Digital #MediaArt(s) Numérique(s)
172.9K views | +17 today
Follow
Digital #MediaArt(s) Numérique(s)
Media Arts Watch Lab - www.arts-numeriques.info - laboratoire de veille Arts Numériques - twitter @arts_numeriques - @processing_org - @DigitalArt_be - by @jacquesurbanska @_Transcultures
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Reportage sur la synesthésie - journal télévisé suisse - Projet Synesthéorie

Reportage sur la synesthésie - journal télévisé suisse - Projet Synesthéorie | Digital #MediaArt(s) Numérique(s) | Scoop.it
Reportage pour le journal du soir de la RTS sur la synesthésie, par C. Hungar, avec Franck Avitabile, Melissa Saenz, Daniel Tammet, Vincent Mignerot.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Neil Harbisson conference : J'écoute les couleurs | I listen the color

L'artiste Neil Harbisson est né avec un daltonisme absolu, mais aujourdhui un appareil fixé sur sa tête transforme les couleurs en fréquences audibles. Au lieu de voir un monde en dégradé de gris, Harbisson peut "entendre" une symphonie de couleur, et oui, il peut même écouter les visages et les tableaux.

Born with the inability to see color, Neil Harbisson wears a prosthetic device — he calls it an "eyeborg" — that allows him to hear the spectrum, even those colors beyond the range of human sight. His unique experience of color informs his artwork — which, until he met cyberneticist Adam Montandon at a college lecture, was strictly black-and-white. By working with Montandon, and later with Peter Kese, Harbisson helped design a lightweight eyepiece that he wears on his forehead that transposes the light frequencies of color hues into sound frequencies.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Entendre ce qu'on ne voit pas - Un nouveau dispositif permet aux aveugles de voir grâce à la musique

Entendre ce qu'on ne voit pas - Un nouveau dispositif permet aux aveugles de voir grâce à la musique | Digital #MediaArt(s) Numérique(s) | Scoop.it

L’Université Hébraïque de Jérusalem travaille à l’élaboration d’un outil d’aide à la perception pour les aveugles qui semble prometteur !

Le fonctionnement de cet appareil est basé sur la correspondance entre les images et les sons. L’environnement de la personne qui porte une paire de lunettes spécifique est filmé, les images sont traduites en informations sonores selon un « mapping » simple : les sons aigus indiquent un objet en haut, les sons graves un objet en bas. Pour la différenciation gauche / droite, le scan de l’environnement est fait de la gauche vers la droite, et chaque début de scan est indiqué par un signal sonore particulier. Plus courte et fugace est la musique entendue, plus l’objet se trouve sur la gauche, à l’inverse, une musique qui s’étend longtemps après le signal indique un objet à droite.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Searching for a New Synesthesia by Arthur Huang

Searching for a New Synesthesia by Arthur Huang | Digital #MediaArt(s) Numérique(s) | Scoop.it

I just returned from a visit to the Museum of Contemporary Art, Tokyo to see two exhibitions.  The first exhibition at the museum that I saw was Art and Music:  Searching for a New Synesthesia.  I made some new discoveries and got to spend some more time with old favorites.  The first piece in the exhibition was an installation by Celeste Boursier-Mougenot entitled clinamen and a new discovery. ...

more...
No comment yet.
Rescooped by Jacques Urbanska from UseNum - ArtsNumériques
Scoop.it!

Le Synesthéseur - dispositif art numérique - Exomène - D. Wotton

Le Synesthéseur - dispositif art numérique - Exomène - D. Wotton | Digital #MediaArt(s) Numérique(s) | Scoop.it
Le Synesthéseur est un dispositif qui vous fait voir ce qu'il entend et entendre ce qu'il voit !

A priori, il est difficile de passer d’une affection du cerveau humain à une forme d’expression numérique. Néanmoins, le paradigme du traitement de l’information d’Herbert Simon permet d’unifier ces deux champs. En effet, ce paradigme repose sur l’hypothèse de symbole physique. La pensée peut être définie comme un ensemble de symboles que le cerveau est capable de combiner en structures et de traiter. L’ordinateur est capable de la même chose.

Dès lors, la synesthésie peut s’appréhender, par analogie, au delà des cerveaux. La synesthésie, c’est étymologiquement, l’union des sens. On peut supposer que cette union des sens soit due à la réception de symboles transmis par un récepteur sensoriel par des zones qui ne sont pas adaptées à leur traitement. Le résultat serait une modification de la sémantique des signes. Celle-ci est possible avec tous les systèmes de symboles cerveau ou processeur. Par exemple, les synesthètes musique → couleur verraient les symboles provenant des oreilles interprétés partiellement par le système d’analyse des couleurs.

Ceci, directement transposé à l’informatique, c’est du databending.
Via Suteau Alexandre
more...
No comment yet.