Arts Numériques - anthologie de textes
17.1K views | +1 today
Arts Numériques - anthologie de textes
Qu'est-ce que l'art numérique ? textes, documents et bibliographie francophones online - www.arts-numeriques.info
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

L'oeuvre, l'artiste et l'informaticien - Compétence et personnalité distribuées dans le processus de conception en art numérique - Jean-Paul Fourmentraux 2002

L'oeuvre, l'artiste et l'informaticien - Compétence et personnalité distribuées dans le processus de conception en art numérique - Jean-Paul Fourmentraux 2002 | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it
L'œuvre d'art pour Internet ne correspond plus au concept d'objet achevé, mais s'inscrit davantage comme un processus, un dispositif collectif ouvert et interactif. Du fait de la sophistication croissante des outils, sa conception mobilise des compétences hybrides. La nécessité d'une coopération avec des informaticiens pour l'élaboration du programme informatique entraîne dans ce contexte un glissement des notions d'œuvre et d'auteur. Ce texte propose l'ethnographie située d'un cas de conception partagée entre l'artiste et l'informaticien. L'objectif visé est la compréhension des processus de conception distribuée, de désignation de l'œuvre et de son/ses auteur(s) par les différents partenaires de la conception. À partir d'une analyse des instruments du dialogue, des diverses médiations techniques et "objets intermédiaires", nous focalisons l'attention sur la répartition des rôles, le partage des tâches et les appropriations de l'œuvre aux différents moments de sa conception.
more...
Bibliothèque SACD's curator insight, March 8, 6:32 AM
Share your insight
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

De la critique dans les arts numériques... par Elsa Olu (2002)

De la critique dans les arts numériques... par Elsa Olu (2002) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

De la critique dans les arts numériques : l'expologie au service d'une pensée de la médiation


Les arts numériques sont en manque de reconnaissance, parce qu'en manque de discours. Mais que fait donc la critique ? Cruellement silencieuse, étonnamment absente, élégamment excusée, plus rarement dénoncée. Edmond Couchot s'y risque cependant, régulièrement, avec conviction.


Dans son article « La critique face à l'art numérique : une introduction à la question », publié récemment dans L'œuvre d'art et la critique, il se risque à avancer le fait que l'art interactif « tend à déposséder la critique de sa fonction de médiation », (après avoir défini cette dernière comme essence et but de la critique d'art depuis le XIXème siècle). ...

more...
No comment yet.
Rescooped by Jacques Urbanska from Digital #MediaArt(s) Numérique(s)
Scoop.it!

Jouabilité, bipolarité et cinéma interactif - Bernard Perron (2002)

Jouabilité, bipolarité et cinéma interactif - Bernard Perron (2002) | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

 En introduisant les relations qui unissent le cinéma et le jeu vidéo, Alain Le Diberder affirmait: «la mode des jeux vidéo n’a pas seulement dopé l’industrie du cinéma. Elle a imposé un nouveau rapport du spectateur au récit: l’interactivité» (1996:122). Certes, on ne récusera pas cette assertion. Il faut cependant souligner qu’elle se termine par une imprécision. En effet, venant des jeux vidéo, Le Diberder aurait dû noter que le nouveau rapport relève plus spécifiquement de la «jouabilité», traduction française du terme anglais gameplay.
 
 Trois raisons appellent cette distinction.D’une part, parce que comme l’avait montré Frank Beau,les films qui sont nés de ce rapport sont «avant tout subordonnés aux critères du “bon jeu”» (1996: 14). La jouabilité dépend évidemment du degré de liberté du joueur et de la capacité de contrôle de ce dernier, qui sont les deux principaux critères servant à définir et à analyser l’interactivité. Mais elle renvoie à d’autres aspects, c’est-à-dire à tout ce qui est de l’ordre du ludique, de la manipulation, de la répétition, de la compétence, de la difficulté, de l’ambiance, etc.


Signifiant dans un sens plus large le plaisir du jeu ou le plaisir de jouer, elle détermine l’origine de l’expérience interactive. Même si,en comparaison avec les jeux en 3-D sur PC ou sur console, lesfilms interactifs ou films-jeux sur cédérom, DVD ou Internet n’ont pas la jouabilité la plus captivante, et qu’ils sont même considérés comme des échecs parce qu’il est contradictoire de vouloir raconter une histoire en donnant le contrôle au spectateur – comme l’ont démontré Cameron (1995), Adams(1995), Hutchison (2000) et Aarseth (2001), ils demeurent mon objet d’étude et me serviront donc de paradigme premier.


...

more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Urbanska
Scoop.it!

LES PIRATES DU CYBERART, INCONFORT TECHNIQUE ET CONTAMINATION Jean-Paul FOURMENTRAUX

LES PIRATES DU CYBERART,  INCONFORT TECHNIQUE ET CONTAMINATION  Jean-Paul FOURMENTRAUX | Arts Numériques - anthologie de textes | Scoop.it

L'art avec Internet s'est développé sur le réseau de manière autonome et souvent à l'écart des institutions muséales. Certains artistes revendiquent, dans le monde de l'art, une implication qu'ils qualifient de parasitaire. Ils mettent en œuvre une efficace de l'infection et de la contamination. Leur démarche, qui s'apparente à celle des hackers (pirates de l'informatique), a pour objet le détournement, l'incident, le bogue. Dans un premier moment, celui de l'appropriation d'un médium, les artistes utilisent le langage propre à l'ordinateur. Dans ce contexte, "l'art c'est le code", et plus précisément sa perversion. De nombreux dispositifs artistiques entraînent le visiteur de liens en liens, dans les dédales rhizomatiques d'un jeu de piste dont il est souvent impossible de trouver l'issue. L'expérience de ces objets souligne l'inconfort technique, amplifie la fragilité de notre relation à la machine (susceptible de boguer à tout moment), et fait des visiteurs les victimes du complot artistique.

more...
No comment yet.