Un folioscope, ou feuilletoscope, ou flip book en anglais, est un livret de dessins animés ou de photogrammes cinématographiques qui, feuilleté rapidement, permet la synthèse du mouvement par la persistance rétinienne et l'effet phi.

En 1868 L'anglais John Barnes Linnett a déposé un brevet de cette invention sous le nom de Kinéographe[1].

Les premiers Folioscopes francais d´un fabricant de jouets, Charles Auguste Watilliaux, apparaissent en 1896 sur le marché. D´autres fabricants notables de flip books au debut du XXe siècle sont Léon Gaumont, Max Skladanowsky, Léon Beaulieu et la Mutoscope & Biograph Co.[2]