Le garçon qui voulait dormir | Aharon Appelfeld | Archives  de la Shoah | Scoop.it
Le récit d'un jeune garçon déporté : comment se réadapter, continuer et espérer après l'indicible.
La voix d'Aharon Appelfeld est la plus poignante de la littérature israélienne. Hantée par la Shoah et par l'exil, cette voix-là ne cesse de faire revivre les heures les plus ténébreuses de l'histoire du XXe siècle. "Dépossédé et déraciné, il est l'auteur dépaysé d'une littérature elle-même dépaysée et il a fait de cette expérience un sujet qui n'appartient qu'à lui", a dit Philip Roth à propos d'Appelfeld, dont plusieurs romans décrivent son enfance cauchemardesque : né en 1932 en Bucovine, le jeune Aharon fut déporté dans un camp de concentration roumain dont il s'évada à l'âge de 13 ans avant d'être recueilli par l'Armée rouge, de traverser l'Europe avec un convoi d'orphelins et de débarquer en Palestine.