Le XXe siècle a vu se multiplier les pratiques utilisant le son et le bruit grâce aux instruments comme le magnétophone, le microphone, le haut-parleur et le capteur électronique. Les œuvres ainsi produites peuvent être classées selon la discipline de l'artiste, être qualifiées de musique concrète, de musique électronique ou électroacoustique, de sculpture sonore, d'art sonore, d'ambiance sonore ou encore de cymatique. Ce sont là des points que nous voudrions aborder ensemble à l'occasion de cette journée d'étude autour des arts et de la création sonore, avec nos invités : Mikel Arce, Jean-Yves Bosseur, Jacques Rémus et Christophe Ballangé.


Via Jacques Urbanska