Artotek
Follow
Find
497 views | +0 today
Artotek
art et arts
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

A Clichy, l’œuvre « Silence » fait du bruit

A Clichy, l’œuvre « Silence » fait du bruit | Artotek | Scoop.it
L’installation de Zoulikha Bouabdellah a été retirée d’une exposition après l’intervention d’une « association musulmane ».
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Sophie Calle | Musée d'art contemporain de Montréal

Sophie Calle | Musée d'art contemporain de Montréal | Artotek | Scoop.it
Résumé
Artiste française parmi les plus importantes de sa génération, Sophie Calle fera son entrée au MAC avec Pour la dernière et pour la première fois. L’exposition réunit deux projets
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Clichy événements: Exposition : Femina ou la réappropriation des modèles au Pavillon Vendôme

Clichy événements: Exposition : Femina ou la réappropriation des modèles au Pavillon Vendôme | Artotek | Scoop.it
Le Pavillon Vendôme vous propose sa nouvelle exposition : Femina ou la réappropriation des modèles. Avec les artistes Pilar Albarracín, Zoulikha Bouabdellah, Nina Childress, Béatrice Cussol, Hélène Delprat, Lydie Jean-Dit-Pannel, Carmela García, Laura Henno, Karen Knorr, Ellen Kooi, Katinka Lampe,...
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Arts : Loris Gréaud, à petit feu

Arts : Loris Gréaud, à petit feu | Artotek | Scoop.it
Propulsé à 23 ans sur la scène hexagonale, il est le premier créateur invité à occuper l'intégralité du Musée Dallas Contemporary (Texas), à partir du 18 janvier.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Tania Mouraud, la fureur et la rage

Tania Mouraud, la fureur et la rage | Artotek | Scoop.it
La plasticienne présente au MAC/Val un ensemble d’œuvres vidéo qui assaillent le visiteur.
more...
No comment yet.
Rescooped by Jacques Clayssen from Revue de presse théâtre
Scoop.it!

Politique culturelle : en finir avec l’indifférence

Politique culturelle : en finir avec l’indifférence | Artotek | Scoop.it


TRIBUNE de Jean-Michel Djian publiée dans Libération du 2 janvier : 

 

 

Le délitement sournois, invisible, presque indolore de la politique culturelle en France à quelque chose de pathétique. Les grandes voix politiques se sont tues, comme s’il fallait s’épargner la remise en question de cette «exception» nationale vieille de plus de soixante-dix ans. Que ne voient-ils, ces représentants du peuple, derrière leurs silences, leurs chiffres et leurs coups de menton la montée en puissance d’un rejet tranquille de l’art et de la création ? Que, du simple élu local au président de la République, la question de la culture s’est si bien fondue dans un discours précautionneux et consensuel qu’il ne viendrait plus à l’idée de quiconque de chercher à comprendre pourquoi, dans la patrie des Lumières, nous avons jadis été les pionniers d’une politique de la culture.


En moins de vingt ans, droite et gauche confondues ont réussi le tour de force d’avoir terrassé l’une des ambitions politiques les plus audacieuses que la république s’était autorisée : donner à chacun la possibilité d’être à égalité devant ce qu’un artiste de génie, vivant ou mort, peut dire et raconter.

Mais les parcelles d’imaginaire, d’utopie et de contestation qui font le sel des lieux qui les mettent en scène sont en train de quitter l’espace public pour aller se nicher dans l’industrie, là même où la reproduction n’est plus qu’une affaire de distraction et de gros sous.

Au train où vont les choses les œuvres ne trouveront plus que des ingénieurs pour être programmées ; les artistes des chasseurs de têtes pour être loués ; et le public sera face à une masse informe de productions dont il ne saura jamais si c’est de l’art, du divertissement ou du tourisme.

Partout les collectivités publiques obsédées par la communication, obnubilées par les chiffres et les résultats, hantées par la sécurité ne cessent de distiller l’idée venimeuse que l’action artistique et culturelle est dispendieuse. Elle l’est, en effet, quand il s’agit de provoquer les sens et de tenter la perfection ; elle l’est tout autant quand les pourfendeurs de coûts sont ceux-là même qui célèbrent Versailles ou le Louvre pour leur rentabilité sans s’imaginer un instant qu’il a fallu des fous géniaux, artistes ou politiques, pour les concevoir. Et aujourd’hui en profiter.

Mais puisque l’attelage industrie-numérique a gagné la partie au plus haut niveau de l’Etat ; puisque les élus de la République ont déserté les mots pour s’indigner devant ce qui ressemble à une dictature de l’esprit, le face-à-face possible, improbable, mystérieux, confidentiel entre une œuvre et son public est en train de se dissoudre plus vite encore qu’un sucre dans un verre d’eau tiède. Des librairies ferment par centaine, des théâtres s’épuisent dans des artifices budgétaires insensés pour continuer d’exister, des musées associatifs jettent l’éponge faute de subventions. Quant aux cinémas, ils sont désormais dans leur grande majorité les vitrines d’une industrie de la production d’images, de sons et de pop-corn bien loin de l’idée d’un 7e art aventurier, convivial et critique.

L’enchantement salutaire qui permet à chacun d’accéder à la culture s’est fracassé sur le renoncement d’exister pour ce que nous sommes : des êtres pensants. Des esprits doués d’émotion, de raison, d’altérité, de dépassement, de violence aussi ; mais des hommes et des femmes pour qui consommer n’a jamais été suffisant pour déclencher l’extase. A l’exception de ceux ou celles qui n’ont jamais mis les pieds dans ces lieux culturels, personne ne peut dire son indifférence à une œuvre produite sur une scène, dans une galerie, dans une bibliothèque, dans un cinéma de quartier.

Sauf qu’il n’y a plus personne pour en parler et en défendre politiquement le bien fondé. Pire, c’est au nom de ce principe d’indifférence que des élus interviennent insidieusement dans la programmation, jugent a priori les acquisitions des livres ou de DVD dans les médiathèques, ou renoncent simplement à s’indigner quand des œuvres sont détruites ou censurées par des mouvements prêts à en découdre pour rétablir l’ordre moral.

Il y a, contrairement aux idées reçues, danger à ce que la politique se désintéresse à ce point de culture. Qu’il faille sacrifier à l’effort de solidarité nationale, pourquoi pas ; mais que les institutions culturelles en soient réduites à n’être qu’une variable d’ajustement budgétaire en dit long sur l’incurie de nos élites à penser que les artistes et le public peuvent désormais se suffire des écrans pour exister.


Jean-Michel DJIAN Journaliste, professeur associé à Paris-VIII (1)

 

(1) Auteur de «Politique culturelle : la fin d’un mythe», Folio-Gallimard, 2005 et «Aux Arts Citoyens : de l’éducation artistique en particulier», Homnisphères, 2008.


Via Le spectateur de Belleville
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Sacrifice chez Yvon Lambert

Sacrifice chez Yvon Lambert | Artotek | Scoop.it
CULTURE - Bon. Yvon Lambert ferme sa galerie. On est super tristes. On pense à tout ce que l'on a découvert là-bas....
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Budgets de la culture : Fleur Pellerin renvoie la balle aux collectivités

Budgets de la culture : Fleur Pellerin renvoie la balle aux collectivités | Artotek | Scoop.it
La ministre de la Culture, Fleur Pellerin a souhaité ce 11 décembre, "que l'ensemble des collectivités fassent le choix de la culture" au lendemain de l'appel lancé par plusieurs dizaines d'artistes aux élus et au gouvernement pour le maintien du réseau culturel en France.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Transférer les DRAC aux nouvelles régions : justifications, stratégies et conséquences possibles

Transférer les DRAC aux nouvelles régions : justifications, stratégies et conséquences possibles | Artotek | Scoop.it
La nouvelle réforme territoriale n’est pas partie sur de bons rails. La culture, à peine évoquée dans le texte et même pas citée dans l’exposé des motifs, est l’objet d’un silence ...
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

[Longreads] The Complexities of Drones in Art | The Creators Project

[Longreads] The Complexities of Drones in Art | The Creators Project | Artotek | Scoop.it
Artists weigh in on the difficulties, dangers, and rewards of working with drones.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Les arbres et les empreintes de Penone au musée de Grenoble

Les arbres et les empreintes de Penone au musée de Grenoble | Artotek | Scoop.it
Les échanges de l'homme et de la nature racontés par les arbres sculptés et les empreintes végétales du sculpteur italien Giuseppe Penone s'exposent au musée de Grenoble jusqu'au 22 février 2015.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Nathalie Heinich, Le paradigme de l'art contemporain

Nathalie Heinich, Le paradigme de l'art contemporain | Artotek | Scoop.it
Inintelligible, incompréhensible, show off ? … L’art contemporain investit en grande pompe l’espace public… Souvent décrié, il souffre en plus d’une médiation approximative. Il est temps de réflechir.

Dans un récent ouvrage Le paradigme de ...
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Paul McCarthy, ses œuvres de merde

Paul McCarthy, ses œuvres de merde | Artotek | Scoop.it
Avec l'exposition «Chocolate Factory» à la Monnaie de Paris, l'artiste polémique du «plug anal» de la place Vendôme reprend une réflexion sur la surproduction et l'excrément déjà ancienne.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Autocensure post-attentats à l'exposition «Femina» de Clichy

Autocensure post-attentats à l'exposition «Femina» de Clichy | Artotek | Scoop.it
L’événement, ouvert au public dimanche, démarre dans une ambiance de polémique : une artiste vient d'y retirer son œuvre, des escarpins sur des tapis de prière.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Ce que le Big Data révèle sur les grands collectionneurs d’art contemporain

Ce que le Big Data révèle sur les grands collectionneurs d’art contemporain | Artotek | Scoop.it
Un site spécialisé rend un premier rapport sur les cadors du marché de l’art.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Se faire tirer le portrait dans une toile de maître - Influencia

Se faire tirer le portrait dans une toile de maître - Influencia | Artotek | Scoop.it
Comment créer du lien entre les individus et les musées et les intéresser à la culture? Quatre étudiants ont trouvé une idée pour le moins originale…
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Hans Ulrich Obrist: the art of curation

Hans Ulrich Obrist: the art of curation | Artotek | Scoop.it
Behind every great artist is a great curator. But what do they actually do? Serpentine super-star Hans Ulrich Obrist reveals the delights and dangers of his craft – while Yoko Ono, David Shrigley and more pick their all-time favourite show
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Fleur Pellerin : «Oui, il y a un risque pour la création»

Fleur Pellerin : «Oui, il y a un risque pour la création» | Artotek | Scoop.it
Interpellée par les acteurs du monde de la culture sur la baisse des budgets publics, notamment au niveau local, la ministre Fleur Pellerin cherche à rassurer. Tout en assumant des choix.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Une première à Orsay : "L'atelier du peintre" de Courbet restauré en public

Une première à Orsay : "L'atelier du peintre" de Courbet restauré en public | Artotek | Scoop.it
C'est un événement et une entreprise pédagogique : pour la première fois dans un musée national français, une oeuvre est restaurée en public. Il s'agit du célèbre "Atelier du peintre" de Gustave Courbet. Ca se passe au musée d'Orsay à Paris.
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Yves Michaud : “La véritable audace, dans l’art aujourd’hui, c’est de passer à d’autres formes”

Yves Michaud : “La véritable audace, dans l’art aujourd’hui, c’est de passer à d’autres formes” | Artotek | Scoop.it
Entre ce qui a déjà été fait et ce qui est interdit, les artistes n'osent plus grand-chose, estime Yves Michaud, penseur singulier passé...
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Influencia - Dans le futur, le public deviendra la matière première de l’art

Influencia - Dans le futur, le public deviendra la matière première de l’art | Artotek | Scoop.it
Influencia - Parlez-vous art contemporain ? Viscéralité des tubes luminescents, ésotérisme des fibres textiles et horizontalité verticale du plastique ?
more...
No comment yet.
Scooped by Jacques Clayssen
Scoop.it!

Matthew Barney joue les divas

Matthew Barney joue les divas | Artotek | Scoop.it
La star du marché de l'art américain commet avec « River of Fundament », dernier opus de « Cremaster », un film-opéra aux limites du baroque.
more...
No comment yet.