Arts Numériques - anthologie de textes
17.0K views | +0 today
Arts Numériques - anthologie de textes
Qu'est-ce que l'art numérique ? textes, documents et bibliographie francophones online - www.arts-numeriques.info
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Retour au réel et représentation post-media dans les arts numériques - Maxence Grugier sur digitalarti (2016)

Retour au réel et représentation post-media dans les arts numériques - Maxence Grugier sur digitalarti (2016) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

À peine reconnues, cartographiées, relayées dans les grands médias et introduites dans les galeries, les activités artistiques comprises sous le terme générique "d'arts numériques" subissent déjà une mutation. Principalement initiées par des bricoleurs et des artisans, ces disciplines transversales hybrides sont actuellement le jeu d'une nouvelle tendance : un retour au réel qui répond à l’idée du philosophe Gilbert Simondon selon laquelle « une nouvelle culture technique passe par la connaissance des objets techniques qui nous entourent et introduisent de nouvelles médiations avec le monde extérieur ». En d’autres termes, les pratiques artistiques numériques entrent dans une ère post-média.

 

Voilà quelques temps en effet que l’on voit s’épanouir des œuvres qui, si elles collaborent toujours activement avec les machines, se rapprochent néanmoins de plus en plus des origines de ces pratiques artistiques : l’artisanat, la mécanique. Ancêtre des arts technologiques, l’artisanat célèbre l’union de l’homme et du matériau, pour accoucher d’une pratique, parfois non-intellectuelle, pas toujours artistique dans le sens où elle ne découle pas forcément d’une proposition ou d’un questionnement relevant du domaine de l’art, mais elle pose cependant la question de la "pratiquabilité" et de l’investissement du public, au sein des nouvelles démarches artistiques. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Interview sur la réalité virtuelle avec Jenova Chen, créateur de Journey

Interview sur la réalité virtuelle avec Jenova Chen, créateur de Journey | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Pour certains, la notion de présence est le Graal de la réalité virtuelle. C'est l'objectif absolu de la RV mais il est difficile à atteindre et à maintenir. La présence c'est « le sentiment authentique d'exister dans un monde autre que le monde physique où notre corps se trouve ».


Ce sentiment est conditionné par certains aspects techniques comme nous le rappelait Oculus : « tracking, latency, persistence, resolution and optics ». Ces caractéristiques permettent d'accéder au niveau d'immersion sensoriel nécessaire. A cela, Il faudrait rajouter la possibilité d'interagir avec l'environnement de façon suffisamment instinctive...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

L'art en ligne existe-t-il ? par Alessandro Rolandi /// #mediaart #netart

L'art en ligne existe-t-il ? par Alessandro Rolandi /// #mediaart #netart | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it
Voici venu le retour de Pékin gris et sombre, à plus de 300 d’indice de pollution, en ce début d’hiver chinois.
.
L’atmosphère de science-fiction désormais connue sous le nom d’ « airpocalypse », semble avoir stimulé en ville deux espaces de création indépendante, parmi les meilleurs et les plus dynamiques.
.
Le premier : Yi Project, dirigé par le duo germano-hongrois d’historiennes de l’art, Anna Eschbach et Antonie Angerer ; et le second : Intelligentsia Gallery, fondée par le couple d’architectes franco-portoricain Garcia et Frankowski. Ces deux espaces créatifs ont monté chacun une exposition-événement, toutes deux focalisées sur l’art en ligne ou art virtuel (à ne pas confondre avec la publication d’oeuvres d’art sur Internet), qui nous encourage à se confronter à la dimension numérique dans sa complexité fuyante et insaisissable...
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Entre matérialisation numérique et matérialité post-digitale | par Gregory Chatonsky (2015)

Entre matérialisation numérique et matérialité post-digitale | par Gregory Chatonsky (2015) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Je reviens une fois de plus à la distinction entre art numérique et post-digital, tout en étant conscient que cette seconde catégorie (qui comme toute catégorie est réductionniste et opère une conceptualisation qui ne rend compte que très partiellement des démarches artistiques dans leurs turbulences) est déjà suspecte et obsolète. Mais c’est précisément en observant, pendant la durée de la FIAC et d’autres foires OFF, les propositions artistiques de l’un et de l’autre que la différence entre elles s’est littéralement jetée à mon visage.


C’est tout d’abord une impression esthétique, une silhouette stylistique qui reste confuse. J’ai déjà écrit sur ce sujet. On dit parfois du post-digital qu’il matérialise Internet. L’art numérique pourrait aisément répliquer « Mais moi aussi et depuis plus longtemps que vous ! », et sans doute n’aurait-il pas tort...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

De la technique et de l’institution de l’art / par Gregory Chatonsky (2012) - Flux // #artnumerique

De la technique et de l’institution de l’art / par Gregory Chatonsky (2012) - Flux // #artnumerique | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

D’un côté les tenants de l’art numérique estiment souvent  que mon activité est plus contemporaine que numérique. En effet, je n’ai pas un discours systématique sur le logiciel libre ou sur l’esthétique du code, je ne suis pas un défenseur acharné  des logiciels vedettes du milieu artistique et je ne suis pas non plus (pseudo) hacker.


Je peux faire des dessins, de la gravure ou de la peinture. Certaines marques qui signalent l’artiste numérique me font sans doute défaut et je dois même avouer une certaine réticence critique à les utiliser parce que je perçois comme des lieux communs et des routines de la pensée, quelque chose de conventionnel. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

L’indifférence de l’art numérique » - Gregory Chatonsky (2011) - #artnumerique #mediaart

L’indifférence de l’art numérique » - Gregory Chatonsky (2011) - #artnumerique #mediaart | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Il s’agit de questionner le vocable “art numérique”. Depuis plusieurs décennies des ouvrages portent sur la terminologie. La définition des concepts, la discussion sur leur portée et leur cohérence, l’adjonction de nouveaux termes permettant de décrire des pratiques toujours en mouvement, semble avoir concentré toute l’attention. Et sans doute il y a dans cette obsession terminologique quelque chose d’un peu vain. Il est facile de parler de mots, d’interminablement discuter définitions, de critiquer les anciennes, d’en proposer de nouvelles, qui immédiatement après seront à leur tour critiqué.


Alors pourquoi revenir à la critique du vocable “art numérique”? C’est sans doute que celui-ci s’impose parfois comme un mot d’ordre, comme un territoire délimité dans lequel, bon gré mal gré, on nous place. Il faut comprendre que face à cette case, à cette délimitation, on ressent un certain malaise, comme un emprisonnement. On peut bien sûr transformer cela en affirmation et revendiquer l’appartenance à un tel art, s’en faire le porteur, le manifeste. Mais pour notre part, nous nous sommes toujours sentis mal à l’aise face à cette notion, à ce territoire et à ce ghetto. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Archives : Régine Debatty : “Les artistes apportent une vision critique des technologies” (2006)

Archives : Régine Debatty : “Les artistes apportent une vision critique des technologies” (2006) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Les artistes utilisent les technologies existantes et les technologies émergentes. Les technologies existantes sont celles qu’on connaît, qu’on utilise dans la vie quotidienne comme les téléphones mobiles ou les ordinateurs portables… Les “technologies émergentes” signifie qu’ils s’intéressent aussi à tout ce qui est biotechnologies ou nanotechnologies. Bien sûr, ils en font des tas de choses, mais je distinguerais trois fonctions, trois rôles principaux ...

more...
No comment yet.
Rescooped by Jacques Urbanska from Digital #MediaArt(s) Numérique(s)
Scoop.it!

L'art numérique existe-t-il ? par Jean-Jacques Birgé

L'art numérique existe-t-il ? par Jean-Jacques Birgé | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Le nouveau numéro de la revue bilingue Art Press 2 est intitulé L'art dans le tout numérique, en anglais Art in the Digital Age. À l'instar de la célèbre phrase de Marshall McLuhan il est devenu commun de confondre le message et son médium. Si la peinture, la sculpture, la musique, etc. définissent le champ d'intervention par les outils employés, alors le numérique peut prétendre à la même reconnaissance.

 

Il ne permet pas pour autant de certifier ce qui tient de l'art ou de la science. La majorité de ses acteurs ne se livrent en effet qu'à des expériences dignes du Palais de la Découverte en revendiquant abusivement le statut d'artiste. On ne peut confondre l'art et le message. Tous les peintres ne sont pas des artistes, et aujourd'hui nombreux artisans repeignent les murs de leur ordinateur en croyant faire œuvre. Nous sommes une fois de plus témoins des ravages de l'héritage de Marcel Duchamp, où le concept s'affiche dans le programme sans que le réel confirme ces prétentions. Il ne peut y avoir d'art que dans le refus du consensus, la construction de mondes qui s'opposent à celui qui nous est imposé socialement, politiquement, esthétiquement, philosophiquement...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #2 [BIAN 2012 : Instrumentation, Peter Flemming]

Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #2 [BIAN 2012 : Instrumentation, Peter Flemming] | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

En pénétrant dans la salle principale de l'exposition de Peter Flemming chez Skol, difficile de ne pas diriger spontanément son attention vers la grosse sculpture de bois tout au fond de la pièce. Sa forme évoque un immense tam-tam bricolé dont la disposition inclinée rappelle à son tour l'antenne parabolique, celle qui permet de capter des fréquences et d'en traduire les signaux. Toutefois, cette sculpture capte sa propre résonance afin de la transmettre au spectateur. Elle participe ainsi d'un concert, mené de pair avec deux autres sculptures sonores composées de différents objets usités (seaux, fenêtres, bobines magnétiques...etc.). ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Le numérique n’est pas un médium | Grégory Chatonsky (2014)

Le numérique n’est pas un médium | Grégory Chatonsky (2014) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

La question du médium numérique revient à intervalle régulier. C’est toujours la même question qui est posée, la même méthode qui est proposée et le même résultat qui en découle : il s’agirait de comprendre le fonctionnement sous-jacent et interne du médium numérique pour pouvoir analyser véritablement la nature des oeuvres numériques et les ranger dans une catégorie « l’art numérique ». Celles-ci auraient donc comme objectif d’exprimer le numérique en sa nature même la plus générale. Ceci a pour conséquence la construction d’un monde autonome se comprenant en son essence la plus propre : le ghetto numérique. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

"L"art numérique s'ouvre au grand public" Par Laurent Calixte (2015)

"L"art numérique s'ouvre au grand public" Par Laurent Calixte (2015) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Abdel Bounane, président de la plateforme d'art numérique Bright, explique comment et pourquoi le grand public est de plus en plus souvent exposé à cet art -parfois sans le savoir.


Abdel Bounane est le créateur du magazine "culte" Amusement, et le président de Bright, plate-forme qu'il a co-fondée avec Martin Zack-Mekkaoui. Cette plate-forme expose et produit de l'art numérique pour les espaces publics et les entreprises. Il explique comment cet art est né, quels en sont les enjeux esthétiques et financiers, et comment le grand public peut y avoir accès.


Qu'est-ce exactement que "l'art numérique" et quand est-il né ?

Il s'agit tout simplement d'un art généré à partir de l'informatique et de l'imagerie électronique. Il est donc né dans les années soixante, avec des travaux créatifs exploratoires, et des logiciels de développement qui généraient des formes graphiques et des sons -assez rudimentaires au début, bien sûr.


Par exemple,  en 1968, l'exposition "Cybernetic Serenpidity" a fait date en exposant des travaux réalisés à l'ordinateur, principalement par des scientifiques, et utilisant les mathématiques pour produire des dessins.


more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Collectionner l’immatériel : cinq questions sur l’art numérique /// #mediaart #artnumerique

Collectionner l’immatériel : cinq questions sur l’art numérique /// #mediaart #artnumerique | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Critique d’art, commissaire aux activités multiples, enseignant, Dominique Moulon répond à cinq questions sur l’art numérique et son marché.


Qu’entend-on par « art numérique » ?


Dominique Moulon : Il y a autant de définitions que de curateurs ou de théoriciens ! Dans les années 80, on parlait d’art électronique, dans les années 90 d’art numérique puis, dans les années 2000, d’art et nouveaux médias. Pour moi, aujourd’hui, parler d’« art numérique » est un peu dépassé. Je préfère parler d’art contemporain, ou d’art contemporain numérique.
Ainsi, à Variation [qui s’est déroulée du 20 au 25 octobre 2015, ndlr], toutes les pièces exposées avaient des liens avec les pratiques numériques et le réseau, même beaucoup n’étaient pas du tout immatérielles – comme par exemple une œuvre de Juliette Goiffon et Charles Beauté, qui reproduit sur des plaques de laiton les cent pages les plus vues sur Internet...
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Intégrons la recherche artistique dans les processus d'innovation - Par Olivia Lisicki et Jeanne Bloch

Intégrons la recherche artistique dans les processus d'innovation - Par Olivia Lisicki et Jeanne Bloch | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it
Les pratiques des artistes peuvent faire émerger des technologies ou des usages. Leur collaboration avec des entreprises et d'autres acteurs permet le transfert de ces innovations dans des domaines industriels ou sociaux, analysent Olivia Lisicki et Jeanne Bloch.


Les artistes peuvent-ils inventer des solutions aux problèmes économiques et sociétaux? C'est la conviction du projet In-Hope qui s'appuie sur la recherche artistique pour travailler avec les entreprises sur l'intégration de fonctions d'éclairage très économes en énergie dans des objets variés: emballages, accessoires et vêtements de mode, mobilier urbain ou de bureau. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

L’économie de l’#artnumérique - L’avenir vu par les professionnels | Par Marie-Laure Desjardins (2010)

L’économie de l’#artnumérique - L’avenir vu par les professionnels | Par Marie-Laure Desjardins (2010) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Avec l’arrivée du numérique, de plus en plus de galeries ont entrepris de proposer des photos mais aussi des vidéos, pendant que celles qui étaient les plus investies dans l’art contemporain proposaient des installations. Des œuvres hybrides comme Traces de culture d’Andréas Dettloff, et ses pneus aux tatouages marquisiens avec ses trois vidéos projetées en boucle (Mad Max à Tahiti, La danse du pneu, Tatoo me), visibles au cœur de l’installation (galerie Winkler, Papeete) ; ou, sur le sous-continent indien, Pure Space, de Subodh Gupta, grand cube de verre aux armatures d’acier exhibant des piles de Gramchcha (pièces de tissu indien) et un moniteur LCD les mettant en situation (galerie Nature Morte, New Delhi). De telles œuvres sont devenues légion, au point qu’elles font désormais partie intégrante du paysage de l’art d’aujourd’hui et qu’elles sont présentes dans toutes les galeries spécialisées.


Mais les lieux qui ont fait le pari exclusif de l’art numérique sont beaucoup plus rares. Numériscausa était l’exception à Paris. Stéphane Maguet, son directeur, a annoncé sa fermeture, expliquant qu’un nouveau projet est en cours. « En cinq ans de société de production et deux ans de galerie, nous avons développé une philosophie entre l’art contemporain et la technologie. Nous considérons que dans l’art numérique il y a des enjeux plus importants que ceux liés aux œuvres simplement plastiques, mais nous refusons de tomber dans la technologie à outrance », a-t-il expliqué le 23 octobre 2009 à la soirée de lancement de Digitalarti, site dédié aux cultures digitales. Le projet de Numériscausa était de confronter l’art numérique au marché de l’art ; l’arrêt de la galerie, même si Numériscausa continue son activité de production et souhaite plus que jamais développer son rôle de médiateur, n’envoie pas un signal positif. La plupart des galeristes restent prudents. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Médias praticables : un entretien avec Jean-Paul Fourmentraux - par Louise Boisclair #artnumerique

Médias praticables : un entretien avec Jean-Paul Fourmentraux - par Louise Boisclair #artnumerique | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Force est de constater qu’actuellement le terme interactif est utilisépour n’importe quel propos, rarement dans son sens propre qui est celui du rapport humain-ordinateur. C’est une notion mal considérée mais tolérée. D’une part il advient un glissement de sens dans le discours public mais aussi dans le discours universitaire, en raison de l’hybridité tant des médiums, des médias que des genres, sans oublier l’intention derrière la proposition et l’attention qui lui est portée par l’interacteur. Si la mouvance du terme porte à confusion, il reste que cette porosité est constitutive de l’évolution du milieu dans lequel elle s’insère, soit le rapprochement entre technologie et art, entre art et internet, entre œuvre et public. Des termes comme ergodique, jouable, réactif, réalité augmentée, praticable, ajoutent des degrés de complexité, mais aussi de précision selon le point de vue privilégié de l’action observée. Alors que le terme ergodique relève du savoir universitaire spécialisé, que le terme jouable demeure intéressant par la connotation au jeu, que le terme interactif n’inclue pas vraiment, que le terme réactif signifie que l’œuvre réagit à une action du spectateur sans déclencher un aller-retour humain-machine, que l’association réalité augmentée désigne une réalité élargie par l’insertion d’objets virtuels qui n’appartiennent pas au réel mais l’augmentent en donnant l’impression qu’ils en font partie et que le terme praticable couvre une dimension de réception plus pragmatique et sociale, dans le sens du geste à interpréter pour pratiquer une œuvre, comme en musique.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Fuck da Pixel 1 : L’art numérique existe-t-il vraiment ? par Oudeis sur The ARTchemists

Fuck da Pixel 1 : L’art numérique existe-t-il vraiment ? par Oudeis sur The ARTchemists | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Bon un partenariat c’est bien, c’est gentil, c’est sympa, ça ouvre des portes, augmente la visibilité, ça fait sérieux, ça ajoute un logo à la longue liste qui s’étale au bas de la plaquette de présentation, histoire de convaincre d’éventuels annonceurs, de justifier son rayonnement. Mais de là à prouver qu’on est capable de bosser ensemble, il y a de la marge. Rarement comblée.

 

Avec Oudeis, nous n’avons pas voulu jouer la simple carte de l’échange de visibilité. Notre objectif a vite été fixé ailleurs :

 

Interroger/explorer un nouveau mode de cyber communication via un chantier de recherche et de collaboration.

 

Parce qu’Oudéis depuis que nous vous en parlons et bien avant du reste puisque ce sont ses racines, s’interroge sur l’impact du numérique dans nos vies, notre perception, notre imaginaire, notre créativité. Et que de notre humble point de vue d’ARTchemists pure players et fiers de l’être, le numérique ouvre le champs des possibles tout comme il peut très vite le restreindre et l’anéantir. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #3 [BIAN 2012 : La chute, Chantal duPont]

Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #3 [BIAN 2012 : La chute, Chantal duPont] | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

L'agora Hydro-Québec d'Hexagram est à mon avis l'une des plus belles salles montréalaises pour l'exposition de projets d'envergure comme celui de La Chute de Chantal duPont. Celui-ci s'articule en trois temps : une installation formée de projections lumineuses sur le plancher d'une salle plongée dans la pénombre, un projet Web que l'on peut considérer comme une œuvre à part entière et, la partie principale, une installation audio et vidéo multi canaux à cinq projecteurs.

more...
No comment yet.
Rescooped by Jacques Urbanska from Digital #MediaArt(s) Numérique(s)
Scoop.it!

Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #1 [BIAN 2012 : Fragmentation, Robert Lepage]

Ce que les arts numériques font à l'histoire de l'art #1 [BIAN 2012 : Fragmentation, Robert Lepage] | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Avec ce billet sur l’œuvre Fragmentation de Robert Lepage, j'entame une série d'articles sur des œuvres numériques et ouvrages théoriques. Ces réflexions sont symptomatiques d'une histoire de l'art qui se transforme et s'adapte afin de décrire, contextualiser et comprendre les expériences esthétiques que génèrent les pratiques artistiques émergentes. Je profite bien sûr de la BIAN, première Biennale internationale d'arts numériques de Montréal, pour amorcer cette étude de laquelle surgiront peut-être quelques assises ou, plus modestement, des propositions qui permettront de saisir la portée de telles expérience à l'heure actuelle. ...

more...
No comment yet.