Assurance vie
100 views | +0 today
Follow
Assurance vie
Dans l’analyse d’un patrimoine, l’assurance-vie trouve sa place dans une perspective à moyen et long terme. Les partenaires d'Orcialis sont sélectionnés avec rigueur et objectivité. Les contrats d'orcialis doivent allier sécurité des placements, richesse de l’offre et des possibilités d’évolution permanente
Curated by Orcialis
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

L'assurance vie reste le placement le plus avantageux en matière de succession

L'assurance vie reste le placement le plus avantageux en matière de succession | Assurance vie | Scoop.it
La réforme de l'assurance vie prévoit de durcir le barème des droits de succession pour les plus gros contrats (plus d'1 million d'euros). Ce qui n'empêchera pas ce placement de rester un outil particulièrement utile pour transmettre son patrimoine.
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Assurance-vie: Avez-vous intérêt à miser sur le nouveau produit proposé par Bercy?

Assurance-vie: Avez-vous intérêt à miser sur le nouveau produit proposé par Bercy? | Assurance vie | Scoop.it
EPARGNE - Les fonds «euro-croissance» seront disponibles dès l’an prochain...
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Stratégies d’épargne et assurance-vie en 2014

Stratégies d’épargne et assurance-vie en 2014 | Assurance vie | Scoop.it
Les produits sans risque sont désormais sans rendement, l’avenir appartient donc aux épargnants audacieux ou patients L’alourdissement de la (Dossier gestion - Stratégies d’épargne et assurance-vie en 2014
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

La réforme 2013 de l’assurance vie en 5 chiffres clés

La réforme 2013 de l’assurance vie en 5 chiffres clés | Assurance vie | Scoop.it
La réforme de l'assurance vie prévoit la création de deux nouveaux produits, les fonds Euro-Croissance et les contrats en unités de compte « vertueux » pour le financement de l'économie.
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Assurance vie / PEA : Réforme des prélèvements sociaux. Nouveau calcul, nouvelle hausse

Assurance vie / PEA : Réforme des prélèvements sociaux. Nouveau calcul, nouvelle hausse | Assurance vie | Scoop.it
Assurance vie / PEA : Réforme des prélèvements sociaux. Nouveau calcul, nouvelle... http://t.co/MS5ET3omnE #Assurancevie #Fiscalité #Impôt
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

UK tax on French "Assurance Vie" - TaxationWeb

UK tax on French "Assurance Vie" - TaxationWeb | Assurance vie | Scoop.it
Hello, I am a french notional moving to the UK shortly with my family (and becoming a UK resident, non domiciled). My plan is to buy a house in a year or 2, stay in the UK for some time (10 years?) with no plan to stay in the UK ...
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Assurance-vie, immobilier: quand des économistes attaquent des vaches sacrées ...!!!

Assurance-vie, immobilier: quand des économistes attaquent des vaches sacrées ...!!! | Assurance vie | Scoop.it

Si vous voulez faire parler de vous, attaquez-vous de front à deux vaches sacrées du système fiscal français: l’assurance-vie et l’immobilier. Le succès est garanti. Dans une note du Conseil d’Analyse économique consacrée à la fiscalité des revenus du capital, trois économistes, Patrick Artus, qui n’en est pas à son premier coup d’éclat, Antoine Bozio et Cecilia Garcia- Penalosa, moins connus, viennent encore d’en faire l’expérience. A notre connaissance, ils ne sont responsables d’aucun infarctus du myocarde, mais le choc est indéniable…

Le raisonnement de nos trois auteurs est impeccable: la fiscalité des revenus du capital est lourde en France, mais pas plus que ne l’est notre fiscalité dans son ensemble; on ne peut donc pas dire que ces revenus soient particulièrement mal lotis.

En revanche, on relève une grande hétérogénéité de leur imposition selon leur origine (immobilier, produits financiers divers, etc.). Non seulement ce système est très compliqué, mais il conduit à une allocation des ressources qui est loin d’être optimale: l’épargne va là où la fiscalité est la plus douce, pas forcément là où elle serait le plus utile à l’économie.  Réduire cette hétérogénéité serait favorable à la croissance et le nivellement des taux d’imposition aurait l’avantage non négligeable de permettre d’abaisser les plus élevés. Jusque-là, tout va bien: qui pourrait s’opposer à des propos aussi raisonnables?

Livret A: à réformer

Mais la situation se complique quand les auteurs en viennent aux propositions concrètes. D’abord, le livret A: ils admettent que c’est une bonne idée de permettre à tout le monde d’avoir une épargne de précaution défiscalisée.

Mais la nécessité de trouver des financements pour le logement social conduit le gouvernement à relever le plafond de ce livret bien au-delà de ce qui serait strictement nécessaire pour proposer une épargne sûre et correctement rémunérée aux ménages modestes. Il faudrait couper le lien entre livret A et logement social. Premier crime de lèse-majesté.

Assurance-vie: à réserver à l’épargne-retraite

Mais il y a pire. Nos trois économistes contestent le bien-fondé du régime favorable dont jouit l’assurance-vie: une faible partie seulement est placée en actions, et donc ce régime très coûteux pour l’Etat ne favorise pas spécialement le financement des entreprises.

A la limite, concèdent-ils, on pourrait l’envisager pour l’épargne effectuée en vue de la retraite et débouchant sur une sortie en rente. Là, vous avez plusieurs millions d’épargnants qui commencent à se sentir mal.

Immobilier: taxer les propriétaires sur les loyers «implicites»!

Mais le pire est à venir. Notre trio propose d’augmenter la fiscalité sur l’immobilier, notamment en taxant les loyers implicites. Là, on frôle le drame.

De quoi s’agit-il? Cette proposition en apparence très complexe cache en fait un phénomène tout simple que tout le monde peut constater: à revenu égal, un ménage propriétaire de sa résidence principale vit mieux qu’un ménage locataire, puisqu’il n’a pas de loyer à payer.

Donc, si l’on voulait établir une fiscalité plus juste et ne pas favoriser les propriétaires comme on le fait maintenant (ce qui a pour conséquence d’inciter les Français à faire de gros efforts pour devenir propriétaires alors que leur épargne pourrait peut-être être mieux utilisée ailleurs), il faudrait leur faire payer un impôt sur le loyer qu’ils paieraient pour occuper le même logement en tant que locataires, que l’on appelle le loyer implicite.

Absurde, dites-vous? Pas tant que cela. Ce système fait l’objet d’une abondante littérature économique, il existe encore dans certains pays et a existé en France jusqu’en 1965 (on l’a abandonné, notons-le au passage, parce que son coût de gestion était élevé pour un rendement faible).

Inutile de dire que cette proposition a provoqué un certain émoi dans les milieux de l’immobilier et qu’elle n’est pas près d’être prise en compte par le gouvernement…

Cette petite histoire a deux morales. D’abord, elle montre que la logique économique, lorsqu'elle heurte trop frontalement des raisonnements bien ancrés et des habitudes (sans même parler des intérêts particuliers!), n’a aucune chance d’être comprise; des propositions  jugées trop radicales suscitent des réactions hostiles avant même d’avoir été sérieusement étudiées.

Ensuite, elle confirme ce que l’on pouvait subodorer: aucune réforme fiscale d’envergure ne pourra aboutir en France si elle ne se traduit pas par une baisse globale de l’imposition. Car à taux de prélèvements inchangés ou en recul très modeste, les hausses de certains impôts seront tellement impopulaires qu’elles feront oublier les baisses réalisées ailleurs et empêcheront tout changement. En restant aux niveaux actuels de prélèvements, on ne peut espérer faire que de petites réformes.

more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Le Conseil d'analyse économique recommande de taxer plus l'assurance-vie et l'immobilier ...!!!

Le Conseil d'analyse économique recommande de taxer plus l'assurance-vie et l'immobilier ...!!! | Assurance vie | Scoop.it

Le Conseil d'analyse économique recommande d'imposer plus lourdement les placements immobiliers et de limiter les avantages fiscaux de l'assurance-vie à la seule épargne retraite, afin d'orienter le bas de laine des Français vers l'économie productive, dans une note rendue publique mercredi.

"La structure actuelle de la fiscalité dérogatoire sur les revenus du capital semble surtout orienter l'épargne des Français vers l'immobilier et les placements peu risqués de l'assurance-vie et non vers le financement à long terme des entreprises", déplore le CAE.

Au 1er décembre 2012, sur les 1.562 milliards d'euros gérés par l'assurance-vie (53,4% des actifs financiers des ménages), seulement 20,5% étaient investis en actions, contre 67% en obligations ou en actifs liquides, précise-t-il.

Sa première recommandation consiste donc à "limiter les avantages fiscaux des assurances-vie à des sorties en rente, garantissant qu'il s'agit bien d'une épargne retraite" laquelle selon lui -- parce qu'elle "vise essentiellement à différer des revenus du travail sur une longue période -- peut justifier une exonération fiscale".

Il préconise également d'"augmenter la fiscalité sur l'immobilier et de taxer les loyers implicites nets", c'est-à-dire les loyers que paieraient les propriétaires occupant leur logement s'ils étaient locataires ou qu'ils percevraient s'ils louaient leur bien à une tierce personne. "A défaut, actualiser les valeurs locatives pour remettre la taxe foncière en ligne avec la valeur effective des propriétés", recommandent les auteurs de la note.

Le Conseil d'analyse économique appelle à une mise en pratique "dans le court terme" de ces préconisations sans exclure "une réforme fiscale globale plus substantielle".

Placé auprès du Premier ministre, avec pour mission d'éclairer les choix du gouvernement en matière économique, le CAE est composé d'économistes universitaires et de chercheurs reconnus.

"La fiscalité des revenus du capital est un enjeu majeur de politique économique, en particulier sur le long terme. La taxation des revenus du capital joue en effet un rôle clé dans la dynamique des inégalités de revenus, mais aussi pour l'accumulation de capital productif, et donc pour la croissance de long terme", explique le CAE.

"Il est (...) surprenant que la France offre une fiscalité plus douce à la rente foncière qu'aux investissements dans des activités productives et innovantes", lancent les économistes auteurs de cette note . "Quant à l'objectif paternaliste d'une société de propriétaires, il est discutable", estiment-ils, notamment "parce qu'il réduit la mobilité du travail".

Ils estiment aussi nécessaire d'"imposer les plus-values réelles (et non nominales) en les annualisant avant de les intégrer au barème de l'impôt sur le revenu.

Ils recommandent de "publier de façon systématique les données statistiques sur les sorties et entrées de résidents fiscaux afin de pouvoir évaluer l'ampleur de l'exil fiscal et ses conséquences réelles sur les finances publiques", estimant par ailleurs qu'"abaisser le taux d'imposition sur les sociétés d'un point de pourcentage permettrait d'attirer environ 3% d'investissements directs étrangers supplémentaires".

La France se caractérise, en Europe, par un taux de prélèvements obligatoires élevé, alimenté notamment par les prélèvements sur le capital qui, rapportés au PIB, sont supérieurs à ceux qui prévalent dans tous les pays sauf le Luxembourg et la Norvège, note le conseil.

Elle devrait par ailleurs homogénéiser son système pour le rendre plus prévisible et stable, selon le CAE. "Dans un système avec des taux multiples et un éventail de niches fiscales, les changements de fiscalité sont difficiles à comprendre et peu visibles, ce qui crée de l'incertitude pour les investisseurs. La transparence d'un taux unique implique que toute modification fiscale devient très visible. Les gouvernements sont alors plus hésitants à toucher fréquemment les taux et les assiettes", estime le Conseil d'analyse économique.

more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Assurance-vie: collecte nette de 400 millions d'euros en octobre - Challenges.fr

Assurance-vie: collecte nette de 400 millions d'euros en octobre - Challenges.fr | Assurance vie | Scoop.it
BFMTV.COM Assurance-vie: collecte nette de 400 millions d'euros en octobre Challenges.fr L'assurance-vie en France a enregistré une collecte nette (versements supérieurs aux retraits) pour le quatrième mois d'affilée en octobre, de 400 millions...
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Le Sénat confirmerait l'intégration des revenus de l'assurance vie dans le plafonnement ISF

Le Sénat confirmerait l'intégration des revenus de l'assurance vie dans le plafonnement ISF | Assurance vie | Scoop.it
Le Sénat confirmerait l'intégration des revenus de l'assurance vie dans le plafonnement ISF : retrouvez l'actualité financière avec le quotidien des professionnels de la finance : L'AGEFI.
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Assurance vie: ce que vous coûtent les prélèvements sociaux - Notre Temps

Assurance vie: ce que vous coûtent les prélèvements sociaux - Notre Temps | Assurance vie | Scoop.it
Assurance vie: ce que vous coûtent les prélèvements sociaux Notre Temps Si vous avez un contrat d'assurance-vie multisupport, il faut savoir qu'au sein de ces contrats, il faut distinguer entre les fonds investis en unités de compte et les fonds...
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Assurance-vie : ce que concocte le gouvernement

Assurance-vie : ce que concocte le gouvernement | Assurance vie | Scoop.it
Échaudé par la fronde contre l'harmonisation des prélèvements sociaux, le gouvernement devrait se contenter d'une réforme a minima.
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Assurance-vie, les 20 erreurs à éviter - STEPHANE-LE-ROY.LU

Assurance-vie, les 20 erreurs à éviter - STEPHANE-LE-ROY.LU | Assurance vie | Scoop.it
Le point a publié un excellent article sur les 20 erreurs à éviter en assurance-vie. Ma préférée est de tout investir dans un fonds en euros.
more...
No comment yet.
Scooped by Orcialis
Scoop.it!

Collecte : le livret A fait un flop en août, l'assurance vie aussi

Collecte : le livret A fait un flop en août, l'assurance vie aussi | Assurance vie | Scoop.it
La collecte nette de l'assurance vie a été quasiment nulle, en août, tout comme celle du livret A. La fin des vases communicants?
more...
No comment yet.
Rescooped by Orcialis from Droit
Scoop.it!

Protection de la clientèle en matière d'assurance vie : la nouvelle recommandation de l'ACP applicable dès le 1er octobre 2013

Protection de la clientèle en matière d'assurance vie : la nouvelle recommandation de l'ACP applicable dès le 1er octobre 2013 | Assurance vie | Scoop.it
Cette nouvelle recommandation de l'ACP - Autorité de contrôle prudentiel - porte sur la commercialisation des produits d'assurance vie et le recueil des données client associées.

Via 694028
more...
No comment yet.