Arts Numériques - anthologie de textes
18.2K views | +0 today
Arts Numériques - anthologie de textes
Qu'est-ce que l'art numérique ? textes, documents et bibliographie francophones online - www.arts-numeriques.info
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

L’art numérique est-il l’art du XXIe siècle ? | Magazine Antidote (2015)

L’art numérique est-il l’art du XXIe siècle ? | Magazine Antidote (2015) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

« Mais où est passé cet adaptateur Thunderbolt ?! » Il est 17 h 30, et le creative technologist de l’exposition « Matt Pyke & Friends » à La Gaité Lyrique n’est pas de bonne humeur. Dans une heure trente, les portes du Centre ouvriront et cette exposition à base de projections monumentales, d’animation hyper léchée et d’Oeuvres interactives repose aussi un peu sur cet adaptateur Thunderbolt «qui était là, sur la table, il y a 5 minutes », au milieu des huit MacBook Pro, des tablettes graphiques, des souris bluetooth, du Coca Zéro et du stress. Si cet objet anodin a suscité un léger moment de colère quelques minutes (il a fini par être retrouvé), c’est parce qu’il fait partie de la boîte à outils nécessaire à Matt Pyke pour diffuser ses travaux, ainsi que ceux d’une bonne partie des artistes numériques. Serveurs, Cloud, logiciels de retouche, de montage et de 3D, algorithmes, GPS, pistons hydrauliques, câbles de toutes sortes et mille autres technologie encore : ce sont les pinceaux, les systèmes de diffusion et les accélérateurs pour l’art d’une toute nouvelle génération d’artistes. Face au « paradigme numériques de 3D, algorithmes, GPS, pistons hydrauliques, câbles de toutes sortes et mille autres technologies encore : ce sont les pinceaux, les systèmes de diffusion et les accélérateurs pour l’art d’une toute nouvelle génération d’artistes...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Peut-on parler d’« art numérique » ? par Bruno Trentini (2017) // #artnumerique

Peut-on parler d’« art numérique » ? par Bruno Trentini (2017) // #artnumerique | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it
Lorsqu’une nouveauté technique émerge, le champ des arts s’en saisit comme moyen de création. À la suite de la photographie, le numérique exemplifie à son tour cette tendance. Toutefois, si l’on parle couramment d’« art numérique », il ne faut pas y voir la tentative d’en faire un mouvement, ni même de délimiter par cette appellation un médium comparable à la peinture, la performance ou la photographie. Et pour cause : il existe à la fois de la peinture numérique, des performances utilisant des outils numériques et bien sûr de la photo numérique.

Aussi, l’art numérique recoupe abondamment d’autres étiquettes courantes en art contemporain par exemple l’art interactif et l’art participatif. Si l’on considère qu’une œuvre relève de l’art numérique à partir du moment où sa réalisation ou sa présentation au public engage nécessairement du numérique, on tente alors de qualifier un art non pas par une technique, mais par un matériau
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Data way of art @ La Terrasse - par Orianne Hidalgo-Laurier pour mouvement.net

Data way of art @ La Terrasse - par Orianne Hidalgo-Laurier pour mouvement.net | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it
Elles se collectent et se rachètent, s’exhibent et se sécurisent, se balancent aux services de renseignement et se piratent. Ombre de l’homme moderne, les données deviennent un terrain sur lequel le fantasme se cultive à la pelle. Les artistes de l’exposition Données à voir leur ouvrent le ventre.

 

Comme son nom l’indique, l’exposition Données à voir ramène à portée de regard l’hydre tentaculaire du « Big Data »  dans une temporalité à la fois chronologique et circulaire.

 

Pour le mettre en perspective, les artistes présentés n’ont pas besoin de l’expertise « postinternet » ou du label « art numérique ». Car si l’on doit au web 2.0 l’explosion du nombre de données et à Edward Snowden la révélation de leur instrumentalisation politique...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Retour au réel et représentation post-media dans les arts numériques - Maxence Grugier sur digitalarti (2016)

Retour au réel et représentation post-media dans les arts numériques - Maxence Grugier sur digitalarti (2016) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

À peine reconnues, cartographiées, relayées dans les grands médias et introduites dans les galeries, les activités artistiques comprises sous le terme générique "d'arts numériques" subissent déjà une mutation. Principalement initiées par des bricoleurs et des artisans, ces disciplines transversales hybrides sont actuellement le jeu d'une nouvelle tendance : un retour au réel qui répond à l’idée du philosophe Gilbert Simondon selon laquelle « une nouvelle culture technique passe par la connaissance des objets techniques qui nous entourent et introduisent de nouvelles médiations avec le monde extérieur ». En d’autres termes, les pratiques artistiques numériques entrent dans une ère post-média.

 

Voilà quelques temps en effet que l’on voit s’épanouir des œuvres qui, si elles collaborent toujours activement avec les machines, se rapprochent néanmoins de plus en plus des origines de ces pratiques artistiques : l’artisanat, la mécanique. Ancêtre des arts technologiques, l’artisanat célèbre l’union de l’homme et du matériau, pour accoucher d’une pratique, parfois non-intellectuelle, pas toujours artistique dans le sens où elle ne découle pas forcément d’une proposition ou d’un questionnement relevant du domaine de l’art, mais elle pose cependant la question de la "pratiquabilité" et de l’investissement du public, au sein des nouvelles démarches artistiques. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

antiAtlas Journal #1 - espace éditorial dédié à une approche transdisciplinaire des frontières contemporaines

antiAtlas Journal #1 - espace éditorial dédié à une approche transdisciplinaire des frontières contemporaines | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Revue numérique annuelle, bilingue et gratuite, antiAtlas Journal ouvre un espace éditorial dédié à une approche radicalement transdisciplinaire des frontières contemporaines. Prolongeant le projet antiAtlas des frontières, reposant sur une collaboration entre chercheurs et artistes, elle expérimente de nouvelles pratiques d’édition et de modélisation de la recherche. La revue est dirigée par Cédric Parizot, Anne-Laure Amilhat Szary et Jean Cristofol. Elle est consultable sur le web (desktop, tablettes et mobiles) et en PDF.

 

Premier numéro paru le 13 avril 2016, Explorations art-sciences à la frontière réunit des textes de Anne-Laure Amilhat Szary, Jean Cristofol, Anna Guilló, Nicola Mai, Sarah Mekdjian et Marie Moreau, Cédric Parizot et Douglas Edric Stanley. Fictions aux frontières (2017) rendra compte des travaux et des réflexions menées au sein de notre collectif. Les numéros thématiques suivants donneront lieu à des appels à contributions : celui de antiAtlas Journal n°03 sera mis en ligne le 1er juin 2016.

 

Direction éditoriale
Cédric Parizot, Anne-Laure Amilhat Szary et Jean Cristofol
Direction artistique et design
Thierry Fournier

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Interview sur la réalité virtuelle avec Jenova Chen, créateur de Journey

Interview sur la réalité virtuelle avec Jenova Chen, créateur de Journey | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Pour certains, la notion de présence est le Graal de la réalité virtuelle. C'est l'objectif absolu de la RV mais il est difficile à atteindre et à maintenir. La présence c'est « le sentiment authentique d'exister dans un monde autre que le monde physique où notre corps se trouve ».


Ce sentiment est conditionné par certains aspects techniques comme nous le rappelait Oculus : « tracking, latency, persistence, resolution and optics ». Ces caractéristiques permettent d'accéder au niveau d'immersion sensoriel nécessaire. A cela, Il faudrait rajouter la possibilité d'interagir avec l'environnement de façon suffisamment instinctive...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

L'art en ligne existe-t-il ? par Alessandro Rolandi /// #mediaart #netart

L'art en ligne existe-t-il ? par Alessandro Rolandi /// #mediaart #netart | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it
Voici venu le retour de Pékin gris et sombre, à plus de 300 d’indice de pollution, en ce début d’hiver chinois.
.
L’atmosphère de science-fiction désormais connue sous le nom d’ « airpocalypse », semble avoir stimulé en ville deux espaces de création indépendante, parmi les meilleurs et les plus dynamiques.
.
Le premier : Yi Project, dirigé par le duo germano-hongrois d’historiennes de l’art, Anna Eschbach et Antonie Angerer ; et le second : Intelligentsia Gallery, fondée par le couple d’architectes franco-portoricain Garcia et Frankowski. Ces deux espaces créatifs ont monté chacun une exposition-événement, toutes deux focalisées sur l’art en ligne ou art virtuel (à ne pas confondre avec la publication d’oeuvres d’art sur Internet), qui nous encourage à se confronter à la dimension numérique dans sa complexité fuyante et insaisissable...
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

artpress2 n°39 – « Les arts numériques : anthologies et perspectives » // #mediaart #artnumerique

artpress2 n°39 – « Les arts numériques : anthologies et perspectives » // #mediaart #artnumerique | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

« Les arts numériques : anthologie et perspectives »
numéro uniquement en français


« Les arts numériques : anthologie et perspectives » envisage les mutations considérables opérées depuis plus de vingt ans dans les relations entre les arts et les technologies. Ces mutations sont toujours en cours, et une histoire immédiate présentant le danger d’une trop grande proximité avec son objet, artpress réédite trois publications qui permettent de jalonner cette histoire à court terme, et qui ne fait que commencer : « Nouvelles technologies : un art sans modèle ?» (artpress, hors série, n°12, 1991), « Internet all over » (artpress+, novembre 1999) et « L’art dans le tout numérique » (artpress2, n°29, mai/juin/juillet 2013). Cette sélection d’articles se complète de textes inédits destinés à les mettre en perspective et à actualiser la réflexion sur ces enjeux.

Le numéro est dirigé par Richard Conte et Norbert Hillaire. Les auteurs des textes inédits sont Érik Bullot, Richard Conte, Raphael Cuir, Bernard Darras, Norbert Hillaire, Catherine Malabou et Anne Sauvagnargues.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

De la technique et de l’institution de l’art / par Gregory Chatonsky (2012) - Flux // #artnumerique

De la technique et de l’institution de l’art / par Gregory Chatonsky (2012) - Flux // #artnumerique | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

D’un côté les tenants de l’art numérique estiment souvent  que mon activité est plus contemporaine que numérique. En effet, je n’ai pas un discours systématique sur le logiciel libre ou sur l’esthétique du code, je ne suis pas un défenseur acharné  des logiciels vedettes du milieu artistique et je ne suis pas non plus (pseudo) hacker.


Je peux faire des dessins, de la gravure ou de la peinture. Certaines marques qui signalent l’artiste numérique me font sans doute défaut et je dois même avouer une certaine réticence critique à les utiliser parce que je perçois comme des lieux communs et des routines de la pensée, quelque chose de conventionnel. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

L’indifférence de l’art numérique » - Gregory Chatonsky (2011) - #artnumerique #mediaart

L’indifférence de l’art numérique » - Gregory Chatonsky (2011) - #artnumerique #mediaart | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Il s’agit de questionner le vocable “art numérique”. Depuis plusieurs décennies des ouvrages portent sur la terminologie. La définition des concepts, la discussion sur leur portée et leur cohérence, l’adjonction de nouveaux termes permettant de décrire des pratiques toujours en mouvement, semble avoir concentré toute l’attention. Et sans doute il y a dans cette obsession terminologique quelque chose d’un peu vain. Il est facile de parler de mots, d’interminablement discuter définitions, de critiquer les anciennes, d’en proposer de nouvelles, qui immédiatement après seront à leur tour critiqué.


Alors pourquoi revenir à la critique du vocable “art numérique”? C’est sans doute que celui-ci s’impose parfois comme un mot d’ordre, comme un territoire délimité dans lequel, bon gré mal gré, on nous place. Il faut comprendre que face à cette case, à cette délimitation, on ressent un certain malaise, comme un emprisonnement. On peut bien sûr transformer cela en affirmation et revendiquer l’appartenance à un tel art, s’en faire le porteur, le manifeste. Mais pour notre part, nous nous sommes toujours sentis mal à l’aise face à cette notion, à ce territoire et à ce ghetto. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

L'art mobile, un cas d'étude - par MAM (Mouvement art mobile) - #mediaart

L'art mobile, un cas d'étude - par MAM (Mouvement art mobile) - #mediaart | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Les 4 et 5 décembre derniers a eu lieu à Paris le 3e Colloque international « Arts et mobiles » à La Sorbonne organisé par Laurence Allard, Laurent Creton et Roger Odin dans le cadre de leurs travaux au sein de l'Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (IRCAV).

Le Mouvement art mobile (MAM) était invité à la session « Comment peut-on parler d'un art photographique mobile? » où Sven, notre porte-parole qui a fait le déplacement pour l'occasion, a présenté quelques une de nos réalisations en questionnant la mobilité d'un art sur la place publique, en entreprise et au sein des institutions.

Ce débat universitaire a réuni des invités prestigieux et extrêmement éclairants sur cet art en devenir. S'il est impossible d'être exhaustif sur le contenu de toutes les conférences, nous vous proposons néanmoins un résumé des interventions qui ont retenu notre attention....

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Médias praticables : un entretien avec Jean-Paul Fourmentraux - par Louise Boisclair #artnumerique

Médias praticables : un entretien avec Jean-Paul Fourmentraux - par Louise Boisclair #artnumerique | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Force est de constater qu’actuellement le terme interactif est utilisépour n’importe quel propos, rarement dans son sens propre qui est celui du rapport humain-ordinateur. C’est une notion mal considérée mais tolérée. D’une part il advient un glissement de sens dans le discours public mais aussi dans le discours universitaire, en raison de l’hybridité tant des médiums, des médias que des genres, sans oublier l’intention derrière la proposition et l’attention qui lui est portée par l’interacteur. Si la mouvance du terme porte à confusion, il reste que cette porosité est constitutive de l’évolution du milieu dans lequel elle s’insère, soit le rapprochement entre technologie et art, entre art et internet, entre œuvre et public. Des termes comme ergodique, jouable, réactif, réalité augmentée, praticable, ajoutent des degrés de complexité, mais aussi de précision selon le point de vue privilégié de l’action observée. Alors que le terme ergodique relève du savoir universitaire spécialisé, que le terme jouable demeure intéressant par la connotation au jeu, que le terme interactif n’inclue pas vraiment, que le terme réactif signifie que l’œuvre réagit à une action du spectateur sans déclencher un aller-retour humain-machine, que l’association réalité augmentée désigne une réalité élargie par l’insertion d’objets virtuels qui n’appartiennent pas au réel mais l’augmentent en donnant l’impression qu’ils en font partie et que le terme praticable couvre une dimension de réception plus pragmatique et sociale, dans le sens du geste à interpréter pour pratiquer une œuvre, comme en musique.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Bien réel art virtuel - Par Roxana Azimi // #mediaart #artnumerique

Bien réel art virtuel - Par Roxana Azimi // #mediaart #artnumerique | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it
N’allez pas parler de création numérique aux ­directeurs des grandes institutions parisiennes d’art contemporain. Ainsi, interrogésur cet art fondé sur les technologies digitales (capteurs sensoriels, robots, réseaux sociaux, ­bases de données, etc.), le Centre Pompidou est aux abonnés absents. Au Palais de Tokyo, on botte en touche : « C’est un sujet qu’on connaît mal. » Bien qu’il ait accueilli l’année dernière le festival de création numérique Némo, le Centquatre ne s’y aventure que sur la pointe des pieds.« Trouver des œuvres de qualité qui tiennent le coup techniquement, c’est compliqué », confie José-Manuel ­Gonçalvès, directeur de l’établissement. ...
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Revue TicArtToc #7 – Arts 2.0 : l’évolution de l’art à l’âge numérique (automne 2016)

Revue TicArtToc #7 – Arts 2.0 : l’évolution de l’art à l’âge numérique (automne 2016) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

TicArtToc, intitulé « Arts 2.0 » se penche sur le statut et l’évolution de l’art à l’âge numérique: comment, d’une part, la technologie et les réseaux sociaux influencent les pratiques artistiques et le rapport du public aux œuvres, de plus en plus interactif, et comment, d’autre part, les artistes vivent cette révolution.

 

Numérisation de l’art et arts numériques: deux facettes d’un même phénomène que nous nous proposons d’explorer à travers des témoignages d’artistes et des textes de réflexion.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Table ronde - L'art, le numérique et la collection - 20 novembre 2015 - Maison populaire

En présence de Philippe Riss, fondateur et directeur la galerie parisienne XPO, d’Hampus Lindwall, musicien et collectionneur, et de Bertrand Planes, artiste présenté dans l’exposition « Conséquences ».
 Modération par Dominique Moulon, commissaire invité.



 

Le marché de l’art contem­po­rain est-il de nature à accep­ter les pra­ti­ques numé­ri­ques ? 




Les ins­ti­tu­tions muséa­les, tout par­ti­cu­liè­re­ment conseillées par les dif­fé­rents acteurs du marché de l’art, sol­li­ci­tent géné­ra­le­ment les gale­ries pour aug­men­ter leurs col­lec­tions per­ma­nen­tes. Ce qui donne au marché une place déter­mi­nante quant à l’his­toire de l’art que les conser­va­teurs par­ti­ci­pent à écrire avec leurs acqui­si­tions. Mais le marché est-il suf­fi­sam­ment per­méa­ble aux pra­ti­ques émergentes, à celles inhé­ren­tes aux usages comme aux cultu­res numé­ri­ques ? 
Dominique Moulon

 

http://www.maisonpop.fr/spip.php?article1970

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Quand les artistes font de l'art avec les données numériques - par Elisa Braun (2016) #mediaart #dataart

Quand les artistes font de l'art avec les données numériques - par Elisa Braun (2016) #mediaart #dataart | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Des artistes ont exploité des données personnelles ou scientifiques pour présenter des œuvres numériques d'un genre nouveau, lors de la Digital Week de Nantes et du festival Scopitone.

 

Dans l'art contemporain, la donnée numérique est désormais une matière quasiment comme une autre. Durant la Digital Week de Nantes, l'une des pièces maîtresses du festival Scopitone rendait visible la naissance des étoiles à partir de données scientifiques. Œuvre sonore, haptique et visuelle, Unfold est le fruit d'une collaboration d'un an entre l'artiste Ryoichi Kurokawa et l'astrophysicien Vincent Minier (CEA Paris-Saclay, associé à l'université de Nantes), initiée par Stereolux. Elle s'inscrit dans un champ des arts numériques récent, le data art...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Le numérique n’est pas un médium | Grégory Chatonsky (2014)

Le numérique n’est pas un médium | Grégory Chatonsky (2014) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

La question du médium numérique revient à intervalle régulier. C’est toujours la même question qui est posée, la même méthode qui est proposée et le même résultat qui en découle : il s’agirait de comprendre le fonctionnement sous-jacent et interne du médium numérique pour pouvoir analyser véritablement la nature des oeuvres numériques et les ranger dans une catégorie « l’art numérique ». Celles-ci auraient donc comme objectif d’exprimer le numérique en sa nature même la plus générale. Ceci a pour conséquence la construction d’un monde autonome se comprenant en son essence la plus propre : le ghetto numérique. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Évanescence des images intangibilité spatiale et précarité du visible par Philippe Boissonnet (2015) - Revue Archée

Évanescence des images intangibilité spatiale et précarité du visible par Philippe Boissonnet (2015) - Revue Archée | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

L’évanescence des images, l’intangibilité spatiale et la précarité du visible sont des effets que certains artistes visuels, médiatiques ou scéniques cherchent aujourd’hui à atteindre par d’autres moyens que les « vrais » procédés d’enregistrement holographique (utilisant la micro-optique et la lumière laser). En observant quelques productions récentes, non holographiques mais y faisant penser, on s’aperçoit bien qu’il existe un regain d’intérêt pour la fragilité du statut de l’image, les figures d’instabilité des choses, les structures invisibles, les états d’apparition et disparition lumineuse, l’évanescence ou l’insaisissabilité des apparences ; c’est-à-dire pour bien des qualités qui sont typiquement holographiques. Ayant moi-même largement exploré le médium holographique1 en tant que chercheur-créateur, je me suis attardé à mieux comprendre la dynamique spécifique de ces images apparaissantes, toujours coextensives à l’acte même de « regarder ». Je propose dans ce texte d’en faire une interprétation esthétique dans laquelle notre désir de désincarnation des corps, d’évanescence de la réalité et d’immatérialité du monde, pousserait imperceptiblement un pan de l’art visuel et scénique d’aujourd’hui à prendre les effets esthétiques de l’image holographique comme modèle. Je suggère alors, en conséquence, que notre époque est déjà entrée dans le régime d’une esthétique holographique des images2 – au moins au niveau métaphorique – par association des technologies photo et vidéonumériques à celles dîtes photoniques, et que cela correspond à l’émergence d’une expressivité emblématique de l’inachèvement du regard que l’on pose dorénavant sur le monde dans sa complexité visible et invisible, matérielle et immatérielle.


Archée (12.2015) : cyberart, cyberculture, théorie.

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

"L"art numérique s'ouvre au grand public" Par Laurent Calixte (2015)

"L"art numérique s'ouvre au grand public" Par Laurent Calixte (2015) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Abdel Bounane, président de la plateforme d'art numérique Bright, explique comment et pourquoi le grand public est de plus en plus souvent exposé à cet art -parfois sans le savoir.


Abdel Bounane est le créateur du magazine "culte" Amusement, et le président de Bright, plate-forme qu'il a co-fondée avec Martin Zack-Mekkaoui. Cette plate-forme expose et produit de l'art numérique pour les espaces publics et les entreprises. Il explique comment cet art est né, quels en sont les enjeux esthétiques et financiers, et comment le grand public peut y avoir accès.


Qu'est-ce exactement que "l'art numérique" et quand est-il né ?

Il s'agit tout simplement d'un art généré à partir de l'informatique et de l'imagerie électronique. Il est donc né dans les années soixante, avec des travaux créatifs exploratoires, et des logiciels de développement qui généraient des formes graphiques et des sons -assez rudimentaires au début, bien sûr.


Par exemple,  en 1968, l'exposition "Cybernetic Serenpidity" a fait date en exposant des travaux réalisés à l'ordinateur, principalement par des scientifiques, et utilisant les mathématiques pour produire des dessins.


more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Collectionner l’immatériel : cinq questions sur l’art numérique /// #mediaart #artnumerique

Collectionner l’immatériel : cinq questions sur l’art numérique /// #mediaart #artnumerique | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Critique d’art, commissaire aux activités multiples, enseignant, Dominique Moulon répond à cinq questions sur l’art numérique et son marché.


Qu’entend-on par « art numérique » ?


Dominique Moulon : Il y a autant de définitions que de curateurs ou de théoriciens ! Dans les années 80, on parlait d’art électronique, dans les années 90 d’art numérique puis, dans les années 2000, d’art et nouveaux médias. Pour moi, aujourd’hui, parler d’« art numérique » est un peu dépassé. Je préfère parler d’art contemporain, ou d’art contemporain numérique.
Ainsi, à Variation [qui s’est déroulée du 20 au 25 octobre 2015, ndlr], toutes les pièces exposées avaient des liens avec les pratiques numériques et le réseau, même beaucoup n’étaient pas du tout immatérielles – comme par exemple une œuvre de Juliette Goiffon et Charles Beauté, qui reproduit sur des plaques de laiton les cent pages les plus vues sur Internet...
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Intégrons la recherche artistique dans les processus d'innovation - Par Olivia Lisicki et Jeanne Bloch

Intégrons la recherche artistique dans les processus d'innovation - Par Olivia Lisicki et Jeanne Bloch | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it
Les pratiques des artistes peuvent faire émerger des technologies ou des usages. Leur collaboration avec des entreprises et d'autres acteurs permet le transfert de ces innovations dans des domaines industriels ou sociaux, analysent Olivia Lisicki et Jeanne Bloch.


Les artistes peuvent-ils inventer des solutions aux problèmes économiques et sociétaux? C'est la conviction du projet In-Hope qui s'appuie sur la recherche artistique pour travailler avec les entreprises sur l'intégration de fonctions d'éclairage très économes en énergie dans des objets variés: emballages, accessoires et vêtements de mode, mobilier urbain ou de bureau. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

L’économie de l’#artnumérique - L’avenir vu par les professionnels | Par Marie-Laure Desjardins (2010)

L’économie de l’#artnumérique - L’avenir vu par les professionnels | Par Marie-Laure Desjardins (2010) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Avec l’arrivée du numérique, de plus en plus de galeries ont entrepris de proposer des photos mais aussi des vidéos, pendant que celles qui étaient les plus investies dans l’art contemporain proposaient des installations. Des œuvres hybrides comme Traces de culture d’Andréas Dettloff, et ses pneus aux tatouages marquisiens avec ses trois vidéos projetées en boucle (Mad Max à Tahiti, La danse du pneu, Tatoo me), visibles au cœur de l’installation (galerie Winkler, Papeete) ; ou, sur le sous-continent indien, Pure Space, de Subodh Gupta, grand cube de verre aux armatures d’acier exhibant des piles de Gramchcha (pièces de tissu indien) et un moniteur LCD les mettant en situation (galerie Nature Morte, New Delhi). De telles œuvres sont devenues légion, au point qu’elles font désormais partie intégrante du paysage de l’art d’aujourd’hui et qu’elles sont présentes dans toutes les galeries spécialisées.


Mais les lieux qui ont fait le pari exclusif de l’art numérique sont beaucoup plus rares. Numériscausa était l’exception à Paris. Stéphane Maguet, son directeur, a annoncé sa fermeture, expliquant qu’un nouveau projet est en cours. « En cinq ans de société de production et deux ans de galerie, nous avons développé une philosophie entre l’art contemporain et la technologie. Nous considérons que dans l’art numérique il y a des enjeux plus importants que ceux liés aux œuvres simplement plastiques, mais nous refusons de tomber dans la technologie à outrance », a-t-il expliqué le 23 octobre 2009 à la soirée de lancement de Digitalarti, site dédié aux cultures digitales. Le projet de Numériscausa était de confronter l’art numérique au marché de l’art ; l’arrêt de la galerie, même si Numériscausa continue son activité de production et souhaite plus que jamais développer son rôle de médiateur, n’envoie pas un signal positif. La plupart des galeristes restent prudents. ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

La créativité entre #artnumérique et industri Par Siegfried Forster (2014)

La créativité entre #artnumérique et industri Par Siegfried Forster (2014) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

Comment rendre visibles les relations actuelles entre l’art numérique et l’industrie ? Comment saisir les caractéristiques d’un perpétuel changement ? Pour répondre à ces interrogations et établir un panorama de ce champ de création qui inclut aussi bien artistes qu’ingénieurs, développeurs ou chercheurs, le Magazine des cultures digitales (MCD) a publié une édition spéciale dédiée à la question.


« L’innovation est un art ». Voilà le fil rouge qui a réuni un jeudi soir, en juin, des créatifs dans un nouveau lieu pour la création numérique de la capitale française, le Numa. Un « Silicon Sentier », ouvert en novembre 2013 et dédié à l’innovation qui invite à la fois le « co-working », des start-up, des objets sonores et d’objets connectés. C’est ici que des artistes, des développeurs et des entrepreneurs se sont creusé la tête pour décrypter la relation complexe entre art numérique et industrie...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

De la critique dans les arts numériques... par Elsa Olu (2002)

De la critique dans les arts numériques... par Elsa Olu (2002) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

De la critique dans les arts numériques : l'expologie au service d'une pensée de la médiation


Les arts numériques sont en manque de reconnaissance, parce qu'en manque de discours. Mais que fait donc la critique ? Cruellement silencieuse, étonnamment absente, élégamment excusée, plus rarement dénoncée. Edmond Couchot s'y risque cependant, régulièrement, avec conviction.


Dans son article « La critique face à l'art numérique : une introduction à la question », publié récemment dans L'œuvre d'art et la critique, il se risque à avancer le fait que l'art interactif « tend à déposséder la critique de sa fonction de médiation », (après avoir défini cette dernière comme essence et but de la critique d'art depuis le XIXème siècle). ...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

Arts numériques : les sponsors passent les bornes par Marie Lechner

Arts numériques : les sponsors passent les bornes par Marie Lechner | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

A Londres, au Barbican Centre, «Digital Revolution» célèbre, en partenariat avec Google, cinquante ans de créativité tous azimuts.


Quel est le rapport entre le «jeu de la vie» du mathématicien John Conway, pionnier de l’intelligence artificielle, et la robe-sculpture futuriste de Lady Gaga ? Entre Dronestagram, site où sont postées des vues aériennes de Google Earth correspondant aux frappes de drones, et l’appli Angry Birds, téléchargée plus de 2 milliards de fois ? Entre le premier synthétiseur permettant de sampler des sons, et les spectaculaires effets spéciaux de Gravity, le blockbuster spatial ? Pas grand-chose, si ce n’est qu’ils sont tous «créatifs», utilisent les technologies informatiques et représentent une des multiples facettes de la «Digital Revolution» mise en scène par le Barbican Centre, à Londres.


Le centre culturel n’est pas novice en la matière, ayant proposé quelques solides expositions sur le sujet, dont la très populaire «Game On», en 2002, qui fut l’une des premières grandes rétrospectives consacrées à l’histoire des jeux vidéo. «Digital Revolution», qui s’achève le 14 septembre, veut «célébrer» cinquante ans de «créativité numérique» dans les jeux vidéo, la musique, le design, le cinéma (et accessoirement l’art) en montrant comment ces pratiques ont tendance à converger.

more...
No comment yet.