dispositions d’urgence pour incarcération dans locaux disponibles ou pontons bateaux [cette dernière mention est biffée sur l'original manuscrit]. Rendre compte nombre détenus arrivés. »


Via GenealoNet